Aller au contenu
CHRIS 13

Air France perd un avion....

Recommended Posts

L'avion Rio/Paris qui devait atteri à 11h15 n'est jamais arrivé....

216 probables victimes....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'avion Rio/Paris qui devait atteri à 11h15 n'est jamais arrivé....

216 probables victimes....

228 minimum chris ya 12 membres d'équipage !! horrible de voir ses gens attendre au terminal 2E lotrela

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

228 minimum chris ya 12 membres d'équipage !! horrible de voir ses gens attendre au terminal 2E lotrela

en effet,affreux...J'ai dit 216 car je croyais qu'il avaient compté l'equipage dedans...A priori 16 membres sur le vol....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en effet,affreux...J'ai dit 216 car je croyais qu'il avaient compté l'equipage dedans...A priori 16 membres sur le vol....

ce serait une panne du circuit electrique suite a une traversée de barriere orageuse... lavion se trouverait aux alentours du cap vert..la marine nationale a fait decollé un avion spéciale depuis le sénégal mais les hélico ne peuvent s'y rendre car trop loin.. Les forces militaires internationales présentent aux alentours du cap vert se mobilisent...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

Les avions sont parfaitement équipés pour traverser sans aucun dégats la plupart des zones orageuses, même trés fortes.

L'équipement radar meteo, de plus, permet d'éviter les plus grosses cellules, et donc l'équipage choisit son chemin au travers les tétes des cunimbs. Ne pas oublier que compte tenu de l'altitude de vol, environ 10 000 m, les effets ne sont pas identiques à ce que nous ressentons au sol.

Reste les turbulences trés fortes ou les eclairs...

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

ce serait une panne du circuit electrique suite a une traversée de barriere orageuse... lavion se trouverait aux alentours du cap vert..la marine nationale a fait decollé un avion spéciale depuis le sénégal mais les hélico ne peuvent s'y rendre car trop loin.. Les forces militaires internationales présentent aux alentours du cap vert se mobilisent...

Aucun déclenchement de la RDBA (radio balise de detresse)....action pourtant importante en situation de detresse.

Soudaineté des evénements, ayant surpris l'équipage..

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une photo de l'appareil en question, juste avant sa livraison en 2005...

Les recherches risquent de durer un peu pour retrouver l'épave, car avec les procédures de vol lors des transits océaniques, il y une couverture radar moindre que lors du survol d'espaces aériens plus conventionnels.

Il ne faut pas non plus attendre un miracle comme en début d'année avec l'amérissage sur l'Hudson, car se poser en nocturne sur un océan assez houleux sous les zones orageuses, çà relève de l'impossible....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vol AF447: le déroulé des événements

17h

AP

Voici le déroulé des événements entourant la disparition tôt lundi du vol Air France AF447 Rio de Janeiro-Roissy-CDG, selon Air France et l'armée de l'Air brésilienne (FAB), qui gère une partie du contrôle aérien:

- 0h03 heure de Paris (dimanche 22h03 GMT/19h03 locales): l'Airbus A330-200 décolle de l'aéroport Tom Jobim de Rio de Janeiro à destination Roissy-Charles de Gaulle, où il était attendu à 11h10 locales (9h15 GMT), avec 216 passagers et 12 membres d'équipage à bord

- 3h33 (1h33 GMT): dernier contact radio avec le contrôle aérien brésilien. Selon l'armée brésilienne, l'Airbus dit se trouver au point INTOL, à 565km de Natal au Brésil, et qu'il entrera dans l'espace aérien géré par le contrôle aérien de Dakar à 2h20 GMT

- 3h48 (1h48 GMT): le vol AF447 quitte la zone couverte par le contrôle aérien de l'archipel de Fernando de Noronha, le commandant de bord annonçant qu'il vole normalement à 35.000 pieds à une vitesse de 840km/h

- 4h (2h GMT): l'appareil immatriculé F-GZCP "entre dans une zone de fortes turbulences et d'orage", selon Pierre-Henri Gourgeon, directeur général d'Air France-KLM

- 4h14 (2h14 GMT): "un certain nombre de messages automatiques de maintenance sont émis par l'appareil pour indiquer la défaillance de plusieurs composants". Selon la compagnie, ces messages signalent une panne de circuit électrique "dans une zone éloignée de la côte"

- 4h20 (2h20GMT): l'Airbus n'ayant pas contacté par radio comme prévu le contrôle aérien brésilien, ce dernier passe le relais à Dakar. A cette heure, l'avion aurait dû se situer au point TASIL.

"A l'évidence, une situation inattendue se produit à bord de l'appareil", indique M. Gourgeon. "A partir de là, nous allons rechercher des contacts et nous allons déclencher des procédures classiques dans le cadre d'une perte de contacts", a-t-il indiqué. "Nous allons attendre que l'avion puisse avoir une chance de rejoindre une zone de contrôle aérien" avant d'"alerter l'ensemble des autorités et des contrôles aériens qui sont dans la zone des deux côtés de l'Atlantique, au Brésil et en Afrique".

Selon les Forces aériennes brésiliennes (FAB), l'appareil a disparu au-dessus de l'Atlantique à environ 300km au nord-est de la ville de Natal, non loin de l'archipel de Fernando de Noronha

- 7h-8h (5h-6h GMT): le contrôle aérien militaire français recherche également l'avion, avec le concours des contrôles aériens civils brésilien, africain, espagnol. A 7h30 (5h30 GMT), le Brésil envoie deux avions de recherche

- 9h30 (7h30 GMT): Air France installe sa cellule de crise. AP

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

complement sur le texte de Dom:

Il est fait allusion au point TASIL. En fait, lors d'echanges avec les centres de contrôles, les pilotes se positionnent soit à l'aide de points, soit de coordonnées.

les points peuvent être des radio balises survolées VOR, VOR DME ou NDB. En plein océan, evidement pas de balises, mais alors aux frontières des zones radio VHF ou VHF/ HF, sur routes aériennes, les points sont designés par des noms à 5 lettres. Dans le cas cité: TASIL.

( c'est un peu plus compliqué que ça, j'essaie de faire simple...)

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité MarcM

Le Vol AF 447 disparaît avec 228 personnes à bord

Un Airbus d'Air France assurant la liaison Rio-Paris a disparu lundi matin avec 228 personnes à bord. Depuis le PC crise installé à l’aéroport Roissy, le chef de l'Etat a affirmé que «les perspectives de retrouver des survivants (étaient) très faibles».

Un Airbus A330 d’Air France transportant 228 personnes a disparu lundi matin au-dessus de l’Atlantique, entre Rio de Janeiro et Paris Charles-de-Gaulle, ne laissant «aucun espoir» de retrouver des survivants, ont indiqué des sources aéroportuaires à Paris. Huit enfants, dont un bébé, figurent parmi les 228 personnes qui avaient pris place à bord du vol AF 447. L'appareil embarquait 216 passagers - une majorité de Brésiliens, au moins 40 Français, et plus de 20 Allemands - et 12 navigants.

Depuis Roissy, où il est arrivé peu après 17H00, le président Nicolas Sarkozy a affirmé que «les perspectives de retrouver des survivants (étaient) très faibles». Il a assuré qu'il n'y avait «aucun élément précis sur ce qui s'est passé».

Une source aéroportuaire a précisé à l’AFP que l’avion avait disparu des écrans de contrôle à 06H00 GMT (08H00 à Paris) alors qu’il survolait l’Atlantique. L’avion a envoyé un message automatique faisant état d’une «panne de circuit électrique» à 02h14 GMT (04h14 à Paris), a annoncé Air France dans un communiqué. L’Airbus A 330, parti dimanche de Rio à 19H00 locale (00H00 à Paris), devait se poser lundi à 11H10 heure de Paris à l’aéroport de Roissy.

Il n’y a plus «aucun espoir», a déclaré à l’AFP une autre source aéroportuaire. Dans un «dernier message, le commandant de bord annonçait des turbulences et après le contact a été perdu», a ajouté la même source. L’hypothèse d’un détournement «est clairement écartée», a déclaré à l’AFP le ministre de l’Ecologie et de l’Energie Jean-Louis Borloo, priviligiant «l’hypothèse d’un accident», peut-être dû à la foudre.

Fortes perturbations

L’hypothèse la «plus vraisemblable» est que l’Airbus A330 disparu lundi entre le Brésil et la France «a été foudroyé», a déclaré François Brousse, directeur de la communication d’Air France. «L’avion est entré dans un zone orageuse avec de fortes perturbations qui a provoqué des dysfonctionnements», a-t-il ajouté. «Il y avait globalement sur la zone des perturbations tropicales puissantes. C’est des appareils habilités à ce genre de circonstances, mais il doit y avoir eu accumulation de circonstances», avait auparavant déclaré à l’AFP Jean-Louis Borloo.

De son côté, l’armée de l’air brésilienne a lancé tôt lundi matin des recherches à partir de l’île de Fernando de Noronha, au large de sa côte nord-est, en plein Océan atlantique, ont indiqué les autorités aéronautiques brésiliennes. Une cellule de crise a été mise en place à l’aéroport de Rio. La France a également demandé le concours des moyens satellitaires d’observation et d’écoute du Pentagone pour tenter de localiser l’appareil.

Au moment de son dernier contact radio, l’avion d’Air France se trouvait à 565 kilomètres du littoral brésilien selon les autorités aéronautiques du pays. «A 22h33 heure locale (03h33 en France), le vol AFR 447 a établi son dernier contact radio avec le Centre du contrôle de la zone Atlantique», indique un rapport officiel, selon lequel l’appareil était alors localisé à 565 km de la ville côtière de Natal. L’appareil volait normalement à une vitesse de 840 km/h et à une altitude de 35.000 pieds, soit un peu moins de 11.000 mètres, souligne le rapport. La disparition de l’avion, qui devait relier Rio de Janeiro à Paris, s’est produite après sa sortie de la zone de couverture des radars brésiliens et quelques minutes avant son entrée dans l’espace aérien du Sénégal. Dans son dernier contact radio, l’équipage avait précisé que l’appareil devait entrer dans l’espace aérien du pays africain à 04h20 (heure française). C’est à cette heure que, faute de confirmation, le centre de contrôle brésilien a averti son homologue sénégalais à Dakar.

Sarkozy se rend à la cellule de crise

Le président Nicolas Sarkozy s'est rendu peu après 17H00 à la cellule de crise. Il a rejoint sur place les ministres de l'Ecologie et de l'Energie Jean-Louis Borloo, le secrétaire d'Etat aux transports Dominique Bussereau et le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner. En fin de matinée, le chef de l'Etat avait exprimé sa «très vive inquiétude» et demandé au gouvernement et aux administrations concernées «de tout mettre en oeuvre pour retrouver la trace de l’avion», a annoncé l’Elysée. Dans l’aérogare, un message était diffusé à l’attention des proches des passagers: «nous demandons à toutes les personnes qui attendent les passagers du vol AF447 de se présenter au comptoir à l’arrivée du terminal 2E».

Air France a déclaré à l’AFP avoir «le regret d’annoncer être sans nouvelles du vol AF 447 effectuant la liaison Rio-Paris avec 216 passagers à bord» et «partager l’émotion et l’inquiétude des familles concernées». Cinq Italiens se trouveraient parmi les passagers, a indiqué l’agence italienne Ansa, citant des sources aéroportuaires italiennes.

Deux numéros d’urgence pour les familles ont été ouverts: un numéro vert pour la France 0.800.800.812 et un autre pour l’étranger 00.33.1.57.02.10.55

Le ministère des Affaires étrangères a activé son centre de crise et mis en place un autre numéro vert: 0.800.174.174

(Source AFP)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

complement sur le texte de Dom:

Il est fait allusion au point TASIL. En fait, lors d'echanges avec les centres de contrôles, les pilotes se positionnent soit à l'aide de points, soit de coordonnées.

les points peuvent être des radio balises survolées VOR, VOR DME ou NDB. En plein océan, evidement pas de balises, mais alors aux frontières des zones radio VHF ou VHF/ HF, sur routes aériennes, les points sont designés par des noms à 5 lettres. Dans le cas cité: TASIL.

( c'est un peu plus compliqué que ça, j'essaie de faire simple...)

Fabrice

Tu n'as plus qu'à expliquer comment se passent les contacts radios lors du transit océanique..... (communications radios en VHF lors de passage à des points fixes, c'est à dire à des heures prédéterminées par les conditions de vol, il me semble que c'est lors du passage des lignes remarquables de longitude (10°Nord, 20° Nord, etc...))

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le traitement médiatique m'épuise...

Clairement Air France n'a pas l'habitude de ce genre de coups durs et toute la presse prend le pas : il reste un je-ne-sais-quoi "d'identité nationale" touchée dans cette affaire parce que c'est un avion Air France (-KLM, société privée et multinationale) qui a disparu. Les mêmes experts partout depuis hier soir, les mêmes explications, les mêmes images...

Me saoule.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le traitement médiatique m'épuise...

Clairement Air France n'a pas l'habitude de ce genre de coups durs et toute la presse prend le pas : il reste un je-ne-sais-quoi "d'identité nationale" touchée dans cette affaire parce que c'est un avion Air France (-KLM, société privée et multinationale) qui a disparu. Les mêmes experts partout depuis hier soir, les mêmes explications, les mêmes images...

Me saoule.

Les mêmes experts qui tous nous répètent les mêmes trucs, alors qu'on n'a même pas encore retrouvé l'avion, eux ils savent...

Borllo qui déclare que l'avion a été foudroyé et que ca a provoqué sans doute une dépressurisation... La bonne blague... Des centaines d'avions sont foudroyés chaque année (rien que 100 pour Air France...), et ça ne provoque pas de cata... Bref, on ne sait rien, mais on ne veut pas l'avouer...

Mention spéciale quand même aux baveux qui n'ont pas hésité à mentionner qu'un gars important de la BNP aurait été (même pas sûr) dans l'avion et que l'action BNP baissait... Idem pour le Figaro qui n'a pas hésité dans son article à conclure par la baisse de l'action Air France...

On voit tout de suite vers où vont les priorités...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité 5121

Mention spéciale quand même aux baveux qui n'ont pas hésité à mentionner qu'un gars important de la BNP aurait été (même pas sûr) dans l'avion et que l'action BNP baissait... Idem pour le Figaro qui n'a pas hésité dans son article à conclure par la baisse de l'action Air France...

On voit tout de suite vers où vont les priorités...

... quelle belle mentalité en effet !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité 5121

petite question néanmoins aux spécialistes :

il me semble que le fuselage et d'autres parties du 330 sont en composites, par définition non conducteurs, donc ne participant à l'effet cage de Faraday. Vues les intensités effroyables mises en jeu par la foudre, les précautions de blindage par grillage auxquelles j'imagine qu'on a eu recours (quelqu'un en a touché un mot ce matin sur France-Inter) sont elles bien suffisantes ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

Les mêmes experts qui tous nous répètent les mêmes trucs, alors qu'on n'a même pas encore retrouvé l'avion, eux ils savent...

Borllo qui déclare que l'avion a été foudroyé et que ca a provoqué sans doute une dépressurisation... La bonne blague... Des centaines d'avions sont foudroyés chaque année (rien que 100 pour Air France...), et ça ne provoque pas de cata... Bref, on ne sait rien, mais on ne veut pas l'avouer...

Mention spéciale quand même aux baveux qui n'ont pas hésité à mentionner qu'un gars important de la BNP aurait été (même pas sûr) dans l'avion et que l'action BNP baissait... Idem pour le Figaro qui n'a pas hésité dans son article à conclure par la baisse de l'action Air France...

On voit tout de suite vers où vont les priorités...

C'est le fonctionnement même du systeme capitaliste qui veut ça..toujours une histoire de confiance. Quand un groupe perd un, ou pire, plusieurs de ses dirigeants, le flou qui suit "nuit" aux affaires. Mécaniquement, certains fonds prennent le large....car leur priorité, c'est avant tout de faire de l'argent, rapidement....

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

petite question néanmoins aux spécialistes :

il me semble que le fuselage et d'autres parties du 330 sont en composites, par définition non conducteurs, donc ne participant à l'effet cage de Faraday. Vues les intensités effroyables mises en jeu par la foudre, les précautions de blindage par grillage auxquelles j'imagine qu'on a eu recours (quelqu'un en a touché un mot ce matin sur France-Inter) sont elles bien suffisantes ?

C'est en effet le principal probleme des nouveaux materiaux, il fragilisent l'effet Faraday, compensé comme tu le dis par du "grillage"...

Lors d'impact de foudre, il n'est pas rare d'observer des petits trous 1 à 3 cm de diametre sur la carlingue, compte tenu des intensités. Bien entendu, le probleme de pressu est, avec l'incendie, une cause de risque énorme à ces altitudes.

En decompression explosive, l'équipage ne dispose que d'une petite vingtaine de secondes pour réagir, aprés c'est le coma !!! et attraper l'équipement d'oxygene, prévu pour etre dispo en moins d'une dizaine de secondes. Ceci est assez facile ( quoi que..) en simu, mais le simu n'est pas tout à fait la réalité du vol à 350mb.

Oui, la foudre pourrait, le conditionnel est de rigueur, car les ingenieurs ont du essayer de trouver pas mal de parades, génerer de gros soucis à la pressu, via la structure...Tout comme à l'eclairage cockpit, et aux calculateurs de vols( probabilité extrémement faible de panne simultanée ),même si ils sont redondants.

L'obscurité soudaine, la decompression explosive, certains calculateurs HS, celà "pourrait faire" beaucoup de choses à gérer pour deux hommes parfaitements entrainés, et ce alors que disposant d'un temps infime.

Pour les "Transocéaniques", j'ai jamais pratiqué...juste des "Transmediterranée". Les points de reports radio sont effectivement les meridiens, là où les radars ne peuvent couvrir. Ce contact radio est obligatoire, et souvent en zone HF, car les VHF" optiques" ne passent plus.

Tout ceci est d'une tristesse......

Fabrice

Modifié par Fabr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'avion Rio/Paris qui devait atteri à 11h15 n'est jamais arrivé....

216 probables victimes....

j'ose? un de perdu ...........

je file

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ose? un de perdu ...........

je file

Ils ont des flèches au service électrique à Montpellier... ;)

Modifié par DU 94 LGV

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ils ont des flèches au service électrique à Montpellier... cestachier

c'est de l'humour noir mais j'assume pleinement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

c'est de l'humour noir mais j'assume pleinement

Pas la peine de se poser la question: non, personne de ta famille n'était à bord de ce vol.....

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut

bof, j'ai vu déjà passé une affiche avec l'avion d'air France, la tête de J. Dujardin dans la cabine et la mention en dessous "Rio ne répond plus...". J'ai trouvé ça limite.

Sincèrement désolé d'apprendre cette nouvelle.

Yaya

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut

bof, j'ai vu déjà passé une affiche avec l'avion d'air France, la tête de J. Dujardin dans la cabine et la mention en dessous "Rio ne répond plus...". J'ai trouvé ça limite.

Sincèrement désolé d'apprendre cette nouvelle.

Yaya

Comme disait un grand homme, il vaut mieux en rire que s'en foutre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×