Aller au contenu
jackv

En Ethiopie, dernier train français pour le désert

Recommended Posts

En même temps, historiquement l'arrivée du "marché libre" en Chine ne laissa pas forcément un souvenir impérissable. Entre les guerres des Boxers, la révolte des Taiping, les traités inégaux, la chute de l'Empire puis les quelques décennies de guerre civile qui suivirent, s'il y a bien une chose que les chinois ne souhaitent pas revivre, c'est être en position de faiblesse. Car ils ont très vécu ce que le "libre échange" donne lorsqu'on le subit.

L'approvisionnement en nourriture est un des axes qui permet d'assurer cette vision-là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ethiopie: un train semé d'embuches (3/3)

... chinois. L'objectif est de raccourcir le temps de transport entre les deux pays.... devrait pas être trop difficile, tant le temps de trajet par la route est long. Il n'empêche, le train est encore en rodage, sur la vitesse comme sur d'autres points.Diffusion : dimanche 11 février 2018

eux aussi ont des problèmes de passage a niveau

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

les «vieux» cheminots font de la résistance (2/3

le « train des Français » comme on l'appelle en Éthiopie, construit au début du XXème siècle et désormais désuet. Seule une petite partie fonctionne encore, entre Dire Dawa, dans l'est éthiopien, et la frontière djiboutienne. Entretenu par une poignée d'irréductibles qui ne voient pas d'un bon œil la concurrence chinoise Diffusion : samedi 10 février 2018

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

on entend à nouveau siffler le train

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

les chinois  sont d'ailleurs aux commandes pendant six ans, le temps de former et laisser progressivement la place à des cheminots éthiopiens et djiboutiens. Les deux pays ont investi plus de quatre milliards de dollars, dont 70% grâce à un prêt de la banque chinoise Exim. Diffusion : vendredi 9 février 2018

 

en plus les reportages sonores qui ont été diffusés les 9/10/11/02/2018

Dans l'immense hangar du dépôt, quelques ouvriers s'activent sur de vieilles machines-outils françaises. ©RFI/Vincent Dublange

ancien-vs-nouveau_0.thumb.jpg.efc1f7f283f61989c2008fb5ca83255b.jpg

 

 

 

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, jackv a dit :

Ethiopie: un train semé d'embuches (3/3)

... chinois. L'objectif est de raccourcir le temps de transport entre les deux pays.... devrait pas être trop difficile, tant le temps de trajet par la route est long. Il n'empêche, le train est encore en rodage, sur la vitesse comme sur d'autres points.Diffusion : dimanche 11 février 2018

eux aussi ont des problèmes de passage a niveau

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

les «vieux» cheminots font de la résistance (2/3

le « train des Français » comme on l'appelle en Éthiopie, construit au début du XXème siècle et désormais désuet. Seule une petite partie fonctionne encore, entre Dire Dawa, dans l'est éthiopien, et la frontière djiboutienne. Entretenu par une poignée d'irréductibles qui ne voient pas d'un bon œil la concurrence chinoise Diffusion : samedi 10 février 2018

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

on entend à nouveau siffler le train

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

les chinois  sont d'ailleurs aux commandes pendant six ans, le temps de former et laisser progressivement la place à des cheminots éthiopiens et djiboutiens. Les deux pays ont investi plus de quatre milliards de dollars, dont 70% grâce à un prêt de la banque chinoise Exim. Diffusion : vendredi 9 février 2018

 

en plus les reportages sonores qui ont été diffusés les 9/10/11/02/2018

Dans l'immense hangar du dépôt, quelques ouvriers s'activent sur de vieilles machines-outils françaises. ©RFI/Vincent Dublange

ancien-vs-nouveau_0.thumb.jpg.efc1f7f283f61989c2008fb5ca83255b.jpg

 

 

 

Bon on espère que ce train chinois va fonctionner...(du reste qu'il soit chinois russe anglais ou italien on s'en fout un peu vu le mépris que l'on a eu vis à vis de l'ancien train colonial français...)

ce ne sera pas u luxe pour les populations et le commerce de ce pays :)

Et puis question couacs de démarrages on n' a pas de leçons à donner.....me semble t'il... ;)

 

 

Modifié par capelanbrest

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×