geant vert

Encore un signal bizarre

996 messages dans ce sujet

Pour préciser, et c'est visible sur la photo, il s'agit d'une ligne à une voie. (Je n'utilise pas le terme voie unique sciemment).

Du coups, c'est assez logique de rebondir en restant dans ce contexte là, même si l'histoire des barrières ouvertes se trouvait aussi dans des gares sur des double voies (au sens de "deux voies").

Bref, vous avez le GA, nous avons le signe barrière dans la marche ou en son absence les barrières ne s'ouvrent qu'après l'arrêt (c'est une temporisation qui gère ça). C'est une solution différente au même problème.

Modifié par likorn
2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 45 minutes, ADC01 a dit :

Oui tout à fait quand on ne sait pas faire la différence entre un guidon d'arrêt et un signal d'arrêt à main, j'espère que tu n'es pas un acteur de sécurité sinon ça craint. Je n'ai jamais renié l'existence de la règle de l’avertissement de la voie unique que je sache, pourquoi te focalise tu la dessus ?

 

Tout à fait, pour la marche en manœuvre, pas pour le vieil âne.

Tu t'enfonces! pas judicieux de faire péter tes galons de vieux roulant avec moi, surtout quand tu es à côté du sujet. :rolleyes:

Et ne t'inquiète pas de mes fonctions au risque d'avoir de belles surprises, sache seulement que je sais parfaitement de quoi je parle à propos de sécurité ferroviaire et que je n'écris rien là dessus sans avoir vérifié avant. :)

Si tu avais saisi le contexte de ma réponse comme le précise likorn, tu aurais tourné tes doigts dix fois autour du clavier avant de me sauter à la gorge. :Smiley_19:

Modifié par CFDartois
1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai l'exemple à Bidos d'un Guidon d'Arrêt annoncé par un 30 et son exécution (Z) avec l'indication GA à 150m. Le GA est fermé en permanence et permet aux trains qui sont terminus Bidos (une halte de voie unique) de ne pas laisser le PN indéfiniment fermé. Le PN est enclenché par un bouton qui ferme ce dernier après 20 secondes de temporisation puis ouvre le guidon d'arrêt pour permettre au train de repartir vers Bedous. Il ne se trouve pas de GA dans l'autre sens. 

Image (Gilbert Lafargues / http://www.trains-fr.org/phototheque/albums/reouverture-doloron-ste-marie-bedous). La pancarte au premier plan est au niveau du PN.

6_halte_de_bidos_x73500_pour_bedous_p118

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 44 minutes, ADC01 a dit :

Pas s'il est placé aux abords immédiat du point d'arrêt normal en gare.

Je ne voudrais polémiquer (ni envoyer des noms d'oiseaux) mais je précise que j'écris sur un forum et je ne rédige pas des textes réglementaires. J’emploie le pluriels  car on retrouve la marche à suivre sur plusieurs endroits. J'ai fait (ce que l'on appelle vulgairement) un raccourci pour donner un terme "générique" en indiquant que l'on ne se retrouve pas brutalement sur un GA (sauf oubli en voie). J'ai considéré lors d'un arrêt normal en gare que le conducteur est "averti" qu'il doit être en mesure de s'arrêter à quai, endroit où peut se trouver un SAM mais également un agent de la gare qui peut lui présenter un signal à main.

C'est le sens de mon indication "être averti" pas réglementaire mais reflétant l'aspect général de l'utilisation de ce signal.

Dernier point : oui j'ai fait un raccourci et l'on sait que le plus court chemin vers l'accident c'est le raccourci. Mais on est dans une discussion et je pense que l'on peut rectifier/préciser. 

3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que dit la dernière phrase ?

Scan.jpg

Modifié par ADC01
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, Inujust R. a dit :

J'ai l'exemple à Bidos d'un Guidon d'Arrêt annoncé par un 30 et son exécution (Z) avec l'indication GA à 150m. Le GA est fermé en permanence et permet aux trains qui sont terminus Bidos (une halte de voie unique) de ne pas laisser le PN indéfiniment fermé. Le PN est enclenché par un bouton qui ferme ce dernier après 20 secondes de temporisation puis ouvre le guidon d'arrêt pour permettre au train de repartir vers Bedous. Il ne se trouve pas de GA dans l'autre sens. 

Image (Gilbert Lafargues / http://www.trains-fr.org/phototheque/albums/reouverture-doloron-ste-marie-bedous). La pancarte au premier plan est au niveau du PN.

6_halte_de_bidos_x73500_pour_bedous_p118

En allant chercher dans mes (vieux) souvenirs je ne sais pas si ce n'est pas le bouton "forcement PN" dont on parle. Je pense que le GA s'efface au bout des 20 secondes mais avec contrôle de la position fermée des barrières (contrôle impératif de fermeture). Je laisse le soin aux spécialistes PN de rectifier.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

On sourit bien en lisant vos écrits on se dirait dans une cours de récré en tout cas le cas de Licorn moi perso sur le RFN je n'ai jamais vu un cas pareil (et je pense que c'est typique de leur réseau à eux. Le signal est en aval du PN et celui ci est ouvert. Dans un cas pareil on aurait surement mis le signal avant le PN et on aurait fait une retention.

Bonne journée 
 

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 43 minutes, loc a dit :

...le cas de Licorn moi perso sur le RFN je n'ai jamais vu un cas pareil (et je pense que c'est typique de leur réseau à eux....

 

Ce n'est pas parce-que tu n'en a pas vu qu'il n'y en a pas. En cherchant bien on doit pouvoir trouver ce genre de cas, j'ai en souvenir de quelques photos sur la toile qui traitait justement de ce cas. :Smiley_19:

il y a 43 minutes, loc a dit :

... Le signal est en aval du PN et celui ci est ouvert. Dans un cas pareil on aurait surement mis le signal avant le PN et on aurait fait une retention.

...
 

Ou pas? :)

En voie unique, la rétention peut être obtenue avec un guidon d'arrêt par voie: l'avantage est que ces guidon ne sont câblés que pour protéger le PN ouvert et ne rentre pas dans du tout dans le fonctionnement du block par appareil ou automatique (s'il y en a un), un signal par voie compliquerait les enclenchements et augmenterait très fortement le cout de l'installation. Ce n'est pas pour rien que la réglementation de la signalisation des voies unique est différente: une volonté historique de faire des économies en réduisant le nombre des signaux par rapport à la signalisation de double voie.

En complément, dans le cas exposé par likorn l’équivalent de la pancarte de chaque voie (j'ai la flemme de chercher le nom suisse) peut même être constitué par un chevron pointe en haut complété par la présentation d'un signal d'arrêt à main si le PN est ouvert, pour les allergiques au Guidon d'arrêt. :Smiley_20:

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, likorn a dit :

Bon ce n'est pas le signal qui est bizarre mais ça reste une situation plutôt rare, bien que tout a fait normale.

Il ne s'agit pas d'un rebroussement, j'attendais un train croiseur. Mais comme il n'allait pas arriver dans la minute l'automatisme a remonté les barrières; un peu tôt cela dit, je n'étais pas encore arrêté.

Il existe des gares dans lesquelles les barrières restent ouvertes quand le signal est fermé et bien que toi tu arrives à quai. C'est toujours amusant de voir la tête de certains automobilistes.

20160827_191323.jpg

Oui, c'est toujours amusant de voir la tete des automoblistes. Ca me rappelle des situations en Roumanie, quand j'effectuai des accompagnements. Il y avait une halte qui etait a cote d'un passage a niveau sans barrieres. Bien sur qu'au moment ou la rame "marchait" sur le contact les signaux acoustiques et lumineux s'activaient. Les automobilsites s'arretaient "correctes"...et le train lui aussi s'arretait,pusiqu'il s'agissait d'omnibus. La locomotive avait son "nez"pil au bout du passage. Et nous on savaient par radio qu'aucun train n'allait passer sur l'autre voie. Alors, le temps que le train etait a l'arret, on faisait signe au chauffeurs qu'ils pouvaient traverser. C'est alors que c'etait amusant de voir leur tete...pusique certains n'osaient pas...d'autre etaient plus courageux...

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, likorn a dit :

C'est indiqué sur le tableau des parcours, à toi de gérer ton arrêt. Mais fondamentalement tu as raison et c'est remplacé par l'installation çi-dessus : les barrières s'ouvrent après ton arrêt.

Salut,

il n'y a pas de "zone courte" (j'utilise le terme SNCF) au niveau du PN ? Le rôle de la zone courte (je fais court à dessein) est de forcer la fermeture du PN ou/et d'interdire le relèvement des barrières lorsque le convoi la franchit.

Si j'ai bien compris ton explication, le risque de franchir le PN les barrières ouvertes en cas d'enrayage lors de l'arrêt n'existe pas puisque les barrières sont fermée à l'arrivée du train, puis rouvertes (après tempo) ensuite. Dans cette situation, les barrières se relèveraient (en l'absence de zone courte ou de mécanisme équivalent) avec le convoi sur le PN, donc clairement visible des usagers de la route.

Le choix du signal unique au niveau de la convergence (plutôt que d'en avoir un par voie, en amont des garages franc) s'explique je suppose par des considération d'économie (comme cela existe aussi en France, sur les VU ou des lignes équipées de BAPR-S - S pour simplifié).

J'ai une question additionnelle : peux-tu nous rappeler la signification de la pancarte Km 1 et du triangle orange positionné en dessous ?

Christian

 

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, mikishor a dit :

Oui, c'est toujours amusant de voir la tete des automoblistes. Ca me rappelle des situations en Roumanie, quand j'effectuai des accompagnements. Il y avait une halte qui etait a cote d'un passage a niveau sans barrieres. Bien sur qu'au moment ou la rame "marchait" sur le contact les signaux acoustiques et lumineux s'activaient. Les automobilsites s'arretaient "correctes"...et le train lui aussi s'arretait,pusiqu'il s'agissait d'omnibus. La locomotive avait son "nez"pil au bout du passage. Et nous on savaient par radio qu'aucun train n'allait passer sur l'autre voie. Alors, le temps que le train etait a l'arret, on faisait signe au chauffeurs qu'ils pouvaient traverser. C'est alors que c'etait amusant de voir leur tete...pusique certains n'osaient pas...d'autre etaient plus courageux...

Ben il en faut peu pour vous amuser. Inciter à ne pas respecter la signalisation routière et se moquer des gens qui la respecte (même si c'est des roumains) chapeau.

Je me demande simplement si ceux qui vont aller ramasser les "morceaux de viande" d'un automobiliste qui a "osé" comme vous dites, va se marrer autant.

2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Thor Navigator a dit :

Salut,

il n'y a pas de "zone courte" (j'utilise le terme SNCF) au niveau du PN ? Le rôle de la zone courte (je fais court à dessein) est de forcer la fermeture du PN ou/et d'interdire le relèvement des barrières lorsque le convoi la franchit.

Si j'ai bien compris ton explication, le risque de franchir le PN les barrières ouvertes en cas d'enrayage lors de l'arrêt n'existe pas puisque les barrières sont fermée à l'arrivée du train, puis rouvertes (après tempo) ensuite. Dans cette situation, les barrières se relèveraient (en l'absence de zone courte ou de mécanisme équivalent) avec le convoi sur le PN, donc clairement visible des usagers de la route.

Le choix du signal unique au niveau de la convergence (plutôt que d'en avoir un par voie, en amont des garages franc) s'explique je suppose par des considération d'économie (comme cela existe aussi en France, sur les VU ou des lignes équipées de BAPR-S - S pour simplifié).

J'ai une question additionnelle : peux-tu nous rappeler la signification de la pancarte Km 1 et du triangle orange positionné en dessous ?

Christian

 

Non, les PN suisses n'ont pas d'équivalent à vos zones courtes. Dans les gares, ils dépendent de l'enclenchement, donc s'ils ne sont pas enclenché, l'itinéraire ne se trace pas. Mais lorsque le PN est situé après le quai, on pouvait utiliser cette technique qui consistait à lier le PN au signal de sortie, et pas à celui d'entrée. Il s'agissait d'une économie en effet puisqu'il n'y a qu'un signal de groupe pour toutes les voies, tout en permettant de laisser le PN ouvert alors que le train n'est pas sensé le franchir (puisqu'il s'arrête).

En pleine voie, les PN sont souvent automatiques, mais contrôlé. Soit par un aimant d'arrêt, soit par un signal. En général, la fermeture se fait par une pédale, et il n'y a pas non plus de zone courte. D'ailleurs dans les cas où le PN n'est pas lié à l'enclenchement (cas des aimants d'arrêt), si l'on roule trop lentement ou que l'on marque un arrêt, on doit considérer le PN en dérangement car il existe aussi une temporisation pour le ré-ouvrir, même en l'absence de franchissement.

Dans le cas ci-dessus, le risque n'existe pas puisque les barrières étaient fermées lors de mon approche. Néanmoins la tempo étant limite, elles se sont ouvertes un petit peu vite, je n'étais pas encore arrêté. Il existe néanmoins des cas où les barrières ne se fermeront que bien après l'arrêt du train, lorsque l'itinéraire de sortie sera tracé. Ces cas sont indiqués dans le tableau des parcours car avec un train marchandise on ne vise pas le quai.

La pancarte est un ajout récent, car nous sommes à Granges-Marnand*, il s'agit d'un panneau limite de point d'arrêt, l'équivalent d'un chevron pointe en haut. L'indication Im 1 rappelle que lorsque le signal présente "Image de voie libre 1" il s'adresse bien à nous (dans la règle, si un signal s'ouvre, et en l'absence d'information contraire, il est valable pour notre train. La "carotte" permet ainsi de s'affranchir d'une information par radio).

*mais pas du côté où lieu l'accident

Il y a 1 heure, garé bon état a dit :

Ben il en faut peu pour vous amuser. Inciter à ne pas respecter la signalisation routière et se moquer des gens qui la respecte (même si c'est des roumains) chapeau.

Je me demande simplement si ceux qui vont aller ramasser les "morceaux de viande" d'un automobiliste qui a "osé" comme vous dites, va se marrer autant.

Bah, je faisais pareille dans le Jura. Les gens attendaient bien sagement à la croix de st-andré, alors que je marquais l'arrêt, et je leur disais de passer. Mais il s'agissait d'une simple voie, je ne m'amuserai pas à ça sur une double voie.

2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, likorn a dit :

Bah, je faisais pareille dans le Jura. Les gens attendaient bien sagement à la croix de st-andré, alors que je marquais l'arrêt, et je leur disais de passer. Mais il s'agissait d'une simple voie, je ne m'amuserai pas à ça sur une double voie.

Et le devoir d'exemplarité ? vous n’êtes (hélas) pas le seul cheminot à faire des "entorses" j'en ai connu plus d'un et des "cadors" dans leur domaine. Le seul problème est "" qu'eux  "" savent ce qu'ils font  MAIS les citoyens Lambda eux n'ont pas toute la connaissance ni les informations pour juger si l'on peut faire ces entorses. Quelle sera leur réaction dans des cas similaires ? se rappelleront-ils de ce qu'ils ont fait en votre présence ?

Je ne suis pas exemplaire mais j'ai toujours gardé en tête que j'étais observé par des gens (public ou cheminots) qui n'étaient pas aptes à définir le bien fondé de ne pas respecter les règles. Contrairement aux "cadors" que personnellement je qualifiait de ""Dangereux par procuration"" c'est à dire étant suffisamment forts pour ne pas faire d'erreurs mais incitant de part leur comportement des autres moins forts à faire des erreurs.

Bon mais comme vous dites """Bah""" jusqu'à présent pas de problème.

3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 21 heures, CFDartois a dit :

Révise la voie unique, quand on ne sait pas ou plus on évite de ramener sa fraise n'importe comment, çà évite de passer pour un âne.

On ne peut pas en placer une sans se faire démolir, ici? ce n'est pourtant pas un sujet politique.bigbisous

je me sens moins seul , je me suis souvent fait enguirlandé pour avoir pas "bien écrit" !!!!!!!!!!!!!!!! ( et  vous savez  que je ne suis pas cheminots)

dans mon job pédagogie est incontournable , expliquer un travailleur un geste technique sachant qu'il a un handicap mental !!!!!!!!!!!!!!!!!!

bon , j'espére que dans leur carrière certains   n'ont pas été formateur ...........sinon je plein les élèves!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

sinon : certaines gare en VU ont comme signal d'annonce seulement le :dscf3551.jpg

et en gare des SAM qui protège souvent les passages piétons mais pas que , et pour moi le SAM et un Carré avec tous ce qui va avec

d’ailleurs peut t'on le franchir sans autorisation ?

 

 

2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, mikado43 a dit :

... et en gare des SAM qui protège souvent les passages piétons mais pas que , et pour moi le SAM et un Carré avec tous ce qui va avec

d’ailleurs peut t'on le franchir sans autorisation ?

 

 

Non, il faut que le service ( agent circulation, aiguilleur, agent voie, ... ) ayant mis le SAM l'efface.

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, garé bon état a dit :

Et le devoir d'exemplarité ? [...]

Bon mais comme vous dites """Bah""" jusqu'à présent pas de problème.

Moui moui moui. Alors je me penchais par la fenêtre et je disais : allez-y, je ne repars pas tout de suite.

Je trouvais ça moins dangereux que de les ignorer et les voir se décider à passer au moment où je me remettais en marche.

Et je ne faisais pas ça à des enfants, jamais.

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Même sur des sujets ferroviaires, il y en a qui ne savent pas s'exprimer sans agressivité, sans se montrer supérieur et faire passer l'autre pour un con. Relisez vous les gars et osez dire que vous trouvez la formulation de la discussion intéressante. Dommage, car le fond l'était, lui.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 27 minutes, Gom a dit :

Même sur des sujets ferroviaires, il y en a qui ne savent pas s'exprimer sans agressivité, sans se montrer supérieur et faire passer l'autre pour un con. Relisez vous les gars et osez dire que vous trouvez la formulation de la discussion intéressante. Dommage, car le fond l'était, lui.

Ben oui, même après avoir fait une carrière à la sncf on n'est (encore) que des hommes. Dommage que l'on ne soit pas parfait comme vous, on le déplore bien sincèrement.

 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 15 minutes, garé bon état a dit :

Ben oui, même après avoir fait une carrière à la sncf on n'est (encore) que des hommes. Dommage que l'on ne soit pas parfait comme vous, on le déplore bien sincèrement.

Parce qu'il faut être parfait pour pouvoir s'exprimer sans prendre les gens de haut ?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Gom a dit :

Parce qu'il faut être parfait pour pouvoir s'exprimer sans prendre les gens de haut ?

visiblement oui ! et je le déplore autant que toi et je personnellement aucun moyen de mettre de l'ordre a cette situation sauf a placer une vacherie

pour ma petite vengeance c'est humain comme la partialité c'est humain ..............................................

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant