Romano25

Membre
  • Compteur de contenus

    59
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutre

À propos de Romano25

  • Rang
    Talgo Pendular
  • Date de naissance 23/11/1983

Infos Métier

  • Entreprise
    sncf
  • Service
    trac
  • Métier & Lieu
    ATT TS Traction
  1. Merci Chalut pour ta réponse. @+
  2. Bonsoir, en vue d'un éventuel détachement au sein de l'ET Auvergne (pour le dépôt TER de Clermont), je souhaiterais avoir des infos sur: _Logement (foyer? Appart?) _L'ambiance générale _Les lignes parcourues (en fonction des roulements), les blocks, régimes d'exploitations...... _Le matériel et d'autres choses auxquelles je n'aurais pas pensé. D'avance merci pour votre aide.
  3. Nan c'est juste une anecdote. Mais je n'ai pas la prétention de quoi que ce soit. Il fait chaud, ceci explique cela (en parlant des mauvaises interprétations).
  4. Comme quoi JLC, il faut bien tout lire, avant de dire une bêtise. Je l'ai bien préciser ce dont tu parles.
  5. Je suis tout à fait d'accord sur les points que tu énonces et non je ne le fais pas exprès (j'essaie juste d'avoir le fond de ta pensée, ce qui n'était pas forcément clair sur le précédent post). Cependant il y a plusieurs niveaux de responsabilité (pour ne pas dire culpabilité): _ l'entreprise qui "propose" ce genre de produit _ les "cadres" qui vendent le produit alors qu'ils n'y croient pas _ les agents qui pour diverses raisons (argent, carrière....) acceptent Par contre, j'ai des doutes de l'impact de ceux qui acceptent d'aller dans les pool sur les décisions de l'entreprise. Regarde le volontariat FRET n'a pas marché et derrière on te pond la même chose sous un nom différent et ça passe tout seul? Soit les mecs ne sont pas très malin (c'est possible, puisque 53%), soit c'est la crise pour plus de monde que l'on croit, soit on nous ment. Le nerf de la guerre c'est le RH et les embauches (je l'explique dans un post plus haut). HS : Enfin, pour en revenir a ce que tu disais niveau altruisme, empathie....je n'en parle pas comme des obscénités, mais bien comme des valeurs disparues et plus du tout d'actualité. J'en ai fait l'amère expérience avec un collègue qui pour plusieurs RDV médicaux (au nombre de 4) m'a demandé de croiser des tournées. J'ai décaler des RP (ce qui m'a fait faire des 3 GPT de 6), accepter pour lui une tournée de sortie de RP à 05h00 (graphiée à 06h00, donc 1H00 pour moi) pour que finalement ce même collègue 1 mois après refuse de croiser une tournée sous prétexte qu'il était un peu juste ce mois-ci (les primes traction sont à m+2 CQFD). Je ne veux pas faire d'un cas isolé une généralité, mais avec ce qu'on voit à l'heure actuelle, j'ai du mal à y croire : mais ce n'est pas propre à la SNCF. Fin du HS
  6. C'est un peu un argument en bois le fait de dire que s'il n'y a pas de volontaire, il n'y a pas de pool Fac. Chacun fait ce qu'il veut d'un point de vue carrière et ça me fait doucement rigoler l'argument de se "serrer les coudes" ou autre altruisme pour stigmatiser des collègues qui comme d'autre ont le DROIT de faire leur CHOIX. C'est exactement les réactions que souhaitaient les décideurs lorsque les pools ont été mis en place : Diviser pour mieux régner. Comme quoi ce sont toujours les choses les plus simples qui fonctionnent le mieux.
  7. Je suis de loin cette histoire de Pool Fac depuis quelques jours et plusieurs choses m'interpellent. La première, pourquoi stigmatiser PAZ qui fait part de son expérience journalière, et qui comme tout le monde ici, a fait, fait ou fera, un choix de carrière? Chacun ne voit-il pas midi à sa porte? La seconde, vous avez tous été élève non? Je suis jeune conducteur (naïf, innocent, peut-être un futur chefaillon magouilleur...) et je suis actuellement en FAC. Je suis donc (comme vous l'avez été à un moment donnée) une variable d'ajustement dans mon UP : c'est à dire que je peux faire n'importe quelle tournée de n'importe quelle roulement de mon UP (ou d'ailleurs, puisque cela m'est déjà arrivé) dans la mesure de mes connaissances (lignes/EM). Cela fonctionne un peu comme ça au Pool Fac ou je me plante complètement? Etant donné le nombre décroissant d'écoles et d'embauche de conducteurs à l'heure actuelle, le déclin du FRET (parce que le nain le veut bien), il y a de moins en moins de variables d'ajustements comme moi (ou d'autres élèves) et comme l'activité FRET est dans la mer...pourquoi ne pas déplacer les conducteurs de la branche dans des Pool Fac pour pérenniser ces variables d'ajustements? Autre hypothèse, la création des Pool Fac n'a t'elle pas pour but de taper un peu le RH (laissez vous pénétrer par l'idée dans un premier temps)? Plonge une grenouille vivante dans de l'eau bouillante : elle va sauter de l'eau et tu n'auras rien à bouffer, par contre plonge cette même grenouille dans de l'eau tempèrée et chauffe-là petit à petit. Pour ceux qui aime les grenouilles c'est délicieux! Enfin, le Pool Fac c'est quand même la solution de facilité, vis à vis de la spécialisation et de la création des roulements. Par rapport à la commande, comme il n'y a pas de roulement tu peux tirer un mec sur une GPT de 6, 11h00/RHR09h00/11h00-14h00à la maison et rebelotte. Si pas de roulement, l'agent ne peut pas demander le repos de la journée. Ce mode de fonctionnement est quand même plus souple, mais qu'en est-il des congés (plus facilement acceptés?). Mais ce qui m'interpelle, c'est : Pourquoi? et dans quel but?
  8. _ un train d'essai (qui devait être réalisé avec notre EM de base, BB26000, mais pas de bol, ce jour là le train se fait en 7200), avec PC, EVO, mise en tête (prise de bec avec l'agent de manoeuvre car pas de thème). Pendant le train, pas mal de questions : Si tu relaches l'appuis VA et que ça ne sonne pas, si ce signal est éteint, si ça répète fermé......durant tout le trajet (si on a parlé foot à un moment donné). _ retour en EV, donc des questions pendant le voyage. Barrière d'un PN brisée + application MMTO devant le CTT. _ pas d'écrit, mais cela a quand même été fait pendant la formation lors d'une validation (à la sortie du Simbase, il fallait rendre compte sur le BS des incidents que l'on avait rencontré). _ incident matériel remorqué : 15vhl, résitance à l'avancement, sondage frein = fuite CG. Visite du train. Résultat : fuite avant le robinet d'isolement du 2° Vhl de tête (pas de bol!). Application MMTO, BF.....Dans mon malheur j'ai eu de la chance puisque j'ai pu repartir sans fractionner mon train (20km/h max jusqu'à la gare suivante, pour différé le wagon avarié). Plus d'1h00 pour traité l'incident, si seulement j'avais eu des olives ce jour là! _ dépannage sur 26000 : pas d'auto test KVB à la RS (GD, CC KVB déclenché), le RE ne monte pas à 3bar à la mise en servcie du frein (GD, mise en place du frein de secours, avec mise en tête derrière. Pour l'essais de frein, bien faire un complet). _ oral : retour sur la préparation de mission (FLASH/FLH) le rôle des balises de rappel sur un chantier (pk?), un peu de C0 (hauteur caténaire, hauteur d'intervention si plancher conducteur/non conducteur, hauteur d'intervention max si pas de caténaire) et j'en oublie encore. J'en garde un bon souvenir, mais contrairement à ce que j'ai pu entendre, le constat (puisque c'est ça dénomination pour les attachés) n'est pas un examen entre amis.
  9. Tout débat est utile quand il est constructif et c'est bien que tu le soulignes, je paraissais anti-grève (je ne le suis pas, j'aimerai juste que l'on ajoute d'autres moyens pour obtenir ce que l'on est en droit d'attendre) et j'ai certainement fait l'erreur dans mon coup de gueule d'employer des termes forts (qui néanmoins, d'un point de vue purement sémantique, sont juste) et de ne rien proposer (gueulante primaire quoi!). Mais bon ça a eu au moins le mérite d'ouvrir le débat. Pour la gratuité du billet, c'est donc ce problème d'assurance et de possible sanction (si émission d'un titre à 0€) qui freine la chose. Marccarrick pourrait peut-être nous en dire plus?
  10. J'en ai déjà parlé autour de moi, on m'a dit que c'était impossible de faire des journées train gratos pour des problèmes d'assurance (Je croyais que la Sncf était son propre assureur). Mensonge ou vérité? Bien sûr, chercher à comprendre c'est commencer à désobéir, mais c'est surtout se donner les moyens d'agir. Dommage que l'on me prenne pour ce que je ne suis pas.
  11. Sur les conseils, je suis preneur, d'ailleurs c'est aussi le but de ce forum et aussi ma motivation a être ici : apprendre. (j'essaie d'être actif dans mon domaine de compétence : Cf le post sur le RA dans la rubrique matériel). Après, je tiens à préciser que je n'exclus pas la grève (comme certain pourrait le supposer), je proposais juste une alternative, (mais j'ai l'impression de mes posts sont lus (ou veulent être lus) de travers), qui pourrait aussi surprendre la hiérarchie dans les négociations. Pour le social, tu prêches un convaincu, mais là encore mes propos sont très très mal interprétés : je ne parle pas de baisser son froc, mais de changer son fusil d'épaule pour trouver un meilleur angle de tir (j'en parle d'en le post ouvert dans la café). D'ailleurs je parle de soutient de masse par rapport à l'extérieur, car c'est là aussi que l'on peut gagner du terrain.
  12. Je me réserve un droit de réponse, tout en souhaitant que ce post ne devienne pas un foutoir, sinon il y a les Mp. Le bruit anormal a été traité en temps et en heure sur le terrain (p400, avis GM + matériel), la question n'était pas de savoir ce qu'il fallait faire mais ce que cela pouvait être, pourquoi cela avait merdé (désolé de m'intéresser à mon métier et de reconnaître mes limites techniques, mais je n'ai pas l'outrecuidance de tout savoir) : j'ai ce que tu n'as peut-être pas : l'humilité. Mais j'ai eu ma réponse du matériel via mon chef (qui lui ne m'a pas traité d'incompétent soit dit en passant) qui a précisé qu'une EV s'etait bloquée. Donc comme disait le regretté Coluche, quand on a que ça dire on qu'a f....... Mais comme je l'ai dit, des réactions de ce type en disent long, je ne m'étendrai pas sur le sujet mais je n'en pense pas moins.
  13. +1, dans la mesure où la presse écrite appartient (en grande partie) à des amis du petit aux semelles orthopédiques. Mais internet via des blog où des forums, le papier via des tracts, des messages d'infos dans les trains via la sono. ("Avec Hassan Cehef c'est possible"). J'ai un peu l'impression que quoiqu'on fasse ou propose (on est sur un forum, comme autour d'un table lorsque l'on refait le monde après un repas) c'est infaisable....Je sens du dépit et de la résignation non?
  14. Je sais bien que malgré la communication, les clichés sont profondément ancrés : chaque jour j'en subit aussi les foudres, mais pourquoi ne pas continuer. Dans l'urgence, je ne sais pas, je proposais surtout un travail de fond. Dans l'immédiat, il n'y a des fois que ce moyen, mais en faisant cet effort de com', peut être qu'à long terme... (je rêve peut-être). Pour ce qui est de ma jeunesse dans la boîte, c'est vrai, pour la vue d'ensemble limité, cela l'est également, mais je fais beaucoup de démarche pour essayer de comprendre le système (auprès des GM, CDF, ADC, CTT, Chef de service, Chef Régul....) et quelque soit le côté duquel j'aborde les choses il y a un décalage entre le dire et le faire et c'est aussi un problème. Mais bon, je comprend aussi les frustrations que "vous" (les plus anciens) pouvez avoir, mais en essayant d'être constructif c'est peut-être possible d'avancer.
  15. L'agressivité moins dans ce post, mais bon : on fait avec. Sinon ce sont des moyens utilisables sur le long terme, et surtout pour créer un soutient massif. _ Informer sur nos conditions de travail (Infra, conduite, contrôle...), d'ailleurs les journées "j'aime le train" ouvrent déjà la voie. _ Rétablir la vérité sur nos salaires (il y a des gens qui croient à la prime de charbon/d'huile....), nos avantages.....Car par rapport à d'autres catégories socio-professionnelles nous sommes à la ramasse (un médecin a ses médoc gratos, un banquier a des taux avantageux sur ses prêts et des tarifications spéciales, les enseignants ont droit à des réductions sur les livres, sans compter les congés. Et on peut passer en revue tous les corps de métiers, mais bizarrement le cheminot est encore mieux traité dans l'esprit de l'opinion) et c'est cela qui fait que nos revendications ont moins de poids (j'entends encore les gens qui disent : "que demandent-ils encore, avec ce qu'ils ont....") _ Expliquer nos revendications, en parlant de l'acquis social que l'on a et ce qu'il pourrait devenir. Faire preuve de pédagogie. Des choses comme ça sont longues à mettre en place, mais derrière c'est plus facile de négocier quand il y a du monde en soutient. D'ailleurs en 1789/1968, les évènements ont lieu grâce à un phénomène de masse. Sinon je cherche autre chose Fabr, mais je ne suis qu'un pauvre attaché suppôt de la direction qui n'a rien compris au chemin de fer. Plus sérieusement, je ne vois pas autre chose à part changer les représentations des gens et prendre à contre pied la direction.