Aller au contenu
Mak

Le-scénario-d'une-transformation-de-la-sncf-en-société-anonyme-ressurgit

Recommended Posts

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

 

"

"Au sein du groupe public, l'Epic le plus concerné par une possible transformation en société anonyme est SNCF Mobilités, l'opérateur des TGV et des TER, deux marchés bientôt

ouverts à la concurrence. - Mehdi Fedouach/AFP
  

Cette réforme, demandée par Bruxelles, pourrait figurer dans les propositions de Jean-Cyril Spinetta, qui doit remettre la semaine prochaine son rapport sur l'avenir du

ferroviaire."

A titre personnel, ça me paraitrait une bonne chose, avec pourquoi pas une partie du capital, détenu par les agents SNCF le souhaitant...

Modifié par Mak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 35 minutes, Mak a dit :

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

 

"

"Au sein du groupe public, l'Epic le plus concerné par une possible transformation en société anonyme est SNCF Mobilités, l'opérateur des TGV et des TER, deux marchés bientôt

ouverts à la concurrence. - Mehdi Fedouach/AFP
  

Cette réforme, demandée par Bruxelles, pourrait figurer dans les propositions de Jean-Cyril Spinetta, qui doit remettre la semaine prochaine son rapport sur l'avenir du

ferroviaire."

A titre personnel, ça me paraitrait une bonne chose, avec pourquoi pas une partie du capital, détenu par les agents SNCF le souhaitant...

Pas une nouvelle, et certains de nos cadres font d'ailleurs la tronche à ce sujet ( surtout apres avoir discuter avec des gars de Lineas)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, fabrice a dit :

Pas une nouvelle, et certains de nos cadres font d'ailleurs la tronche à ce sujet ( surtout apres avoir discuter avec des gars de Lineas)

et pourquoi des cadres feraient ils la gueule ?

Peur d'un management sur objectif, typique SA  avec siège éjectable possible en cas de non réussite ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, capelanbrest a dit :

et pourquoi des cadres feraient ils la gueule ?

Peur d'un management sur objectif, typique SA  avec siège éjectable possible en cas de non réussite ?

management par objectif cela existait déjà au siècle dernier à certain endroit..avant que je parte 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, jackv a dit :

management par objectif cela existait déjà au siècle dernier à certain endroit..avant que je parte 

ça ne répond pas à ma question... :)

laissons Fabrice éclairer d'avantage son propos s'il le souhaite...

et surtout qu'il nous précise de à quelles catégorie de cadres il fait allusion.(que l'on comprenne pourquoi certains feraient la tronche et pas d'autres).

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, capelanbrest a dit :

et pourquoi des cadres feraient ils la gueule ?

Peur d'un management sur objectif, typique SA  avec siège éjectable possible en cas de non réussite ?

Il y a cadres et cadres !

Il y a ceux qui sont présents à cause de leurs compétences et il y a les cadres à 50 000 €, sans forcément de compétences ferroviaires, mais parachutés à la SNCF, en remerciement des services politiques rendus...

Ces derniers ont plus de soucis à se faire dans une SA, que dans un EPIC où l'Etat peut caser sans problèmes les copains et les coquins...

Modifié par Mak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

50 000€ /mois ou par an ?

Sérieusement le bilan économique et social publié par la SNCF remet les compteurs des fantasmes au bon niveau. Rare sont ceux à +4000€/mois, proche de 18.000 en 2013 soir effectivement +50.000€/an. Avec des primes et des conditions de travail héroïque, certains non cadres dépassent les 4000€/mois.

Les 10 plus grosses rémunérations doivent représenter 4m€/an, loin de 50.000€/mois.

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

De cas extrêmement rares, il ne faut pas en faire une généralité car tu alimentes le SNCF-Bashing et les primes charbon.

Ne t'inquiète pas pour d'éventuels parachutés politiques, eux n'ont rien à craindre d'une privatisation bien au contraire. Et cela a existé de tout temps, dans tous les régimes: étudie donc le cas Trotsky et tu seras édifié de son train de vie "révolutionnaire".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Mak a dit :

Il y a cadres et cadres !

Il y a ceux qui sont présents à cause de leurs compétences et il y a les cadres à 50 000 €, sans forcément de compétences ferroviaires, mais parachutés à la SNCF, en remerciement des services politiques rendus...

Ces derniers ont plus de soucis à se faire dans une SA, que dans un EPIC où l'Etat peut caser sans problèmes les copains et les coquins...

C'est vrai que ca n'existe pas les gars payés une blinde et loin d'être compétent, dans les boites privées...

Le parachutage n'existe pas, il n'y a qu'a consulter les conseils d'administration!

(Pas pour ca que je cautionne la présence de personne payées a rien faire, dans le publique comme dans le privé)

On a compris que tu voulais la privatisation de la sncf et la fin du statut au passage. Je sais pas ce ca t'apportera, mais si ca te fait plaisir...

Modifié par yienyien89

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans le journal ils parlent de passage d'EPIC à SA comme pour la Poste, et la Poste bien que SA n'est pas privatisée !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben pardi génial une SA pour finir de  couler la SNCF, les actionnaires voudront vite un retour sur investissement  en demandant encore plus de sacrifices aux agent, moins d'investissement, plus d'économie

Bref on a vu ce que cela donne a la poste et il ne faut pas refaire la même connerie. En étant salarié, je ne vous pas comment on peut demander ce genre de mutation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la révolution serait de basculer SNCF-Réseau dans la Dir/DDE avec transfert du personnel dans la fonction publique territoriale pour ceux en province.

EPIC à SA, pas révolutionnaire sauf pour les futurs nouveaux embauchés.

Si c'est pour une raison RH, de gestion du personnel,

avant de basculer SNCF en SA,

que l'Etat ait le courage de n'embaucher qu'en PS25 (=statut privé avec mutuelle d'entreprise et facilités de circulation)

 

Modifié par r2d2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 48 minutes, ADC01 a dit :

Ben pardi génial une SA pour finir de  couler la SNCF, les actionnaires voudront vite un retour sur investissement  en demandant encore plus de sacrifices aux agent, moins d'investissement, plus d'économie

Bref on a vu ce que cela donne a la poste et il ne faut pas refaire la même connerie. En étant salarié, je ne vous pas comment on peut demander ce genre de mutation.

A La Poste, il n'y a qu'un seul actionnaire l'Etat !

L'Etat serait un employeur sympa pour les EPICs et un salaud pour les SA ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, Mak a dit :

A La Poste, il n'y a qu'un seul actionnaire l'Etat !

L'Etat serait un employeur sympa pour les EPICs et un salaud pour les SA ?

Qui t'as dit que l'état était un bon patron pour les EPIC ? À partir du moment où  Il y commercial , cela veut bien dire ce que ca veut dire, il faut gagner des sous, SA ou pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quel que soit le statut, l'Etat est un très mauvais actionnaire, qui privilégie souvent la politique à l'intérêt économique de l'entreprise. Vous ne vous souvenez pas des TGV que la SNCF devait acheter, alors qu'elle n'en avait pas besoin, simplement pour sauver Alstom? Ou les lignes TGV dont l'Etat a imposé la construction en laissant l'ardoise à la SNCF? Et les levers de boucliers (politiques, mais souvent d'opposition avec retournement du bouclier à chaque alternance) lorsqu'on apprend que la SNCF ou une de ses filiales achète ou envisage d'acheter du matériel roulant à une entreprise étrangère?

Des exemples comme ceux-là, on pourrait en trouver des tonnes, quelle que soit l'époque, quelle que soit l'entreprise publique. Y compris dans les années glorieuses 50 à 70.

Contrairement à ce que certains pensent, les actionnaires ont souvent une bien meilleure vision de l'intérêt de l'entreprise à long terme. Sauf qu'il est de bon ton dans certains milieux de croire que les actionnaires ne pensent qu'à une seule chose : l'intérêt immédiat de leur portefeuille, quitte à couler la boite. Soit. Mais si la boite coule, l'action ne vaut plus rien, et le manque à gagner est bien plus important que le dividende annuel.

Modifié par gilles_tagada

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Exactement dans un EPIC ou une SA contrôlée à 100 % par l'Etat, ce dernier peut prendre les pires dispositions, sans qu'il soit possible à quiconque d'intervenir.

Avec une Sa dont une partie du capital est ouvert, les actionnaires même minoritaires, peuvent accéder aux informations stratégiques, poser les questions gênantes, demander la révocation du PDG en cas de décisions aberrantes...

Il y a 2 heures, ADC01 a dit :

Qui t'as dit que l'état était un bon patron pour les EPIC ? À partir du moment où  Il y commercial , cela veut bien dire ce que ca veut dire, il faut gagner des sous, SA ou pas.

En même temps on peut gagner des sous sans forcément être une crapule !

D'ailleurs n'est ce pas notre cas , à nous autres pauvres salariés ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, Mak a dit :

Avec une Sa dont une partie du capital est ouvert, les actionnaires même minoritaires, peuvent accéder aux informations stratégiques, poser les questions gênantes, demander la révocation du PDG en cas de décisions aberrantes...

Ils peuvent toujours demander mais en étant en minorité aucune chance d'être entendu.C'est à se demander dans quel monde tu vis pour penser que 3 actionnaires minoritaires peuvent virer le taulier ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement, je vois mal le petit actionnaire avec son unique action de 10 € obtenir  gain de cause !

En revanche, un actionnaire minoritaire qui possederait ne serait ce que  10% du capital, cela fait beaucoup d'argent !

Et je pense pas, que même minoritaire, ce dernier va accepter que la valeur de ses actions s'effondre à cause des décisions inconsidérées du patron de l'entreprise.

Quand on possède pour plusieurs millions d'euros d'actions, même si on est minoritaire, on a les moyens de se payer les avocats d'affaires qui conviennent !

Modifié par Mak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, Mak a dit :

En revanche, un actionnaire minoritaire qui possederait ne serait ce que  10% du capital, cela fait beaucoup d'argent

Et cela ne fait toujours que 10 % donc que dalle loin de la majorité de 50 et un pouillěme.

 

à l’instant, Mak a dit :

Et je pense pas, que même minoritaire, ce dernier va accepter que la valeur de ses actions s'effondre à cause des décisions inconsidérées du patron de l'entreprise.

Eurotunnel, ça te parle ?  Petits actionnaires ruinés  malgré qu'ils n'étaient pas d'accord. De toute façon un petit actionnaire est destiné à se faire plumer par les gros, il ne faut pas rêver, pour que certains fanent de l'argent, il faut que d'autre en perdent, c'est le jeu de la bourse rien ne se perd et rien ne crée mais tout se transforme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 15 minutes, ADC01 a dit :

Et cela ne fait toujours que 10 % donc que dalle loin de la majorité de 50 et un pouillěme.

 

La majorité de 50 et un pouillěme elle  te permet de prendre le contrôle et d'imposer tes décisions ok

Mais si tu es actionnaire à 10 % dans une société qui vaut 10 millions, ça fait quand même 1 million, vu que t'es minoritaire tu peux pas imposer tes décisions OK, mais si les actionnaires majoritaires prennent des décisions aberrantes, et contestables juridiquement, tu as les moyens de les attaquer en justice, moyens que n'aura pas le tout  petit actionnaire qui possède une ligne d'actions à 3000 €...

 

Article 1240 CC

 

Tout fait quelconque de l'homme, qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel il est arrivé à le réparer.


Par exemple, je suis le PDG d'une entreprise de transport, j'achète des rames TGV inutiles pour permettre la réélection d'un ami, en imposant des frais inutiles à mon entreprise : je lèse les autres actionnaires .


Je peux être condamné à indemniser le préjudice subi par les actionnaires, même si je suis juste un mauvais gestionnaire.


Si en plus l'adversaire peut démontrer que cette situation m'a profité et que par exemple le fournisseur des rames inutiles m'a offert un cadeau, non seulement je devrais indemniser, mais j'irais également en taûle !

Modifié par Mak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La démolition finale est en marche !!!

Le "rapport" Spinetta est un simple prétexte pour mettre en musique les propositions de Macron.

Et après la transformation en SA, l'ouverture du capital, la fin du statut pour les nouveaux embauchés....

Tout ceci est écrit depuis bien longtemps, et a été goupillé bien avant l'arrivée de Jupiter, mais après 1995 avait été remisé dans des coffres-forts bien blindés, ils ont juste retrouvé la combinaison !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 41 minutes, Mak a dit :

Mais si tu es actionnaire à 10 % dans une société qui vaut 10 millions, ça fait quand même 1 million, vu que t'es minoritaire tu peux pas imposer tes décisions OK, mais si les actionnaires majoritaires prennent des décisions aberrantes, et contestables juridiquement, tu as les moyens de les attaquer en justice, moyens que n'aura pas le tout  petit actionnaire qui possède une ligne d'actions à 3000 €...

 

Mais mon pauvre ton petit million ne vaut rien face au 9 autres millions. Et ton action en justice ne réglera rien car elle ira dans le sens de la majorité. Eurotunnel toujours et encore.

.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 40 minutes, NEMO94 a dit :

La démolition finale est en marche !!!

Le "rapport" Spinetta est un simple prétexte pour mettre en musique les propositions de Macron.

Et après la transformation en SA, l'ouverture du capital, la fin du statut pour les nouveaux embauchés....

Tout ceci est écrit depuis bien longtemps, et a été goupillé bien avant l'arrivée de Jupiter, mais après 1995 avait été remisé dans des coffres-forts bien blindés, ils ont juste retrouvé la combinaison !

 

Mais bon dieu, quel est le fou qui veut mettre un kopeck dans une boite trainant +54 Mrd€ de dette irremboursable, au réseau ferré en mauvaise état (dixit SNCF), et à la flotte TGV vieillissante malgré les derniers achats ?

SNCF Epic en SNCF SA, c'est possible.

Mais ouverture du capital, une entrée en bourse ?

même l'allemand DB s'est cassé les dents avec pourtant un bande de pied-nickelé  russo-arabe prêt à faire un chèque, mais véto de Merkel (encore heureux) et virement de l'ennemi de G.Pépy,  hartmund Medhorn (aujourd'hui au coeur du scandale du nouvel aéroport de Berlin).

Sur ce forum, on se croirait comme avant un rendez-vous chez le dentiste: on a mal aux dents mais on a encore plus mal en pensant à la roulette du dentiste qui peut soigner tes dents.

Attendons de voir le rapport Spinetta (qui a aussi un compte à régler avec G.Pépy qui l'a mis en échec en contrant ses TGV-AirFrance/Veolia)

 

Modifié par r2d2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est bien ce que je dit depuis un moment, la dette protège SNCF de toute entrée du privé (donc arrêtez de débattre sur la reprise ou non de celle-ci)

Le problème de la SNCF (les 3 EPIC) c'est que notre actionnaire (l'état) ne fait pas son travail correctement. Pour ce faire il devrait :

- considérer la dette SNCF comme une dette d'état (on est plus à ça prêt)

- gérer la SNCF dans le sens de l'intérêt public et de l'aménagement du territoire et non pas en fonction de leurs intérêts politiques (arrêt TGV en rase campagne pour faire plaisir, virgule inutile qui ne fonctionne pas pour le premier ministre, achat de matos pour "sauver" une entreprise qu'on va vendre...)

- enfin gérer les investissement correctement et arrêter le SNCF bashing de la part des politiques (exemple : la virgule de sablé sur Sarthe qui ne fonctionne pas : les politiques disent que c'est SNCF réseau le responsable alors que le chantier est un PPP avec Eiffage. Au bout d'un moment il faut bien dire qu'Eiffage s'est bien gavé (comme Vinci sur SEA) pour un truc qui marche pas et ne pas systématiquement mettre une part de responsabilité sur SNCF

Le problème de EPIC / SA en fait est un faux problème et juste un vaste enfumage (ça ne réglera pas le problème de la tutelle qui n'agit pas comme il le faudrait)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La dette protège rien du tout. La contrepartie de la reprise de cette dette par l'état (ou du moins une partie), sera l'ouverture du capital. Et la fin du statut au passage...

Et le plus gros de la dette est sur réseau. Grace ou plutot à cause de la réforme de 2016, la vente à la découpe est maintenant facilitée. Mobilité va attirer les requins!

Pas besoin d'être devin

Modifié par yienyien89

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×