Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 09/12/2017 dans toutes les zones

  1. 17 points
    On peut avoir de la compassion sans pour autant soi-même porter le deuil et s'empêcher de se poser des questions techniques. Les concours d'indignation vertueuses me font ch... je n'ai pas envie d'écrire "pensées pour les victimes" pour montrer comme je suis un homme bon. Ces discussions sur les accidents avec des victimes finissent toujours en engueulade. Bon, je ne sais pas, je ne sais pas. Ah si. Le forum, c'est un peu la café du commerce, c'est ça, la vie, un café du commerce. Je revendique le droit à ne pas voler très haut et de ne pas toujours être bien malin. On y a tous droit.
  2. 15 points
    Vous êtes vraiment débiles ... avant de monter sur vos grands chevaux et dénoncer "la question à la con", le "détail dont personne n'a rien à foutre", dans ce genre de cas il y a des événements graves, avec les matériels mauvais shunteurs. Le gars n'a pas demandé le numéro de l'engin, mais le matériel en question. A mon sens, mais peut-être que je suis également un abruti, depuis ces précédents, que ce soit une Z2 ou un X 73500 (ou même un AGC ou un Régiolis) ça peut faire une grande différence ... Mais bref, ce forum est toujours autant ahurissant. Et croyez bien que je le regrette, et que ça fait des années que je n'attends qu'une chose, c'est qu'il retrouve un état d'esprit sain. Mais ça n'en prend pas le chemin. Christophe EDIT : pour préciser, parce que je ne veux pas que vous croyiez que je suis plus connard que je ne le suis réellement, je ne dis pas que vous êtes débiles individuellement, mais en tant que communauté sur ce forum, vous en tenez une sacrée couche.
  3. 13 points
    Je deviens fou en écoutant la radio ou en regardant la télé! La SNCF est prioritairement montré du doigt et tous les pseudos experts racontent des énormités à la chaine!!! Aucunes connaissances des PN, aucunes connaissances des règles de sécurité routière.... Ont nous parle d'installer des systèmes en cabines de conduite qui préviendrai d'un obstacle sur un PN etc... Un train qui roule à VL sur la VL de la ligne arrive quelques secondes après la fermeture du PN!!!! autant dire que le conducteur aura vue l'obstacle avant même que les système ne détecte quoique ce soit! Ou alors le système se déclenche même PN ouvert et alors là on va en arrêter en pagaille des trains parceque en milieu urbain des véhicules arrêtés dans les bouchons sur PN c'est quotidien! Et après on passe au chapitre "il faut supprimer les PN"! Mais oui allons-y ! supprimons également TOUS les carrefours de France puisqu'un PN n'est ni plus ni moins qu'un carrefour! et comme à toutes intersections il y a de la signalisation, des priorités etc... Les médias ne font pas des journées entières sur les accidents et la mortalités aux carrefour en France, pourtant les accidents y sont quotidien, mais comme il y a 2 blessés par-ci, 1 mort par là, personne n'en parle! Alors comme d'habitude dès qu'il s'agit de transport de masse les conséquences sont plus dramatiques alors on en fait des caisses en accusant n'importe qui! Des gens qui force les PN c'est mon quotidien! Des jeunes, des vieux, des professionnelles de la route, des kasos au cadre supérieur! Bref dans ce domaine la connerie n'a pas de limite! Mais puisqu'on nous dit que c'est la sncf qui est responsable et non le mec qui brûle le feu rouge alors....
  4. 12 points
    Mais on n'en sait rien et pis on s'en moque royalement car les roulements des rames évoluent chaque semestre. On t'a deja dit "ce qui est valable aujourd'hui ne le sera plus dans 6 mois".
  5. 12 points
    Retour 25 ans en arrière (environ).... Du coté du Bourget P1, un joli TM de 6 grosses bleues.
  6. 11 points
    Grr que de conneries dites sur les chaines d'infos. Eh oui la barrière était intacte et relevée coté opposé à la voie routière où a eu lieu l'accident, le Z2 ayant après le choc réarmé l'annonce en ayant dégagé la zone courte du PN25 . C'est le fonctionnement «normal» ... Idem sur les avis relatifs au délai d'annonce qui rappelons le est de 25 secondes mini ( règles SNCF ) alors que la loi n'en impose que 20 . Le bilan vient malheureusement de s'alourdir. Pensées aux victimes et à leurs proches.
  7. 11 points
    Ah, ça y est la question qui tue, mais on s'en fout, il y a des gamins qui sont MORTS, des familles détruites (y compris celle du conducteur de car)la ferraille, ce n'est qu'accessoire, à chaque fois c'est pareil
  8. 9 points
    Excuse-moi de t'avoir dérangé en participant au forum... Il n'est pas question d'enquêter, on parlait d'un cas général par rapport à une situation qui aurait été observée sur ce P.N, dixit l'article mis en lien par williamcau. On n'a jamais parlé de la situation des barrières au moment du drame. Si tu avais lu comme il faut, tu aurais pu voir que je tentais de dire à un contributeur que des barrières qui restent fermées, ça fait partie de la vie du ferroviaire. Il y a des dizaines de types qui posent des questions sur ce forum, et il y a toujours quelqu'un qui répond, ou presque, donc je ne vois pas en quoi donner une information sur une situation d'exploitation consiste en une enquête. Sur le fil Brétigny, je m'étais abstenu du moindre post, si mes souvenirs sont bons, mais là, ce sera le dernier. Quant à parler de la presse et des médias pour s'informer... Si ça suffit, il faut fermer ce forum ! Quant à la compassion, ça ne suffit pas pour les morts.
  9. 9 points
    Bon vu ce drame on ne va jouer ici à faire l'enquête à la place des enquêteurs.....barrières fermées ou pas, etc......est ce vraiment le rôle de ce forum ? Attendons de voir ce que l'enquête dira....et évitons les supputations les scénari possibles......etc.... Quoi qu'il se soit passé (disfonctionnement matériel erreur humaine ou tout autre....) il est un peu tôt pour se lancer dans des supputations en tous genres. En plus chacun sait lire la presse, les médias.....sans qu il soit besoin d'échafauder quoi que ce soit comme interprétations à peine 5 h après le drame. Pauvres mômes.... !
  10. 9 points
    2 Grises Akiem au passage a Hellemmes avec une belle rame de bobines sur ce Dunkerque - Liège
  11. 9 points
    Salut ADC01, C'est encore mieux que ça. Sur la POLT (et surement ailleurs) le principe est le suivant: L'année A le trajet dure x minutes et pendant l'année A l'infra se dégrade, le matériel fatigue la régularité se dégrade. L'année A +1 on ajoute 2mn le trajet vaut X +2mn et ça va mieux pendant quelques mois puis l'infra se dégrade, le matériel fatigue la régularité se dégrade. L'année A +2 on ajoute 2mn le trajet vaut X +2mn+2mn et ça va mieux pendant quelques mois puis l'infra se dégrade, le matériel fatigue la régularité se dégrade. L'année A +3 on ajoute 2mn le trajet vaut X +2mn+2mn+2mn et ça va mieux pendant quelques mois puis l'infra se dégrade, le matériel fatigue la régularité se dégrade. on peut poursuivre...et cela donne le premier train (c'était le plus rapide) PARIS-VIERZON dans les années 1999/2000 qui faisait 1h20 et un temps moyen pour les bolides de ce trajet en 1h30. maintenant C'est 1h32 pour le train le plus rapide et un temps de parcours moyen de 1h40. Le progrès ne vaut que s'il est partagé par tous, disait la pub des années 90, mais les usagers de la ligne partagent surtout les 15 ans de travaux et les week end POLT sans trains et financent en partie les millions investis pour en arriver à une dégradation certaine de leurs conditions de transport sans que la régularité s'améliore et que les trous de dessertes disparaissent.
  12. 9 points
    PMP,un haut lieu d'aventure,c'est inOui ce qu'il peut se passer dans cette gare : -Le 08/12,dérive de 2 wagons Infra sur 700m,qui se terminent voie 6 :
  13. 8 points
  14. 8 points
    Combien d'années pour traiter les 217 rames? Pour 50.000 euros la rame, cela doit représenter quelques heures de travail chez Bombardier, tout bon pour charger le planning de l'usine et faire des marges sur la main-d-oeuvre, souvent la plus élevée dans l'industrie. Il y fort à parier qu'avant la fin de ce programme de nouveaux responsables STIF-IDFM-XXXX bidule and Co seront arrivés aux commandes et changeront la livrée au prétexte de la modernité, la transversalité, de la rationalité et de l'inutilité pour maintenir des engins aux couleurs bigarrées dont les usagers se fichent alors qu'ils attendent des trains à l'heure, pas chers et tout simplement propres et en état de marche. Ce qui reste le défi, pour ne pas éviter le globbiche "challenge".
  15. 8 points
    Bonsoir, 6 ans après avoir été limités à Belfort, les trains Intercités (Intercités-TER ? TER-Intercités ? TER "tout court" ?) de la ligne 4 sont de retour en Alsace à compter de ce jour, à hauteur de 4 AR quotidiens (un cinquième reste limité à Belfort). Ce retour s'est fait dans la douleur, suite à une grève locale en Champagne-Ardenne. J'étais présent à Paris Est au moment du départ du 11847 (Paris Est 16h42 - Mulhouse 21h11), et ai donc pu assister à la véritable cacophonie qui y régnait... 16h25 : le train est affiché. Ceux de 13h42 pour Belfort et de 15h12 pour Dijon ayant été supprimés, une foule assez importante se rue vers la voie 8, où stationne un Coradia en unité simple. Surprise : celui-ci est déjà à un tiers rempli par l'habituel groupe de touristes asiatiques qui rejoint l'Alsace par la ligne 4 (et qui n'aura désormais plus besoin de terminer le voyage en car de Belfort à Mulhouse). 16h35 : le conducteur descend de sa cabine, remonte le quai pour observer la pagaille ambiante, et annonce à chaque porte aux voyageurs qu'il refuse de partir dans ces conditions. Il est vrai que les plate-formes du Coradia ressemblaient à celles d'une rame de la ligne 13 du métro parisien en heure de pointe... 16h42 : heure théorique de départ. Comme prévu, le train ne part pas. On s'affaire sur le quai pour essayer de trouver une solution. Je salue le conducteur, qui a pris le temps d'expliquer aux voyageurs présents sur le quai pourquoi il a refusé de partir. 16h50 : solution trouvée : il a été décidé de réutiliser la rame du train arrivant à 17h16 pour "renforcer" le 16h42 en formant une UM. 17h05 : l'arrivée de 17h16, en provenance de Mulhouse, est annoncée avec 10 min de retard (seulement, ce qui doit être de loin la meilleure régularité sur la ligne 4 aujourd'hui...). Simone annonce un départ à 17h32 (50 min de retard) : tendu si la rame de renfort arrive à 17h26 : le temps de faire descendre les voyageurs, d'embarquer les laissés pour compte du 16h42, de former l'UM (les Coradia étant encore un peu capricieux sur ce point d'après ce que j'ai pu comprendre), de faire les essais... 17h10 : je rentre chez moi et surveille la suite des évènements depuis l'appli SNCF. A priori, le départ aurait eu lieu à 17h57 (+1h15). A l'heure où j'ecris ce message, le train vient tout juste d'arriver à Mulhouse avec 1h45 de retard... Petit coup d'oeil sur les autres trains de la ligne qui ne sont pas supprimés : +50 min pour le 11849 (Paris Est 18h42 - Mulhouse 23h15), +1h pour le 11846 (Mulhouse 15h18 - Paris Est 19h47)... Pour ne rien arranger à Paris Est, un arbre est tombé sur la voie sur la ligne 1 au niveau de La Ferté-sous-Jouarre. Les TER Vallée de la Marne sont donc eux complètement plantés. Et demain, la grève se poursuit sur la ligne 4 : les pendulaires aubois n'auront qu'un seul train en pointe pour regagner et repartir de la capitale. 1 AR sur 5 pour Belfort. 0 AR sur 4 pour Mulhouse. 0 AR sur 3 pour Dijon. SNCF, "à nous de vous faire préférer le train" disait la pub... Je fais très rarement du SNCF-bashing, mais aujourd'hui, j'arrive un peu à comprendre ceux qui se prennent à ce jeu-là... Etant professionnellement extérieur au monde ferroviaire, je n'ai pas la crédibilité pour chercher des explications et désigner précisément des responsables à ce foutoir. Je pense que chaque échelon a sa part de responsabilité... Mais bon, prévoir une US pour un train qui doit en contenir 3...
  16. 8 points
    Ça y’est Il va nous faire une rupture d’anevrisme...
  17. 7 points
    Ah depuis le temps que je voulais tomber dessus. Chose faite hier pour mon aller/retour Nevers 5909/5916. BB 22347 - Nevers - 14/12/2017.
  18. 7 points
    Les règlements intérieurs des collèges et écoles , prévoient déjà l'interdiction du portable en classe , voire de ne pas détenir un tel objet , dans tout l'établissement , il y a déjà eu pas mal de conflits avec les parents d'élèves , à ce sujet . Mon épouse professeur , ne voit pas comment appliquer cette interdiction , d'autant plus que le contrôle et la vérification des cartables des élèves , n'est pas autorisée pour le personnel de l' éducation nationale , le fautif ne peut être donc que pris sur le fait , et aura un avertissement ou sera convoqué en conseil de discipline en cas de récidive . Et dans bien des cas les parent râlent , car il ne faut pas toucher aux moyens de communication de leurs chouchous ...
  19. 7 points
    Bonjour à tous. Un peu facile je trouve. Qui est le donneur d'ordre? N'y a t'il pas de vérification par ce même donneur d'ordre lors de la "réception" des travaux? En ce qui me concerne quand je "délègue" un geste, une réanimation ou plus globalement la prise en charge d'un patient à un interne, je m'efforce d'être présent pour assurer un minimum de surveillance et si cela "merde", je reprend la main et je ne me défosse pas en assumant mes responsabilités. On touche ici aux limites de l'externalisation à outrance entrainant perte de compétence et autre mal finition à la réception des travaux. D'autre part petit HS: le renouvellement de la caténaire du RER C va être externalisé au privé. N'y a t'il pas des équipes caténaires compétentes en nombre suffisante au sein même de la SNCF (pardon de SNCF réseau) pour assurer ce genre de grand travaux? Est on sur qu'au final cela va couter moins cher à la SNCF et au final au client et à l'usager? Bruno.
  20. 7 points
    Sur le PIPER (paix à son âme), je constate que l'on m'a mis un numéro de tour que je n'ai encore jamais vu. La prestation prévue est bizarre, absolument improductive puisqu'elle contient bien 50% de trajet haut-le-pied (soit comme voyageur) ce qui n'est pas dans les habitudes de la maison... Je constate qu'une ANOR, une annonce de l'Infrastructure, est liée. Elles contiennent en générale toutes les mesures relatives aux trains supprimés ou supplémentaires et sont souvent synonyme de travaux. Mais là, le titre est bien plus explicite "Fanzug", soit "Train de supporters". C'est ma première fois, je constate que le point 1 "Généralité" mentionne en gras le respect de vitesse particulière imposée par la marche, chose que je n'ai jamais vu. L'explication est ajoutée en dessous "afin d'empêcher la descente de supporters dans les voies, l'arrêt du train doit autant que possible être évité". Quelques jours plus tard, me voilà en train d'attendre à Yverdon, bon agent, je me suis enregistré sur le téléphone alors que d'habitude, en bon romand, je ne pense jamais à le faire. Dix minutes avant l'arrivée prévue, celui-ci sonne et une voie féminine s'annonce avec un fort accent suisse-allemand: -Salut, c'est Nelly la cheffe de train, le mécano il va arrêter au début du quai pour la relève. Faut pas de porte à quai et faire vite, tu as compris?". Limpide, simple, logique. Je me rends au début du quai et quelques minutes après voit apparaitre ma Re 4/4 qui tire ses Bpm vertes aux angles marquée du signe attribué à la flotte "Fanzug". Lorsqu'elle s'arrête, je vois des têtes se pencher par les fenêtres, j'entends quelques tambours, rien de plus. Le mécano me dit que tout va bien, qu'il y a 48 essieux, que c'est Grasshopper et qu'ils sont plutôt sympa. Je m'installe en lui souhaitant un bon retour et remet de suite des touches histoire de juste décoller la rame, et c'est ensuite que je commence à sortir ma marche et tout le fourbi qui va avec. Les vitesses particulières m'amusent assez vite, je constate par exemple que dès Cossonay, je devrais rouler à 15km/h, un autre secteur vers Lausanne-Triage est prévu à 20, des vitesses assez inhabituelles en sommes mais qui ne demandent aucune concentration particulière. Je contemple mon train, il y a quelques banderoles qui flottent, mais aucun projectile, c'est calme et le trajet jusqu'à Genève se déroule sans encombre. A Genève, nous voici pris sur voie 1, laquelle est totalement fermée au public. Je constate la présence de quelques agents en tenue anti-émeute sur les quais adjacents, mais rien de très impressionnant. Au passage de la gare par contre, les chants recouvrent presque le bruit des ventilateurs de ma BoBo et une bonne dizaine de gros pétards fusent, j'aperçois même une fusée éclater sur le quai des voies 2 et 3, ouvert aux voyageurs. J'aborde la tranchée couverte de St-Jean, puis le viaduc de la Jonction et c'est avec amusement que je vois un presque feu d'artifice partir des voitures derrières moi. Voici déjà le tunnel de la Batie, avec son et lumière. La traversé de La Praille se fait par les voies lac, lesquelles sont d'ailleurs presque vide. Il est vrai que les prescriptions locales de "GEPR" indiquent clairement que les soirs de match aucun produit dangereux ne doit se situer dans ce secteur. Lorsque j'arrive au bout du quai de Genève-Stade, je constate lors de mon freinage d'arrêt que la CG se vide. On m'a tiré un frein, le public est pressé de descendre. Sur le quai, une bonne cinquantaine d'agent en tenue anti-émeute encadre des supporters très bruyants et agités mais qui n'ont pas l'air de tenter quoi que se soit de violent. À ma hauteur, un agent de manœuvre me demande de baisser le pantographe pour couper et "faire le tour". Pendant qu'il s'affaire, je demande à la Cheffe de train de rechercher le frein d'alarme tiré "ho oui, je suis déjà en train de le faire, ils font ça souvent". Après avoir fait le tour puis amené la rame sur une voie de La Praille, voilà que la Cheffe revient avec l'agent de manœuvre : "écoute faudrait raccourcir ta pause, y a une bagnole sans vitre, on va la virer ici". Et nous voilà parti... Ceci fait, je profite des 30 dernières minutes de match pour aller voir les bagnoles, souillées de bières, de canettes et de bouteilles. Je constate que les gugusses sont bien organisés, dans les WC de certaines voitures je trouve des palettes entière de boissons! Les mecs sont venus avec des transpalettes pour assurer leur ravitaillement. Ailleurs, on trouve tous les instruments nécessaire pour faire un bon orchestre de gugenmusik. Partout trainent des affaires plus ou moins personnelles. Je discute aussi avec la Cheffe et ses deux agents, et tout en me défendant de tout machisme, m'étonne de savoir que trois femmes accompagnent le train. La réponse est plutôt déconcertante : -Ho mais ils sont sympa avec nous, on se met en queue et ils nous oublient. -Mais vous êtes seules? -Oui, y a deux agents de police parfois mais pas souvent, pas aujourd'hui. C'est mieux sans, ils sont moins agressifs. -Mais on t'a demandé de faire ça? -J'adore ces trains. Interloqué, je retourne à ma machine puisque l'heure approche. Nous refoulons, puis alors que les trois agentes de train viennent taper la causette à ma hauteur, le match se termine. Sur le quai, il reste une vingtaine de policiers mais d'autres rappliquent rapidement. "Ils ont perdu", me dit la cheffe. La mine des supporters est assez sombre en effet, pour ceux qui ne sont pas totalement gris on verrait même un peu de colère. Il y a toujours des pétards, des fumigènes et des banderoles. Le flot s'entasse dans le train, puis après 20 minutes de chargement la cheffe me donne le départ. Je me mets en route, et voici que la CG vidange, puis re-remplit. Je constate la même chose sur les aiguilles de sortie mais sans que la CG ne remonte, je préfère éviter l'arrêt avec la tête dans le tunnel, la queue du train étant à hauteur de la halte de Lancy-Pont-Rouge, et ponte le frein avant d'appeler la Cheffe : "Ha oui, ils essayent de pouvoir aller s'expliquer avec les fans de Genève je pense". Sous le tunnel de la bâtie, je sens qu'ils se lâchent, ça explose dans tous les sens, c'est plutôt impressionnant. Au niveau du viaduc de La Jonction, la traversée des piétons est interrompue, et avec raison vu tout ce qui vole. À Genève, on me prend voie 7, la voie internationale, mais commutable, dont le quai est bien moins emprunté. La voie 6 est aussi inaccessible aux voyageurs avec forces barrières et si j’aperçois quelques agents de la police ferroviaire, il n'y a aucune tenue anti-émeute. Fondamentalement, je pense que l'idée est que je déguerpisse et que rien ne soit pris comme une provocation. Voilà déjà le signal de sortie, que je franchis sans plus d'encombre. Ma marche prévoit un relevage à Denges-Echandens, lieux totalement inhabituel. La cheffe me rappelle pour m'ordonner à nouveau de m'arrêter au début du quai, endroit auquel un autre mécano m'attend pour reprendre la suite. Depuis Genève, rien de particulier ne s'est passé, j'annonce donc au collègue que tout va plutôt bien, qu'il y a 44 essieux et que j'ai ponté le frein. Puis je prends le temps de m'éloigner un peu et de voir passer le train qui repart, dans les voitures il y a des tambours, des gens qui dorment, au moins un fumigène allumé, beaucoup d'alcool et apparemment un tas de discussion passionnées. Finalement, ça c'est bien passé, et j'ai bien aimé.
  21. 6 points
    Les journaleux se focalisent sur le fait de savoir si les barriéres étaient fermées ou ouvertes alors que le code de la route n'en parle pas L’Article R412-30 du Code de la Route précise : « Tout conducteur doit marquer l’arrêt absolu devant un feu de signalisation rouge, fixe ou clignotant. […] Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions du présent article, est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe. Toute personne coupable de cette infraction encourt également la peine complémentaire de suspension, pour une durée de trois ans au plus, du permis de conduire, cette suspension pouvant être limitée à la conduite en dehors de l’activité professionnelle. Cette contravention donne lieu, de plein droit, à la réduction de quatre points du permis de conduire. »
  22. 6 points
    avant toute supputation, conclusion, etc je rappelle que selon le code de la route on ne doit s'engager sur un PN (comme pour un carrefour), que si l'on est absolument sûr de le dégager. hormis le pauvres décédés, tout le reste n'est que verbiage et enfumage
  23. 6 points
  24. 6 points
    Le bilan s'est malheureusement alourdi à 6 décès d'enfants. Et il y a d'autres enfants blessés très gravement, avec pronostics vitaux engagés. Pauvres enfants et pauvres parents : toutes mes pensées vont vers eux. Le Procureur de la République de Perpignan a fort justement indiqué qu'il ne fallait pas conclure trop hâtivement : en effet, certains témoins ont vu les barrières baissées, d'autres les ont vu levées ... Le Z2 17369 (2 caisses, 104 T & 80 km/h) a tapé le car au milieu, au niveau de la porte : la partie avant du car s'est retrouvée parallèle à la voie en sens inverse du choc ; la partie arrière du car a été trainée sur plusieurs mètres, aplatissant au passage la 1/2 barrière à droite (sens de circulation du car). L'autre 1/2 barrière (à gauche, sens opposé à la circulation du car), si elle s'était abaissée, a pu ensuite se relever, actionnée par le Z2 (zone courte, comme le décrit 30kg Est) : d'où les photos montrant cette 1/2 barrière relevée. Elle peut aussi avoir été relevée manuellement par les services de secours, pour accéder à la zone.
  25. 6 points
    Voici quelques photos de la CC6558 utilisée pour tirer quelques trains il y a quelques jours. A Chambery: A Saint-Michel-de-Maurienne:
  26. 6 points
    merci pour ces info sérieuses (qui évitent tout café du commerce )la situation et le respect aux victimes méritent un peu de tact, de sérieux et les sous entendus
  27. 6 points
    bonjour a tous quelques autres petites vues de mon reseau
  28. 6 points
    Section : Drap-Cantaron - Sospel - Breil-sur-Roya (35 km). La tempête qui s'est abattue sur les Alpes-Maritimes a provoqué de nombreux dégâts. Trois jours après son passage, ses effets se font toujours ressentir. Dans l'arrière-pays mentonnais, les intempéries ont fragilisé la paroi rocheuse entre Peille et l'Escarène et un rocher est tombé sur les voies. La dernière inspection par les experts de la SNCF a révélé que la chute d'autres roches était possible. Par conséquent, il a été décidé d'interdire les trains sur cette zone. Afin de procéder à la sécurisation de la paroi, la circulation est interrompue entre les gares de Drap et Breil sur Roya jusqu'au vendredi 22 décembre. Un service de substitution par autocar est mis en place pour desservir les gares du parcours. Un article de Nice Matin : Après les intempéries, le trafic SNCF interrompu entre Drap et Breil jusqu'au 22 décembre Gare de Sospel (PK 33,5) Départ d'un train en 1947. Source : Cparama. Viaduc de la Bévéra (PK 36,5) Le nouveau viaduc de la Bévéra (Achèvement en 1962) sur le site : Structurae (Base de données internationale du patrimoine du génie civil) Le viaduc de la Bévéra en 1947.
  29. 6 points
    Et se savoir condamné et l'accepter sont deux choses bien différentes. Faire mes adieux au forum! Je n'y arriverai jamais. Jusqu'au dernier instant, je consulterai " la prochaine revoyure". Tiens, à propos...
  30. 6 points
    Il y a fréquemment des acheminements de Châtillon à Paris-Ourq via Paris-Est pour le démantèlement des rames TGV A. L'année dernière en novembre j'avais acheminé la rame 305 de cette manière. Comme je sais que tu vas réclamer une photo, c'est page 46 de ce post
  31. 6 points
    Pour vous amuser avec la R2N !
  32. 6 points
    un petit point sur les travaux de RVB de la ligne Le Crotoy Noyelles sur mer . Infos reçus de la part du chef . Dès mercredi après midi je serais sur place , d'autres images la semaine prochaine , et si la météo ne nous joue pas des tours. Les travaux se poursuivent, le plus souvent sous des trombes d'eau et on peut rendre hommage aux équipes du Cfbs et de Colas Rail pour le travail effectué dans ces conditions. Approvisionnement en matériel : Nous recevons quotidiennement 2 camions de Ballast sur Noyelles ainsi que 2 autres sur Le Crotoy. Depuis lundi dernier et jusqu’au 14 décembre nous recevons chaque jour 1 camion de traverses bois. 6 camions de rails ont été livrés la semaine dernière et il n’y en a plus qu’un à recevoir. La visite des nouveaux appareils de voie destinés à l'évitement de Morlay est prévue le 05 janvier pour une livraison le 12. Les acheminements de traverses béton reprennent ce lundi 11 décembre au rythme de 2 plateaux agricoles par jour (soit 2 X 88 traverses par jour). Cette nouvelle phase d’acheminement des traverses béton va durer deux semaines. Les traverses bétons vont être stockées au plus près du chantier c’est-à-dire en gare de Morlay et au PN NOYLC1. Avancement du chantier : La totalité des traverses entre la gare du Crotoy et l’ancienne halte de Favières a été remplacée. La distribution des rails et traverses se poursuit entre NOY et l’ancienne halte de Favières. Celle-ci est prévue d’être terminée pour le 19 décembre. Le démontage commencera dans la foulée. La zone entre la gare du Crotoy et le PN NOYLC2 (route panoramique Noyelles-Le Crotoy) a été débarrassée de ses anciennes traverses, plusieurs rails jugés HS vont être remplacés et le tirage de fer va se poursuivre la semaine prochaine. Dés cette opération terminée nous pourrons attaquer le ballastage. Le propriétaire de la parcelle accolée au PN NOYLC1 nous a donné l’autorisation d’y aménager une plateforme afin de pouvoir stocker les traverses béton.
  33. 6 points
    https://www.francebleu.fr/infos/societe/cent-ans-apres-la-maurienne-commemore-la-plus-grande-catastrophe-ferroviaire-francaise-1512939652
  34. 6 points
    Surprise ce midi a Hazebrouck la CC 72049 est venue passer le weekend dans le Noooord ! Elle repartira demain avec le lourd convoi visible derriére la machine pour Langres !
  35. 6 points
    Ou, je veux bien mais comment mettre cette interdiction en application ? L'usage du portable est bien interdit au volant et on voit bien ce qui se passe, un conducteur sur deux en fait usage quand même. Les parent au lieu de monter au créneau devraient plutôt éduquer les enfants à utiliser le portable à bon escient mais difficile dans la mesure où ces mêmes parents font n'importe quoi avec.
  36. 6 points
    Pour les chantiers, les contrôles sont faits systématiquement par le maître d'oeuvre (SNCF Réseau) avant la restitution des voies. Ces contrôles sont réalisés par des ingénieurs. On a de plus en plus de cas où les voies sont rendues en retard, et ce pas forcément a cause des entreprises qui bossent dessus. La cause la plus fréquente est la découverte de "surprises" sur le chantier, des sols non conformes aux prévisions ou bien des éléments présents sous les voies présents sur aucun plan (découverte d'un passage souterrain que personne ne connaissait par exemple récemment, bouché et comblé a ses deux deux extrémités mais toujours présent, passages de câbles repris nulle part etc...) Sur les gros chantiers, en général, les seuls personnels SNCF présents sont les Agents d'accompagnements, le SE et le personnel assurant la sécurisation du chantier. Mais là aussi on a de plus ne plus d'entreprises disposant d'un certificat de sécurité permettant de faire ces tâches (AATTX et ASP) Seul le SE semble encore épargné par l'externalisation. Pourquoi de plus en plus d'entreprises extérieures pour réaliser ces travaux? La réponse a été donnée par Km et ADC, les rythmes et cadences imposées par le donneur d'ordre ne sont pas compatibles avec la législation des cheminots sncf et comme il y a moins de monde, plus de relève possible en cours de chantier, donc on prend du monde dont la législation le permet. Juste un point où je ne suis en partie pas d'accord avec ADC quand il parle de salariés du privé corvéables a merci et dont on peut se débarrasser quand on veut, c'est vrai malheureusement pour les personnels intérimaires, qui ne sont là que pour faire les tâches les plus ingrates (d'une certaine façon) sur les chantiers mais dès qu'il s'agit de quelqu'un d'un peu spécialisé (conducteur C1 de loco, chef de machine, bourreur etc...) là les boîtes sont aux petits soins avec eux tellement leurs compétences sont recherchées et le débauchage fréquent.
  37. 6 points
  38. 6 points
    Si on avait fait payer 1 euro pour la lutte contre le cancer ou pour le telethon à tous les personnes sur le parcours du corbillard au moins cela aurait été utile
  39. 6 points
    Non Bruno, a la SNCF il n'y a plus assez de personnel de terrain pour faire de grosses opérations de maintenance. Les faiseurs de camembert excel se multiplient , mais les gens pour faire le boulot , y en a plus... Aujourd'hui les équipes Infra sont réduites au minimum pour faire la surveillance et les reparations, mais impossible de faire plus. C'est pour cela qu'avait été créée les "ELOG " nationaux pour venir en aide aux régions, mais compte tenu des urgences partout impossible d’éponger le retard ,et la , c'est le problème de fond, un vieillissement des installations non anticipé ( comme chaque année on découvre qu en automne les feuilles tombent , chaque a année qui passe le matériel Infra vieilli et s'use...) Il n'y a que le bon vin qui se bonifie avec le temps...
  40. 6 points
    La rame 003R Z 57005/06 ce midi a Melun 1 achetée une gratuite !! passage en gare sans arret de la 004R soit 100% du parc livré
  41. 5 points
    Quand on écrit des énormités, il ne faut pas être étonné de se faire reprendre de volée. Quel est l’intérêt de faire des hypothèses sur les causes de ce drame, alors que 2 enquêtes sont en cours et seront rendues publiques. A la lecture de certains posts, ce forum n' rien a envier à nos chaines d’information qui veulent avoir des réponses immédiates à des problèmes complexes. Attendons d'avoir des éléments factuels pour étayer une conversation intelligente et pas cet échange sans interet
  42. 5 points
    BRAVO LE LINCHAGE BRAVO C'EST DU JOLIE !!! si se forum n'est dédier qu'aux hommages au victimes et que l'on ne peux pas poser de questions et débattre du sujet en question il serais bien de changer le titre. merci d'avance et grosse pensée aux victimes.
  43. 5 points
    Dans la vie, il n'y a pas des choses beaucoup plus importantes que du simple matériel roulant ferroviaire ? Une pensée "toute particulière" pour les familles en deuil à 11 jours de Noël, par exemple ?
  44. 5 points
    Toutes les pensées à destination des familles des victimes, des blessés, du chauffeur du bus mais aussi du conducteur du train et du(des) contrôleur(s).
  45. 5 points
    L'UFC-Que Choisir a assigné en justice deux des principaux acteurs des "cars Macron", Ouibus et Flixbus, leur reprochant des conditions générales "abusives" voire "illicites", a annoncé mardi l'association de défense des consommateurs. Les conditions générales de vente (CGV) "recèlent (...) une myriade de clauses qui apparaissent comme pouvant être qualifiées d'abusives et/ou d'illicites au regard des législations nationales et de l'Union européenne", dénonce l'UFC-Que Choisir dans un communiqué. Au total, 28 clauses problématiques ont été identifiées pour Ouibus, et 43 pour Flixbus. http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2017/12/12/97002-20171212FILWWW00223-l-ufc-que-choisir-assigne-ouibus-et-flixbus-en-justice.php Cette démarche fait suite à "l'absence de réactions ou d'avancées significatives" après une mise en demeure des trois principaux acteurs du transport en autocar au mois de juin dernier http://www.europe1.fr/societe/cars-macron-lufc-que-choisir-assigne-ouibus-et-flixbus-en-justice-3518984
  46. 5 points
    Voila le journal confirme mes propos...(pour ceux qui imagineraient que mes analyses à deux balles sont une vue de l'esprit) : mêmes constats mêmes inquiétudes pour la suite en terme de trafic à attendre. quant aux cars Macron comme il est dit ils sont certes moins nombreux en fréquence certes mais sont placés sur des créneaux pas anodins. ce qui élimine d'office les occasionnels et surtout les étudiants qui sont nombreux sur l'axe Brest Nantes à faire un aller retour/semaine... Dommage...reste à souhaiter que le bibis ne seront pas trop en panne....et rendez vous dans 1 an pour le bilan. Bon vent.
  47. 5 points
    Le bâtiment derrière est aussi en livrée Valérie Mobilités !
  48. 5 points
    On n'embauche plus car on ne veut plus d'agent SNCF qui ne sont jamais contents et qui défendent leur pitance âprement contrairement à des salariés du privées qui sont corvéables à merci et dont on peut se débarrasser quand on veut. L'utilisation de boites sous traitante est une manière de tuer le statut.
  49. 5 points
    La dernière étape, ce sera l'abandon de SNCF, qui sera remplacé par OUI ! Gaz de France est devenu Engie, France Télécom est devenu Orange, EDF c'était officiellement ELECTRICITE DE FRANCE SERVICE NATIONAL alors SNCF aussi sera mortel...
  50. 5 points
    VUTR : Sablé - Château-Gontier (31 km) SNCF réseau réalise actuellement des travaux pour rénover la ligne Château-Gontier/Sablé. Ce qui va permettre de relancer, enfin, le transport de marchandises par voie ferrée. « On a hâte que les travaux se terminent », annonce Jean-Marie Brousset, patron de Maisonneuve. « Le transport par train nous offre un tas d’avantages, dans la maîtrise de nos plannings, pour le déchargement, pour l’encombrement… Sans parler des questions de sécurité pour nos chauffeurs et c’est aussi plus écologique. » Comme les établissements Breger, l’entreprise Maisonneuve croit au transport de marchandises par voie ferrée. « On est convaincus que les travaux vont pérenniser la ligne", ajoute Jean-Marie Brousset. La fin des travaux étant prévue fin décembre, l’activité fret devrait redémarrer tout début 2018 pour cette entreprise spécialisée dans les produits métallurgiques. « On va recevoir un à deux trains de 12 wagons par semaine. » Un article de Ouest-France : Château-Gontier. Fret ferroviaire : les travaux sur les rails
×