Aller au contenu

ppascal

Membre
  • Compteur de contenus

    161
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

70 Relevé

À propos de ppascal

  • Rang
    TGV
  • Date de naissance 13/05/1971

Infos Personnelles

  • Ville
    Pessac

Infos Métier

  • Entreprise
    -
  • Service
    non

Visiteurs récents du profil

5 943 visualisations du profil
  1. C'est sur que vu la longueur de certains des cantons de BAPR, un rédécoupage en BAL permettra de bien améliorer le débit de la Ligne de Langon à Montauban (il y a d'ailleurs pas mal d'ilôts en BAL sur la ligne, ça simplifiera sûrement l'exploitation). La constructions de pas d'IPCS donnera de la robustesse à l'exploitation, le débit devenant très faible lorsque une voie est interceptée pour travaux ou incidents. Pour la suppression de passages à niveau, cette ligne en a une quantité impressionnante encore en fonction, dont certains assez dangereux et accidentogènes (et par forcement juste pour l'indiscipline des automobilistes puisque certains sont associés à des passages étroits et/ou en chicane lorsque la ligne est jumelée au canal. Ensuite la ligne est relativement bien tracée ( a part 2-3 zones qui mériteraient peut être d’être reconstruites en déviation, ce qui couterait bien moins qu'une ligne nouvelle intégrale), la vitesse avait été essayée à 170km/h il y a quelques années
  2. Merci pour le renseignement, comme je n'avais jamais vu ce panneau, je me posais la question
  3. Je pense que c'est forcement plus cher à la sortie. Le seul intérêt du PPP c'est que la dette est portée par le privé et ne compte pas dans le calcul de la dette publique, même si au fond cela reste de la dette publique. Forcément le privé ne le fait pas pour le plaisir et donc est rémunéré pour servir de prête nom à l'Etat qui garantit une partie de l'investissement et reprend à sa charge les dettes si cela ne marche pas et je suppose que les revenus minimum du concessionnaire sont garantis et que si les résultats ne sont pas atteint le contribuable paiera. Il est bien clair que RFF (et maintenant SNCF3) ne peuvent pas continuer à porter et à augmenter indéfiniment la dette publique dont l'Etat les a plombé puisque l'Etat est décisionnaire mais que c'est la SNCF qui porte la dette (pour la même raison que les PPP). Après soit il y avait les PPP et le programme de construction des LGV continuait soit le programme s'arrêtait. Tant que les projets construits sont pertinents et rentables socialement pour le pays, pas trop de soucis mais plus les branches du réseau se ramifient moins les branches terminales sont rentables... Donc les Bordeaux-Dax, Bordeaux-Toulouse risquent d'être des gouffres financiers et à mon avis personne ne voudra faire de PPP (et les collectivités locales sont échaudées de l'autoroute A65 dont ils compensent les pertes aux concessionnaire et qui est déserte vu les péages appliqués...)
  4. En faisant de l'humour noir, c'est pour indiquer que le ppp va finir comme TP ferro (dans le Roussillon justement )... ramasser l'argent qui peut l'être et laisser l'ardoise au contribuable...
  5. Bonjour, Une petite question en passant, que signifie le panneau rayé rouge et jaune à côté de l'oeuilleton de franchissement?
  6. Maheureusement... Comme d'habitude ce qui n'est plus aux normes dans les pays developpés ne disparait pas mais part vers le tiers monde. Les produits trop souffrés sont donc expédié vers l'Afrique de l'ouest ou ils sont mélangés... Les produits livrés là bas sont "enrichis" au souffre ce qui augmente les profits des traders qui gonflent le volume de produit livrés et éliminent des résidus gênants donc personne ne sait quoi faire ni personne ne veut. Les petits chimistes sont des traders de grandes compagnies pétrolières qui ont pignon sur rue à Genève. Le seul bémol de tout cela c'est que les nuages de pollution, c'est comme le nuage de Tchernobyl cela ne s'arrête pas aux frontières
  7. Liaison Paris gare d'Orsay - Paris Invalides

    Bonjour, On voit aussi qu'il était prévu une liaison vers la ligne de Seaux (les 2 voies Luxembourg) et ce tunnel n'a jamais été creusé, puisque la ligne de Seaux a fini connectée à la Gare du Nord pour former le Rer B
  8. Accident TGV d'essai en Alsace

    Je suis en train de lire Rail Passion de décembre. La couverture sur les essais de la lgv ee et l'article qui parle des essais sans même un mot sur la fin tragique et les victimes, on ne peut pas dire que ce soit très heureux. .. Sans doute imprimé avant l'accident, mais vraiment pas très bien venu de leur part.
  9. Accident TGV d'essai en Alsace

    Ça ressemble bien à la rame peliculee pour les marches de réception. Quel weekend pourri. Condoléances aux familles
  10. De mémoire, dans l'industrie les moteurs sont testés en survitesse à +15% par rapport à la vitesse maximale de définition combinant aussi avec la surtension qui correspond. Après en ferroviaire le cahier des charges peut être plus contraignant. Les relais de survitesse sont en général réglés en dessous de la valeur max pour espérer avons le temps de réagir en cas d'emballement du moteur ( le moteur à courant continu à autre que excitation série présente ce risque si le courant d'excitation tombe à 0 moteur en marche)
  11. [BB 7200 / BB 7600] Sujet Officiel

    Bonjour La photo est prise à Agen, direction de Toulouse. A Auch il n'y a pas de ficelle
  12. De toute façon, même s'il n'a plus d'utilisation commerciale, il pourra toujours servir en situation dégradée pour entrer / sortir de la ligne ou faire de la maintenance et pouvoir dégager les engins. Apres c'est sûr que la pertinence de maintenir le raccordement à 2 voies pour ne plus y faire circuler grand chose c'est du luxe, sauf que déposer des installations ce n'est pas gratuit non plus (le ratio de coût entre dépose et entretien allégé?) Je suppose aussi que ça économise quelques aiguillages sur la SEA et si on ne crée pas de saut de mouton une bifurcation à voies à niveau pas le top pour l'exploitation d'une LGV Après j'ose espérer que dans SNCF3, personne ne fait réélectrifier les installations en 25000V cette année pour les déposer l'année prochaine, ou alors il y a comme un malaise...
  13. Bonsoir, Finalement les 2 voies vers le raccordement de Monts (Nord) seront conservées? J'avais cru comprendre qu'après avoir envisagé de le supprimer complètement il devait être maintenu à une seule voie. Il y a eu de nouveau changement de programme? Un saut de mouton est prévu pour la voie 2 du raccordement pour éviter le cisaillement?
  14. Bonjour On peut aussi imaginer mettre une camera en hauteur au dessus des pn à risque, il existe des logiciels pas si compliqués pour detecter un obstacle sur un pn et on pourrait penser coupler le detecteur avec une balise kvb pour provoquer un FU. ça ne marcherait évidemment que si l'obstacle est déjà présent avant le passage du train mais au moins cela permettrait de taper avec moins de vitesse et donc de réduire la casse. Le coût ne devrai pas être si élevé que ça, et les effets pourraient être assez bons pour les pn en sortie de courbe pour lesquels la detection visuelle de l'obstacle est trop tardive.
  15. Bonjour, Sur la pluspart des machines modernes (avec electronique) tu passe de la tension caténaire à un bus continu (via un transfo + un redresseur en venant de l'alternatif ou via un hacheur en venant du continu). Il faut se débrouiller au niveau de la conception pour que la tension de bus continu soit suffisante même lorsque la tension de ligne est basse pour que les onduleurs aient une tension correcte pour les moteurs triphasés. Si la tension est élevée, c'est plus facile il suffit de moduler le redresseur/le hacheur pour maintenir la tension de bus continu dans les limites admissibles de l'electronique. Les ADC ont de toute façon des instructions lorsque la tension de ligne est trop basse pour reduire l'effort de traction et éviter de faire disjoncter le secteur dans les endroits ou les sous-stations sont faibles par rapport à la puissance appellée
×