bigbizz

Semaphore Lartigue ..

2 messages dans ce sujet

Bonjour tous,

Dans les gares (réseau Nord) il y avait

à l'annonce d'un train :

Une cloche battue par deux marteaux

Une sonnerie

Le tout fonctionnant avec la signalisation Lartigue.

Pouvez-vous nous rafraichir la mémoire.

Merci à tous.

Bonne journée

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les cloches électriques étaient des signaux indépendants du block, et existaientsur des lignes non munies de block. Elles remontent au 19ème siècle, avant ledéveloppement du téléphone ("cloches Leopolder" des chemins de fer autrichiens).

Leur objet était de transmettre de façon fiable, simultanée, rapide et peu coûteuse des messages codés à un nombre indéterminé de correspondants situés sur une même section de ligne située entre deux gares. Les bénéficiaires d'un droit permanent d'émettre étaient les chefs de gare (on dirait aujourd'hui "agents-circulation") des deux gares encadrantes. Les postes en ligne pouvaient être soit uniquement récepteurs, soit dotés d'un émetteur normalement plombé dont l'utilisation nécessitait la rupture du plomb de contrôle.

Comme le disait par exemple le Sous Chef de l'Exploitation du PLM dans sa "note circulaire à MM les Inspecteurs Principaux" du 29 mai 1879 leur présentant le "nouveau système" : "Il est inutile d'insister sur les avantages que présente un système qui permet de passer de pareils signaux, signaux qui en temps habituel [le PLM était très préoccupé par la sécurité dans de mauvaises conditions atmosphériques] sont distinctement entendus par tout le personnel de la Compagnie réparti sur la section comprise entre deux gares consécutives".

Les messages les plus fréquents concernaient l'annonce des trains, par exemple :

Trois séries de 3 coups : train impair part

Trois séries de 2 coups : train pair part

Ces messages étaient lancés par les gares avant départ du train, donc à peu près en même temps que les opérations d'annonce au block pour les lignes munies (tu parles du Lartigue Nord)

Les messages moins fréquents (heureusement) concernaient par exemple la présence de wagons en dérive, la demande de secours formulée par le personnel d'un train, la demande d'arrêt de tous les trains, etc

Avec le temps, les cloches se sont limitées aux voies uniques, avec pour correspondants principaux en ligne les garde-barrières des PN non munis du téléphone ou d'un dispositif d'annonce d'approche d'un train (çà a existé jusqu'à la fin ou l'automatisation pour certains PN). Il faut garder en mémoire que dans le vieux chemin de fer de la France rurale, les passages à niveau gardés étaient nombreux et peu espacés les uns des autres, sauf dans les zones à population réduite.

A noter que sur le Nord ont existé des cloches qui étaient accompagnées d'un petit aileron identique à celui du Lartigue, moyen visuel de rappeler au chef de gare émetteur s'il avait passé ou non l'annonce à la cloche.

Technologiquement, il y a eu une grande variété de moyens pour créer le courant fugitif en ligne et lancer la commande de chaque coup. Les chemins de fer non unifiés étaient créatifs chacun dans leur coin, là comme dans d'autres domaines :-)

Modifié par PN407
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant