Aller au contenu

NEMO94

Membre
  • Compteur de contenus

    1 943
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

NEMO94 a gagné pour la dernière fois le 23 mars

NEMO94 a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

704 Explosif

À propos de NEMO94

  • Rang
    Train Bleu
  • Date de naissance 13/02/1972

Infos Métier

  • Entreprise
    -
  • Service
    non

Visiteurs récents du profil

16 054 visualisations du profil
  1. Pure opération de com l'histoire du reste à charge 0 sur l'optique le dentaire et l'audioprothèse, il suffit de suivre les discussions qui ont eu lieu entre le gouvernement, les mutuelles, et les syndicats d'opticiens et de dentistes...
  2. Actu RATP

    Une idée des solutions possibles pour le relevage et l'évacuation des 2 MI 79R/84 accidentés ? Entendu ce matin que les lieux ne sont pas accessibles par la route, et que la SNCF propose son aide à la RATP !
  3. L'éclatement du front syndical ne semble plus qu'une question de jours; le mouvement va s'éteindre en douceur jusqu'au premiers départs en vacances début juillet, avec quelques poches de combativité locales.... Prochain épisode les élections professionnelles à la SNCF à l'automne, puis la mise en application concrète de la "réforme" quand les premiers TER opérés par le privé devront commencer à rouler !
  4. Une réforme peut en cacher une autre prochaine bataille la réforme (lire extinction) du régime spécial de retraite SNCF et pas besoin de la propagande de l'IFRAP pour deviner que ce sera la prochaine source de supposées "économies" ! Après avoir échangé la reprise partielle de la dette contre le statut, on proposera aux cheminots d'abandonner leur régime spécial en contrepartie d'une nouvelle reprise "substantielle" de la dette....
  5. On verra à fin de la discussion parlementaire ce que le gouvernement aura lâché aux OS réformistes... Et quand les choses sérieuses commenceront (filialisations, privatisation partielle, premiers TER confiés à de nouveaux entrants) on verra bien comment ça se passe.
  6. Si aucun des amendements suggérés par les 2 OS réformistes n'est retenu lors de la discussion au Sénat, ces 2 OS auront furieusement l'impression d'avoir joué le jeu de de s'être fait "couillonner" à la fin... Je ne suis pas cheminot, mais je ne vois pas l'intérêt de participer pour celui qui souhaitait voter pour ! Si le taux de participation est important (au moins 55 %) et que le vote contre l'emporte à une large majorité, on sera un peu dans le même contexte que le fameux référendum de 2005, vous avez voté contre mais c'est juste parce qu'on vous a pas assez expliqué (ou que vous êtes trop c...) Dommage que le vote n'ait pas pu être organisé par un tiers de confiance, même si cela ne lui donnait pas plus de légitimité, ça évitait au moins les accusations de magouilles ou de fraudes qui ne maqueront pas de ressurgir à l'annonce des résultats....
  7. Bien sûr, le seul chiffre important c'est celui du nombre de "votants" rapporté au nombre total de cheminots, les retraités ont le droit de participer ou c'est seulement pour les actifs ?
  8. Réforme du système ferroviaire

    On peut difficilement comparer l'ouverture à la concurrence des TER et le fiasco des nouveaux Vélib à Paris. Comme évoqué dans les interventions précédentes, il est très peu probable que les futurs candidats soient des start-up ou des PME sans expérience, mais plutôt des entreprises françaises ou étrangères avec une capitalisation suffisante et une expérience du transport ferroviaire de Fret ou de voyageurs en France ou ailleurs... Mais il y a une problématique adjacente, les cheminots qui à la SNCF connaissent les lignes empruntées et le matériel roulant utilisé, et effectuent sa maintenance actuellement, seront-ils obligés de suivre, et dans quel cadre social, c'est surtout ça qui est important. Et les candidats potentiels ne sortiront du bois que quand la loi aura été définitivement votée, et la fiction du "sac à dos social" évaporée... Pour la GV en open access domestique, pareil, espérons que 6 mois avant l'échéance on saura qui se lance, avec quel matériel roulant, et sur quelles dessertes, et là aussi il devrait y avoir des surprises par rapport aux bobards débités par les perroquets LREM qui nous expliquent que pour aller de Paris à Lyon ou Marseille on aura le choix entre 3 ou 4 opérateurs avec un départ toutes les 30 min, et que par miracle les tarifs vont baisser de 20 à 30 % !
  9. Et comme prévu les critiques et attaques fusent de la part de la Direction et du gouvernement pour remettre en cause la sincérité de la consultation des cheminots ! A défaut d'avoir pu organiser une consultation par voie électronique il faudra plutôt considérer cette opération comme une vaste pétition, et le seul chiffre important sera celui de la participation. Pas de liste d'émargement, pas de vote à bulletins secrets, aucune vraie solution pour garantir de manière incontestable qu'un même salarié ne peut pas voter plusieurs fois, les Macron boys (and girls) ne vont pas se gêner pour faire feu dès l'annonce des résultats....
  10. Réforme du système ferroviaire

    Tout ce qu'il faut pour que les morceaux les plus intéressants soient privatisés totalement ou partiellement, et même de quoi créer une entité juridique distincte pour chaque région TER et il est difficilement contestable qu'une éventuelle SA logeant les gares ne fasse pas saliver les mastodontes de l'immobilier commercial ou des concessions, les commerces en gare c'est une machine à cash presque aussi juteuse que les parkings Vinci.... Mais ce n'est pas grave, on va avoir droit à une explication de texte du pilote de ligne qui s'occupe de la loi à l'AN !
  11. Réforme du système ferroviaire

    On en reste donc à un schéma proche de l'organisation actuelle mais avec la possibilité de filialiser ce qui pourrait être vendu à la découpe, ou privatisé partiellement... Au hasard Gares de France SA ou TER SA, aucun doute que les candidats potentiels ont déjà été invités discrètement à faire savoir ce qui les intéresse et à quelles conditions !
  12. Je ne sais pas ce qu'ont donné les rencontres entre le gouvernement et CFDT et UNSA, mais cette fois ci j'ai l'impression que la fin de l'unité syndicale est actée. Pépy annonce des mesures commerciales en cassant les prix et en soldant les cartes de réduction, et nie toute légitimité à la consultation des cheminots !
  13. Réforme du système ferroviaire

    Je ne pense pas que la constitution autorise un référendum sur le ferroviaire, et même si il était possible, et quelle que soit la question posée, il serait immédiatement transformé en un référendum pro ou anti Macron ! Macron a été largement élu au second tour, mais seul Mélenchon appelait à l'abstention, (et a été critiqué pour cette prise de position) alors que de nombreuses personnalités de gauche appelaient à voter Macron pour faire barrage à MLP !!!
  14. Réforme du système ferroviaire

    Un réseau ferroviaire restera toujours un monopole naturel, la séparation (comptable) entre infras et exploitant(s) a été posée souvent comme préalable à l'introduction de la concurrence, mais ensuite les plus dogmatiques firent de la séparation organique (et du cloisonnement entre activités) une solution ultime aux problèmes liés aux subventions croisées et à l'asymétrie d'info au profit de l'exploitant historique... 20 ans après on voit ou tout ceci a mené !
  15. C'est pas simple non plus de communiquer à destination du public non initié ni forcément intéressé sur les enjeux du maintien du statut, mais les problématiques relatives au dialogue social local, au déroulements de carrière, au GVT via l'avancement (en partie) à l'ancienneté, aux mutations, ça parle à ceux qui seront les suivants à poser la tête sur le billot, les fonctionnaires...
×