Aller au contenu

Nipou

Modérateur
  • Compteur de contenus

    11 147
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    104

Nipou a gagné pour la dernière fois le 14 mars 2016

Nipou a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

10 026 Explosif

1 abonné

À propos de Nipou

  • Rang
    Mallard

Infos Personnelles

  • Hobbies
    Wan Kenobi

Infos Métier

  • Entreprise
    sncf
  • Service
    trac

Visiteurs récents du profil

25 987 visualisations du profil
  1. Ca je le sais mais quand l'électeur débat sur la reprise ou non de le dette il a tout faux car quelque soit le livre de compte où on la met, elle est de fait sa dette. Et donc il faudra bien un jour qu'il l'a rembourse. Le seul débat utile est de savoir combien on laisse sur le dos de le SNCF avec comme conséquence, la vie ou la mort de l'entreprise. Si on lui laisse 1,5 milliard ou 15 milliards, l'entreprise n'aura pas du tout les mêmes chances de survie. Car à ce niveau, ce n'est pas un gain de performance qui peut combler ça. Alors la question est : veut on oui ou non la mort de la SNCF ? Les autres questions ne font que découler de celle là et n'ont pas raison d'être si on a pas tranché celle là.
  2. On va juste rappeler une base : SNCF (réseau, mobilité et tout ce qui est du groupe) appartient à 100% à l'état. La dette SNCF est donc de fait une dette d'état. On a juste mis les comptes dans le tiroir de la commode. Et l'état c'est qui ? Nous, cheminots et non cheminots. Donc si certains se battent contre la reprise de la dette c'est qu'ils n'ont rien compris : cette dette est déjà et depuis le début celle de tous. On parle de 50 milliards alors il faut bien bien revenir sur terre : à moins d'étalier ça sur 3 millions d'années, SNCF ne peut pas supporter cette dette, même avec une très bonne santé financière. (qu'elle n'a que moyennement). La "reprise" d'une partie de cette dette dans les comptes directs de l'Etat ne fera qu'officialiser une situation.
  3. Variable suivant les conventions : chez moi les grèves (comme toutes causes d'annulation internes ou externes) se payent en pénalités. Et elles sont énormes.
  4. Il n'y en a jamais qu'un, pas plus à l'UNSA que chez les autres. Les postures sont une chose, le point de sortie en est une autre. On verra bien.
  5. Je pense que CFDT et UNSA vont partir là dessus. Espérons qu'ils auront appris de l'histoire et feront inscrire une petite ligne bloquant cette éventualité. Et sans CFDT et UNSA, d'après vous que deviendra le mouvement ? (j'ai ma réponse).
  6. D'après les écho : - Reprise d'une partie de la dette (35 milliards) et création d'une société de défaisance pour la loger dedans. - Gestion de SNCF sur le mode Deutch Bahn - Gare et Connexion rejoint réseau
  7. Mutation ter vers fret

    Concurrence au FRET, rumeurs de filialisation ... Concurrence au TER qui arrive très prochainement, avec on ne sait quelles évolutions à la clé ... L'un et l'autre sont dans le même bateau qui menace de couler. Le fret est juste quelques années (mois ?) en avance dans le domaine du drame. Donc se baser sur "les temps qui courent" n'apporte pas grand chose pour choisir.
  8. Ca patine et ça enraye

    J'ai discuté avec un gars de l'infra il y a peu qui me disait que sur ma région, ils ont un nouveau système qui envoie un jet à 900 bars sur le rail. Il décape même la corrosion (vu des photos avant/après).
  9. San révéler de secrets, il faut juste savoir que le raccord à Sablé et virgule en elle même n'ont rien à voir d'un point de shuntage et occupation des voies : différents systèmes se succèdent et Effiage a bien du mal à maîtriser tout ça. Mais pas de quoi fantasmer : SNCF réseau n'en est pas plus capable tellement c'est chiadé. Des courants se promènent à droite à gauche depuis la construction, sans qu'on arrive précisément à comprendre d'où ils proviennent. Ce n'était pas dérangeant tant que ça restait dans les normes ... sauf que ça ne l'est plus. Alors on ne va pas chercher 4000 ans et on ne va pas non plus tout refaire. On va mettre en place un système de substitution et on verra aux essais. C'est bien la voie qui pose problème (d'où les travaux) et non les engins.
  10. Je n'ai jamais dit que ce serait bénéfique, merci de relire mes propos sans interpréter. Pour ce qui est du test limité, il aura bien lieu et pour savoir ça comme pour le reste, il faut lire les textes de loi car tout est dedans.
  11. La seule composante qui n'appartient à personne sont les agents et pour eux (nous), le choix sera complexe : concurrence ou mutation. Car oui, dans le statut que tout le monde veut conserver sans même le lire, il y a un volet sur la mutation d'office en cas de suppression de poste.
  12. Ce n'est pas la SNCF qui mettra gracieusement ... ce sont les régions politiques. Pour le matériel tout comme pour les technicentres car comme tu le dit, ce sont elles qui les ont financés (pour le TER). Elles c'est nous mais dans "nous" il y a tous ceux qui réclament la concurrence car ce sera mieux sans rien y connaitre : ton voisin, ton beauf, le boulanger du coin ... et pour satisfaire tout ce beau monde, on ira dans le mur. Mais entre temps, les décideurs auront eu un nouveau mandat et c'est bien là le principal.
  13. Nouveau design 2017 du site

    Château et portable haut de gamme.
  14. Journées du patrimoine 2017

    La carte de France de toutes les manifestations SNCF des journées du patrimoine 2017 : https://datasncf.opendatasoft.com/explore/embed/dataset/fichier-des-inscrits-aux-journees-du-patrimoine/map/?static=false&datasetcard=false&basemap=jawg.streets&location=5,52.80276,3.58154
  15. Trains autonomes

    Je suis CTT : Je fais des consignations car j'ai été agent E de mon dépôt J'ai été GM agent et matériel et à ce titre, je commandait CRL et équipes logistiques Je fais de le formation chaque semaine Je conduis si je veux en accompagnement, je n'ai rien à prouver Pour besoin d'analyse d’événement je vais directement à la source, dans les postes Alors vos leçons de morale à la noix, vous pouvez en faire ce que je pense ! Messieurs les dieux du rail !
×