Aller au contenu

niavlys

Membre SNCF
  • Compteur de contenus

    99
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

124 Fort

À propos de niavlys

  • Rang
    Automotrice Z2
  • Date de naissance 26/10/1987

Infos Métier

  • Entreprise
    SNCF
  • Métier & Lieu
    CRL
  1. Il y a beaucoup, beaucoup plus de résidences conducteurs que de centres de formation. Aussi lorsque le lieu où tu vas travailler décide d'embaucher X conducteurs, il (le lieu où tu vas travailler) ne se charge pas de la formation, lui ne s'occupe presque que de la production. Il demande à une structure nationale qui dispose de plusieurs centres de formation (peut-être même pas 10 en France, je n'ai pas le chiffre) : "Eh, j'ai besoin de X conducteurs en 2019". En principe, une formation est déclenchée pour 12 stagiaires. Parfois, un lieu où tu vas travailler a besoin de beaucoup de conducteurs et ça déclenche une formation dans un centre qui, par chance, est sur place ou à proximité. Mais il arrive aussi qu'il y ait besoin de 3 conducteurs à Dijon, 4 à Marseille et 5 à Bordeaux. Alors la structure qui gère les formations va déclencher une formation sur un centre dipso ; allez pourquoi pas Villepinte. Ceci explique que tu peux te retrouver en formation loin de chez toi.
  2. Salut, c'est super que t'en aies parlé si t'en avais besoin ; tu plombes pas l'ambiance, un forum est un espace virtuel qui permet de discuter librement sur plusieurs sujets. (>> Attention c'est ce que je pense, pas la vérité) Par rapport à ce qu'il t'arrive, t'embête pas avec ce que peut en penser ta hiérarchie. Recentre-toi sur ce que tu as envie toi. De quoi as-tu besoin ? Et tout doit partir de là, si ça froisse ta hiérarchie, on s'en bat les couilles. Ton objectif premier doit être ton bien-être et tes projets. Quand tu te sentiras, tu pourras sans effort faire un beau doigt d'honneur à ceux qui t'ont lésé.
  3. Les cheminots et l'alcool

    Tu es 200% dans le vrai. Du moins si on se réfère à mon cas : - J'ai un problème de naissance à l'oreille gauche connu et reconnu (perte sur certaines fréquences). Limite à l'embauche, je n'ai jamais été réellement embêté lors des visites annuelles car la courbe n'a jamais bougée (pas d'aggravation du problème). - > à la première VAS en 2013, apte temporaire 3 mois (car, je l'ai su après, je tombais dans des valeurs "cas par cas", pile entre l'apte et l'inapte au niveau de la loi) avec consultation d'un ORL qui devait se prononcer. Le médecin du centre ne voulait pas prendre le risque de signer l'aptitude dans les délais sans avoir l'avis d'un spécialiste. - L'année dernière, je pars en congés presque un mois. Je bois beaucoup trop et tous les soirs pendant mes congés. Je ne me fais pas de soucis en me disant "je fais pas ça toute l'année, je suis pas alcoolique, pas de problème". -> de retour de congés, VAS : BIM marqueurs d'alcool trop élevés, le médecin s'alarme par rapport à mon jeune âge, inapte avec nouvelle visite 3 semaines plus tard. (Ce qui au final a été positif pour moi). Son discours mot pour mot : "Je ne le souhaite pas, mais s'il y a une catastrophe, la justice procède à des investigations. En fonction de la gravité et de la nature du problème, elle élargit le cercle. Et je fais parti de ce cercle..." Alors pour revenir au sujet, c'est presque impossible de "passer au travers".
  4. autorisation de départ

    En pratique, dans les établissements où il y a une prestation particulière, on est avisé (directement ou par observation parfois...) mais on n'a jamais un coup de palette. En EAS on te dit que tu peux partir une fois le service achevé (entre autres)... En gros, démerde-toi.
  5. autorisation de départ

    La règle c'est qu'un train ne peut pas partir d'un établissement sans y être autorisé. Il y a de nombreuses formes d'autorisation de départ. Dans le cas où l'autorisation de départ incombe normalement à l'agent d'accompagnement (ou conducteur qui part de lui même en EAS) doit être donné par l'agent sédentaire, celui ci avise dès l'arrêt du train (l'agent d'accompagnement et/ou le conducteur).
  6. Retour des trains Corails (Intercités 100% éco)

    C'est vrai que je pinaille sur les mots, je le sais et c'était volontaire. J'ai très bien compris qu'un petit message d'excuse pour le retard aurait été approprié, quelque soit la raison. J'avais compris le fond avant même d'écrire mon premier message, franchement. Cependant, tu parles d'accumulation de détails qui génère un mécontentement. Et bien je crois que l'accumulation de récit inapproprié fait parti de ces détails. C'est ça que je voulais souligner. Mais je comprends, quand on prend le train, on voit un train (ahah), et des agents (dans les gares et dans les train). C'est la partie en surface de l'iceberg. Ceux qui sont les plus attentifs et impliqués et qui essuient les conneries des autres. Il y en a qui ne sont pas corrects, c'est pas interdit, mais d'après ma modeste expérience, ils ne sont qu'une infime minorité.
  7. Retour des trains Corails (Intercités 100% éco)

    Oui, je suis en partie d'accord. En partie car "l'agent incriminé". Je suis désolé d'être aussi tatillon mais quand on te lit on voit ressortir sans effort que l'attente a fait attendre 25 minutes et que l'agent incriminé ne s'excuse pas. Alors absence de communication, communication défaillante, tout ce que tu veux. Mais pas un agent incriminé de venir faire son travail (peut-être arrivé en catastrophe pour remplacer un autre). Et le SNCF bashing... Il est également entretenu par de tous petits détails futiles grossis sans analyse. Gracieusement amplifiés par des médias ou personnes qui ne savent pas de quoi ils parlent. C'est 50/50. Minimum. C'est du préconditionnement qui a priori ne date pas d'hier.
  8. Retour des trains Corails (Intercités 100% éco)

    Bonjour Arnaud. Ton long récit laisse penser que tu es un fin connaisseur en matière de trains et circulations ferroviaires. Alors n'as-tu pas encore compris (ou essayé de comprendre) qu'une "attente de personnel" annoncée par Simone herself ne signifie pas que le personnel en question boit un café sans regarder la montre ? Dans ton cas il y a plusieurs hypothèses possibles comme le train précédant en retard, le train de la veille en retard (agent en repos hors résidence) avec repos très écourté, programmation de l'agent mal faite, agent victime d'un accident ou maladie et remplacement par un autre... Alors tes guillemets et commentaires dignes d'un journaliste d'envoyé spécial peuvent être relatés autrement. Bonne soirée.
  9. Je me permets un LOL.
  10. J'en ai lu des conneries, mais comme celle-là, rarement ! La fermeture d'un site dû au fait que les agents n'ont plus de travail. Fallait oser. Tu n'arrives pas à faire la distinction entre les causes et les conséquences d'un évènement. 1 . Baisse de charge (pour X raison(s)) -> 2 . (J'ai mis des numéros pour pas te perdre) Sur effectif (Charge < effectif prévu/en place) -> 3 . Diminution de l'effectif (mutations, reclassements). Et pas l'inverse. D'ailleurs j'ai lu beaucoup d'approximations dans tes interventions. Comme la confusion entre détachement et allocations de déplacement entre autres. Pour revenir au message sus-cité, il y a une chose à prendre en compte c'est que la conception d'un roulement ADC ou ASCT est très compliqué en terme de calcul d'effectif. On est pas dans le calcul simple "j'ai 3 bonbons et 3 enfants à gâter". En ce moment, les UP ont une pression qui les pousse à utiliser au maximum les effectif voire en sur-régime. Donc des jours monétisés ou sur CET, ça ne crée pas d'emploi mais ça permet de dire au moment du bilan "regardez, on peut faire le taf avec 1 agent en moins". Quitte à faire tourner comme des avions les dindons qui acceptent de monétiser leurs absences.
  11. Et ben je t'invite à faire une tournée des bureaux de commande ADC pour leur expliquer... Et je peux t'assurer qu'aujourd'hui, lorsque je pose une absence, je dois pleurnicher pour avoir un RF à la place d'un CA. Nous sommes en sous-effectif, donc il faut vite écouler les CA et faire voler en éclat les RF (édit: on m'a d'ailleurs proposé de le mettre sur CET lors d'une demande). La réalité est là.
  12. D'ac, chez moi c'est plutôt l'inverse, je dois souvent demander d'utiliser le(s) RF à la place des CA placés "automatiquement" (mon bureau de commande se chie de se retrouver en fin d'année avec des compteurs de congés trop remplis). Dans mon ancien établissement, on avait carrément une "pression" (redondance du sujet dans la comm' et du CTT) pour que tous nos congés soient posés avant le 31/10.
  13. Pour revenir au sujet de base (assez gerbant désolé pour l'expression de mon sentiment). RF tu n'as rien à faire, tu laisses pisser jusqu'à la fin du trimestre suivant celui où tu as travaillé un jour férié et c'est automatiquement payé. Pour le reste je ne puis t'aider (pas de la mauvaise foi, je ne sais pas et je ne m'y suis jamais intéressé). Maintenant j'ai deux questions à te poser : quel est ton ancienneté dans l'entreprise et à quel poste ?
  14. Erreur (avec laquelle on ne plaisante pas d'ailleurs dans l'identification). Une plaque d'identification c'est Nf, F, PR, BM, D ou A. C.1 ou 123.4 ou les deux à la fois c'est une (ou des) plaque(s) de repérage(s).
  15. Faire confiance aux formateurs, chercher en priorité à comprendre le système étudié. Y superposer la réglementation. Ne pas s'éloigner de la compréhension du système mais ne surtout pas prendre trop de liberté avec celle-ci quand il s'agit de règlement. Si un formateur fait "bouffer du référentiel" sans faire un dessin, il y a un problème. J'étais à peu près dans la même situation que l'initiateur du sujet quand j'ai commencé ma formation (âge). Avec le recul je vois deux énormes avantages d'entreprendre une formation à 19ans : à peine sorti de l'école avec peu d'expérience pro, l'adaptation au vocabulaire etc. est un jeu d'enfant et même si ce n'est pas directement lié à la formation, le fait de ne pas avoir d'enfant et/ou de maison tout ça n'est pas à négliger. C'est une charge en moins dans la tête. Qui permet de faire de la place aux soirées entre potes
×