Aller au contenu

Recommended Posts

Le ‎04‎/‎10‎/‎2018 à 19:38, aldo500 a dit :

Moi, je suis perdu

TIV classique à 140, la vitesse concerne tous les trains y compris les V140 et plus automoteurs inclus

TIV de type B, concerne les V140 et plus en rame tractée comme dit JackV

Sauf qu'il me semble qu'il devrait y avoir un Type C à 160 associé pour les automoteurs, du moins, ça se faisait et je ne sais pas si c'est obligatoire si 160 est la vitesse ligne.

Un TIV carré à 140 ?

J'ai peut être loupé quelque chose, mais sur " mes" lignes j'en ai jamais vu !

J'ai vu des 130 carrés (logique  pour tout le monde) ou des 140 bols, ou parfois des 140 bols  ou C associés à un 130 carré, dans ce cas au Z le V140 sera à 130 et l'automotrice ou le bolide à 140...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si la vitesse est la même pour les automoteurs/autorails (type C) et pour les trains autorisés à une vitesse supérieure à 140 (type B), pourquoi pas?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, gilles_tagada a dit :

Si la vitesse est la même pour les automoteurs/autorails (type C) et pour les trains autorisés à une vitesse supérieure à 140 (type B), pourquoi pas?

Et dans ce cas

Trains autorisés à circuler à une vitesse supérieure à 140 km/h et trains automoteurs
Il n’est pas installé de TIVD du type C, mais du type B, lorsqu’une même limitation de
vitesse doit être observée par les trains autorisés à circuler à une vitesse supérieure à 140
km/h et par les trains automoteurs
.

Allez, (on reste dans le code de déontologie). Ci dessous la planche des voyants unifiés. En toute logique, pas de TIV de "forme carrée" avec valeur supérieure à 140 sinon c'est des train à plus de 140 donc à minima: type B. Je suis étonné de voir qu'il existerait un TIVD 150 carré

Pour les TIV losange, possible pour les mobiles (aiguille) impossible pour les fixe (160 moins la  chute de vitesse de 40  donne au maxi 120 et pour les trains circulant à plus de 160:application des règles spécifique des limitations de vitesse pour les trains circulant à plus de 160 sans dépasser 220.

voyants.JPG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne pense pas que ce tableau soit complet : pourquoi ne pourrait-il pas exister de TIV-D de type C d'une vitesse supérieure à 160?
A noter : l'arrêté de 2015 qui fixe la signalisation ferroviaire ne donne aucune contre-indication sur l'utilisation d'un TIV-D de type ordinaire pour indiquer un taux supérieur à 140.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 12 minutes, gilles_tagada a dit :

Je ne pense pas que ce tableau soit complet : pourquoi ne pourrait-il pas exister de TIV-D de type C d'une vitesse supérieure à 160?
A noter : l'arrêté de 2015 qui fixe la signalisation ferroviaire ne donne aucune contre-indication sur l'utilisation d'un TIV-D de type ordinaire pour indiquer un taux supérieur à 140.

 

Ce qu'il a de formidable avec les amateurs de chemin de fer, ils croient mieux savoir que les gens dont c'est le métier que de faire du chemin de fer, documents à l'appui.  ce n'est pas parce que cela ne peut exister que cela existe forcément.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, ADC01 a dit :

Ce qu'il a de formidable avec les amateurs de chemin de fer, ils croient mieux savoir que les gens dont c'est le métier que de faire du chemin de fer, documents à l'appui.  ce n'est pas parce que cela ne peut exister que cela existe forcément.

Je suis peut-être passionné, mais je regarde aussi le bord des voies lorsque je conduis : et j'ai bien vu le long de la vallée du Rhône des TIV-D de type C (donc autorails et automoteurs) d'un taux largement supérieur à 160, par exemple juste après Miramas en direction d'Avignon.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 32 minutes, gilles_tagada a dit :

Je suis peut-être passionné, mais je regarde aussi le bord des voies lorsque je conduis : et j'ai bien vu le long de la vallée du Rhône des TIV-D de type C (donc autorails et automoteurs) d'un taux largement supérieur à 160, par exemple juste après Miramas en direction d'Avignon.

Non , il s’agit de TIV type B 180 

 

19597193-C765-4931-90AD-8D2DCCCF0817.png

Modifié par fby

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 39 minutes, gilles_tagada a dit :

Je suis peut-être passionné, mais je regarde aussi le bord des voies lorsque je conduis : et j'ai bien vu le long de la vallée du Rhône des TIV-D de type C (donc autorails et automoteurs) d'un taux largement supérieur à 160, par exemple juste après Miramas en direction d'Avignon.

Ayant vadrouillé pas mal, environ 1 500 000 km, en 33 ans sur de nombreuses lignes parcourables à plus de 160, je n'ai pas le souvenir d'avoir rencontré un seul TIV de type C d'un taux supérieur à 160.

Modifié par ADC01

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, gilles_tagada a dit :

Je ne pense pas que ce tableau soit complet : pourquoi ne pourrait-il pas exister de TIV-D de type C d'une vitesse supérieure à 160?
A noter : l'arrêté de 2015 qui fixe la signalisation ferroviaire ne donne aucune contre-indication sur l'utilisation d'un TIV-D de type ordinaire pour indiquer un taux supérieur à 140.

 

Bonjour,

Je vais essayer d'être bref...

Pour le tableau ce n'est pas un tableau de "ferrovipathe"...mais le tableau officiel dans l'IN529 toujours en vigueur ce jour.

Pour le TIVD de type C pour V>160. ce n'est pas prévu car au dessus de 160, tout est "Bolide" donc systématiquement du type B

Il n'a pas été jugé utile de différencier les limitations de vitesses pour les automoteurs et les trains non automoteurs (qui  par le fait circulent à plus de 140 puisqu'ils sont autorisés à V>160) pour V>160. Par contre, la VL indiquée au LMTR peut être différente. Dans ce cas il figurera également dans les plans techniques 2 taux avec, indiqué dans un symbole de la forme d'un  TIVD de type C,  celui s'appliquant aux automoteurs. C'est le seul cas ou on peut voir un taux supérieur à 160 dans un symbole de TIVD de type C mais ce n'est pas un signal, mais une indication de vitesse au plan technique. 

J'ai mis un exemple repris sur le PT de COUTRAS.

Dans cette exemple, les "bolides" roulent à 200; les automoteurs rouleront à 220. un éventuel TIVD de type B s'adressera aux deux types de trains. La différence de vitesse "faible" entre les 2 types de trains ne justifie pas de créer une limitation de vitesse pour les seuls automoteurs (dans cet exemple, c'est la dérogation pour les TGV autorisés à V220 au lieu de la limite "classique" de 200. Pour la gamme de vitesse entre 160 et 200, comme indiqué plus haut, tout est bolide. Les éventuelles différences de vitesses de franchissement d'une zone à 180 par exemple ne justifient pas la création d'une signalisation spécifique aux 2 types de circulations.

Pour une différence entre 2  vitesses données, plus les vitesses sont élevées, plus le gain en temps se réduit: un train roule à 20km/h on fait -10 on divise sa vitesse par 2. Avec un train à 200, on fait -10, la différence est minime, surtout sur une longueur réduite.

En conclusion, dans l'esprit des ingénieurs ayant créé la signalisation, il faut éviter la confusion et simplifier les information données aux conducteurs. Cette phrase qui peut paraitre anodine dans ce post est pourtant citée sous forme très officielle dans l'IN 3267.

Ces superpositions de TIVD, de formes et de taux différents, ne facilitent pas la tâche
des conducteurs, car elles introduisent des risques de confusion ; aussi convient-il de
s’efforcer d’en réduire le nombre, et de rechercher les moyens propres à ne laisser
subsister, dans la mesure du possible, que la seule limitation du taux le plus élevé.

L'arrêté de 2015 ne donne aucune contre indication. Sauf que ce n'est pas ce qui est prévu dans les principes de signalisation puisque que pour tout ce qui roule à + de 140, c'est type B et ou C (excepté si V>160 comme dit plus haut).

 

 

PT.JPG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 19 minutes, viveletrainavierzon a dit :

Bonjour,

Je vais essayer d'être bref...

Pour le tableau ce n'est pas un tableau de "ferrovipathe"...mais le tableau officiel dans l'IN529 toujours en vigueur ce jour.

Pour le TIVD de type C pour V>160. ce n'est pas prévu car au dessus de 160, tout est "Bolide" donc systématiquement du type B

Il n'a pas été jugé utile de différencier les limitations de vitesses pour les automoteurs et les trains non automoteurs (qui  par le fait circulent à plus de 140 puisqu'ils sont autorisés à V>160) pour V>160. Par contre, la VL indiquée au LMTR peut être différente. Dans ce cas il figurera également dans les plans techniques 2 taux avec, indiqué dans un symbole de la forme d'un  TIVD de type C,  celui s'appliquant aux automoteurs. C'est le seul cas ou on peut voir un taux supérieur à 160 dans un symbole de TIVD de type C mais ce n'est pas un signal, mais une indication de vitesse au plan technique. 

J'ai mis un exemple repris sur le PT de COUTRAS.

Dans cette exemple, les "bolides" roulent à 200; les automoteurs rouleront à 220. un éventuel TIVD de type B s'adressera aux deux types de trains. La différence de vitesse "faible" entre les 2 types de trains ne justifie pas de créer une limitation de vitesse pour les seuls automoteurs (dans cet exemple, c'est la dérogation pour les TGV autorisés à V220 au lieu de la limite "classique" de 200. Pour la gamme de vitesse entre 160 et 200, comme indiqué plus haut, tout est bolide. Les éventuelles différences de vitesses de franchissement d'une zone à 180 par exemple ne justifient pas la création d'une signalisation spécifique aux 2 types de circulations.

Pour une différence entre 2  vitesses données, plus les vitesses sont élevées, plus le gain en temps se réduit: un train roule à 20km/h on fait -10 on divise sa vitesse par 2. Avec un train à 200, on fait -10, la différence est minime, surtout sur une longueur réduite.

En conclusion, dans l'esprit des ingénieurs ayant créé la signalisation, il faut éviter la confusion et simplifier les information données aux conducteurs. Cette phrase qui peut paraitre anodine dans ce post est pourtant citée sous forme très officielle dans l'IN 3267.

Ces superpositions de TIVD, de formes et de taux différents, ne facilitent pas la tâche
des conducteurs, car elles introduisent des risques de confusion ; aussi convient-il de
s’efforcer d’en réduire le nombre, et de rechercher les moyens propres à ne laisser
subsister, dans la mesure du possible, que la seule limitation du taux le plus élevé.

L'arrêté de 2015 ne donne aucune contre indication. Sauf que ce n'est pas ce qui est prévu dans les principes de signalisation puisque que pour tout ce qui roule à + de 140, c'est type B et ou C (excepté si V>160 comme dit plus haut).

 

 

PT.JPG

Si tu commences à parler des TIV type C à 2 taux, certains ne sont pas sorti de l'auberge.:Smiley_19:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, ADC01 a dit :

Si tu commences à parler des TIV type C à 2 taux, certains ne sont pas sorti de l'auberge.:Smiley_19:

Surtout si, après nous avoir expliqué que les TIV type C pour V > 160 n'existent pas, il nous montre un schéma... avec des TIV type C à 220! ;)

A moins qu'il confonde B(ol) et C(asque)...

Modifié par gilles_tagada

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, viveletrainavierzon a dit :

C'est le seul cas ou on peut voir un taux supérieur à 160 dans un symbole de TIVD de type C mais ce n'est pas un signal, mais une indication de vitesse au plan technique. 

Donc pas implanté au bord des voies ? Uniquement connu des conducteurs par les Renseignements Tecniques ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur la ligne Paris - Bordeaux, entre Angoulême et Poitiers, je ne sais pas si c'est encore le cas, mais il y a une dizaine d'années, il y avait une zone où la vitesse des TGV était de 220 alors que les V200 roulaient à 200. Puis dans la zone suivante, la vitesse des TGV était de 200 et celle des V200 de 190 seulement.
J'aimerais bien qu'on m'explique quels étaient les TIV-D, si ce n'étaient pas un C et un B superposés?
Je précise que la zone était en pleine ligne, et pas au niveau d'un BV.

Dans la vidéo tournée en cabine par la Vie du Rail sur Bordeaux Paris, on y voit un TIV-D type C à 200, tout seul, pour une zone qui commence au 555+300 (sens pair).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis passé plusieurs fois cette semaine devant un TIV de type C à 200, ça existe bel et bien. Un type B aurait fait l’affaire, mais c’est bel et bien un type C.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, ADC01 a dit :

Ayant vadrouillé pas mal, environ 1 500 000 km, en 33 ans sur de nombreuses lignes parcourables à plus de 160, je n'ai pas le souvenir d'avoir rencontré un seul TIV de type C d'un taux supérieur à 160.

Aie, aie, je ne sais pas ce que j'ai voulu dire mais certainement pas ce que j'ai écrit car c'est absolument le contraire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, ADC01 a dit :

Ayant vadrouillé pas mal, environ 1 500 000 km, en 33 ans sur de nombreuses lignes parcourables à plus de 160, je n'ai pas le souvenir d'avoir rencontré un seul TIV de type C d'un taux supérieur à 160.

Pourtant à Port de Piles il y a un Z 210, au PK 280 un Z 210, un Z 200 au PK302, un Z 200 au PK304, tous cela Voie 1 entre Tours et Poitiers....

Tu devais rouler sur du vert cli..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, zoom 45 a dit :

Pourtant à Port de Piles il y a un Z 210, au PK 280 un Z 210, un Z 200 au PK302, un Z 200 au PK304, tous cela Voie 1 entre Tours et Poitiers....

Tu devais rouler sur du vert cli..

Je vais m'auto flageller pour faire pénitence, je dois être fatigué, heureusement je vais partir prendre l'air à la campagne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, Oui cela existe (particularité des lignes ou les TGV peuvent circuler à 220 faisant objet d'une consigne spéciale avec dérogations aux principes généraux. La zone à 210 via pancarte Z et R à port de pile est également reprise aux PT.  Pour la petite histoire, cela permettait de tenir les fatidiques 3h en 1990.

 

 

Bon ça aura eu le mérite de rouvrir les archives.

Exemple ci dessous sur la 570000

tiv1.JPG

tiv2.JPG

Modifié par viveletrainavierzon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 12/10/2018 à 13:52, ADC01 a dit :

Ayant vadrouillé pas mal, environ 1 500 000 km, en 33 ans sur de nombreuses lignes parcourables à plus de 160, je n'ai pas le souvenir d'avoir rencontré un seul TIV de type C d'un taux supérieur à 160.

Tu as connu le relèvement de vitesse à Guingamp je crois, avec un Type C à 200. J'ai un doute pour Questembert, il me semble qu'il en est de même.

 

Modifié par Gom

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, dernières infos avec les TIV type B et C:

Le tableau que j'ai cité plus haut est toujours d'actualité mais il ne reprends pas les exceptions suite à l'apparition des TGV V220 c'est pourquoi on y retrouve pas les type C avec taux supérieur à 160.

Avant l'apparition des TGV 220, pour les circulations entre 160 et 200 à priori pas besoin de TIV type C les B étant suffisants.

Avec l'apparition des TGV 220  la différentiation des vitesses entre trains autorisés à 200 et les TGV 220 est devenue pertinente ce qui a justifié la mise en place de TIV type C avec taux supérieur à 160 (l'IN 507 cite cet exemple)

A l’occasion de la création de la LGV Atlantique, les prolongements de parcours sur ligne
classique ont fait l’objet d’un relèvement de vitesse à 220km/h pour les TGV; cette vitesse
est considérée comme la vitesse limite du point de vue ergonomique pour l’observation de la
signalisation au sol; au-delà, il est mis en place un système de signalisation embarquée.

Les principes de signalisation reprennent l'éventualité de la mise en place des TIV de type C à taux supérieur à 160 dans le chapitre des LPV (tableau P pour les TIV de type B et C à taux inférieure à 160 donc pas de tableau P pour les TIV de type B et C à taux supérieur )

En principe, sur les sections à préannonce, on doit installer :
un tableau P fixe de forme carrée en amont de tous les TIVD fixes de type ordinaire et
de tous les TIVD fixes de type B et éventuellement de type C dont le taux est inférieur
ou égal à 160,

Pour les prolongement TGV sur ligne classique "BRETAGNE", je suppose que les mêmes règles ont été appliquées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×