Roukmoute

Modérateur
  • Compteur de contenus

    16 543
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    43

Roukmoute a gagné pour la dernière fois le 28 octobre 2016

Roukmoute a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

7 261 Explosif

1 abonné

À propos de Roukmoute

  • Rang
    Vaillant sidérurgiste à plus d'un titre
  • Date de naissance 12/07/1977

Infos Personnelles

  • Ville
    Oberschtroumpf-sur-Moderne

Infos Métier

  • Entreprise
    SNCF
  • Métier & Lieu
    Pousse-manettes

Visiteurs récents du profil

33 691 visualisations du profil
  1. Pour info, Ermewa n'est pas un affréteur mais une société de gestion de wagons : https://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_Ermewa http://www.ermewa.com/index.php http://www.sncf.com/fr/partenaires/ermewa
  2. Putaclic !!!! (Mais en fait, non)
  3. Tout dépend de la catégorie du train. En R160, non, mais en V160 oui.
  4. De la constructivité du boudin. Je ne sais pas pourquoi je me fais chier à passer du temps sur le forum. Sinon Gom a mis des mots sur mon sentiment, merci à lui.
  5. Préambule : tout ce dont je vais parler concerne juste la banlieue de Paris : Retenue des portes : oui, ça peut être pour les copains mais aussi pour des inconnus. Et ça peut être juste pour foutre la merde quand c'est une boîte de coca qui a été coincée dans la porte. LE seul moyen du conducteur est de passer une annonce du style "merci de ne pas bloquer les portes", en général, au bout de la troisième annonce, le coupable vole par la porte ou on aperçoit la boite de coca sus-ci-nommée être expulsée. Répartition : les voyageurs se placent en général en fonction de leur destination ; par exemple, lorsque j'habitais Vigneux sur la ligne D du RER, dans l'avant dernière voiture, on avait les gens de Vigneux et d'Évry-Courcouronnes ; le but étant de pouvoir choper le bus avant que celui-ci ne s'aperçoive de la ruée et démarre. Signal d'alarme : le cas grave peut arriver. Sinon de l'aimable citoyen qui veut juste faire chier et qui tire la poignée au moment de descendre du train pour le retarder gratuitement. Le conducteur ou un agent sédentaire habilité doit le réarmer mécaniquement, ce qui prend forcément un certain temps.
  6. Alstom ne connaît plus la crise Neuf mois après avoir menacé de fermer son usine de Belfort, le fabricant du TGV se porte mieux que bien. Le groupe a cartonné à l'international mais peut aussi dire merci à la commande publique. http://www.liberation.fr/futurs/2017/05/04/alstom-ne-connait-plus-la-crise_1567230
  7. Tempête dans un verre d'eau (allégorie). Si j'aurais su, je m'aurais abstenu. Effectivement, je reconnais une déficience de communication due à une certaine lassitude. Je pourrais tout laisser en plan comme c'est posté (et je en parle pas que de ce sujet), mais j'ai toujours dans l'esprit la lisibilité du forum pour quelqu'un qui n'y viendrait pas souvent.Et là, pour revenir à ce sujet précisément, je ne suis pas sûr que la moindre photo d'une voiture corail à Pétaouchnok-les-Bains soit utile à ce sujet. Maintenant si le merdier généralisé vous convient, à l'avenir, je laisserai tel quel ; tant pis pour la qualité du forum (en tout cas l'idée que je m'en fais), tant mieux pour le flattage d'ego.
  8. Oui, ça m'arrive de faire des PC aussi, et même lors d'une RS de vérifier l'état du panto continu si je sais que je vais l'utiliser. (Bon maintenant, pour des V200 dans la plaine d'Alsace, comment dire, euuh ^^).
  9. 15/04/16, je viens de vérifier : un vendredi. J'avais dû descendre du 5978 et remarquer ça.
  10. Il faudra me croire sur parole, mais ce n'était pas un essai des pantos (ou alors le collègue s'est endormi sur le Z-PT).
  11. C'est l'origine du train... De retour pour le parisien.
  12. Ce qui explique ceci : (5916 du 15/04/16)
  13. Le deuxième panto, c'est pour le chauffage bien sûr. ^^