Aller au contenu

Recommended Posts

Source :

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

Date : 10/10/2008

La lettre qui suit a été expédiée à 21 personnes (ministre, députés, sénateurs, élus et acteurs sociaux par la CGT cheminots de la Haute-Loire

Objet : Avenir de la ligne des Cévennes

Mesdames, Messieurs les élus

La CGT cheminots de la Haute Loire tient à vous interpeler au sujet de la fermeture de la ligne des Cévennes (St Georges d'Aurac-Langogne).

Si rien n'est fait, la « suspension » est prévue pour la fin de cette année … une première étape vers la fermeture !

Qu'est ce que cela signifie ? La SNCF, pour faire circuler ses trains de voyageurs, a certaines règles de sécurité à respecter. Aujourd'hui, elle estime que ces règles ne sont plus tenues : plus aucun entretien depuis des décennies.

Par contre les entreprises dites nouveaux entrants ECR (entreprise anglaise qui est une filiale de EWSI qui elle-même est détenue par la DB chemin de fer allemand, transportant des grumes ou copeaux de bois de Langeac à Tarascon) et le SMAT (train touristique de voyageurs circulant de Langeac à Langogne) n'auraient pas les mêmes règles et continueront à faire circuler leurs trains sous couvert d'une directive nationale. Cette situation est pour nous cheminots, inacceptable. Les règles doivent être les mêmes pour tout le monde.

Cette ligne est majeure pour notre département, notre région et le Massif Central. Elle peut favoriser le désengorgement de la vallée du Rhône au niveau du Fret ferroviaire (pour info en 2003 il y avait 240 000 tonnes de fret qui transitaient en Haute-Loire) et permettre aux Auvergnats d'avoir un accès sur Nîmes, Marseille et Montpellier direct à un coût contrôlé de 29,90 euros (Brioude-Nîmes) sachant que par Lyon cela coûte 74.30 euros. Cette ligne a une histoire sociale (inaugurée en 1867), un rôle primordial de désenclavement de notre région et s'inscrit dans le grenelle de l'environnement.

Cette situation dégradée impose également de regarder de plus près les responsabilités de RFF et de l'Etat en matière de financement des infrastructures ferroviaires et plus généralement des moyens engagés pour disposer d'un service public de qualité.

Le plan rail (financement de l'infrastructure partagé en trois, RFF, région et Etat) que l'Etat veut mettre en place sur l'Auvergne n'est pas supportable par notre région, pour rappel : 593 000 000 d'euros. La SNCF a estimé le coût des travaux sur la seule ligne des Cévennes à 77 millions d'euros (40 M/euros pour la voie et 37 M/euros pour les ouvrages d'art) et ne cherche pas à la valoriser par son développement.

La CGT cheminots ne peut admettre que la SNCF racole la région au nom de RFF pour exploiter les lignes de son choix, dans le seul but de gonfler sa soif de bénéfice (1 milliard d'euros en 2007). Rappelons que la SNCF est une Entreprise Publique et non une multinationale, elle doit être au service de la population et de l'aménagement du territoire !

Pour toutes ces raisons, nous sollicitons votre intervention au plus haut niveau de l'état et souhaitons vous rencontrer le plus rapidement possible.

Cette lettre sera communiquée à la presse, pour que chaque citoyen soit informé et puisse prendre part au débat. Une pétition pour le maintien de la ligne sera présente dans les gares concernées.

Secrétaire général de syndicat

BOUSSET Xavier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Euh pour moi oui mais pourrais-tu préciser quelles étaient précisément la desserte histoire que je donne des infos fiables ???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Euh pour moi oui mais pourrais-tu préciser quelles étaient précisément la desserte histoire que je donne des infos fiables ???

Paris Marseille via Clermont Fd et la ligne des Cévennes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Paris Marseille via Clermont Fd et la ligne des Cévennes

C'est bien ce qu'il me semblait (mais j'ai tendance à faire préciser l'information en ce moment hihi) donc je confirme :

plus de Cévenol au départ de Paris !

Le 5957 est devenu un Téoz Paris-Clermont.

La desserte est toujours possible, ce me semble, mais avec moult correspondances (enfin une pour Marseille minimum si cela existe encore et plusieurs pour Béziers qui était l'autre destination...)

Modifié par assouan

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est bien ce qu'il me semblait (mais j'ai tendance à faire préciser l'information en ce moment hihi) donc je confirme :

plus de Cévenol au départ de Paris !

Le 5957 est devenu un Téoz Paris-Clermont.

La desserte est toujours possible, ce me semble, mais avec moult correspondances (enfin une pour Marseille minimum si cela existe encore et plusieurs pour Béziers qui était l'autre destination...)

L'histoire du Cevenol est compliquée... la desserte directe n'a pas été assurée en continu.

Atlas a diffusé (dans un DVD consacré aux chemins de fer corses helpsoso ) un film SNCF sur un Cevenol Corail, rétabli pour l'été, avec des animations touristiques, ceci dans les années septante .

Modifié par michael02

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est bien ce qu'il me semblait (mais j'ai tendance à faire préciser l'information en ce moment hihi) donc je confirme :

plus de Cévenol au départ de Paris !

Le 5957 est devenu un Téoz Paris-Clermont.

La desserte est toujours possible, ce me semble, mais avec moult correspondances (enfin une pour Marseille minimum si cela existe encore et plusieurs pour Béziers qui était l'autre destination...)

Ok, Merci pour vos reponses et vos precisions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette liaison est assurée avec maintenant changement à Clermont.

TER de Marseille à Clermont (15942 et 15947), puis Téoz en correspondance.

C'est pas le premier changement de service que c'est comme cela bigbisous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout est dans le titre; Le Cevenol a-t-il disparu ou ceci n'est qu'une rumeur ?

Voilà ce qu'on trouve sur Wikipédia

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

La dernière modif sur cette fiche date du 11 novembre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon fils m'a envoyer ceci
Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.
Qu'en pensez-vous. Info ou intox ?

Ce sont malheureusement des infos... la ligne des Causses (Neussargues - Beziers) et la ligne des Cévennes sont régulièrement sous le feu de l'actualité... locale

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je confirme tout.

En ce qui concerne la ligne des Cévennes, elle est en grand danger puisqu'on parle d'une fermeture possible avant la fin de l'année ou en 2009 si des travaux ne sont pas entamés.

La section concernée est la partie Langeac-Langogne, on parle d'un budget de 80 millions d'euros nécessaires...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité 5121

Si ECR ne peut plus circuler sur cette ligne, on va avoir droit à un post nommé REMERCIEMENTS :blink:

et s'ils déraillent, à un procès d'ECR contre la SNCF qui fait rien que brimer sa liberté d'entreprendre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faut dire qu'entretenir plus de 100 tunnels entre Clermont et Nimes, ça ne doit pas représenter une petite somme.

Pour militer contre la fermeture des gares, j'ai quelques fois pris un billet en gare pour une somme conséquente et je me faisais rembourser le billet aussitôt.

Ca augmentait la recette comptable de la gare en question, contrairement aux billets pris par internet.

Dans certaines gares, à quelques uns, c'était facile de tripler la recette annuelle.

Bon c'est de la triche, mais il faut bien soutenir le chemin de fer.

Je ne sais pas si ce genre de calcul est encore valable.

Si ça marche et si tous les membres du forum prennent un petit billet, ça ferait tellement monter les stats que les technocrates se pencheraient peut-être pour un équipement en BAL.

Bon, je rigole, mais des fois, je rêve un peu.

Bonne route et longue vie aux cévenols.

Modifié par aldo500

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité asct-tr

Le Cévénol, c'est l'embléme ferroviaire de ma région natale, de ces magnifiques Cévénnes dans lesquelles j'ai grandi.

Je ne compte pas le nombre de voyages que j'ai fait entre Alès et La Bastide et VV à bord du Cévénol ou sur cette ligne; aussi bien en tant que passager -accompagné d'un adulte lorsque j'étais tout jeune- qu'en accompagnant mon père ASCT ou mon grand père AdC. J'ai aussi passé de longues heures les mercredis dans une petite gare desservice par cet embléme, gare dont une de mes tantes en était alors chef bigbisous .

La ligne, je la connais par coeur, ses gares et ses recoins, ses virages, ses tunnels... Le bruit des michelines qui résonnent dans les collines ou les tunnels, je le connais aussi.

Tout ca, c'est mon enfance (enfance qui n'est pas loin). Le Cévénol (et l'Aubrac -je connais aussi-)...

Je suis totalement contre sa disparition. C'est en partie grace à ce train si on a des gens de Clermont qui descendent.

Il faut garder le Cévénol et maintenir la ligne ouverte. L'Etat a bien 10 milliard pour les banques. Il doit aussi avoir ce qu'il faut pour le Cévénol et les linges d'Auvergne en mauvais état.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Témoignage d'un usager récent de la ligne et du train....

Depuis quelques semaines, le Cévenol était limité au parcours Clermont Ferrand - Alès. Motif invoqué: la période de stationnement en gare de Nîmes empiétait sur un sillon frêt acquis par une société privée. Le retour à la normale était prévu pour le 13 juillet.

De passage dans le Cévennes ce week-end, j'ai découvert le pot aux roses: en fait, le Cévenol ne peut plus accéder à Marseille à cause du RVB entre Berre et Pas des Lanciers. Il aurait pu être limité à Nîmes mais le faisceau de remisage au dépôt ( et non les voies de la gare voyageurs) est réservé aux rames TER, et le Cévenol est un VFE. Donc terminus Alès ( les voies frêt n'y sont pas saturées). Durant une dizaine de jours en juin, il n'y avait même pas de correspondance prévue à Alès pour continuer vers Nîmes et Marseille, VFE se déchargeant de sa clientèle sur les TER. Puis un car a été mis en route vers Nîmes.

Tout ceci a des conséquences: samedi à La Bastide, une vingtaine de voyageurs dans le Cévenol vers Clermont, et dimanche une cinquantaine dans celui descendant. Tout ceci en plein mois de Juillet , sur un train qui comportait il y a quelques années 8 à 12 voitures et transportait des centaines de passagers. Si ce n'est pas une exécution, ça y ressemble!

Et le coup de grâce: les gares de la ligne viennent d'être informées que la limitation à Alès est prolongée jusqu'au 3 septembre. Quant à Mende - La Bastide, un RVB y est aussi en cours, avec base travaux à La Bastide, et présence de V 211 ( ainsi qu'à Langogne). Mais inutile d'attendre des trains de matériaux: les rails ont bien été livrés par wagons via Alès, mais le reste arrive par route. Ainsi, le ballast parvient à Belvezet, où un évitement provisoire a été posé. Voilà de quoi donner de l'activité à l'échangeur de Marvejols sur l'A75!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bien évidemment que c'est une exécution "à la SNCF" ! Sur VSC, le Cévenol apparaît certains jours d'autres pas... J'ai fait plusieurs tentatives Nîmes-Clermont: que du TGV+TER pour le mois d'octobre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×