Aller au contenu
pikado

Usager qui se pose des questions... essayons de ne pas troller

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Je suis usager et dans la vie je suis expert dans la paie et social. Avant toute chose je ne suis pas là pour tenter de prouver qui à tort ou à raison ni même de troller etc. Je souhaiterais que ce post soit un terrain d'échange cordiale et constructif. Comme pour beaucoup d'usager et j'espère que vous le comprenez, je suis très fatigué par les problèmes de transport que je rencontre au quotidien. Je prend la ligne E qui passe toute les 15 minutes dans ma gare en heure de pointe. Mon train peut être retardé puis souvent supprimé (car trop retardé?). Cela fait que je vois passer des trains sans arrêt qui sont soit des trains grande lignes soit des trains qui ne s'arrête pas à ma gare. En arrivant donc à 30 minutes d'attente et ce assez souvent pendant 10ans ça fatigue énormément... De plus ma station est souvent fermé car pas d'agent de disponible. Cette fatigue quotidienne + une grève, de mon point de vue, j'ai du mal à adhérer. Je me suis éloigné du sujet que je souhaitais aborder donc je me recentre :).
Je n'ai pas à juger du pourquoi vous faites grève c'est votre droit. 

En fait je me posais des questions sur le statut des cheminots. J'entend un peu de tout forcément, il y a les médias, les réseaux sociaux et notre meilleur ami internet. Mais malgré tout, les avantages et inconvénients restent assez nébuleux. J'ai par rapport à tous ça j'ai quelques question (et d'autre qui risque d'arriver). Ce serait super si vous pouviez répondre. 

Avantage des "billets gratuits"
J'avais vu un commentaire dans un article d'un agent de la SNCF qui avait contre argumenté sur cet avantage en disant : les salariés du privés ont aussi des avantages : le plombier peut faire sa salle de bain gratuitement, l'ouvrier de Peugeot a des voitures moins chères etc. Au yeux de l'urssaf, il est possible de proposer à ses salariés des remises sur les produits vendus par la société, il y a une tolérance de 30/40% de remise du prix de vente, au delà c'est soumis à cotisations social comme avantage en nature(visible sur la fiche de paie). Les contrôleurs urssaf se font un plaisir de redresser des sociétés. Le plombier s'il est artisan n'est pas soumis au même régime car il sera indépendant. 
Est ce que dans votre cas quand vous prenez des billets vous êtes soumis à cotisation?

Retraite
J'ai cru comprendre que le départ à la retraite n'est pas à 52ans en réalité(chose difficilement faisable aujourd'hui). S'agit il d'une retraite propre à la SNCF ou celle de la fonction publique?

On n'est pas des privilégiés
J'ai peur de me faire insulter :)... j'avais vu dans un article un autre commentaire un agent dire que vous n'êtes pas privilégiés et qu'au contraire c'est même la merde. Ma question est donc pourquoi défendre ce statut s'il n'est pas intéressant vis à vis du code du travail?

Voila j'espère que vous auriez compris que je souhaite juste être éclairci sur certains point. Je n'ai rien à dire sur votre grève car en plus je ne comprend pas  la réforme en elle même (sur ce qui va vous changer). Si vous trouvez que mon message est un troll vous n'aurez qu'à la supprimer.

Merci pour votre lecture !
Cordialement,

Note : Si j'ai fait des fautes d’orthographes... désolé !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Bonjour à tous,

Je suis usager et dans la vie je suis expert dans la paie et social. Avant toute chose je ne suis pas là pour tenter de prouver qui à tort ou à raison ni même de troller etc. Je souhaiterais que ce post soit un terrain d'échange cordiale et constructif. Comme pour beaucoup d'usager et j'espère que vous le comprenez, je suis très fatigué par les problèmes de transport que je rencontre au quotidien. Je prend la ligne E qui passe toute les 15 minutes dans ma gare en heure de pointe. Mon train peut être retardé puis souvent supprimé (car trop retardé?). Cela fait que je vois passer des trains sans arrêt qui sont soit des trains grande lignes soit des trains qui ne s'arrête pas à ma gare. En arrivant donc à 30 minutes d'attente et ce assez souvent pendant 10ans ça fatigue énormément... D

C'est un choix de vie

il s'assume

pendant 30 ans j'ai eu le choix : une maison à 40 mns de train ou voiture du boulot

ou un appart (plus petit) à 10 mns à pied.

Citation


Avantage des "billets gratuits"
J'avais vu un commentaire dans un article d'un agent de la SNCF qui avait contre argumenté sur cet avantage en disant : les salariés du privés ont aussi des avantages : le plombier peut faire sa salle de bain gratuitement, l'ouvrier de Peugeot a des voitures moins chères etc. Au yeux de l'urssaf, il est possible de proposer à ses salariés des remises sur les produits vendus par la société, il y a une tolérance de 30/40% de remise du prix de vente, au delà c'est soumis à cotisations social comme avantage en nature(visible sur la fiche de paie). Les contrôleurs urssaf se font un plaisir de redresser des sociétés. Le plombier s'il est artisan n'est pas soumis au même régime car il sera indépendant. 
Est ce que dans votre cas quand vous prenez des billets vous êtes soumis à cotisation?

seul le billet est gratuit, tout le reste (réservation, supplément, etc  est payant

pas de cotisation car considéré comme nécessité pour le travail

pour la famille, c'est limité, donc pas considéré comme avantage en nature

 

Citation

Retraite
J'ai cru comprendre que le départ à la retraite n'est pas à 52ans en réalité(chose difficilement faisable aujourd'hui). S'agit il d'une retraite propre à la SNCF ou celle de la fonction publique?

SNCF

avec une surcotisation

entre 11 et 12 % alors que la fonction publique, comme le privé sont autour de 7%

les agents hors statut ont une compensation d'autant

 

Citation


J'ai peur de me faire insulter :)... j'avais vu dans un article un autre commentaire un agent dire que vous n'êtes pas privilégiés et qu'au contraire c'est même la merde. Ma question est donc pourquoi défendre ce statut s'il n'est pas intéressant vis à vis du code du travail?

pourquoi tant de départs après une présentation des différents boulots dans la boîte ?

parce que les gens ne veulent plus bosser la nuit, les week ends, les jours de fêtes, avoir leurs congés en juin, en septembre pour à peine plus d'un smic.

et ce avant toute sélection médicale, psychotechnique et toute formation (sur 600 personnes intéressées par le métier de conducteur, 100 se déclarent volontaires, un seul le sera)

mais ces "privilèges sont "ouverts" : la boite embauche

perso

j'y verrai plutôt de la jalousie : on ne serait pas capable de faire le boulot qui apporte ces "avantages"

alors on dénigre

Citation

Voila j'espère que vous auriez compris que je souhaite juste être éclairci sur certains point. Je n'ai rien à dire sur votre grève car en plus je ne comprend pas  la réforme en elle même (sur ce qui va vous changer). Si vous trouvez que mon message est un troll vous n'aurez qu'à la supprimer.

on va prendre la concurrence :

le principe : un concurrent arrive, est choisi car mieux disant.
jusque là, rien que du très normal
mais comme il n'a pas de personnel puisque le job ferroviaire est très spécialisé
il récupèrera celui de la sncf par transfert automatique
sauf que ledit personnel passe alors de CDI à CDD, perd ses conditions d'ancienneté etc etc...

un peu normal de râler non ??

Citation

Note : Si j'ai fait des fautes d’orthographes... désolé !

certains ont fait bien pire en nombre

 :Smiley_06:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut !

Merci pour ton retour.

il y a une heure, cyclodocus a dit :

C'est un choix de vie

il s'assume

pendant 30 ans j'ai eu le choix : une maison à 40 mns de train ou voiture du boulot

ou un appart (plus petit) à 10 mns à pied.

seul le billet est gratuit, tout le reste (réservation, supplément, etc  est payant

pas de cotisation car considéré comme nécessité pour le travail

pour la famille, c'est limité, donc pas considéré comme avantage en nature

Entièrement d'accord ! c'est un choix de vie. Cependant j'ai surtout vu la situation se dégrader. avec le temps on est fatigué. Je pense que toute personne normalement constitué peut comprendre. Après je ne juge pas, je ne suis pas expert en aiguillage et en train(désolé pour le raccourci). Je pars du principe que comme pour tous, on fait de son mieux avec ce qu'on nous donne.... 

il y a une heure, cyclodocus a dit :

SNCF

avec une surcotisation

entre 11 et 12 % alors que la fonction publique, comme le privé sont autour de 7%

les agents hors statut ont une compensation d'autant

Les agents hors statut? Les agents qui sont embauchés après 30 ans?

 

il y a une heure, cyclodocus a dit :

alors on dénigre

on va prendre la concurrence :

le principe : un concurrent arrive, est choisi car mieux disant.
jusque là, rien que du très normal
mais comme il n'a pas de personnel puisque le job ferroviaire est très spécialisé
il récupèrera celui de la sncf par transfert automatique
sauf que ledit personnel passe alors de CDI à CDD, perd ses conditions d'ancienneté etc etc...

un peu normal de râler non ?

On est bien d'accord pour la concurrence. J'ai travaillé dans des filiales de la poste, j'ai vu des cas similaires. Le statut de cheminot n'est donc pas la seule raison de la grève. IL y a t'il d'autre raison?

Une nouvelle question me vient à l'esprit. Vos statuts n'étant pas lié au code du travail mais à un accord ministériel(si je ne me trompe pas). Pensez vous qu'il est plus judicieux de le garder plutôt que le code du travail? Il me semble que les fonctionnaires y sont rattachés(je m'avance beaucoup mais je ne suis pas sur)?

Merci,

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vaste sujet (pour ton information je suis retraité depuis 15 ans après 39 ans (et 19 jours :Smiley_20:) de carrière. Je ne suis donc plus concerné par ce qui se prépare mais, comme beaucoup de retraités, je suis resté viscéralement attaché à l'entreprise et les projets en cours n'annoncent - de mon point de vue - rien de bon.
Venons en à tes interrogations (et en complément de ce qu'a écrit Cyclodocus).
 _ les billets gratuits: c'est vieux comme le chemin de fer et antérieur à la création de la SNCF et plus encore que celle de l'URSSAF. Pour celle-ci la SNCF acquitte une somme forfaitaire car le principe de la libre circulation (sauf trains à réservation) et l'usage tant professionnel que de loisir ne permet pas de déterminer l'utilisation réelle faite par chaque agent. En outre la SNCF considère que la modicité des salaires compense cet "avantage".
 _ la retraite: il ne faut pas confondre l'âge à partir duquel un agent peut faire valoir ce droit et celui auquel il part effectivement. L'âge requis est aujourd'hui de 52 ou 57 ans mais rares sont les agents qui ont, à cette échéance, un nombre d'années de cotisation suffisant permettant d'avoir une pension de retraite qui permette de mettre (un peu) de beurre dans les épinards. En outre s'ajoute maintenant une histoire de malus et d'âge pivot à laquelle je n'ai rien compris. Bref, cet âge est tout à fait théorique.
 _ "les privilégiés": chaque corporation a, peu ou prou, des petits plus et des grands moins. Chacun juge à sa façon. L'absence de risque de licenciement économique -ce que d'aucuns appellent "l'emploi à vie" ou l'espoir d'un déroulement de carrière permettant une amélioration du salaire au fil du temps me semblent être un plus. Les horaires décalés, le travail du week-end , la pluie, le vent ou une clientèle pas toujours souriante peuvent rebuter certains, mais il est difficile d'en tirer une règle générale.
 _ le statut: fruit de l'histoire (il remonte pour partie aux années 1920) il a subi de nombreuses évolutions au fil du temps mais a encore le mérite de fixer clairement certaines garanties vis à vis de l'employeur et en ces temps de bouleversement des lois travail et "d'ubérisation" il me paraît normal que les agents y soient attachés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
Il y a 1 heure, pikado a dit :


Est ce que dans votre cas quand vous prenez des billets vous êtes soumis à cotisation ?

Les collègues qui ont déjà répondu n'ont pas l'air de le savoir mais la SNCF en tant qu'entreprise accordant cet avantage en nature règle à l'URSSAF (de Calais, ça ils ne doivent pas le savoir non plus...), une somme négociée au titre des cotisations sociales qui ne sont pas perçues et décomptées au cheminot lambda sur son bulletin de paie.  EDIT : ah si, Inharine le savait car je vois qu'il l'a mentionné dans sa réponse, je rédigeais pendant qu'il la postait. 

C'est une contribution forfaitaire, dont le montant je suppose a été discuté bec et ongles entre les deux parties. L'évaluation n'est sans doute pas aisée à faire car, bien souvent, le cheminot voyage sur présentation de son pass (ledit Carmillon) sans faire éditer un titre de transport. Et comme il a  été souligné, certains déplacements sont liés à l'activité professionnelle.

Une des idées qui est dans les cartons c'est de faire éditer systématiquement un titre de transport (même gratuit) ne serait-ce que pour définir l'assiette de valeur de l'avantage en nature que constitue le voyage pour convenances personnelles. Mais quand on sait que l'édition d'un titre de transport représente 3, 4, 5 ou 6 € si ce n'est 10, selon le canal de distribution, l'entreprise n'est pas très chaude et freine des quatre fers depuis des années. Pour le moment, l'URSSAF se satisfait des accommodements passés. Il n'y a donc pas de sujet.

Il y a 1 heure, pikado a dit :

S'agit il d'une retraite propre à la SNCF ou celle de la fonction publique ?

Il s'agit d'un régime spécial de retraite : la caisse de prévoyance (car elle fait aussi assurance maladie) et de retraite des personnels de la SNCF. Il s'agit d'un organisme aujourd'hui totalement indépendant de la SNCF. Comme dans tout organisme paritaire ce ce type, y siègent les représentants des cotisants : l'employeur (la SNCF), les salariés (les agents SNCF du cadre permanent). La Présidence avec voix prépondérante et le contrôle de gestion (qui aura toujours le dernier mot) sont assurés par un haut fonctionnaire dépendant du ministère en charge des affaires sociales (une tutelle en fait).

Il y a 1 heure, pikado a dit :

pourquoi défendre ce statut s'il n'est pas intéressant vis à vis du code du travail ?

Heureusement, le salarié lambda n'est pas soumis qu'au Code du travail ! 

93 % des salariés de ce pays sont couverts par l'une des quelques 250 conventions collectives.

Certes, toutes ces conventions ne sont pas du même niveau : il vaut sans doute mieux relever du champ professionnel de la convention collective des marchés financiers que de celle des entreprises de propreté, allez-savoir pourquoi ?

Mais que dirait le salarié lambda si, du jour au lendemain, on lui disait : fini, plus de convention collective !  Il revendiquerait sans nul doute le maintien, sous une forme une autre, des avantages supérieurs au Code du travail accordés par les textes conventionnels.

Pour le personnel de la SNCF, cette convention collective c'est un Statut. Le régime juridique est fort différent. Ce n'est pas quelque chose négocié pied à pied entre les organisations syndicales de cheminots et la direction du groupe public ferroviaire mais un texte (qui est un décret) édicté par le pouvoir exécutif en vue d'assurer l'organisation et la continuité du service public. Des avantages et des inconvénients. Des avantages pour compenser les inconvénients. J'imagine que comme n'importe quel client, usager, consommateur, contribuable (les voyageurs de la SNCF sont tout ça en même temps) vous voulez toujours le plus de trains possible, tous les jours à toute heure, et le moins cher possible aussi. C'est assez contraignant à organiser. Ça fait peser des contraintes professionnelles. Et ça exige donc a minima quelques compensations. Plus exactement des garanties d'ailleurs. 

Le problème du cheminot c'est qu'on lui dit aujourd'hui : le Statut, terminé. Mais qu'on ne lui a toujours pas dit par quoi c'est remplacé et avec quel contenu conventionnel pour le coup. Car la convention collective du secteur ferroviaire est encore loin d'avoir été écrite. A chaque fois, ou presque, qu'il faut transposer dans cette future CCN (mention "en cours de négociation" sur le bulletin de paie du cheminot depuis 2014) une disposition peu ou prou issue du Statut, les entreprises ferroviaires adhérentes de l'Union des Transports Publics qui représentent le négociateur patronal poussent leurs cris d'orfraies.

Le cheminot retient donc qu'il faut supprimer son Statut pour économiser 30 %, puisqu'on lui affirme péremptoirement qu'il est 30 % trop cher (ou plus cher, ce qui n'est déjà pas exactement la même chose). 30 % par rapport à quoi ? Calculé comment ?

Donc, pour faire simple, le cheminot revendique le maintien du Statut pour ne pas craindre un recul équivalent à 30 % du coût de son emploi ! Tiens pour situer et mesurer, 30 % c'est pas loin de la différence de rémunération à grade égal entre un nouvel embauché et un cheminot en fin de carrière : l'ancienneté quoi. Comme dans beaucoup d'entreprises et dans beaucoup de conventions collectives.

Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras. Même si dans ce Statut il n'y a pas que des choses spécialement intéressantes et surtout exorbitantes du droit commun comme d'aucuns le prétendent.

 

Modifié par PLANONYME

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
Il y a 4 heures, pikado a dit :

Avantage des "billets gratuits"
J'avais vu un commentaire dans un article d'un agent de la SNCF qui avait contre argumenté sur cet avantage en disant : les salariés du privés ont aussi des avantages : le plombier peut faire sa salle de bain gratuitement, l'ouvrier de Peugeot a des voitures moins chères etc. Au yeux de l'urssaf, il est possible de proposer à ses salariés des remises sur les produits vendus par la société, il y a une tolérance de 30/40% de remise du prix de vente, au delà c'est soumis à cotisations social comme avantage en nature(visible sur la fiche de paie). Les contrôleurs urssaf se font un plaisir de redresser des sociétés. Le plombier s'il est artisan n'est pas soumis au même régime car il sera indépendant. 
Est ce que dans votre cas quand vous prenez des billets vous êtes soumis à cotisation?
pour te dire, je ne prend pas le train quand je suis en repos ou congés, pas envie d’être au boulot pendant ces moments là et je ne suis pas une exception ! Et histoire d’en rajouter, j’ai du utiliser une seule dispense de réservation sur toute ma carrière pour un voyage perso et ma femme n’a toujours pas fini son fichet de voyage de 2001  je sais même pas si il est encore valable... comme quoi... les jalouseries sont vraiment pénibles !!


Retraite
J'ai cru comprendre que le départ à la retraite n'est pas à 52ans en réalité(chose difficilement faisable aujourd'hui). S'agit il d'une retraite propre à la SNCF ou celle de la fonction publique?

l’ouverture des droits était à 50 pour les roulants, maintenant c’est 52 ans pour les roulants. Il faut rajouter 5 ans pour les sédentaires. Ça ne veut pas dire qu’on partira à taux plein et il y’a de fortes chances pour qu’un roulant qui partirai à 52 aura aussi une décote de + de 20% sur sa pension calculée en fonction de son année de naissance et de son nombre de trimestres fait. Donc effectivement, à moins de vouloir partir avec 800€ de retraite à cause d’une décote, quasi tout le monde continue pour annuler cette décote... et pour ceux qui sont nés après 1977 je crois de tête, ils devront aller jusqu’a 57ans en tant que roulant pour annuler complètement cette décote et partir avec une pension normale (mais peut être pas à taux plein encore une fois donc encore un fantasme et mensonge de la part des médias. Sans dire aussi que les agents contractuels n’y ont pas droit car ne sont pas recrutés au statut...

On n'est pas des privilégiés
J'ai peur de me faire insulter :)... j'avais vu dans un article un autre commentaire un agent dire que vous n'êtes pas privilégiés et qu'au contraire c'est même la merde. Ma question est donc pourquoi défendre ce statut s'il n'est pas intéressant vis à vis du code du travail?

parce qu’il comporte aussi des droits et règles qui empêchent de nous faire faire tout et n’importe quoi !. ça fait fantasmer’ tout le monde mais ce n’est pas si extraordinire ce qu’il y a dedans! C’est comme ton contrat de travail ? Il y a bien tes obligations ta rémunération et ton contrat avec ta boite ? Ben la c’est pareil sauf que nous n’avons pas de contrat de travail et que tout est repris d3dans... tiens je te donne les têtes de chapitres et dis moi si ça te fais baver d’envie ?

CHAPITRE 1 : DROIT SYNDICAL ET EXERCICES DES FONCTIONS SYNDICALES

CHAPITRE 2 : REMUNERATION

CHAPITRE 3 : DELEGUES DE COMMISSION

CHAPITRE 4 : REPRESENTATION DU PERSONNEL

CHAPITRE 5 : ADMISSION AU CADRE PERMANENT – STAGE D’ESSAI – COMMISSIONNEMENT

CHAPITRE 6 : DEROULEMENT DE CARRIERE

CHAPITRE 7 : CESSATION DE FONCTIONS

CHAPITRE 8 : CHANGEMENT DE RESIDENCE

CHAPITRE 9 : GARANTIES DISCIPLINAIRES ET SANCTIONS

CHAPITRE 10 : CONGES

CHAPITRE 11 : RESERVE

CHAPITRE 12 : REGIME SPECIAL D’ASSURANCE MALADIE, MATERNITE, DECES, ACCIDENTS DU TRAVAIL ET MALADIES PROFESSIONNELLES, REFORME

 

Voilà... quand je suis rentré au chemin de fer, le chef qui m’a recruté m’avait dit texto: « t’auras pas de vie sociale pendant 30 ans mais tu auras un salaire pas trop vilain pour ton bac et la retraite à 50 ans. »

bon ben je me suis bien fait niqué et on veut encoré m’en enlever pour ne laisser que les inconvénients... parce que tes avantages coûtent soin disant trop cher..... imagine ton patron t’imposer de venir travailler la nuit, le week-end, noel ou autres horaires qui l’arrangera lui mais’ pas toi, le tout sans aucune compensation, pas sûr que tu sois d’accord si ?

Alors meme si le statut a ses rigidités (par exemple ma femme qui boss dans le privé a une augmentation de salaire chaque année depuis 15 ans meme si c’est pas bizance à chaque fois mais maintenant elle dépasse avec sa base mensuelle mon traitement de base, moi je dois attendre les notations et que ce soit mon tour pour en avoir une et je vais plafonner pour la dernière fois que j’en serai noté et n’aurai donc plus rien à attendre...) bon tout ça pour dire que meme si le statut a ses rigidités il garanti quand même une certaine équité et des règles qui empêche de faire n’importe quoi aussi bien pour nous que par nos directions... et puis ça n’empêche pas qu’il peut être modifié ce qui a déjà été le cas pour les retraites.

pour ma part supprimer le statut contre un peu de monnaie ne m’intéresse pas du tout et je préfère garder ma santé physique et mentale plutôt qu’avoir 1€ de + par mois... pis si je voulais gagner de l’argent, je n’aurais Pas choisi d’etrre Cheminot ! Même si je n’en suis pas à plaindre, mais je crois plutôt que les gens ont trop accepté de baisse et sacrifices de salaires d’ou Les niveaux actuels et de se considérer comme classe moyenne avec 1500€/mois (10.000frs avant l’eur, c’etait Déjà pas grand chose mais maintenant c’est encore pire !!!! ) alors grâce à cette belle baisse des salaires organisée par nos riches voleurs les gens deviennent complètement jaloux de ceux à qui il en reste un peu...

alors après on entend le traditionnel si t’es pas content change de métier.... ben non parce que j’aime mon boulot, j’aime ma boite, et j’aime rendre un service public même si on m’en a enlever les compétences il y a + de 10 ans parce que nos dirigeants ont voulu nous spécialiser par branche fret, ter... avec les résultats qu’on connaît ! et maintenant on nous reparle de polyvalence d’ailleurs, sûrement pas’ la même mais.... hahahaha... mais désolé, j’ai pas envie de piquer le boulot de mon collègue qui fait la maintenance ou de celui qui vient faire mes freins, inspections de mes wagons etc...

bon la tablette me saoule avec son autocorrection, je m’arrete La...

Modifié par dilidou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, pikado a dit :

Cependant j'ai surtout vu la situation se dégrader. avec le temps on est fatigué

Tout à fait, avec le temps , les agents SNCF sont fatigué de se faire attaquer de tous les cotés, de se faire stigmatiser par tout le monde, fatigué de se faire jalouser.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
Citation

l’ouverture des droits était à 50 pour les roulants, maintenant c’est 52 ans pour les roulants. Il faut rajouter 5 ans pour les sédentaires. 

Pour les agents sédentaires nés en 1963 , l'age d'ouvertures des droits est de 55 et 8 mois et pour les roulants nés en 1968, c'est 50 ans et 8 mois, l'age d'ouverture des droits étant repoussé de 4 mois par an jusqu'en 2022 pour atteindre respectivement 52 et 57 ans. il ne faut pas aller plus vite que la musique.

 

5ac5b68240e3c_Capturedcran(8).thumb.png.071efd2e87da1d8c809c94578f97cfe0.png

 

 

Modifié par ADC01

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Bonjour

l’age d’ouverture des droits veut juste dire départ possible mais dans les faits la perte de pension  est importante .

Modifié par Fred

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, PLANONYME a dit :

Les collègues qui ont déjà répondu n'ont pas l'air de le savoir mais la SNCF en tant qu'entreprise accordant cet avantage en nature règle à l'URSSAF (de Calais, ça ils ne doivent pas le savoir non plus...), une somme négociée au titre des cotisations sociales qui ne sont pas perçues et décomptées au cheminot lambda sur son bulletin de paie.  EDIT : ah si, Inharine le savait car je vois qu'il l'a mentionné dans sa réponse, je rédigeais pendant qu'il la postait. 

C'est une contribution forfaitaire, dont le montant je suppose a été discuté bec et ongles entre les deux parties. L'évaluation n'est sans doute pas aisée à faire car, bien souvent, le cheminot voyage sur présentation de son pass (ledit Carmillon) sans faire éditer un titre de transport. Et comme il a  été souligné, certains déplacements sont liés à l'activité professionnelle.

Une des idées qui est dans les cartons c'est de faire éditer systématiquement un titre de transport (même gratuit) ne serait-ce que pour définir l'assiette de valeur de l'avantage en nature que constitue le voyage pour convenances personnelles. Mais quand on sait que l'édition d'un titre de transport représente 3, 4, 5 ou 6 € si ce n'est 10, selon le canal de distribution, l'entreprise n'est pas très chaude et freine des quatre fers depuis des années. Pour le moment, l'URSSAF se satisfait des accommodements passés. Il n'y a donc pas de sujet.

 

Merci pour cette précision :) c'est bon à savoir. Dans ce cas cet avantage est du même type que le gars qui achète sa caisse moins chère en travaillant chez renault ou le gars qui a des prix sur le gaz chez total.

 

 

Il y a 12 heures, PLANONYME a dit :

Heureusement, le salarié lambda n'est pas soumis qu'au Code du travail ! 

93 % des salariés de ce pays sont couverts par l'une des quelques 250 conventions collectives.

Certes, toutes ces conventions ne sont pas du même niveau : il vaut sans doute mieux relever du champ professionnel de la convention collective des marchés financiers que de celle des entreprises de propreté, allez-savoir pourquoi ?....

.....Donc, pour faire simple, le cheminot revendique le maintien du Statut pour ne pas craindre un recul équivalent à 30 % du coût de son emploi ! Tiens pour situer et mesurer, 30 % c'est pas loin de la différence de rémunération à grade égal entre un nouvel embauché et un cheminot en fin de carrière : l'ancienneté quoi. Comme dans beaucoup d'entreprises et dans beaucoup de conventions collectives.

Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras. Même si dans ce Statut il n'y a pas que des choses spécialement intéressantes et surtout exorbitantes du droit commun comme d'aucuns le prétendent.

 

Honte à moi, j'avais pas pensé que le statut est un simili convention collective/"accord". Pourtant c'est mon job... :D
 

 

Il y a 6 heures, ADC01 a dit :

Tout à fait, avec le temps , les agents SNCF sont fatigué de se faire attaquer de tous les cotés, de se faire stigmatiser par tout le monde, fatigué de se faire jalouser.

On est d'accord ! Je pense qu'il y a plusieurs facteurs qui mène à ces attaques de tout front.
La première évidente est le jeu des médias. Les médias nous montre ce qui est gentil et ce qui est méchant. Nous gobons l'information sans la mâcher. On prend pour argent comptant ce qui nous va et crachons sur ce qui nous déplaît.
Une seconde qui me vient à l'esprit, c'est ce que j'appelle le syndrome du caissier. Ayant travailler dans ma jeunesse en caisse d'une enseigne d'informatique, j'ai souvent été confronté car étant en première ligne à tous les maux de gestion/organisation de ma société. Les clients mécontents me demandait monts et merveilles alors que je n'étais qu’exécutant des bonnes ou mauvaises décisions d'au dessus. Des exemples de grognes : pourquoi vous ouvrez pas plus de caisse? pourquoi le prix est différent? Le vendeur m'a dit ça ? j'ai acheté un produit ça marche pas etc. etc. Le problème pour l'usager il n'y a que sur vous sur qui taper car vous êtes en première ligne tristement... (je ne dis pas que c'est justifié)
La troisième, pour moi c'est la communication qui n'est pas forcément claire. En tant qu'usager, on ne comprend rien. Ce flou entraîne forcément un questionnement, de ce questionnement il y a de la spéculation de cette spéculation on arrive à n'importe quoi. Sans la démarche que je fais actuellement, je n'aurai pas les éléments de réponses attendus. De plus je suis tombé sur un tract de la CGT expliquant la raison de la grève du 22 mars. Sur le fond j'aime l'idée mais je trouve que c'était pas assez percutant (c'est mon avis).
L'usager est assez ingrat ça c'est sur... mais sa colère qui est surement mal orienté peut se comprendre. 

En tout cas merci à tous pour vos réponses ! :)
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, pikado a dit :

On est d'accord ! Je pense qu'il y a plusieurs facteurs qui mène à ces attaques de tout front.
La première évidente est le jeu des médias. Les médias nous montre ce qui est gentil et ce qui est méchant. Nous gobons l'information sans la mâcher. On prend pour argent comptant ce qui nous va et crachons sur ce qui nous déplaît

C'est un peu facile d'accuser les médias de tous les maux, les français possèdent en principe un organe entre les 2 oreilles qui sert à analyser, à réfléchir et à comprendre: le cerveau mais voilà, c'est tellement plus simple de se reposer sur ce qui est dit sans chercher plus loin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, ADC01 a dit :

C'est un peu facile d'accuser les médias de tous les maux, les français possèdent en principe un organe entre les 2 oreilles qui sert à analyser, à réfléchir et à comprendre: le cerveau mais voilà, c'est tellement plus simple de se reposer sur ce qui est dit sans chercher plus loin.

Le problème des média c'est de devoir vulgariser et synthétiser une information pour qu'elle soit accessible. Forcément dans la compression il y a de la pertes d'information et de l'interprétation qui va forcément transformer le message. De plus le parti pris des journalistes biaise la neutralité de l'information.

Après oui nous avons tous un cerveau pour réfléchir, aujourd'hui la société est tellement submergé de source d'information et l'accessibilité est tellement plus simple que les gens ne prennent plus le temps de réfléchir. il est fréquent de voir qu'un soupçon d'accusation se transforme en culpabilité avéré. Mais malheureusement ce fait est fréquent et ne concerne pas que la SNCF. Il suffit de voir comment l'on stigmatise certaines minorités, les migrants et j'en passe et des meilleurs.
Que faire contre ça? Relever le niveau des cours d'analyse de texte à l'école? 

Je sens que je dérive un peu du sujet..

Cordialement,

Il y a 12 heures, dilidou a dit :

. tiens je te donne les têtes de chapitres et dis moi si ça te fais baver d’envie ?

imagine ton patron t’imposer de venir travailler la nuit, le week-end, noel ou autres horaires qui l’arrangera lui mais’ pas toi, le tout sans aucune compensation, pas sûr que tu sois d’accord si ?

Je sens comme une certaine animosité, je ne sais pas si c'est clair mais je ne suis pas là pour juger quoi que ce soit et ni vous lancer des piques. 
Qu'on soit bien d'accord je ne suis pas là et je n'ai pas la prétention de vous dire si c'est légitime ou non vos statut/avantages/inconvénients.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 30 minutes, pikado a dit :

... Je sens comme une certaine animosité, je ne sais pas si c'est clair mais je ne suis pas là pour juger quoi que ce soit et ni vous lancer des piques. 

Qu'on soit bien d'accord je ne suis pas là et je n'ai pas la prétention de vous dire si c'est légitime ou non vos statut/avantages/inconvénients ...

... en fait, tu es là pour quel groupe de presse ?

:Smiley_15:   :Smiley_39:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, Pascal 45 a dit :

... en fait, tu es là pour quel groupe de presse ?

:Smiley_15:   :Smiley_39:

:) je ne travaille pas pour la presse. j'aurai sinon poser des questions beaucoup plus vague et large et n'aurait pas abordé la partie URSSAF.
A vrai dire je suis en train de former un de mes stagiaire dans la paie qui a travaillé une petite période à la SNCF. On a donc discuter un peu de la SNCF et de fait cela m'a amené à me poser plein de question.

C'est peut être pas commun qu'une personne aille plus loin que se qui est écrit dans les média mais je vous rassure je ne suis pas journaliste :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a 49 minutes, pikado a dit :

Je sens comme une certaine animosité

aucune animosité, c'est ma façon de parler. j'écris tel que je parle parce que j'ai pas envie de me faire chier à bien tourner mes phrases sur un forum (je viens pas pour passer un devoir de rédaction), je fais déjà un effort sur l'orthographe meme si c'est pas facile avec les autocorrections et la tablette qui rame à mort ! j'explique bien volontiers aux gens et famille qui me demandent des précisions, de la même manière que je t'ai répondu. après je viens de la montagne... on peut me prendre pour un ours ou pas (déjà que je fais l'effort de me raser ;) ), mais je mors pas systématiquement  ;)

Modifié par dilidou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Pour le retraite, en Suisse elle est fixée à 65 ans.

Dans la pratique, et selon les caisses de pension, on peut partir dès 58 ans mais avec une forte baisse de la rente.

Au final, c'est la manière de présenter les choses qui change. En France on dirait retraite à 52 alors que les agents partent après cet âge. En Suisse nous parlerons de 65; alors que la très grande majorité des agents partent vers 62 ans.

Mais nous rentrons chaque fois à la maison.

Et plus qu'en France, nous avons la gratuité de l'ensemble des transports publics, pas que "notre SNCF". Plus exactement l'abonnement est inclus dans le salaire, et donc imposé comme prestation salariale.

Enfin, le type qui disait que les plombiers avaient leurs avantages, c'était moi. Manque de pot je ne suis pas français ni agent SNCF, mais voilà j'ai aussi des compensations (et pas des avantages), comme ma copine qui travaillant en pharmacie paie moins cher les médicaments (et en Suisse, le remboursement n'est pas le même, je dois dépenser 2500euros par an avant que l'assurance ne commence à rembourser...).

Bref, les compensations ne se limitent pas qu'au salaire et dans nos métiers c'est vraiment un point important. Gagner plus mais dormir moins, ça ne m'irait pas vraiment 

Modifié par likorn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 21 heures, cyclodocus a dit :

seul le billet est gratuit, tout le reste (réservation, supplément, etc  est payant )

 

 :Smiley_06:

Il me semble qu' il y a environs 450  millions pas an qui sont pris à la masse salariale et qui sont versés à l'URSSAF à ce sujet

Cette somme est forfaitaire que les agents utilisent ou pas leur dispense , de même qu'elle est aux agents ( dans la masse salariale)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
Il y a 6 heures, pikado a dit :

Le problème des média c'est de devoir vulgariser et synthétiser une information pour qu'elle soit accessible.

Non, le problème est la course à l'info  en balançant des infos sans en avoir vérifier la source ou corroborer par un autre canal, souvent des simples particulier qui twitte une info à leur canard favori ou qui leur balance une vidéo pour une poignée d'euros, la grande majorité des "infos" arrive par ce biais. Après, les médias sont aux ordres et répandent la bonne paroles de leurs propriétaires actionnaires qui verraient d'un mauvais œil que les français commencent à réfléchir un peu trop, ce serait mauvais pour le business.

 

 La seule solution boycotter la presse papier, télévisuelle, radiophonique, électronique et surtout laisser tomber l'oiseau bleu, et la chèvre qui vous regarde de face, et en général les réseaux sociaux colporteurs de toutes sortes d'intox, de fakes ou de rumeurs.

Modifié par ADC01

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, ADC01 a dit :

Non, le problème est la course à l'info  en balançant des infos sans en avoir vérifier la source ou corroborer par un autre canal, souvent des simples particulier qui twitte une info à leur canard favori ou qui leur balance une vidéo pour une poignée d'euros, la grande majorité des "infos" arrive par ce biais. Après, les médias sont aux ordres et répandent la bonne paroles de leurs propriétaires actionnaires qui verraient d'un mauvais œil que les français commencent à réfléchir un peu trop, ce serait mauvais pour le business.

le problème c 'est surtout le lectorat qui est incapable de faire tourner son cerveau....pour rechercher diverses sources sur un sujet et se faire une opinion....

l'info de nos jours c 'est comme un tas de patates sur un un étal chez un détaillant.....il y en a pléthore....!

(tout comme les journaux les sites internet)

certains rempliront leur sachet sans faire vraiment gaffe à celles qui ne sont pas mures, présentent des coups de crocs d'arrachage etc etc....le tout pour 1.50 € le kg

d'autres trieront, prendront le temps de regarder, de soupeser et choisiront ce qui convient le mieux à leur besoin toujours pour 1.50€ le kg.

En gros la presse et les médias c 'est du pareil au même....et comme pour les patates :  ce qui étaient le haut du panier autrefois ne l'est plus forcément aujourd'hui...!

Après libre à chacun d'avaler des couleuvres ou pas...

nul n'est obligé de regarder telle ou telle chaine (de Tv), tel ou tel journal de presse.... :)

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Pour la presse chacun fera bien ce qu'il voudra (les "décodeurs du Monde ne sont tout de même pas mal du tout).

Pour

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.
je vais essayer de compléter un ressenti d'agent Sncf qui n'est pas toujours bien à l'aise avec tout ça mais qui trouve quand même que "l'on prend" cher...

Je suis entrée à la Sncf après 15 ans de travail dans le privé, il y a pile 20 ans. Il fallait accepter en gros un bon -20 à -30% de salaire par rapport à la paye précédente dans le privé car "garantie de l'emploi" et "retraite à 55 ans" (comprendre : on vous fout dehors à 55 ans même si cela ne vous arrange pas) et... ah oui les billets de train (j'avais fait mon calcul : cela représentait environ à l'époque pour moi 3 500 FRANCS annuels d'économie - j'étais très efficace sur les réductions accessibles au grand public).

Le temps est passé et ce "contrat de travail" n'est plus trop vrai. Mais je reste encore "jeune" et motivée.

En revanche, les années que j'ai pu passé en grand 2x8, à la réserve (un certain nombre d'agents qui sont là pour remplacer ceux en congés, maladie, etc... qui touchent donc une prime disons le tout de suite qui vise à compenser le fait de ne pas savoir quel est leur programme de travail annuel) m'ont largement calmée.

Travailler 4, 5 ou 6 jours de suite de matinée (6h/14h) veut dire que l'on ne voit pas sa fille le matin. Ca se gère. Travailler 4, 5 ou 6 jours de soirée (16h/minuit) veut dire que l'on ne la voit pas le soir. Ca se compense avec le matin, plein de gens font ça. Avoir le droit à 22 "week-end" par an (c'est subtil : ce sont 12 samedi-dimanche et 10 dimanche-lundi) ce n'est pas scandaleux si on oublie combien on en a en travaillant dans de chauds bureaux... Evidemment le lundi elle a école mais les magasins sont vides, c'est pratique. Et c'est d'ailleurs un point important et très apprécié de ces horaires décalés : on fait ses courses tranquillement et on peut aller à la Poste chercher un colis en dehors des heures de pointe.

Donc jusque là tout allait bien, autant que faire se peut. Un genre de "gentlemen agreement".

Mais qu'apprends-je ? La retraite : je n'y aspirais pas à 55 ans mais certains ont commencé il y beaucoup plus longtemps que moi et c'est reporté. La garantie de l'emploi va voler en éclat avec le transfert des personnels lors de l'ouverture à la concurrence. Ailleurs les dimanches sont payés doubles ? Les heures de nuit largement au-dessus de chez nous, le code du travail serait finalement plus généreux que le fameux "statut" sur les conditions d'utilisation du personnel, etc... etc... Il n'y aurait pas comme un truc bizarre avec ce que j'ai signé il y a 20 ans pour moins 20 à 30% de salaire que dans d'autres boîtes ?

Mais ce sont les agents Sncf les méchants. 150 000 personnes sur 67 000 000 de français ? Montrés du doigt, vilipendés, désignés à la "vindicte populaire" ?

Ah ben non. Je l'ai fait de bon coeur et le referait de même mais si c'est pour être l'ennemie public n°1... j'ai un coup de barre.

 

 

 

Modifié par assouan

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, assouan a dit :

 

Mais ce sont les agents Sncf les méchants. 150 000 personnes sur 67 000 000 de français ? Montrés du doigt, vilipendés, désignés à la "vindicte populaire" ?

Ah ben non. Je l'ai fait de bon coeur et le referait de même mais si c'est pour être l'ennemie public n°1... j'ai un coup de barre.

Merci pour ton témoignage.
Je pense que tous le monde se trompe de cible en s'attaquant au cheminot... Intérieurement à part les mercenaires et les entrepreneurs on voudrait tous avoir un emploi à vie. Il y a pour moi pas de raison de jalouser dessus.. Surtout que les autres fonctionnaires sont concernés mais on ne remets pas en cause.
Après à mon humble avis c'est plus les "franciliens" qui grognent que les 67 000 000 - 150 000 français :).
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, pikado a dit :

Merci pour ton témoignage.
Je pense que tous le monde se trompe de cible en s'attaquant au cheminot... Intérieurement à part les mercenaires et les entrepreneurs on voudrait tous avoir un emploi à vie. Il y a pour moi pas de raison de jalouser dessus.. Surtout que les autres fonctionnaires sont concernés mais on ne remets pas en cause.
Après à mon humble avis c'est plus les "franciliens" qui grognent que les 67 000 000 - 150 000 français :).
 

Merci à assouan pour son témoignage !

Ne t'inquiète pas, si les cheminots perdent leur combat, les fonctionnaires (dont je suis) subiront le même sort, avec les mêmes éléments de langage débités par les jeunes loups de la Macronie...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, NEMO94 a dit :

Merci à assouan pour son témoignage !

Ne t'inquiète pas, si les cheminots perdent leur combat, les fonctionnaires (dont je suis) subiront le même sort, avec les mêmes éléments de langage débités par les jeunes loups de la Macronie...

Allez histoire de mettre un peu d'humour....

moi je suis également fonctionnaire et je vais dire comme certains anciens : heureusement pour moi c 'est fini  dans 4 ans.....vivement la retraite. ;)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, NEMO94 a dit :

Merci à assouan pour son témoignage !

Ne t'inquiète pas, si les cheminots perdent leur combat, les fonctionnaires (dont je suis) subiront le même sort, avec les mêmes éléments de langage débités par les jeunes loups de la Macronie...

C'est évident...et nombreux sont ceux qui dès aujourd'hui peuvent commencer à numéroter leurs abatis. Si les cheminots perdent c'est l'ensemble du service public "à la française" qui suivra.
Et les couillonnés seront bien plus nombreux que les fonctionnaires...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 57 minutes, capelanbrest a dit :

Allez histoire de mettre un peu d'humour....

moi je suis également fonctionnaire et je vais dire comme certains anciens : heureusement pour moi c 'est fini  dans 4 ans.....vivement la retraite. ;)

 

Plus que 4 ans, veinard okok

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×