Aller au contenu
IGS4

Les catastrophes ferroviaires

Recommended Posts

IGS4    3 860

Commune de Curis-au-Mont-d'Or (Métropole de Lyon)

Retour 25 ans en arrière . . .

Le 16 septembre 1992, à Curis-au-Mont-d'Or (Rhône) : rattrapage d’un train
Corail qui reliait Lyon à Dijon sur un train de marchandises. Bilan : 1 mort.

Source

Le rattrapage de Curis-au-Mont-d'Or du 16 septembre 1992.
Le conducteur du Corail (Train 5072), Jacky Brun, est décédé dans l’accident.

Source :

Un message du Forum LR Presse du mardi 31 mars 2015 à 14h06 (texte + 4 photos).

Un article du Progrès de ce jour :

L'actu de la semaine dans le rétro... en 1992

terrib10.jpg

Terrible collision entre un train corail et un convoi de marchandises à Curis-au-Mont-d'Or... / 16 septembre - Archives Le Progrès

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CRL COOL    11 954

Sur cette catastrophe de Curlis au Mont d'Or, il y a eu un énorme "coup de chance", si l'on peut dire.... la veille, il y avait eu un incident qui avait amené à utiliser une autre rame que la rame titulaire au départ de Dijon vers le Sud. Cette rame comportait les deux fourgon MC76 côté Nord, ceux la même qui ont amorti le choc lors de l'accident du 16 septembre lorsque la rame remontait vers Dijon... avec la rame normale du 5072, sans les fourgons, il y a fort à parier que le bilan aurait été beaucoup plus lourd que le décès du conducteur du 5072....

Les matériels accidentés sont restés stockés en contre bas de la plateforme côté des voies paires de nombreuses semaines....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zoreglube    3 806

Le 05 septembre 1966 le train de nuit Paris gare de Lyon Briançon , heurte un camion à un passage à niveau situé à Andancette ( Drôme ) , le convoi déraille tout en se faisant happer , par un train de marchandises croiseur . Le bilan humain qui aurait pu être plus lourd , compte tenu des chocs , s'élève à 5 morts et 15 blessés . Question plus bassement matérielle , la BB 9249 qui assurait ce train , ne sera pas jugée réparable , sa réforme sera prononcée le 18 avril 1967 .

 

http://www.memoire-drome.com/recherche-detail.html?id=69117

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
IGS4    3 860
Chouzy-sur-Cisse (Loir-et-Cher)
 
Le 21 octobre 1904, à 1h30, entre Onzain et Chouzy-sur-Cisse (Loir-et-Cher) : sur la ligne Bordeaux - Paris, le rapide 31 Paris - Bordeaux (dans lequel voyage Armand Fallières, alors Président du Sénat) déraille par suite d'un sabotage (éclisses d'un rail ôtées). Sa machine engage le gabarit sur la voie opposée, et est heurtée par l'omnibus n° 18 remontant de Nantes sur Paris.
 
C'est dans ce train que l'on déplorera l'essentiel des victimes (4 morts et 12 blessés), et plus spécialement dans sa voiture de tête, venue s'éventrer contre le fourgon qui la précédait. Lors du déblaiement, on trouvera sous la locomotive du train 18 le corps d'une cinquième victime, un bijoutier parisien descendu du rapide de Bordeaux immédiatement après son déraillement et fauché par le train croiseur. La compagnie d'Orléans offrira en vain une prime de 10 000 francs afin d'obtenir des renseignements permettant d'identifier les coupables.
 
 
214.jpg
 
113.jpg
 
312.jpg
Modifié par IGS4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×