bruno

Membre
  • Compteur de contenus

    728
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

1 012 Explosif

1 abonné

À propos de bruno

  • Rang
    MAGLEV

Infos Métier

  • Entreprise
    Hôpital
  • Service
    SMUR - urgences
  • Métier & Lieu
    Medecin

Visiteurs récents du profil

6 850 visualisations du profil
  1. Bonjour. Evolution avec 2 accidents mortels sur le département samedi dernier et on atteint les 33 morts! Un peu plus de 1 par semaine en moyenne et autant de vie brisée et de familles endeuillées. Sans compter les blessés graves. Bruno.
  2. Absolument. HLP. Direction Voves.
  3. Et encore 2 morts de plus samedi soir. Sortie de route mortelle dans le secteur de La Loupe. Triste hécatombe. Bruno.
  4. Bonjour à tous. Ce matin en venant prendre ma garde à Chartres j'ai aperçu sur le pont enjambant la rocade une superbe loco VFLI (vraisemblablement une Euro 4000) HLP. Surement une déserte d'un sillo? Bruno.
  5. Merci à toi SEV pour ces précisions. Bruno.
  6. Bonjour à toutes et à tous. Quels sont les bénéfices et les inconvénients d'une caténaire rigide? Je suppose que cela limite les "incidents" caténaires. Bon dimanche. Bruno.
  7. OK merci à toi. Je pensais que le pantographe frottait directement sur cette barre de "traction", un peu à la manière des rails de traction du métro. Encore merci. Bruno.
  8. Bonsoir ADC. Je ne comprend pas. Je pensais qu"il y avait une espèce de "barre métallique" servant de caténaire sur la portion intramuros du RER C? Désolé pour cette question de boétien. Bruno.
  9. Bonjour Christophe. Tu me l'apprend. Je n'était absolument pas au courant de cette percée de Kéolis dans le transport sanitaire, pour l'instant cantonné dans le sud ouest. Quant à notre boite de rapatriement, on travaille essentiellement avec des sociétés d'ambulance, plus artisanales et familiales que des "multinationales". On connait le plus souvent les ambulanciers et vice versa et nous avons les mêmes méthodes de travail, ce qui est souvent plus simple en opérationnel. Bruno. Bonjour Jack. Effectivement, le matin au petit déjeuner, une vue splendide sur la baie d'Athènes, du septième étage de l'hôtel situé dans un quartier assez bourgeois. Je constate que non seulement tu connais parfaitement bien le RER B nord et le 9-3, mais aussi l'archipel Grec. Bruno. Bonjour SDX. Non, aucune question bête. Il peut paraitre effectivement surprenant de médicalisé un rapatriement entre un hôtel et un domicile. Bruno.
  10. Bonjour. Je suis de retour à mon domicile cet après midi. Le rapatriement s'est bien déroulé. Départ de CDG jeudi soir avec une arrivée tardive vers les minuit à l'hôtel Mercure de l'aéroport de Rome. Vendredi à 10h00, départ en ambulance vers Teramo dans les Abruzzes, que nous atteignons après environ 2H00 de route, où nous prenons en charge la patiente et son mari, à l'hôpital local qui parait d'un excellent niveau. Elle à été opérée de sa fracture du col du fémur et son état est stable et satisfaisant. Retour en ambulance vers l'aéroport de Rome pour attraper le vol d'Air France de 18H25 pour Paris. Installation de la patiente sur la civière à l'arrière de l'appareil sans difficulté particulière.Arrivée à CDG, manoeuvre inverse pour l'installation dans l'ambulance Belge puis départ pour Liège. Après avoir déposé la patiente et son mari (qui sera récupéré par un de ses fils) à l'hôpital, un peu avant une heure du matin, l'ambulance nous déposera à l'hôtel situé juste en face de la gare des Guillemins à Liège. Retour ce matin, sur Paris au Thalys de 9H49 qui est quasi complet avec les départ en vacances. Arrivée à l'heure à Paris Nord à 12H08. Prochain rapatriement fin aout après les vacances, à moins qu'une nouvelle mission se profile pour demain et après demain. Bruno.
  11. Bonsoir de notre base de Bagnolet pour une nouvelle mission. Départ ce soir pour Rome de CDG avec Air France au vol de 20H50. Découcher à Rome. Prise en charge d'une dame âgée présentant une fracture du col du fémur et de son mari atteint d'une démence d'Alzheimer, demain. Elle est hospitalisée à 3H00 de route de Rome. Décollage demain de Rome au vol Air France de 18H25 pour Paris avec une civière (faute de place pour une civière, sur un vol direct sur la Brussels Airlines ou Air Italia), puis transfert en ambulance sur Liège. Découcher demain soir à Liège ou Bruxelles et retour de mission samedi. Je part avec une infirmière pour gérer le brancardage et le mari, on ne sera pas trop de 2. Bon je vous laisse pour partir à l"aéroport. Bruno.
  12. Bonjour. Non, juste ma carte Air France et la carte Thalys, pour cumuler des points à chaque trajet. Bonjour. Non absolument pas. Elle était sortie la veille de l'hôpital, et je l'ai ramené à son domicile. En fait une surveillance "médicale" est recommandé, quelques jours, après un épisode neurologique ou cardiaque, lors des trajets aériens. Bruno.
  13. Bonjour. Retour hier soir à mon domicile. Départ mardi à 16H40 avec Aegean, la compagnie Grec de CDG 1.Compagnie d'un excellent niveau. C'est la première fois que je l'utilisais. Repas d'une grande qualité. Découcher dans un hôtel situé face à la baie d'Athènes qui est superbe. Prise en charge de la patiente ainsi que son mari et sa fille à 10H00, mercredi. Elle est sorite la veille de l'hôpital et la famille loge dans le même hôtel. Direction l'aéroport pour attraper le vol de 13H30 pour Bruxelles, toujours avec Aegean. La patiente ne présentera aucun problème particulier. Après avoir déposé la patiente à son domicile à Liège, le taxi me déposera à la superbe et monumentale gare des Guillemins, où j'arriverais à attraper le Thalys de 17h49 pour Paris Nord. Voilà. Bruno. En attente d'une prochaine mission.
  14. Bonjour ou bonsoir. Nouveau rapatriement pour demain. Il s'agit de prendre en charge une touriste Belge de 49 ans en vacances à Athènes et ayant fait un AIT(accident ischémique transitoire), une sorte d'AVC mais régressif, du à un passage en arythmie cardiaque.. RDV demain à 13H30 à notre base de Bagnolet pour un décollage de CDG 1 avec la compagnie nationale Grecque à 16H40. Arrivée à 20H50 à Athènes, puis découcher. Prise en charge de la patiente, de son époux et de sa fille à 10H00 mercredi, puis décollage à 13H30 pour Bruxelles. Après avoir déposé la patiente à Liège, retour sur Paris, mercredi soir si j'arrive à avoir le Thalys de 19H49 en gare des Guillemins. Bruno.
  15. Bonjour SDX. Oui absolument, une progression à 2 chiffres que cela soit des morts mais aussi des blessés graves (polytraumatisés). Je vois 2 explications principales; le comportement mais aussi quoi qu"on en dise la fatalité! Quelques exemples, dont certains vécus personnellement: 4 jeunes "shiteux" de retour du technival percutent 2 couples de sexagénaires bien sur leur file sur la RN10: bilan les 4 sexagénaires tués sur le coup et les 4 jeunes polytraumatisés dont un aura des séquelles lourdes et irréversibles d'un traumatisme crânien grave, un autre aura une amputation de jambe et d'avant bras et les 2 autres sortirons de l'hôpital après plusieurs semaines de réa et de rééducation. Toujours sur la RN10, un couple d'octogénaire s'encastre dans un camion transport de fond. Bilan le couple d'octogénaire décédé sur la coup. L'autopsie conclura à une crise d'épilepsie provoqué par un infarctus massif; imparable et non prévisible; la faute à pas de chance. Sur la rocade de Chartres; sorite de boite alcoolisé au petit matin. 2 jeunes double pendant plusieurs kilomètres malgré la ligne blanche, prennent les rond point à contre sens et finissent pas s'encastrer sous un camion grue. Il faudra attendre plusieurs heures un camion grue pour le levage et dégager les 2 corps. Au petit matin, dans la campagne Chartraine, un artisan chauffagiste se prend 2 chevaux échappés de leur enclos et effrayé par la tempête; un trentenaire père de famille décédé. Pas plus tard que vendredi matin, un conducteur de 65 ans s'endort sur l'A11 au volant d'un monospace dont aucun des 6 passagers ne portent sa ceinture, et fait plusieurs tonneaux; plusieurs éjectés dont le conducteur décédé et 3 passagers dans un état grave. Bon je m'arrête là pour cette chronique macabre et mortifère si ce n'est quotidienne, du moins hebdomadaire en direct de la campagne Beauceronne. En tout cas, réunion de crise en préfecture à la demande de la préfète, en fin de semaine associant toutes les parties prenantes (forces de police et de gendarmerie, SP, SAMU, conseil départemental, procureur, Cofiroute,.....), afin d'essayer de mettre fin à cette véritable hécatombe routière. Bruno.