Aller au contenu

IGS4

Membre
  • Compteur de contenus

    4 184
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    35

IGS4 a gagné pour la dernière fois le 19 novembre

IGS4 a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

4 247 Explosif

1 abonné

À propos de IGS4

  • Rang
    L'ancienne gare de Grigny (PK 542,4) Rhône

Infos Personnelles

  • Hobbies
    Historique ferroviaire

Visiteurs récents du profil

24 463 visualisations du profil
  1. Actu ferroviaire suisse

    Canton de Vaud Chemin de fer Montreux Oberland bernois (MOB) De la Chaudanne à La Tine, les ponts et tunnels sont élargis pour accueillir les nouvelles rames. Le trafic sera suspendu onze semaines. «C’est le plus gros chantier de génie civil depuis la construction de la ligne, il y a plus d’un siècle», explique Georges Oberson, directeur. Près de deux ans avant l’arrivée des nouvelles rames du TransGoldenpass, qui s’en iront jusqu’à Interlaken (BE), la compagnie ferroviaire Montreux - Oberland bernois (MOB) a lancé vendredi les travaux de rénovation de ses ouvrages d’art majeurs situés entre Montbovon (FR) et Château-d’Œx. Construits en 1904-1905, le tunnel et la galerie de La Tine, le viaduc des Riz, les ponts sur la Frasse et du Lanciau ainsi que le tunnel de la Chaudanne arrivent en fin de vie. Il faut donc assainir ces ouvrages – dont les trois premiers sont protégés au titre de monuments historiques –, mais surtout doubler leurs gabarits et corriger la géométrie des voies. Un article de 24 heures : Pour les ouvrages d’art du MOB, «le chantier du siècle» a commencé
  2. La voie ferrée entre Thiers et Pont-de-Dore en cours de modernisation. Vu de la plateforme qui surplombe le tunnel de La Feuille, dans le village des Garniers, à Thiers, le chantier apparaît dans son ensemble. Les rails et les traverses ont disparu, le ballast a été évacué, des ouvrages hydrauliques ont été posés. Des silhouettes orange s'agitent au milieu des pelleteuses pour orchestrer les manœuvres. En chiffres : . 0,8 : En million d'euros, le coût du chantier. . 25 : Le nombre d'agents SNCF et d'ouvriers des entreprises sous-traitantes. Un article de La Montagne : La voie ferrée entre Thiers et Pont-de-Dore en cours de modernisation
  3. Les paysages... sans trains !

    Escapades normandes début septembre 2016 . . . Remember (Souvenirs) ! Sainte-Mère-Église Sainte-Mère-Église (Manche), première commune de France libérée dans la nuit du 5 au 6 juin 1944 par les 82ème et 101ème divisions aéroportées américaines. John Steele, le célèbre parachutiste américain, resté accroché au clocher de l'église (à 12 mètres du sol) dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, la nuit précédant le débarquement de Normandie. L'avion américain Douglas C-47 Skytrain au Musée Airborne. Devant l'hôtel de ville la borne du km 0 de la voie de la liberté.
  4. Les paysages... sans trains !

    Plage d'Utah Beach Commune de Sainte-Marie-du-Mont (Manche) Plage du Général Théodore Roosevelt (Plage de la Madeleine). Monument de la Navy.
  5. Alstom a fait savoir ce vendredi via un communiqué qu'il reliera l'Allemagne, la Suisse et l'Italie avec son train à grande vitesse Avelia Pendolino dès le mois prochain. SBB, Deutsche Bahn et Trenitalia s'apprêtent en effet à offrir un nouveau service direct entre l'Allemagne et l'Italie via la Suisse, ce à compter du changement d'horaire prévu en décembre. Un article de Votre Argent l'Express : Alstom: le Pendolino reliera 3 pays le mois prochain
  6. Gare de Lyon-Part-Dieu (PK 507,5) Dans cadre du projet de pôle d’échanges multimodal (PEM) Lyon Part-Dieu, plusieurs transformations sont prévues pour la gare ferroviaire. Cette première phase de travaux comprenant notamment la création d’une nouvelle voie ferrée est déjà en cours. Financés par l’UE, l’Etat, la région Auvergne Rhône-Alpes, la métropole de Lyon, SNCF gares & connexions, SNCF réseau en partenariat avec la ville de Lyon et Sytral, le réaménagement du PEM représente un coût d’investissement de 329 millions d’euros jusqu’en 2023. La phase 1 du projet comprend l’agrandissement du hall de gare de 28 600 m² (doublement de la superficie actuelle), la construction de la nouvelle voie ferrée L, d’une nouvelle galerie d’accès aux quais et d’une nouvelle station taxis. Un article de Constructioncayola : Lyon Part-Dieu : la gare en transformation
  7. Conseil départemental des Hautes-Alpes Le président du Département, Jean-Marie Bernard a réagi hier dans un communiqué à l’annonce faite par la Région du remplacement de certains trains express régionaux entre Gap et Briançon par des lignes express régionales de car. “Cette annonce me surprend un peu dans la mesure où la Région est engagée dans un contrat de plan avec l’État et d’autres partenaires, dont le Département et que ce contrat prévoit des travaux sur la ligne de chemin de fer en question. Pourquoi investir 20 millions d’euros si c’est pour remplacer le train par des cars ?” questionne le président pour qui “le seul point qui compte, c’est le service aux usagers. S’ils se disent, à l’avenir, satisfaits par les nouveaux horaires ou par la qualité de service offerte, ça me conviendra”. Un article du Dauphiné Libéré : Des cars pour remplacer des trains : le président du Département réagit
  8. Abbeville - Quesnoy-le-Montant - Woincourt - Eu - Le Tréport-Mers C’est une très mauvaise nouvelle pour le transport en Picardie maritime. Un échange de courriers entre le président de la Région Hauts de France et la directrice territoriale de SNCF Réseau évoque la fermeture de la ligne ferroviaire Abbeville-Le Tréport « à compter du 28 mai 2018 ». Depuis plusieurs années, des rumeurs de fermeture revenaient régulièrement. Il semble, hélas, que les choses se confirment. À moins que la Région ne parvienne à infléchir la décision de la SNCF. Dans son courrier adressé à Sandrine Godfroid, Xavier Bertrand, le président Les Républicains de la région, « demande la remise en état de cette ligne dans les meilleurs délais ». Il s’en est aussi ouvert à Élisabeth Borne, la Ministre des Transports. M. Bertrand déplore « n’avoir aucun diagnostic détaillé sur l’état réel de cette infrastructure ; ce qui me laisse à penser que SNCF Réseau ne connaît pas son propre patrimoine. Quoi qu’il en soit, ajoute M. Bertrand, je refuse la fermeture de cet axe et souhaite sa remise à niveau, en recherchant toutes les solutions permettant une rénovation, puis un entretien au meilleur coût. Un article du Courrier Picard : La fermeture de la ligne Abbeville-Le Tréport se confirme
  9. Ligne à voie unique (voie métrique) de Sainte-Cécile-d'Andorge (Gard) à Florac (Lozère). Gare de Saint-Privat-de-Vallongue (PK 27,7) La gare dans les années 60. Croisement de deux autorails De Dion-Bouton. La remorque du train à destination de Florac était bien pleine, de vélos et de bagages, ce devait être en pleine saison estivale. Source (commentaires et photo)
  10. Ligne à voie unique (voie métrique) de Sainte-Cécile-d'Andorge (Gard) à Florac (Lozère). Gare de Cassagnas-Barre (PK 15,6) Cette gare desservait les communes de Cassagnas et de Barre-des-Cévennes, distantes de plusieurs kilomètres de la gare. Le village de Barre-des-Cévennes était connu pour ses importantes foires aux bovins, et ovins. Les jours de foire la Compagnie des CFD faisait circuler un train supplémentaire mais c'était au temps de gloire du petit chemin de fer lozérien. Autorail Billard A 80 D en 1967.
  11. Les catastrophes ferroviaires

    Ligne de Béziers à Neussargues (ligne des Causses). Gare de Banassac-La Canourgue (Lozère) Le 13 octobre 1913, vers 13h50, un train de voyageurs venant de Béziers heurte en gare de Banassac, la machine d'un train de marchandises en manœuvre. L'accident fait trois morts et une dizaine de blessés. Le 5 février 1914, le Tribunal correctionnel de Marvejols déclarera responsables de l'accident le chef de gare intérimaire et le comptable de la gare en les condamnant respectivement à un mois de prison et 16 francs d'amende pour l'un et deux mois de prison avec sursis et 16 francs d'amende pour l'autre. Source (texte)
  12. Réseau du PO-Corrèze (ou P.O.C.)

    Ligne : Seilhac - Treignac (29 km). Gare du Lonzac (PK 17) Locotracteur BB n° 402 en 1964. Photo : Jean-Michel VAUGOUIN.
  13. Le Mans - Réseau SETRAM Samedi 17 novembre 2007 - Vendredi 17 novembre 2017. Déjà 10 ans que la ligne T 1 est en service ! Départ de la première rame anniversaire du Centre de maintenance des tramways (en présence des officiels) : 10h13. Arrivée à la station Jacobins-Quinconces : 10h43, soit 30 minutes après. Vitesse limite : 20 km/h. Aucuns arrêts sur le parcours, sauf au pied de l'I.D. (indicateur de direction) n° 11 de la Bifur de la Préfecture.
  14. Commune de Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes). Viaduc de la Siagne (PK 186,6) SNCF Réseau annonce des coupures ferroviaires du 24 au 26 novembre prochain entre les Arcs-Draguignan et Cannes la Bocca afin de procéder à des travaux sur la ligne Marseille-Vintimille et sur le viaduc de la Siagne à Mandelieu-la-Napoule. Trois chantiers sont programmés : la réalisation de travaux en rivière et la création d’un passage sous voies ferrées au niveau du golf de la Napoule, pour le projet de remplacement du viaduc de la Siagne; la modernisation du poste d’aiguillage de Cannes la Bocca pour la ligne Cannes - Grasse; et la mise en service du centre de remisage des TER à Cannes. Un article de Constructioncayola : On rénove le viaduc de la Siagne sur la ligne Marseille-Vintimille Photo : SNCF Réseau.
  15. Les photos du jour

    Le Mans - Réseau SETRAM Bifur de la Préfecture - I.D. (indicateur de direction) n° 11 En plus de la S.L.T. (Signalisation lumineuse de trafic) classique (blanc), l'I.D. n° 11 de la Préfecture dispose d'un contrôle d'itinéraire (signalisation ferroviaire = couleur) donnant l'assurance de la position de l'aiguille 1. Contrairement à la bifur de Saint-Martin-de-Pontlieue, la S.L.T. et le contrôle d'itinéraire sont sur le même mât. Pour l'instant en dehors du passage d'un tramway l'aiguille 1 est en permanence à droite (direction ligne T 2). L'itinéraire est tracé depuis la station Préfecture (commande au pupitre). Aucun tramway dans la zone de la bifur de la Préfecture. En haut la S.L.T. classique : arrêt absolu. En bas le contrôle d'itinéraire de couleur orange donnant l'assurance que l'aiguille 1 est à droite en position "voie déviée" (direction Bellevue-Hauts de Coulaines). Aiguille 1 à droite (PM 5353 de la ligne T 1 / PM 20000 de la ligne T 2 (origine de la ligne). Une aiguille est à droite si la direction de droite est donnée quand on regarde l'aiguille par la pointe (lame gauche appliquée). (Application de l'annexe 2 du Règlement S0 - Vocabulaire utilisé dans le Règlement Général de Sécurité). Derrière l'aiguille 1 (accès à la ligne T 2) la T.O. (traversée oblique) n° 3 (PM 5337 de la ligne T 1). Cette traversée oblique ne possède pas d'ornières porteuses. Devant le tramway l'aiguille 2 (PM 5349 de la ligne T 1) : sortie de la ligne T 2. Préparation de l'itinéraire (commande au pupitre) par un tramway arrêté à la station Préfecture. La prise en compte est matérialisée par la présentation d'un losange orange lumineux, puis par le clignotement (quatre fois de suite) d'un point d'exclamation bleu situé à gauche du losange orange. Cette prise en compte est présente sur tous les mats S.L.T. du réseau. En bas le contrôle d'itinéraire de couleur orange donnant l'assurance que l'aiguille est à gauche en position "voie directe" (direction République, Centre Hospitalier et Université). Une aiguille est à gauche si la direction de gauche est donnée quand on regarde l'aiguille par la pointe (lame droite appliquée). (Application de l'annexe 2 du Règlement S0 - Vocabulaire utilisé dans le Règlement Général de Sécurité). Côté gauche la S.L.T. (barre oblique blanche) indique que le franchissement du signal est autorisé en direction de l'Université. Aussitôt après le franchissement du signal par un tramway, le feu du milieu (deuxième en partant du haut) présente un feu blanc fixe quelques secondes. Ensuite le feu du haut présente à nouveau l'arrêt absolu. Lorsque la zone de la bifur de la Préfecture est libre l'aiguille 1 est de nouveau en position droite (situation actuelle). Une aiguille est à droite si la direction de droite est donnée quand on regarde l'aiguille par la pointe (lame gauche appliquée). (Application de l'annexe 2 du Règlement S0 - Vocabulaire utilisé dans le Règlement Général de Sécurité). En bas le contrôle d'itinéraire de couleur orange donnant l'assurance que l'aiguille 1 est à droite en position "voie déviée" (direction Bellevue-Hauts de Coulaines). Sur le mât de l'I.D. (indicateur de direction) n° 11 le B.S. (boîtier de service) n° 11. En haut les voyants de contrôle d'itinéraire. Le franchissement de la zone de la bifur de la Préfecture par un tramway, provoque l'allumage fugitif du voyant pour l'itinéraire correspondant. Au milieu le bouton rouge de destruction manuelle d'itinéraire. De chaque côté les boutons de commande manuelle d'itinéraire. Ce dispositif permet de modifier l'itinéraire (en cas de mauvaise direction).
×