Aller au contenu

Trains Champagne-Ardenne

Membre
  • Compteur de contenus

    1 393
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    7

Trains Champagne-Ardenne a gagné pour la dernière fois le 10 octobre

Trains Champagne-Ardenne a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

2 127 Explosif

3 abonnés

À propos de Trains Champagne-Ardenne

  • Rang
    Trans-sibérien

Infos Personnelles

  • Ville
    Sapignicourt
  • Hobbies
    Les trains et la clarinette

Infos Métier

  • Entreprise
    -
  • Service
    non

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Trains Champagne-Ardenne

    Les photos du jour

    50 ans de la dernière circulation sur Nantes-Le Croisic de la 231 G 558. @+ Pierre
  2. Trains Champagne-Ardenne

    Mon voyage en Slovénie 2018

    Tu es un peu gonflé là. Tu me demandes d'où vient cette appellation, tu ne peux pas dire que je n'ai pas répondu à ta question : Et pour ton autre question, ce n'est pas de moi, je n'aurais jamais fait le rapprochement entre une loc et Brigitte Bardot. C'est vient bien de Slovénie, qui l'écrivent brižita. Ca te convient ?
  3. Trains Champagne-Ardenne

    Mon voyage en Slovénie 2018

    Ces locs au look très french datent des années 1970. Qui était plutôt élégante (à l'époque du moins ) et française ?
  4. Trains Champagne-Ardenne

    Lieux de destruction des matériels ferroviaires

    Je savais pas que la Cockerill de Toulouse y était toujours... Merci pour ces photos
  5. Trains Champagne-Ardenne

    Mon voyage en Slovénie 2018

    En ce jeudi 4 octobre, pour mon dernier jour de voyage, j’avais une contrainte : ne pas spotter jusque trop tard. En effet, je devais rendre ma voiture de location à 18h au plus tard. L’idée que j’ai eu, pour profiter un maximum des trains, a été d’aller sur la ligne Ljubljana - Pivka, troc commun des lignes allant vers Koper, Trieste et Rijeka, en Croatie. J’ai ainsi commencé la journée à Postojna. Je ne suis pas sûr à 100% que j’avais le droit d’être où j’étais, mais bon, je vous offre quand même mes photos ! La Brigitte 363-028 sur l’IC 503 Maribor - Koper : Puis, une autre Brigitte, la 363-005, la seule qui garde encore sa livrée de l’époque yougoslave, passe avec un train de citernes : Changement de coin, direction Ivanje selo, un petit village un peu plus au nord. Un train de tombereau passe tracté par la Taurus 541-011 : Puis un autre train de citernes, tracté par la Brigitte 363-036 : Il est l’heure de manger. Une pizza fera l’affaire. Puis, direction la gare de Planina. Le seul train intéressant sera ce train de boîtes tracté par la Brigitte 363-010 : Dommage, car le coin me plaît beaucoup ! Pour finir, retour à Ljubljana, en sortie de la ville. Je voulais y voir le train MV 483 Ljubljana - Rijeka. Malheureusement, le soleil à cette heure-là était déjà quasiment dans l’axe et la photo n’est pas extraordinaire. Et seul ce train est passé (en plus d’automotrices 312 !), tracté par la Moped 342-001 : Il est temps de rendre la voiture. L’agence de location étant située en gare de Ljubljana, je reste quelques minutes en gare, pour profiter des derniers rayons de soleil du jour. J’ai retenu cette photo, de ce train de fret, tracté par ce qui sera la dernière Brigitte de ce voyage, la 363-032 : Et voilà, le lendemain, réveil à 5h pour prendre le bus jusque Venise puis 2h d'avion jusque la Ville Rose ! C'était un très chouette voyage, le pays est très joli et il faut avouer que voir les 363 est plutôt jouissif ! Pour le peu que j'ai à répondre, déjà, honte à moi (ne me tapez pas trop fort !), je n'ai pas utilisé un seul train du voyage (je pense que c'était la première fois). Donc, au niveau voyageur, je ne peux pas répondre grand chose. En revanche, ce que je peux dire, c'est que toutes les lignes que j'ai vues étaient vraiment en très bon état, y compris les deux petites VU que j'ai croisées. De plus, un gros RVB est en cours entre Ljubljana et Celje (et plein d'autres travaux jusque Maribor), mais, comme la photo le montre, une voie est toujours ouverte pour permettre quand même le trafic (à partir de la semaine prochaine, la ligne Toulouse - Bayonne, certes beaucoup moins structurante pour le réseau français que ne l'est Lj - Maribor en Slovénie, sera en RVB et sera entièrement coupée entre Boussens et Tarbes). De plus, effectivement, dans l'ensemble, je n'ai pas trop éprouvé d'ennui à attendre les trains au bord des voies ferrées, le trafic, sans être celui de la grande ceinture à la belle époque est plutôt bien soutenu. Enfin, en ce qui concerne la modernité, ils font quand même encore rouler des Moped de 1968-1970 et des Brigitte de 1975-1977 (nous, on a bien évincé nos CC 6500 !) et encore d'autres vieilleries (les diesels Reagan et Kennedy, où l'équivalent de nos BB 63500 ne sont pas non plus de première jeunesse !). De plus, les voitures voyageurs slovènes ne sont pas non plus de première fraîcheur et si on me disait qu'elles n'étaient pas climatisées, je ne serai pas trop surpris Et aussi, beaucoup de lignes étaient encore sur traverses en bois. Je ne suis pas spécialiste de la voie, mais les traverses bois ne m'évoquent pas non plus la modernité absolue (même si les traverses étaient toutes en très bon état bien sûr, je pense plutôt à une solution économique). Donc j'émettrai quand même quelques réserves sur le côté moderne. Mais effectivement, c'est quand même un réseau très plaisant à voir @+ Pierre
  6. Trains Champagne-Ardenne

    Mon voyage en Slovénie 2018

    Maintenant que je revois ta photo, j'ai comme un doute sur le fait que ce soit en Slovénie. En effet, à gauche de la loc, les consoles des poteaux caténaires évoquent bien plus du 25 kV 50 Hz que du 3 kV comme en Slovénie. Tu devais sans doute deja être en Croatie ou en Serbie
  7. Trains Champagne-Ardenne

    Mon voyage en Slovénie 2018

    Peut-on avoir plus d'info sur la photo ? (lieu et date serait super !) Il semblerait qu'il s'agisse d'une locomotive du type JŽ 01, machine de type 131 "Prairie". Cette série de 120 exemplaires a été construite en 1922 et 1923 par Schwartzkopf (Berlin) et Maschinenfabrik (Karlsruhe). Elles étaient plutôt basées en Croatie, en Serbie et en Macédoine et étaient conçues pour tracter des trains de voyageurs. On pouvait quand même les voir en Slovénie sur des trains en provenance de Croatie jusque Maribor. Aujourd'hui, un certain nombre d'entre elles sont conservées "en pot de fleur" en Serbie. De plus, une d'entre elles, la 01-074 est préservée à Ljubljana, en Slovénie donc. Et aussi, il semblerait que la 01-088 a été remise en état de marche en 1996 en Serbie, mais je ne sais pas si elle l'est toujours aujourd'hui (elle l'était encore en 2005). Mes sources, pour qui voudraient aller plus loin (car je ne sors pas tout ça de tête !) : https://sr.wikipedia.org/wiki/ЈЖ_серија_01 http://www.pospichal.net/lokstatistik/20001-jdz01.htm http://www.zeljeznice.net/forum/index.php?/topic/2046-parna-lokomotiva-serije-jz-01-exshs-1000/ https://sl.wikipedia.org/wiki/Slika:JZ_01_074_in_Ljubljana-Moste.jpg http://www.zeljeznice.net/forum/index.php?/topic/15069-srbija-2015-ps/ @+ Pierre
  8. Trains Champagne-Ardenne

    Mon voyage en Slovénie 2018

    Le mercredi 3 octobre, plusieurs lignes étaient prévues. Mon tout premier objectif était Sevnica, où il y a un joli coin le long de la rivière Save avec un château en arrière plan. Je voulais y voir le train de nuit EN 499 Münich - Zagreb. Malheureusement, quand le train est passé, le brouillard matinal n’était pas levé et en plus, la végétation a beaucoup poussé… Voici ce que cela donne : Puis, le train régional Ljubljana - Dobova, tracté par une Moped : Finalement, le soleil est apparu. Voici un autre régional, un Maribor - Dobova celui-ci, assuré par une automotrice 312 : Encore une fois, dommage pour la végétation, car le coin est vraiment joli ! Pour la suite, vu que le coin n’était pas tout à fait satisfaisant, je décide de changer pour aller voir l’EN 415 Zürich - Belgrade. L’idée était de le voir avant et après la gare de Dobova. En effet, cette gare est une gare frontière entre la Slovénie et la Croatie. Il y a donc changement d’alimentation (passage du 3 kV continu au 25 kV 50 Hz) et donc changement de machine. Malheureusement, je l’ai loupé avant Dobova (pour se rassurer, c’était une Taurus 541 et il y avait encore du brouillard !). En revanche, j’ai bien eu le temps de le voir après. Je suis toujours en Slovénie sur cette photo, mais la Croatie est située quelques 300 m derrière moi ! Il est tracté par la machine croate HŽ 1142-016. Ceci fait, mon objectif suivant était une fois encore la ligne Ljubljana - Maribor. Direction Zgornji Log. Mais, sur la route, je croise une petite ligne de chemin de fer, près d’une gare. Hmm, je m’arrête et vérifie où on est. Le village s’appelle Radohova vas et nous sommes sur la ligne Ljubljana - Trebnje. De plus, un train régional Ljubljana - Crnomelj doit passer quelques minutes plus tard. Le voici, malheureusement bien tagué, assuré par l’autorail 713-115 : En plus, une gostlina est située juste à côté de la gare. Je mangerai donc là à midi. Après cela, je reprends la route jusque Zgornji Log. Une belle diversité de trains est ainsi passée devant mon objectif. On commence avec la Brigitte 363-015 et son train de citernes : Puis, l’IC 629 Ljubljana - Dobova, tracté par la Taurus 541-016 “Albert Einstein” : Puis ce train Ljubljana - Zidani Most, assuré par une automotrice 312 : Ensuite, l’IC 211 Villach - Belgrade, tracté par la Taurus 541-015 : Puis la Brigitte 363-012 sur ce train régional Ljubljana - Dobova : Puis, ce train privé assuré par PPD Trans et sa Vectron 193-268 louée chez ELL : C’est maintenant au tour de l’ICS 20 Ljubljana - Maribor, assuré par l’automotrice 310-002. Ces automotrices sont dérivées des Pendolino ETR 460 italiens : Le dernier train que je verrai ici sera un train de boîtes, tracté par la locomotive Hercules 2016-921 de la compagnie Adria Transport : Ensuite, je voulais voir le train EC 246 Budapest - Ljubljana. Direction Kresnice. Le voici tracté par la Moped 342-014 : Avant de rentrer, je voulais absolument aller à Škofja Loka, sur la ligne Ljubljana - Villach. En effet, il y a une vue superbe sur les Alpes kamniques en fond de décor de la voie ferrée. Mon objectif était l’EC 213 Villach - Zagreb. J’y arrive et un train de marchandise tracté par la Taurus des ÖBB 1216-145 passe : Je me mets plus en arrière pour profiter au mieux de la vue. Un autre train de marchandise, toujours tracté par une Taurus, mais des SŽ cette fois-ci, la 541-006 passe : Heureusement que ces trains de marchandises sont passés. En effet, le soleil s’est couché lors du passage de l’EC, tracté par la Taurus des ÖBB 1216-145 : @+ Pierre
  9. Trains Champagne-Ardenne

    Mon voyage en Slovénie 2018

    Merci jackv pour la carte Eh oui, les petits murets qui m'ont bien embêté le matin, car je ne savais pas comment mettre pour ne pas qu'ils cachent le train. Et que quand j'ai trouvé, ben pas de beau train (juste les deux HLP)... Quant à la falaise, c'est possible, je n'ai pas fait attention. J'étais juste subjugué par l'endroit !!!
  10. Trains Champagne-Ardenne

    Mon voyage en Slovénie 2018

    Le mardi 2 octobre, c’était Koper ! Koper, c’est le port de Slovénie. La ligne de chemin de fer reliant Ljubljana à Koper connaît donc un important trafic fret. Cette ligne est d’autant plus remarquable qu’elle doit passer d’une altitude d’environ 500 m à 0 m en environ 2,5 km. Le tracé de la ligne est donc particulièrement impressionnant. Pour le début de journée, direction Zanigrad, un minuscule hameau. Le premier train à passer est tracté par la Brigitte 363-008 : Malheureusement, les deux seuls autres trains à être passé dans ce sens seront deux Taurus 541 Haut-le-Pied, qui assurent les pousses des trains lorsqu’ils remontent vers Ljubljana. D’abord la 541-009 : Puis la 541-006 : Après un bon petit restaurant, direction le célèbre coin de Črnotiče, qui correspond à la fin de la grosse grimpette. De là, on peut appréhender toute la ligne de chemin de fer et son tracé très tortueux. Une petite photo panoramique permet de bien s’en rendre compte : Le premier train à passer est tracté par deux Taurus menées par la 541-001 : Puis, trois Brigitte. La 363-021 : La 363-006 : La 363-004 : J’y serai resté des heures durant ! Voir tout le trajet des trains du bas vers le haut ou l’inverse, entendre les Brigitte cracher leurs poumons pour monter leur train, un régal ! Mais bon, il faut continuer, et se dire que l’on reviendra plus tard. Ceci dit, il faut quand même en profiter, une nouvelle ligne, beaucoup plus droite et utilisant des tunnels est sur le papier pour remplacer celle-ci. N’hésitez pas à aller spotter là-bas !!! Direction Dol pri Hrastovljah. Un gros mur de soutènement a été construit afin de franchir une vallée. La Brigitte 363-029 est sur le point d’affronter le dernière montée pour Ljubljana : Et la revoici, continuant son chemin : Puis, une Taurus 541-006 (déjà croisée le matin) monte à son tour de Koper vers Ljubljana : Pour finir la journée, retour à Zanigrad, mais de l’autre côté de la voie, pour profiter pleinement de la courbe. Deux Taurus descendent Haut-le-Pied : Enfin, voici la Brigitte 363-012 et son train de conteneurs, en route vers le port de Koper : @+ Pierre
  11. Trains Champagne-Ardenne

    [jeu] Où Que C'est ? Quoi Qu'est-ce ?

    Je crois qu'on a tous pensé à la même chose
  12. Trains Champagne-Ardenne

    [jeu] Où Que C'est ? Quoi Qu'est-ce ?

    Alors, est-ce dans un pays bordé par la Méditerranée ? Et est-ce un chemin de fer touristique ?
  13. Trains Champagne-Ardenne

    Mon voyage en Slovénie 2018

    Américaines, oui ! Mais en revanche, construite selon le type G26 de EMD GM sous licence par Đuro Đaković.
  14. Trains Champagne-Ardenne

    Mon voyage en Slovénie 2018

    Voici un petit résumé ferroviaire de mon voyage en Slovénie, qui a eu lieu du 29 septembre au 4 octobre 2018. Mon premier jour en Slovénie, à savoir le samedi 29 septembre, m’a amené sur la ligne Jesenice - Nova Gorica. En effet, ce jour-là roulait une des deux locomotives à vapeur maintenues en service par les SŽ. Il s’agit de la 33-037, une locomotive de type Br52, bien connue en France sous le type 150 Y. Après avoir récupéré ma voiture de location, direction Log v Bohinju, un tout petit hameau. Voici le train qui passe, malheureusement tender avant et avec encore de la grisaille : L’un des points d’intérêts ferroviaire de cette ligne est l’Autovlak, un train de transport d’automobiles reliant les villes de Bohinjska Bistrica et Most na Soči. Ce train est très pratique, car il permet d’éviter une longue montée/descente dans le massif montagneux avoisinant (je confirme que la route de montagne est assez pénible !). Il effectue l’aller-retour entre 4 et 6 fois par jour, en fonction de la saison. Une voiture est adjointe à ce convoi, ce qui le rend particulièrement sympathique ! En voici un qui arrive tout juste en gare de Most na Soči, après le passage sur l’imposant viaduc en courbe. Il est tracté par la 664-111 (la série 664 des SŽ est surnommée Reagan à cause de son origine américaine) : Passage en gare, afin d’assister aux manoeuvres de mise en place du train : Je me rends à présent en gare de Podmelec pour voir le retour de ce train : Avant le prochain Autovlak, j’ai le temps de me rendre vers l’un des coins les plus célèbre de la ligne, à savoir le viaduc de Grahovo ob Bači. Un petit autorail, le 813-122, malheureusement copieusement tagué effectue un train Nova Gorica - Jesenice : Direction à présent Kneža pour voir à nouveau l’Autovlak. Un joli petit pont en pierre passe sur la voie ferrée : Il est temps à présent de voir le train à vapeur. Malheureusement, il est très difficile de l’avoir sans faire de contre-jour. Le voici donc, avec un beau contre-jour, que j’ai essayé de gérer tant bien que mal : Avant de partir, un autre autorail de la même série que le précédent, mais non modernisé, le 813-031, effectuant lui la liaison inverse Jesenice - Nova Gorica passe avec les tous derniers rayons de soleil. Il est malheureusement bien tagué lui-aussi : Le lundi 1er octobre, mon objectif était les trains de la ligne Ljubljana - Maribor. Direction Poljčane, entre Celje et Maribor. Le premier train qui est passé devant mon objectif est l’EC 158 Zagreb - Vienne, tracté par la Moped 342-005 : Ensuite, un train régional Zidani Most - Maribor est assuré par l’automotrice 312-013. Beaucoup de ces automotrices sont passées devant moi, je vous les épargnerai en partie pour éviter une certaine redondance ! Ensuite, une Brigitte, la 363-032 assure une train de conteneurs : Quel plaisir de voir rouler abondamment ces machines, qui nous rappelle nos CC 6500 ! Puis, voici deux petites draisines slovènes : la 935-004… … puis la 911-302 : Enfin, l’EC 247 Ljubljana - Budapest, tracté par la Moped 342-022 : Changement de coin, direction Križni Vrh. A la base, mon objectif était l’EC 151 Vienne - Ljubljana. Cependant, de nombreux travaux sont en cours sur la ligne Ljubljana - Maribor. Et ce coin n’échappe pas à la règle. Ainsi, le coin a changé par rapport à ce que je pensais. De plus, des ouvriers sont arrivés, ce qui m’a un peu gêné pour faire les photos. Je peux juste vous montrer cette 312 sur une navette Maribor - Zidani Most qui croise un train de boîtes, tracté par une Brigitte : Il est l’heure de trouver une Gostilna (auberge en slovène) pour le repas du midi. Le programme de l’après-midi était des photos sur le viaduc de Maribor. Malheureusement, les nuages se sont levés et aucun train intéressant est passé… L’autorail 813-113 vient de quitter Maribor pour Središče, à la frontière croate : Une autre machine qui a des formes bien connues en France, la 642-203 passe Haut-le-Pied sur le viaduc : Enfin, une autre navette Maribor - Zidani Most, toujours avec une automotrice 312 : Le dernier coin de la journée que je comptais exploiter est le célèbre coin de Marija Gradec. Cependant, d’une part, ça s’est couvert et d’autre part, le ligne, comme je le disais plus haut, connaît d’important travaux. Et sur ce secteur, la ligne est à une voie et de nombreux talus empêche les belles photos. Une petite photo sans autre intérêt que d’illustrer la situation pour ceux qui connaîtrait le coin : @+ Pierre
  15. Trains Champagne-Ardenne

    Les photos du jour

    Bonjour, Eh ben, je suis vraiment surpris, je pensait vraiment que les voitures Rémi allait rester entre Paris et la Région Centre (mode ironie On), c'est vraiment une grande surprise que de les voir ailleurs ! @+ Pierre
×