Aller au contenu

Recommended Posts

"On peut par ailleurs s’étonner d’un service limité à Montpellier, ville importante pour le trafic domestique français mais qui ne jouit pas d’une aura internationale aussi forte que des villes analogues telles Genève ou Nice,"

Je trouve au contraire le choix de Montpellier très malin : on peut récupérer les voyageurs venant de Marseille et Nice ou de Paris en TGV.

Par ailleurs j'ai emprunté le TGV Paris Barcelone il y a un mois, bourré à craquer jusqu'à Montpellier, pratiquement vide après Perpignan.

Peut être qu'il y aurait eu plus de monde s'il avait continué au delà de Barcelone ?

Je pense qu'effectivement Ilsa compte réaliser l'essentiel de son chiffre d'affaires entre Madrid et Barcelone, au delà c'est pour satisfaire les exigences réglementaires...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a une certaine clientèle qui sera heureuse de tester le privé en concurrence avec la SNCF, même sur du trafic domestique jusqu'à Perpignan... Ce qui visiblement, ne sera pas proposé vu que la société exclu le cabotage en France... Je me demande bien comment ils comptent remplir leurs trains dans ces conditions.

Modifié par CRL COOL

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 50 minutes, CRL COOL a dit :

Il y a une certaine clientèle qui sera heureuse de tester le privé en concurrence avec la SNCF, même sur du trafic domestique jusqu'à Perpignan... Ce qui visiblement, ne sera pas proposé vu que la société exclu le cabotage en France... Je me demande bien comment ils comptent remplir leurs trains dans ces conditions.

Je pense qu'ils vont réaliser leur chiffre d'affaires sur Madrid Barcelone, le parcours français( sans doute presqu'à vide) est le "prix à payer" pour l'accès au réseau espagnol, avant tous les autres concurrents !

Modifié par Mak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le lien vers la notification officielle sur le site de l'Arafer :

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

Les choses ont pu bien changer mais j'ai le souvenir de trains Talgo Montpellier-Barcelone qui marchaient bien (avant la mise en place des Tgv)...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a également eu un Talgo Montpellier-Carthagène  ( Mediterranėo Talgo ) qui desservait notamment Barcelone et Valencia.

A propos du Talgo Montpellier-Barcelone , c'est en fait une partie de l'ancien Catalan Talgo ( Barcelone-Genève )  dont le parcours vers la Suisse avait été remplacé par un TGV lors de la mise en service de la LGV Méditerranée. ( LN 5 ) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
Le 06/01/2018 à 01:21, x 2834 a dit :

Il y a également eu un Talgo Montpellier-Carthagène  ( Mediterranėo Talgo ) qui desservait notamment Barcelone et Valencia.

A propos du Talgo Montpellier-Barcelone , c'est en fait une partie de l'ancien Catalan Talgo ( Barcelone-Genève )  dont le parcours vers la Suisse avait été remplacé par un TGV lors de la mise en service de la LGV Méditerranée. ( LN 5 ) 

Non, le Talgo a disparu en 2014, pas en 2001, rien à voir avec la LN5.

C'est surtout les portes, non verrouillables, qui posaient problèmes. De mémoire, ce sont les italiens qui les ont interdites, et comme le train était composé de deux tranches, une pour Genève-Zurich et une pour Milan ou Rome, le segment vers Genève-Zurich est devenu déficitaire.

Et c'était totalement justifié, entre les fumeurs et les oublis, j'en ai vu des portes ouvertes en roulant.

Modifié par likorn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faudra voir avec quel matériel ils vont faire ça. 

De toutes façons en 2020 le traffic longue distance sera libéralisé en Espagne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faudrait voir si les Suisses et les Espagnols ne sont pas demandeurs d' un train international entre Barcelona et Genève, soit, un retour du " Catalan ", via Grenoble, maintenant que la ligne est totalement électrifiée ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Férroviairement parlant, les espagnols son très refermés sur eux mêmes. L' écartement 1668 y est sans doute pour quelque chose. Si un train étranger vient en Espagne, c'est sous la houlette de RENFE, et ce jusqu'en 2020.

Pour un espagnol lambda, un service type Thalys ou Eurostar est difficilement concevable. Jusqu'à présent Barcelone était beaucoup plus loin de Toulouse/Montpellier, voire Perpignan que de Seville ou La Corogne.

Ce paradoxe fait que le traffic transfrontalier soit très faible. De ce fait beaucoup ne comprenent pas pourquoi les LGV ont été faites en standart UIC.

Le Talgo Catalan avait été mis en place avec la Suisse (n'est- ce pas??) quand les lignes aérienes étaient très minoritaires.

Je ne sais pas si la construction du maillon manquant de la LGV peut y faire quelque chose pour changer la donne.

Quelle est la fréquentation du TGV/AVE de Barcelona à Lyon ?

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faut aussi prendre en compte le pouvoir d'achat des zones desservies, et avec la crise économique européenne, les espagnols sont en première ligne des victimes de la crise. Sans oublier la crise politique en Barcelone où les dirigeants pro européens ont nié le droit du peuple catalan à disposer de son indépendance, droit pourtant soutenu au Kosovo par l'Union Européenne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La crise indépendantiste joue peu car paradoxalement les catalans et las basques sont les plus enclins à voyager à  l'étranger. C'est plutôt la  vision de "Madrid", c'est à dire de l'etat et des fonctionaires pour qui le monde s'arrête à Saragosse et Burgos qui est l'origine de décisions telles que la construction des chemins de fer avec un écartement différent.

Décision plus qu'incongrue lorsque le premier train à circulé en Espagne péninsulaire (le premier a circulé à Cuba, alors colonie espagnole et en écartement standart UIC) l'écartement standart était déjà majoritaire. (Ce n'est pas Franco, qui a décidé ça, contrairement à la légende urbaine).

On n'a qu'à voir le manque de priorité pour les connexions avec la France. Si la LGV Madrid - Figueres - Perpignan a été terminée c'est parce que les autorités catalanes ont fait le forcing. Les lignes qui ont été construites en priorité son les lignes andalouses et la ligne de Madrid - Valence, qui n'ont pas le potentiel d'un Madrid - Barcelona et dont le gouvernement a beaucoup trainé pour la finir.

Concernant la connexion via le Pays Basque, priorité est donnée à la Ligne Madrd - La Corogne tandis que le prochain tronçon vers la frontière, à savoir Valladolid - Burgos  n'ouvrira qu'en 2020 et à voie unique. Quant à l'Y Basque ça traîiine. Il manquera un maillon entre Burgos et Vitoria.

Pourtant, nous nous trouvons sur l'axe Portugal - France.

Une autre décision plus qu'incongrue a été de ne pas acheter de matériel apte à 1500 V, par exemple des TGV réseau, et d'équiper les premières LGV avec de LZB et non pas de TVM 430.

Il semblerait (faut y voir) que finalement la ligne classique entre Tarragone et Castellon va passer en écartement UIC. C'est une ligne qui peut permettre les 250 km/h si jamais un jour elle bascule de 3 kv a 25 kv et est équipé de ETRMS 2. Je croise les doigts et espère que celà fasse tache d'huile et que d'autres lignes soient mises en écartement standrart.

Que se passerat-il en 2020 ? 

Mon avis personnel. SNCF a acheté une société privée qui s'appelle COMSA RAIL, opérateur de frêt et qui possède un certificat de sécurité pour la France. 

Je pense que Ellipsos ne fera pas long feu et que les TGV sur Barcelone seront exploités en solo par SNCF/COMSA et qu'il y aura des TGV sur Madrid et Valence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 56 minutes, Bauvilla a dit :

Mon avis personnel. SNCF a acheté une société privée qui s'appelle COMSA RAIL, opérateur de frêt et qui possède un certificat de sécurité pour la France. 

Je pense que Ellipsos ne fera pas long feu et que les TGV sur Barcelone seront exploités en solo par SNCF/COMSA et qu'il y aura des TGV sur Madrid et Valence.

Avec quel pourcentage de sièges vides si SNCF les vend en ne perdant pas d'argent,  comme c'est déjà le cas sur Paris Bordeaux où SNCF perd de l'argent avec ses 17,5 TGV quotidiens?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 18 heures, BAISIN a dit :

Il faudrait voir si les Suisses et les Espagnols ne sont pas demandeurs d' un train international entre Barcelona et Genève, soit, un retour du " Catalan ", via Grenoble, maintenant que la ligne est totalement électrifiée ?

Easyjet fais ça très bien pour un prix modique et plusieurs fois par jour ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a 42 minutes, zorba a dit :

Avec quel pourcentage de sièges vides si SNCF les vend en ne perdant pas d'argent,  comme c'est déjà le cas sur Paris Bordeaux où SNCF perd de l'argent avec ses 17,5 TGV quotidiens?

 (Perpignan, par exemple) - Barcelone - Madrid est très juteux . 30 aller et retour par jour Un TGV Duplex est très rentable de Barcelona à Madrid . Plus que les Velaro de RENFE. Le nobre de places par train et les aménagement plus simples du TGV font que SNCF pourrait proposer des tarifs compétitifs. Pour référence, le tarif standart en touriste hors réductions et hors yeld management est de 128 Euros pour 625 km chez RENFE.

Il est question de que les nouveaux TGV espagnols dits Avril soient construits avec des véhicules Talgo courts afin de pouvoir offrir 3+2 places en touriste.

Et rien n'empêche que le gouvernement catalan qui est compétent pour les transports régionaux aide pour remplir le train entre Barcelone et Figueras. C'est ce qui se fait déjà, les TGV BCN- Paris proposent des billets au tarif AVANT (Régional à Grande Vitesse) sur cette relation.

 

 

 

 

 

 

 

 

Modifié par Bauvilla

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 12 minutes, zobos a dit :

Easyjet fais ça très bien pour un prix modique et plusieurs fois par jour ^^

Avis personnel: L'aviation low cost est un mirage, qui certes dure, mais qui finira un jour par se casser la figure. Ce jour là tout le monde pleurera de ne pas avoir de trains et on regretera les lignes et trains perdus.

Quel est le train qui a le plus de succés entre Barcelone et Madrid ? Le régional qui fait le trajet en 9H00 et coûte 30 euros pour 680 km. Tout le monde n'est pas disposé à subir les désagrément aéroportuaires. Le temps de voyage est somme toute btrès relatif.

La dernière fois que j'ai pris l'avion sur Paris j'ai pris un vol Vueling, départ BCN à 6H00 pour arrivée à Orly a 7H40 (curieux, 20 minutes de plus qu'air France/ Iberia en 1990).

Il m'a fallu être 1H30 a l'aéroport, me foutre à poil ou presque, une heure de pour récupérer la valise et une heure de taxi sur Paris (Gare de l'Est) Prix 115 Euros. Plus les taxis.

Une heure de plus de TGV sans les désagréments aéroportuaires, pour moi c'est vite décidé, même si c'est un peu plus cher.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tant mieux pour toi mais pour moi c'est acté, les loisirs c'est avion si c'est pour de la longue distance. Le train c'est mon boulot et pour le boulot, et chaque jour qui passe me donne de moins en moins envie de le prendre... Je suis dans une région où si j'ai une correspondance a prendre j'en suis a prendre le train qui précède a l'origine pour ne pas rater la correspondance. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Bien sur il y a le low cost aérien entre l' Espagne, et Genève. Mais il y a encore des gens qui craignent l' avion, psychiquement parlant( craignant que l' avion se crashe contre le Mt Blanc ! ), donc, une clientèle ciblée pour le train( le bus, c' est trop long )

 

Du temps du CATALAN TALGO, ce train était dédoublé par des Corail entre Genève et Port Bou durant la haute saison estivale, donc, les sièges vides étaient hyper rares sur ce train. Donc l' expérience du CATALAN TALGO, en matière de fréquentation, démontre la pertinence d' un nouveau " CATALAN "( assuré en AVE )

-Années 1960 CATALAN GC CG assuré en RGP

-Années 1970, 80, et 90 en TALGO

Avenir ? En AVE !

 

Le transit via Grenoble posait problème avant 2014( électrification du chainon manquant: Le Sillon Alpin )

En 1975, les Suisse et les Espagnols avaient insisté, et obtenu le transit par Lyon Brotteaux du CATALAN TALGO en TEE, afin de bénéficié de la caténaire 1500 V DC entre la cité de Calvin, et Narbonne( en 1982, le 1500 V DC arrive à Port Bou, y compris les voies larges, où les locos RENFE 3000 V DC évoluent à Cerbère et Port Bou à 1/2 tension)

 

Ben oui ! Je prèche pour ma paroisse ! Et je vois la fréquentation de l' époque TALGO, sur Grenoble, avant 1994 !

 

Ainsi que le commentaire de Maurice Mertens, dans le livre sur les TEE:

 

Lors de la suppression du TEE CATALAN TALGO, et transformation en IC des 2 classes avec retour de l' itinéraire via Grenoble, ce trajet est plus rentable, que par Lyon Brotteaux( la Part Dieu n' était pas encore en service en 1982 )

 

Contrairement au TALGO, la clim de l' AVE n' a pas besoin de groupe électrogène, donc, écologique !

Modifié par BAISIN

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu veras plutôt l'AVE sur Genêve via Lyon pour profiter de la LGV. Les Espagnols sont allergiques aux lignes conventionelles. Ça fait pauvre. Y a qu'à voir coment à Castellón et Grenade ils se plaignent parce que leurs futurs trains AVE ne seront pas de vrais AVE car ils effectuent des parcour el ligne classique.

Sachez que par ici on grogne que Paris ne finisse pa la LGV entre Perpignan et Montpellier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, BAISIN a dit :

Du temps du CATALAN TALGO, ce train était dédoublé par des Corail entre Genève et Port Bou durant la haute saison estivale, donc, les sièges vides étaient hyper rares sur ce train. Donc l' expérience du CATALAN TALGO, en matière de fréquentation, démontre la pertinence d' un nouveau " CATALAN "( assuré en AVE )

-Années 1960 CATALAN GC CG assuré en RGP

-Années 1970, 80, et 90 en TALGO

Avenir ? En AVE !

 

Le transit via Grenoble posait problème avant 2014( électrification du chainon manquant: Le Sillon Alpin )

En 1975, les Suisse et les Espagnols avaient insisté, et obtenu le transit par Lyon Brotteaux du CATALAN TALGO en TEE, afin de bénéficié de la caténaire 1500 V DC entre la cité de Calvin, et Narbonne( en 1982, le 1500 V DC arrive à Port Bou, y compris les voies larges, où les locos RENFE 3000 V DC évoluent à Cerbère et Port Bou à 1/2 tension)

 

Ben oui ! Je prèche pour ma paroisse ! Et je vois la fréquentation de l' époque TALGO, sur Grenoble, avant 1994 !

 

Ainsi que le commentaire de Maurice Mertens, dans le livre sur les TEE:

 

Lors de la suppression du TEE CATALAN TALGO, et transformation en IC des 2 classes avec retour de l' itinéraire via Grenoble, ce trajet est plus rentable, que par Lyon Brotteaux( la Part Dieu n' était pas encore en service en 1982 )

 

Contrairement au TALGO, la clim de l' AVE n' a pas besoin de groupe électrogène, donc, écologique !

Modifié il y a 3 heures par BAISIN

Mais tout c 'était y a plus de 20 ans ......1994....etc

Les gens changent, les mentalités aussi....et les anciens hélas sont appelés à disparaitre avec le temps...alors ressasser les souvenirs de "c'était mieux avant" c'est pas très bon pour le moral.

On se doit de regarder devant soi et pas dans  le rétroviseur.... sinon c'est l'autoflagellation assurée !!  :Smiley_27:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 22/06/2018 à 17:26, BAISIN a dit :

Du temps du CATALAN TALGO, ce train était dédoublé par des Corail entre Genève et Port Bou durant la haute saison estivale, donc, les sièges vides étaient hyper rares sur ce train. Donc l' expérience du CATALAN TALGO, en matière de fréquentation, démontre la pertinence d' un nouveau " CATALAN "( assuré en AVE )

Et il y avait quoi comme offre alternative a part la bagnole à l'époque?? On peut énumérer ce qui existe maintenant et qui a l'époque étaient encore de l'ordre du fantasme....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 22/6/2018 à 18:08, Bauvilla a dit :

Tu veras plutôt l'AVE sur Genêve via Lyon pour profiter de la LGV. Les Espagnols sont allergiques aux lignes conventionelles. 

Sachez que par ici on grogne que Paris ne finisse pa la LGV entre Perpignan et Montpellier.

De ce fait, Grenoble reste "ravitaillée par les corbeaux ", avec ce raisonnement de transiter par Lyon. Avec l' électrification totale du sillon Alpin, je ne suis pas un passéiste. Ici, le " c' était mieux avant " n' a pas de sens, en suivant la logique.

Cependant, la correspondance à Valence TGV reste catastrophique, car, plus ça va, malgré une ligne Valence-Moirans électrifiée, il y a davantage de cars sur autoroute sur le trajet entre Grenoble et Valence.

 

Quant à a jonction LGV entre Montpellier et Perpignan, je peux penser que cette continuation est renvoyée aux calendes Grecques, tout comme l' A 51, entre Monestier de Clermont, et Gap.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne veux pas être désagrèable, mais les espagnols s'en foutent de ce qui n'est pas LGV. Pour Renfe, Grenoble, Chambery et Culoz n'ont pas d'intérêt.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, BAISIN a dit :

De ce fait, Grenoble reste "ravitaillée par les corbeaux ", avec ce raisonnement de transiter par Lyon. Avec l' électrification totale du sillon Alpin, je ne suis pas un passéiste. Ici, le " c' était mieux avant " n' a pas de sens, en suivant la logique.

Cependant, la correspondance à Valence TGV reste catastrophique, car, plus ça va, malgré une ligne Valence-Moirans électrifiée, il y a davantage de cars sur autoroute sur le trajet entre Grenoble et Valence.

 

Quant à a jonction LGV entre Montpellier et Perpignan, je peux penser que cette continuation est renvoyée aux calendes Grecques, tout comme l' A 51, entre Monestier de Clermont, et Gap.

Tu ne nous as pas mis une dose de 1500 DC ou de 25 000 AC comme tu nous en abreuves dans presque tous tes messages. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 25/6/2018 à 14:22, zobos a dit :

Et il y avait quoi comme offre alternative a part la bagnole à l'époque?? On peut énumérer ce qui existe maintenant et qui a l'époque étaient encore de l'ordre du fantasme....

À cette époque l'avion au départ de l'Espagne était très cher. Il y avait certes les vols dits "charter" pour touristes mais ils avaient une très mauvaise réputation et étaient généralement réservés en entier par les agences.

C'est ce qui permétait de remplir le Paris Côte - Vermeille ou le Parisien via Latour pour un tarif moitié moins cher minimum, que je cite pour se donner un ordre d'idée des prix pratiqués à l'époque.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×