likorn

Membre
  • Compteur de contenus

    1 577
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2

likorn a gagné pour la dernière fois le 19 juillet 2016

likorn a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

2 074 Explosif

À propos de likorn

  • Rang
    Chat noir à 80%
  • Date de naissance

Infos Métier

  • Entreprise
    CFF
  • Service
    Conduite des Trains
  • Métier & Lieu
    Mécanicien de ligne Voyageurs/Cargo
  1. Oui, enfin ce que j'ai lu et retenu c'est que quelques jours auparavant, il y a eu une inondation; pas que des problèmes de signalisation aient été remarqué. Mais je ne suis pas dans le secret des Dieux et peut-être que les mécanos ont remarqué, eux, de vraies incohérences contraire à la sécurité. Pour mettre en perspective cette différence culturelle, nous avons de nouvelles radios de manœuvre en Suisse, qui ne donnent pas entièrement satisfaction et ont conduit à plusieurs mises en danger : par exemple en commutant de canal lors d'un refoulement (ce qui a fait refouler le mauvais train, pour lequel aucun pilote n'était en queue ni aucun itinéraire ouvert) ou en interrompant la communication (y compris à l'approche de butoirs, heureusement sans autre conséquence qu'une frayeur rétrospective). Il a fallu plus d'une demi-année pour que nous réagissions. Pas par flemme, mais parce que nous considérons que quand l'entreprise nous dit qu'elle travaille à une solution nous la croyons; sauf que là, la situation devenait trop dangereuse selon nos membres pour que nous satisfissions d'un simple "on cherche à résoudre le problème". Mais ça reste exceptionnel comme mesure, normalement quand on remonte un problème, il fini par être réglé (et dans intervalle, on fait avec).
  2. Dans la culture germanique, les OS n'ont ni le même rôle, ni la même vision. Elles attendent donc simplement que l'enquête avance et, dans l'intervalle, se satisfont de mesures symboliques. Pour imager, je suis syndicaliste dans un pays de culture germanique (même si les genevois sont les plus latins de ce pays), et sincèrement je ne vois pas pourquoi dans un cas tel que celui-ci nous demanderions à ne plus rouler sur le réseau impacté. Il faudrait vraiment que nous ayons du concret, que des alarmes aient déjà au lieux, qu'en fait on soit à deux doigts d'avoir une entreprise criminelle qui de manière délibérée mettrait l'exploitation en danger pour en arriver à de telles extrémités. Nous conduisons des trains, et le risque zéro n'existe pas, y compris et surtout dans ce domaine. Ceci non pas pour dire que ce refus de rouler au Luxembourg est "mal", car ce sont vos histoires et je n'ai pas la prétention d'avoir plus raison que vous, mais pour expliquer pourquoi il y a en face ce silence qui vous étonne tant : la culture est différente. Ces balises ne peuvent pas mettre l'ETCS hors-service, elles transmettent juste les paramètres nationaux pour que celui-ci commute ses réglages "d'un pays vers l'autre". Théoriquement, l'EVC reste en service, mais pour cela il faut qu'il soit homologué.
  3. En ce qui concerne la troisième votation, celle-ci pose un sacré problème politique dans la mesure où cette réforme a été demandée par l'UE et ses membres afin de supprimer les statuts fiscaux particuliers que bon nombre de Cantons accordaient aux entreprises étrangères. De ce fait, le refus de la réforme place la Suisse en porte-à-faux de ses engagements, car il lui sera impossible de supprimer lesdits statuts avant 2019, année butoir pour se "mettre en règle". On peut noter que, comme de plus en plus souvent, l'alliance entre la gauche qui ne voulait pas "offrir de cadeaux aux multinationales alors que l'on ne défend pas nos PME" et les sympathisants* de la droite souverainiste "qui ne veulent pas plier devant l'UE" a provoqué une retentissante défaite du parlement puisque cette réforme est un projet très largement fabriqué par lui (et non par le gouvernement). *Il s'agit politiquement d'une victoire de la gauche; les partis du centre et de la droite, y compris souverainiste, appelaient en effet à voter "OUI", seule la gauche et ses 30% de voix appelait au "NON". Bref, une votation avec des résultats dignes des pays les plus gauchistes, ça arrive aussi chez nous (et ce n'est pas une critique, c'est assez rare que je sois pleinement content des résultats).
  4. Euh non, c'est le journal français qui le dit, pas la direction des CFL.
  5. Faire quelque chose pour faire quelque chose, sans raison, je ne vois pas trop l'interêt.
  6. Non, pas a ma connaissance. Cela dit le niveau1 de l'ETCS n'est pas en service non plus sur sol Suisse.
  7. Bien entendu, mais il faut les moyens, et les RhB sont soutenus pour cela. L'idée qui prévaut, c'est qu'en hiver, ce sont les cols routiers qui ferment, pas les voies ferrées; ça, c'est un choix politique du Canton des Grisons.
  8. Un collègue français me disait "nous sommes vos bougnoules". C'est tristement vrai... Cela dit, je ne vois pas en quoi le droit français devrait s'appliquer au Luxembourg. Si on commence ainsi, on accepte alors qu'un polonais roule en France avec ses règles de salarié, et on voit ce que cela donne sur la route...
  9. Ça ne veut pas forcément dire que l'indication est transmise. Dans le domaine électrique, les court-circuits, ça existe et c'est absolument inévitable.
  10. Pas forcément. Notre ETCS passe aussu par la traduction de l'allumage effectifs des feux. Je parle du niveau 1, pas du 2.
  11. C'est très typique, nous avons exactement les mêmes soucis avec la SNCF en Suisse. Il a fallu que l'OFT refuse de prolonger pour la nième fois la période de mise en conformité du matériel roulant sur Morteau-La Chaux-de-Fond pour que la SNCF équipe enfin ces engins du ... signum. Et pour l'ETCS, qui deviendra aussi obligatoire en Suisse à l'horizon 2020 (notamment sur la ligne (Paris-Bellegarde)-La Plaine-Genève, nous savons déjà que la SNCF en plus de ne pas être prête, ne souhaite même pas l'être. L'inertie présente dans le système ferroviaire français a quelque chose d'effrayant. Donc pour résumer, on a une rame équipée ETCS qui roule sur une ligne équipée ETCS niveau 1, lequel n'est pas en fonction car le pays voisin n'est pas pressé d'équiper ses rames. Reste maintenant les appareils de sécurité des CFL, apparement le Mémor II qui imposerait et contrôlerait une vitesse de 60km/h après 600mètres, est-ce que ceux qui connaissent le système peuvent confirmer et indiquer si tous les trains et tous les signaux en sont équipés sur le réseau CFL?
  12. Merci de la précision, mais c'est un peu idiot, si les balises sont là, autant les utiliser et isoler l'équipement sur les véhicules non homologués.
  13. Donc si je suis bien, on aurait une rame automotrice équipée ETCS qui roule sur une ligne équipée ETCS niveau 1 (et pas niveau 1LS), qui a franchit un signal d'arrêt. C'est très paradoxal, l'ETCS niveau 1 calcul la courbe de freinage, avec vitesse au but à 0km/h (mais en laissant une vitesse dite de libération pour l'approche dudit signal, paramétrable selon le choix de l'infrastructure). Bref, l'enquête risque d'être assez longue.
  14. Il me semblait avoir pris suffisamment de pincette en précisant bien qu'en l'état le seul lien entre ces deux événements était géographique. Cette collision d'ailleurs ne m'a a pas immédiatement fait penser à l'autre, c'est plus tard que je me suis dit qu'une coïncidence comme celle-ci ne pouvait juste pas être passée sous silence : il est plus que primordial de ne pas faire de lien sans preuve, mais il est tout autant important de ne pas dire "cela n'a rien à voir", Zouftgen c'est avant tout un franchissement autorisé de signal fermé.
  15. Bon deux collisions frontales entre les mêmes garesen l'espace de onze ans, moi je ne sais pas mais ça m'interpelle un peu. Je ne dis pas qu'il s'agisse des mêmes causes, ni même qu'en dehors du lieu il y a le moindre lien entre ces deux événements, mais il faudra répondre à cette interrogation.