Aller au contenu
Yann-Bêr

Dépôt de Dol-de Bretagne

Recommended Posts

Bonjour,

59 ans, instit retraité, pas cheminot du tout, même si mon parrain l'a été et m'a fait connaître les postes d'aiguillages des années 60 et si je me souviens fort bien de trajets Lyon-Louhans avec encore des vapeurs  puis des "Picassos". J'ai complètement changé de région puisque j'arrive sur le forum à la recherche de documents sur cette gare de Dol qui fut un lieu grouillant d'activité, avec sa gare voyageurs, bien sûr, mais aussi une gare de marchandises, un relais de maintenance des voies et surtout un dépôt vapeur. Si vous passez par là, vous n'en verrez plus rien, hors quelques vestiges et encore en regardant bien (TIA et maison de chef de dépôt).

J'ai suivi les pistes classiques (archives du Mans, de Béziers, AD 35, ...) J'ai tenté des contacts avec Rennes, avec la gare de Dol (of course) Rien de rien de rien. Il semble que tout ait disparu. Et cependant on retrouve des plans sur E.... .

Cette recherche fera l'objet d'une publication dans le revue d'histoire locale "Le Rouget de Dol", avant d'envisager peut-être plus sérieux.

Donc, si certains d'entre vous ont des renseignements et acceptent de les partager, je suis preneur.

Cordialement.

Y-Bêr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a quelques photos dans les archives IGN. Ca permet de dater la disparition du dépôt dans les années 60.

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

Voila un extrait de la photo de 1949

815269300_DOL1949.thumb.jpg.bd95bb5625104302c5f82e4970b27984.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, Yann-Bêr a dit :

Bonjour,

59 ans, instit retraité, pas cheminot du tout, même si mon parrain l'a été et m'a fait connaître les postes d'aiguillages des années 60 et si je me souviens fort bien de trajets Lyon-Louhans avec encore des vapeurs  puis des "Picassos". J'ai complètement changé de région puisque j'arrive sur le forum à la recherche de documents sur cette gare de Dol qui fut un lieu grouillant d'activité ...

 

Bonjour,

J'aurai bien vu ta demande dans cette partie du forum ...

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

... parce que là, tu es dans la partie "technique" du fonctionnement du forum ...   :Smiley_15:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

59 ans, instit retraité, pas cheminot du tout, même si mon parrain l'a été et m'a fait connaître les postes d'aiguillages des années 60 et si je me souviens fort bien de trajets Lyon-Louhans avec encore des vapeurs  puis des "Picassos". J'ai complètement changé de région puisque j'arrive sur le forum à la recherche de documents sur cette gare de Dol qui fut un lieu grouillant d'activité ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici 2 photos et un morceau de schéma, le tout extrait du livre  Sur la Ligne de Lison à Lamballe  de Jacky Hamoniaux (éditions Alan Sutton).Dol-1.thumb.jpg.fcc9c15a49b4bf1af7c9c39098284c1c.jpg

 

Dol-2.thumb.jpg.eeb0dd347dda4e57cdda145dafef39fa.jpg Dol-3.thumb.jpg.3a9eafd1000e90ccb5696ecb344ef850.jpg

Ce livre contient beaucoup de photos d'époque et son auteur  est le créateur du musée du rail de Dinan. Peut-être que tu as déjà ces infos, sinon ça doit valoir la peine d'aller jeter un coup d'œil là-bas:rolleyes:.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci.

Je collabore avec Jacky Hamoniaux, il m'a communiqué pas mal de documents et je lui passe les miens pour le musée de Dinan.

Il a même retrouvé des maquette en HO des anciens postes d'aiguillage de Dol.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour les intéressés, voici en PDF joint la 1ère partie de l'article paru dans la revue d'histoire locale, le "Rouget de Dol" N° 113 de juillet 2018.

Je ne me suis fait bastonner dans les rues de Dol mais si vous avez des remarques et des précisions, n'hésitez pas. La seconde partie est en cours de rédaction et s'intitulera "Des machines et des hommes". Je sais : pas très original ; mais cette fois-ci je veux axer sur les différents métiers (roulants ou pas) et les quelques témoignages recueillis.

Bien, à côté de cette expérience d'écriture, je poursuis par la réalisation à l'échelle N de ce site de Dol, les caissons sont arrivés. Je vais travailler à partir du plan 1942 avec adaptation à la taille de ma pièce.

Y-Bêr

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎25‎/‎07‎/‎2018 à 20:12, Yann-Bêr a dit :

Bonjour,

...

Cette recherche fera l'objet d'une publication dans le revue d'histoire locale "Le Rouget de Dol", avant d'envisager peut-être plus sérieux.

Donc, si certains d'entre vous ont des renseignements et acceptent de les partager, je suis preneur.

Cordialement.

Y-Bêr

Bonjour

Le dépôt de Dol est traité aux pages 103-105 du livre de Marcel Chavy et Olivier Constant paru aux éditions de La Vie du Rail, Paris 2000, intitulé Les dépôts vapeur de l'Ouest. Il n'y a pas de plan, et une seule photo aérienne illustrative, prise en 1972, avec la mention "le dépôt a déjà disparu, il reste à son emplacement le cuvelage du pont tournant".

Comme c'est pour une publication, je te conseille de prendre contact avec Les Editions de La Vie du Rail pour les questions liées au copyright et aux droits d'auteur des intéressés

Modifié par PN407

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Et merci pour cette info déjà dans ma doc. Pour les droits, je pensais contacter LVDR pour la suite si besoin. En fait ce qui me manque le plus, ce sont les documents administratifs officiels, genre listes du personnel, listes détaillées des machines affectées au dépôt (celles de M. Chévy ne sont pas complètement sûres au moins pour la période de fermeture du dépôt, j'ai d'autres sources). Et puis des témoignages de cheminots ou d'enfants, très difficiles à trouver ; en fait, je pense que les familles ont suivi les nouvelles affectations au fur et à mesure du déclin. Seules sont restées les natives du coin qui ont pu se reconvertir. Et quelque part, j'arrive trop tard, le sujet aurait du être traité il y a au moins 20 ans.

Enfin, la rédaction est en route pour parution en fin d'année. Puis, je reste dans la vapeur, mais maritime avec l'histoire d'un vraquier qui a eu une carrière assez particulière. Et surtout je monte mon réseau : les caissons sont faits, les plans bien avancés. Y-a qu'à - faut qu'on...

A une prochaine, peut-être...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×