Aller au contenu

Recommended Posts

Le ‎07‎/‎07‎/‎2018 à 21:50, Arnaud68800 a dit :

Toujours dans le Grand Est, la ligne Arches (Epinal) - Saint-Dié fermera le 22 décembre 2018.

1h40 par la route, 1h04 par le rail, des travaux important de rénovation RVB à entreprendre, la région Grand-Est qui va reprendre la charge de cette infrastructure suite à la rétrocession de l'Etat.

La riposte s'organise au niveau des usagers et des élus locaux

Citation

« Nous avons été patients, corrects, peut-être pas assez virulents », avance un ancien cheminot qui propose une opération coup de poing. D’autres militent pour des actions ciblées.

le 22 décembre, la circulation des trains entre Epinal et Saint-Dié-des-Vosges sera suspendue et remplacée par des trajets en bus.

https://www.vosgesmatin.fr/edition-de-saint-die/2018/08/02/fermeture-de-la-ligne-sncf-epinal-saint-die-le-collectif-organise-la-riposte

https://www.vosgestelevision.tv/Journal/Journal-mardi-31-juillet-iJPwaXxVD.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

 

Pour Arches Saint Dié , la voie est en bonne état vu le trafic qui y circule et pourrai largement tenir en l'état 5ans sans travaux supplémentaires ( dixit des cadres de l'équipement du cru ) .

Le problème avancés par la SNCF et la region grand Est est une fissure dans le tunnel de Corcieux ( fragilisation de la voute ) et à la vue du devis avancée par l’entreprise ( 30 millions d'euros pour remettre en état ....)

il n'y a personne pour mettre la main au pot pour ce devis largement "sur gonflé" pour une fissure présente depuis des décennies ( je n'exagère pas ) et qui ne bouge pas ( j'ai accompagné le géomètre SNCF qui la surveille depuis plusieurs

 mois ).

Le hic c'est qu'au dessus de ce tunnel il y a une route ( bien passante ) et des maisons , donc que la ligne ferme ou non , il faudra quand même faire quelque chose pour ce tunnel ....

Et petit bonus , lors de la visite de Macron à Saint Dié en mai dernier , nous l'avions interpellé sur le sujet et il nous avait juré que " la ligne ne fermera pas" , mais j'imagine que la parole d'un politique ne vaut pas tripette

par les temps qui court :Smiley_55:

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L’Association de promotion de la ligne ferroviaire Morlaix - Saint-Pol-de-Léon - Roscoff (APMR)  est sur le pont pour que le travaux de la ligne Morlaix-Roscoff soient engagé par SNCF Réseau. Le Président de la Région, Loïg Chesnais-Girard, ainsi que le vice-Président, Gérard Lahellec ont été saisis.

Il faut espérer que la région Bretagne, le département du Finistère, les communes de Morlaix, de Roscoff ainsi que les Communautés de Communes Haut Léon Communauté et Morlaix Communauté se mobilisent pour la ligne.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/roscoff-29680/l-avenir-de-la-ligne-morlaix-roscoff-mobilise-5905788

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, Greg4546 a dit :

L’Association de promotion de la ligne ferroviaire Morlaix - Saint-Pol-de-Léon - Roscoff (APMR)  est sur le pont pour que le travaux de la ligne Morlaix-Roscoff soient engagé par SNCF Réseau. Le Président de la Région, Loïg Chesnais-Girard, ainsi que le vice-Président, Gérard Lahellec ont été saisis.

Il faut espérer que la région Bretagne, le département du Finistère, les communes de Morlaix, de Roscoff ainsi que les Communautés de Communes Haut Léon Communauté et Morlaix Communauté se mobilisent pour la ligne.

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.


Bon c 'est bien amis quid des élus du coin ?

ah sont en vacances : donc rien ne bougera avant la mi septembre, voir lors de première plénière  de Morlaix communauté aux alentours du 25 septembre....

quant à Loïg Chesnay lorsqu'il va voir le devis .....de ex rff.... ;)

 

allez on y croit.... :)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 19 heures, capelanbrest a dit :

Bon c 'est bien amis quid des élus du coin ?

ah sont en vacances : donc rien ne bougera avant la mi septembre, voir lors de première plénière  de Morlaix communauté aux alentours du 25 septembre....

quant à Loïg Chesnay lorsqu'il va voir le devis .....de ex rff.... ;)

 

allez on y croit.... :)

 

"quant à Loïg Chesnay lorsqu'il va voir le devis .....de ex rff...."

Il va peut être demander un devis par une entreprise sérieuse  et impartiale (*) et qui ne sera pas exagérément bidonné à la hausse !

 

 (*)  SNCF Réseau est juge et partie, donc on peut soupçonner que ses devis sont conformes à ce que ses commanditaires ordonne et ne sont pas sincères...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Mak a dit :

"quant à Loïg Chesnay lorsqu'il va voir le devis .....de ex rff...."

Il va peut être demander un devis par une entreprise sérieuse  et impartiale (*) et qui ne sera pas exagérément bidonné à la hausse !

 

 (*)  SNCF Réseau est juge et partie, donc on peut soupçonner que ses devis sont conformes à ce que ses commanditaires ordonne et ne sont pas sincères...

 

au risque de te décevoir, je m'autorise à penser que non....il a trop besoin de SNCF pour assurer le deal TER/SNCF sur sa région, sans lequel il n'existerait sans doute plus que 4 TGV jour vers les pointes bretonnes et bon nombres d'arrêts supprimés.

bon on ne va pas réexpliquer le deal breton entre région et sncf Tgv....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
Il y a 5 heures, Mak a dit :

"quant à Loïg Chesnay lorsqu'il va voir le devis .....de ex rff...."

Il va peut être demander un devis par une entreprise sérieuse  et impartiale (*) et qui ne sera pas exagérément bidonné à la hausse !

 

 (*)  SNCF Réseau est juge et partie, donc on peut soupçonner que ses devis sont conformes à ce que ses commanditaires ordonne et ne sont pas sincères...

 

Si se sont les mêmes entreprises auxquelles la SNCF demande des devis, cela ne va pas changer grand chose, tous ceux qui se plaignent des prix exorbitants des travaux ferroviaires n'ont qu'à commencer par s'en prendre aux géants des travaux ferroviaires au lieu de faire encore et toujours du SNCF bashing.  Combien de cheminots SNCF sur un RVB par rapport au nombre de salariés du  privé ? 

Modifié par ADC01

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 20 minutes, ADC01 a dit :

Si se sont les m^mes entreprises auxquelles la SNCF demande des devis, cela ne va pas changer grand chose, tous ceux qui se plaignent des prix exorbitants des travaux ferroviaires n'ont qu'à commencer par s'en prendre aux géants des travaux ferroviaires au lieu de faire encore et toujours du SNCF bashing.  Combien de cheminots SNCF sur un RVB par rapport au nombre de salarié privé ? 

Faut aussi prendre en compte que le pourcentage de cadres SNCF est nettement supérieur au même pourcentage chez les privés qui comptent beaucoup plus d'agents d'exécution, ce qui contribue à l'augmentation régulière des coûts complets de toutes les opérations sous traitées. Et les cadres SNCF ne sont pas si mal payés qu'on le pense; par exemple F. Parly recevait  quand même 52.000 euros pas mois, nettement plus qu'en étant ministre des Armées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 12 minutes, zorba a dit :

Faut aussi prendre en compte que le pourcentage de cadres SNCF est nettement supérieur au même pourcentage chez les privés qui comptent beaucoup plus d'agents d'exécution, ce qui contribue à l'augmentation régulière des coûts complets de toutes les opérations sous traitées. Et les cadres SNCF ne sont pas si mal payés qu'on le pense; par exemple F. Parly recevait  quand même 52.000 euros pas mois, nettement plus qu'en étant ministre des Armées.

Je suppose que pas mal de cadre sont un peu en dessous des 52000€/mois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a 42 minutes, zorba a dit :

Faut aussi prendre en compte que le pourcentage de cadres SNCF est nettement supérieur au même pourcentage chez les privés qui comptent beaucoup plus d'agents d'exécution, ce qui contribue à l'augmentation régulière des coûts complets de toutes les opérations sous traitées. Et les cadres SNCF ne sont pas si mal payés qu'on le pense; par exemple F. Parly recevait  quand même 52.000 euros pas mois, nettement plus qu'en étant ministre des Armées.

 

parce que contrairement au privé... à la sncf certain technicien de haut niveau ,qui n'encadrent cependant personne sont sur le niveau de qualification cadre pour avoir une paie qui correspond a leur responsabilité technique … 

 et en plus la SNCF a de moins en moins d'agent d'execution toutes les taches sui ne nécessitent pas une qualification ferroviaire pure ces taches sont sous traitée  donc moins d'agent execution cheminots ce qui déséquilibre le pourcentage encadrement execution ...contrairement au privé ,c'est simplement mathématique ...

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, zorba a dit :

Faut aussi prendre en compte que le pourcentage de cadres SNCF est nettement supérieur au même pourcentage chez les privés qui comptent beaucoup plus d'agents d'exécution, ce qui contribue à l'augmentation régulière des coûts complets de toutes les opérations sous traitées. Et les cadres SNCF ne sont pas si mal payés qu'on le pense; par exemple F. Parly recevait  quand même 52.000 euros pas mois, nettement plus qu'en étant ministre des Armées.

...bof, chez Thalès à Cholet il y a 1400 employés dont 800 cadres. La répartition cadres/non cadres dépend tout simplement de la technicité de l'entreprise et, comme le dit justement Jackv de la part des sous-traitants. Et pour avoir été cadre à la SNCF (sans fonctions de commandement mais par reconnaissance de ma haute technicité :Smiley_15:) je peux certifier que les salaires n'ont rien de mirobolant. Le cas de F Parly est loin de la généralité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, Inharime a dit :

...bof, chez Thalès à Cholet il y a 1400 employés dont 800 cadres. La répartition cadres/non cadres dépend tout simplement de la technicité de l'entreprise et, comme le dit justement Jackv de la part des sous-traitants. Et pour avoir été cadre à la SNCF (sans fonctions de commandement mais par reconnaissance de ma haute technicité :Smiley_15:) je peux certifier que les salaires n'ont rien de mirobolant. Le cas de F Parly est loin de la généralité.

"je peux certifier que les salaires n'ont rien de mirobolant. Le cas de F Parly est loin de la généralité."

Effectivement 52 000 € c'est exorbitant par rapport à un salaire de vrai cadre supérieur SNCF (ADQS, chef d'UP), mais les contractuels à 52 000 € ne sont pas de vrais agents SNCF (*), ce sont des fonctionnaires, commissaires politiques, chargés de faire appliquer, aux " vrais" cadres, la ligne décidée par le gouvernement...

 

(*) pour les identifier c'est facile : posez une question technique à un vrai cadre SNCF, il saura y répondre avec les termes exacts, en revanche le contractuel à 52 000 €, confond les "voitures"avec les "rames" ou pire les wagons de voyageurs, les "voies" avec les "lignes", les caténaires avec les containers...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, Mak a dit :

"je peux certifier que les salaires n'ont rien de mirobolant. Le cas de F Parly est loin de la généralité."

Effectivement 52 000 € c'est exorbitant par rapport à un salaire de vrai cadre supérieur SNCF (ADQS, chef d'UP), mais les contractuels à 52 000 € ne sont pas de vrais agents SNCF (*), ce sont des fonctionnaires, commissaires politiques, chargés de faire appliquer, aux " vrais" cadres, la ligne décidée par le gouvernement...

 

(*) pour les identifier c'est facile : posez une question technique à un vrai cadre SNCF, il saura y répondre avec les termes exacts, en revanche le contractuel à 52 000 €, confond les "voitures"avec les "rames" ou pire les wagons de voyageurs, les "voies" avec les "lignes", les caténaires avec les containers...

il n'y a pas de vrais ou de faux cadres......

soit il y a des cadres statutaires qu'ils soient issus du sérail ou ayant été embauchés comme tel aprés avoir fait x ponts ena ou je ne sais quel école sup d'ingé

soit des cadres dit au ps25 (contractuels en CDI) et demain directement en CDI

soit des chargés de missions (avec contrat de droit privé) .

la position cadre est parfaitement définit par le statut (il est en parti conçu pour cela contrairement au privé ) et correspond également à niveau de rémunération en général bien balisé dans les entreprises public à statut.

Pour sortir de tout ça il faut embauché en tant que chargé de mission .....pour je ne sais quel projet parfois spécialement écrit ...voir une mission créée de toute pièce.

c 'est ainsi que fleurissent les postes de conseil auprès de ceci de cela  ou en ceci en cela....

Bine évidemment on ajoute au contrat tous le avantages négociés avec le candidat embauché.....souvent bien meilleurs que ceux liés au statut.....proprement dit.

et sur tout ça silence radio bien évidemment .

il y a fort à parier que des gens comme Mme Parly  faisaient partie de cette nébuleuse propres aux grosses boites publiques ou privées du reste.

du reste on dit Mme Parly entrée à la SNCF à tel ou tel moment mais on ne précise jamais comment dans quelles conditions et sous quel forme de contrat .... ;)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Mais ceci est valable pour toutes les grandes boîtes, et peu importent leurs statuts. Quant aux exécutants, cela m'importe (à titre personnel) qu'ils soient partie intégrante de l'entreprise en question. J'ai dû voir une seule fois un "vrai" mec EDF (et c'était une personne sur le point de partir à la retraite, le remplaçant étant bien évidemment embauché par un sous-traitant). Je n'ai jamais rencontré un technicien FT/Orange ou Bouygues. De nos jours, on travaille "pour" et non plus "chez" ou "à"...

Modifié par Train-Corail

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Mak a dit :

"je peux certifier que les salaires n'ont rien de mirobolant. Le cas de F Parly est loin de la généralité."

rapport à un salaire de vrai cadre supérieur SNCF (ADQS, chef d'UP), 

 

  les ADQS , les CUP, les RQS..ne sont pas des cadres supérieurs mais des cadres au statut de qualif G ou H selon l'établissement.. pour avoir des cadres supérieurs a la traction il faut voir du coté de certains directeurs d'établissement ..( a moins que cela est changé)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, jackv a dit :

  les ADQS , les CUP, les RQS..ne sont pas des cadres supérieurs mais des cadres au statut de qualif G ou H selon l'établissement.

Ce ne sont que des CTT, en fait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a 8 minutes, ADC01 a dit :

Ce ne sont que des CTT, en fait.

 G  c'est CTTp  avant 1992 CD niveau 9

H  c'est IGTT  avant 1992 IGTT niveau 10

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, ADC01 a dit :

Ce ne sont que des CTT, en fait.

ADQS et CUP sont les supérieurs des CTT, il me semble...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a 6 minutes, Mak a dit :

ADQS et CUP sont les supérieurs des CTT, il me semble...

ADQS et CUP ne sont pas un grade mais une fonction,  à ne pas confondre, effectivement, ils sont hiérarchiquement au dessus même s'ils sont aussi CTT.

Modifié par ADC01

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, ADC01 a dit :

ADQS et CUP ne sont pas un grade mais une fonction,  à ne pas confondre, effectivement, ils sont hiérarchiquement au dessus même s'ils sont aussi CTT.

L'un ayant une fonction opérationnelle et l autre plutôt fonctionnelle 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il n’y a pas si longtemps, des trains circulaient dans le moindre village de Haute-Garonne

Pendant un demi-siècle, des trains ont desservi le moindre canton de la Haute-Garonne. Retour sur la fabuleuse histoire du réseau ferré, en "pieuvre" tout autour de Toulouse.En effet, il y a moins d’un siècle, en 1936, la Haute-Garonne comptait plus de… 400 kilomètres de lignes ferroviaires, toutes gérées par la compagnie des chemins de fer du Sud-Ouest

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

IMG_1071-1024x768.thumb.jpg.a23d2c02b11e1d0168c5505d4204971e.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En séjour la semaine dernière dans les Côtes d'Armor j'ai poussé jusqu'à Morlaix, plus exactement à Sainte-Sève là où la ligne Morlaix Roscoff est coupée depuis le violent orage du 3 juin dernier.

Le remblai a complètement disparu sur une quarantaine de mètres ainsi qu'un petit ouvrage permettant la passage d'une petite rivière. C'est quasiment au pied de deux ouvrages supportant une route locale et la rn12. Le lieu dit est " les Quatre Vents " .

Sans être un expert en ouvrages en terre il me semble qu'une réparation du remblai même provisoire avec pose de supports genre S4 ou de buses pour la rivière aurait du se faire en deux semaines au plus. Donc visiblement la volonté de rétablir cette ligne n'y est pas de la part de nos dirigeants.

A noter que la vitesse avait été abaissée de 70 à 40 sur toute la ligne fin 2015 avec même un RAL 30 sur le superbe viaduc du Sauzé :

 

viaduc_sauze.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur Angoulême - Limoges, on peut raccourcir le trajet au départ de Limoges en évitant de passer par le plateau (et perdre du temps)

on créer un raccordement entre Aixe sur Vienne et l aiguille : les trains Angoulême - Limoges passent sur la voie Brive - Nexon - L aiguille - Limoges Bénédictins

4 km de voie au lieu de 13 - 14 km à entretenir

la section Aixe sur Vienne - Limoges Montjovis - Limoges Bénédictins peut être fermé

limoges.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La gare et la ligne ne sont pas menacées (pour le moment) mais le faible trafic isole de plus en plus la ville de Montluçon.

Citation

Alors qu'il était possible de s'y rendre en moins de trois heures avant les années 2000, le trajet dure maintenant en général près de quatre heures, si tout se passe bien. Des voies ferrées vieillissantes, abandonnées les unes après les autres, des lignes régionales fermées. Autrefois nœud ferroviaire, la ville de Montluçon se trouve de plus en plus enclavée.

https://mobile.francetvinfo.fr/economie/transports/sncf/montlucon-une-ville-abandonnee-par-la-sncf_2956717.html

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ville moyenne en déclin démographique et industriel + volonté de SNCF de laisser pourrir le train + absence de métropole relativement proche ne permettant pas une desserte TER dense = carnage assuré.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×