Pascal 45

Conditions générales de vente SNCF / Tarifs voyageurs au 01/09/2014

90 messages dans ce sujet

L'Institut National de la Consommation vient de s'apercevoir que les Conditions Générales avaient changé :

http://www.60millions-mag.com/actualites/articles/la_sncf_prend_des_libertes_avec_son_calendrier_tarifaire

Je ne trouve pas ça inintéressant comme procédé. C'est mieux que de commencer en période de pointe et de ne pas remplir le train.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'article mentionne également les IC bizarre... Les IC (à part les IC Nuit) n'ont pas de période de pointe...

Les IC en accès libre qui passeraient en IC à Réservation obligatoire ?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A titre personnel je ne comprends même pas que la distincte pointe/normale existe toujours pour des trains soumis au Yield Management, donc par essence donc le coût pour le voyageur varie beaucoup. Il "suffit" de commercialiser beaucoup moins de places au prix d'appel dans les trains en période de pointe ...

J'irai même plus loin : je ne comprends pas pourquoi les régions conservent la distinction blanche/bleue : ça n'a aucun effet pour les abonnés, ceux qui prennent le train en blanc le font souvent malgré eux, ceux qui ont un billet TER+TGV ont de toute façon une partie Yield qui fausse le tout. Sans compter que ce n'est pas le train qui est bleu ou blanc, mais que cela dépend de l'horaire de passage en gare. Donc si ça part à 16h57 ça va, si l'an prochain ça passe à 17h01 ça ne va plus ...

Nox

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A titre personnel je ne comprends même pas que la distincte pointe/normale existe toujours pour des trains soumis au Yield Management, donc par essence donc le coût pour le voyageur varie beaucoup. Il "suffit" de commercialiser beaucoup moins de places au prix d'appel dans les trains en période de pointe ...

Parce que, sur le papier du moins, la SNCF n'est pas libre de ses tarifs. Ceux-ci sont homologués (entendre qu'elle fait à peu-près ce qu'elle veut en matière commerciale mais dans la limite du prix fixé par les "Tarifs Voyageurs", texte réglementaire au sens administratif du terme, c'est-à-dire censé être l'émanation de la puissance et de la volonté publique). Et que, pour l'heure du moins, il n'est pas possible de faire homologuer un seul tarif qui serait celui de la période de pointe pour tous les trains (libre ensuite à l'entreprise de vendre au cas par cas moins cher).

Deux niveaux de prix sont donc homologués. L'un pour la période de pointe. L'autre pour la période normale. Il faut donc bien faire entrer chaque circulation dans la bonne case sauf, même en cas de forte affluence et malgré le yield management, à buter sur le prix maximal de la période normale, si c'est dans cette catégorie que le train a été référencé.

Par exemple, un Paris - Bordeaux ne pourra être vendu que 77 € maxi (Loisirs, 2ème classe) en période normale. Tandis qu'en période de pointe, le prix pourra être poussé jusqu'à 94 €. Sur cet exemple là, ça fait quand même 11 % de différence ce qui n'est pas rien quand le transporteur est à la recherche de la reconstitution de ses marges.

Pouvoir prétendre que l'indication de la période n'est qu'indicative et donc la changer au dernier moment en cas de demande plus forte qu'imaginé est donc habile.

Cela dit, un nouvel entrant ferroviaire n'aurait sans doute pas à se contorsionner comme ça pour décider de ses tarifs en fonction de l'offre et de la demande.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que si la direction de la SNCF souhaitait vraiment faire disparaitre ce concept, elle pourrait y arriver ... Si elle arrive à prendre des libertés comme mentionné dans ce fil, pourquoi ne pourrait-elle pas plus (à moins que ce ne soit un ballon d'essai plus large que mentionné dans l'article de l'INC) ?

Si c'est un problème d'image, il "suffirait" de baisser légèrement (symboliquement ?) le plein tarif période de pointe pour avoir un axe de communication positif.

Je compte bien un jour (quand j'aurai un peu de temps) lister tous les niveaux de prix accessibles sur certaines OD, afin de mieux mesurer la souplesse qu'offre le YM. Je n'ai pas encore pris le temps de le faire, mais je publierai un fil quand ce sera le cas.

Nox

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir.

Désolé si ce message n'a rien à faire là, mais vu que ce fil a un peu évoqué la fraude et la restriction de l'accès aux quais, je voulais évoquer quelque chose qui me chiffonne pas mal dans cette histoire.

Certes, pour certains, le libre accès aux quais est une grande erreur et il faudrait des dispositifs comme des portillons pour interdire physiquement l'accès aux quais à toute personne n'ayant pas de billet. Le problème, c'est comment vous faites quand une personne est obligée de se faire accompagner ? Je pense bien sûr aux personnes âgés et handicapées.

Inutile de me parler d'Accès +. Si l'initiative est louable, le service est clairement sous développé. Déjà, il n'est disponible que dans les grandes gares. De plus, l'accès au service est loin d'être aisé. C'est bien gentil de demander d'arriver en avance, mais ils ont oubliés que le bénéficiaire peut descendre d'un train en retard, et ne peut donc pas forcément respecter le délai imposé.

Donc comment on fait ? L'accompagnateur doit sauter par dessus le portillon ? Ou alors on paye un ticket de quai pour ça, ce qui serait franchement absurde ? Non clairement la restriction de l'accès aux quais n'est pas la solution idéale, le problème peut très bien être réglé d'une autre manière, tout est une question de volonté.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 16 minutes, nisbo65 a déclaré:

 Le problème, c'est comment vous faites quand une personne est obligée de se faire accompagner ? Je pense bien sûr aux personnes âgés et handicapées.

Je crois que si on creuse un peu les conditions générales du contrat de transport, le voyageur est censé être valide au sens pouvoir monter, descendre, manipuler l'ensemble de ses bagages et circuler seul. Si ce n'est pas le cas, il doit faire appel au service d'assistance idoine. Vous imaginez une personne non valide dans le train (on ne sait même pas qu'elle y a pris place) en cas de transbordement, d'évacuation, de nécessité de replacement ? Cela dit, je pense que le personnel chargé de l'accueil embarquement (ou du filtrage) sait faire preuve de discernement et qu'il a des instructions pour ça.

il y a 22 minutes, nisbo65 a déclaré:

C'est bien gentil de demander d'arriver en avance, mais ils ont oubliés que le bénéficiaire peut descendre d'un train en retard, et ne peut donc pas forcément respecter le délai imposé.

Des aléas sont toujours possibles. Le service d'assistance a une vision globale du voyage. Et c'est bien pour cela qu'une personne qui n'est pas pleinement autonome ne doit pas hésiter à y faire appel (au moins les différents acteurs opérationnels savent d'où elle vient, où elle va, par quel train et si quelque chose ne va pas des plans B peuvent être mis en place sinon le voyage peut tourner au cauchemar).

il y a 27 minutes, nisbo65 a déclaré:

 Ou alors on paye un ticket de quai pour ça,

Le ticket de quai n'existe plus depuis plusieurs décennies. Sur le plan légal (Police des Chemins de Fer), l'accès au quai (et au train) est réservé et autorisé aux seuls voyageurs munis d'un titre de transport validé (composté). Restriction qui est d'ailleurs affichée sur les quais dans certaines gares mais c'est sans doute davantage pour se couvrir juridiquement que pour autre chose. Personnellement, c'est d'ailleurs très souvent que j'entends une annonce à bord du train juste avant le départ invitant les personnes accompagnant les voyageurs à descendre car le départ est imminent.  Faire une annonce pour leur demander de descendre est bien une preuve de discernement de la part du personnel de bord.

il y a 33 minutes, nisbo65 a déclaré:

 Non clairement la restriction de l'accès aux quais n'est pas la solution idéale, le problème peut très bien être réglé d'une autre manière, tout est une question de volonté.

 A mon avis, la SNCF est preneuse de toute solution idéale qui pourrait lui être suggérée... s'il en existe une.

 

 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je précise que je base mes réponses sur ma propre connaissance du handicap, étant mal voyant et connaissant une personne aveugle.

il y a 14 minutes, PLANONYME a déclaré:

Je crois que si on creuse un peu les conditions générales du contrat de transport, le voyageur est censé être valide au sens pouvoir monter, descendre, manipuler l'ensemble de ses bagages et circuler seul. Si ce n'est pas le cas, il doit faire appel au service d'assistance idoine. Vous imaginez une personne non valide dans le train (on ne sait même pas qu'elle y a pris place) en cas de transbordement, d'évacuation, de nécessité de replacement ? Cela dit, je pense que le personnel chargé de l'accueil embarquement (ou du filtrage) sait faire preuve de discernement et qu'il a des instructions pour ça.

Le problème, c'est que cela est très variable selon les gares. Si je prend le cas de la cécité, il n'y aura pas de problème dans une gare correctement équipée, mais dans une petite gare de campagne, ce sera impossible de se déplacer. Le problème est donc l’accessibilité des établissements. Or, ce problème concerne surtout des gares sans assistance, voire même sans personnel. Bien sûr, j'imagine que le personnel de filtrage est suffisamment intelligent pour réagir à ce genre de cas, mais un portillon similaire à ceux des métros lui, ne fait pas de discernement.

 

il y a 18 minutes, PLANONYME a déclaré:

Des aléas sont toujours possibles. Le service d'assistance a une vision globale du voyage. Et c'est bien pour cela qu'une personne qui n'est pas pleinement autonome ne doit pas hésiter à y faire appel (au moins les différents acteurs opérationnels savent d'où elle vient, où elle va, par quel train et si quelque chose ne va pas des plans B peuvent être mis en place sinon le voyage peut tourner au cauchemar).

Pourtant la personne que je citait plus haut s'est fait envoyer balader par Accès + pour non respect de l'avance demandée, justement à cause d'un train en retard. Et pas de proposition de plan B. Heureusement, la personne qui l'aidait pour le changement de gare (c'était à Paris) a pu forcer les choses en l’emmenant lui même au train.

J'ose espérer que ces mésaventures sont minoritaires, mais c'est déjà difficilement acceptable que ça puisse se produire.

il y a 21 minutes, PLANONYME a déclaré:

Le ticket de quai n'existe plus depuis plusieurs décennies. Sur le plan légal (Police des Chemins de Fer), l'accès au quai (et au train) est réservé et autorisé aux seuls voyageurs munis d'un titre de transport validé (composté). Restriction qui est d'ailleurs affichée sur les quais dans certaines gares mais c'est sans doute davantage pour se couvrir juridiquement que pour autre chose. Personnellement, c'est d'ailleurs très souvent que j'entends une annonce à bord du train juste avant le départ invitant les personnes accompagnant les voyageurs à descendre car le départ est imminent.  Faire une annonce pour leur demander de descendre est bien une preuve de discernement de la part du personnel de bord.

Je sais bien qu'il n’existe plus, j'évoquais cela en imaginant qu'il soit réintroduit. Je n'ai jamais entendu ce genre d'annonce, pour ma part les annonces faites sur les quais indiquent que les accompagnateurs ne sont pas autorisés à monter dans les voitures. Je suppose donc que ce genre de chose est décidée au niveau local, en tout cas je ne peut que souligner cette initiative positive des établissements qui gèrent la chose comme chez toi.

 

il y a 24 minutes, PLANONYME a déclaré:

A mon avis, la SNCF est preneuse de toute solution idéale qui pourrait lui être suggérée... s'il en existe une.

Je sais bien que la solution miracle n’existe pas, on ne peut pas réduire à néant la fraude. Mais je pense que de réels contrôles et une vraie obligation de composter seraient un grand pas en avant. Bien sûr, cela supposerait l'abandon de l'EAS et l'installation de composteurs dans toutes les gares, ce qui est loin d'être à l'ordre du jour.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Conditions générales de vente, version 2017 ( lien dans le post ci-après, merci à PLANONYME )

http://www.cheminots.net/forum/topic/42938-abonnement-fréquence-et-abonnement-forfait/?do=findComment&comment=775950

 

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant