Jump to content

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 04/14/18 in all areas

  1. 6 points
    La relève prend déja pas mal de place à Montereau
  2. 3 points
    Comme pratiqué dans de nombres entreprises, on reconnait ici les méthodes du Lean Management ... https://fr.wikipedia.org/wiki/Lean_(production)
  3. 2 points
    Moi, ce qui me choque le plus, c'est que l'on ne soit pas capable de remettre en sécurité optimale cette fameuse "virgule" .
  4. 2 points
    Variable suivant les conventions : chez moi les grèves (comme toutes causes d'annulation internes ou externes) se payent en pénalités. Et elles sont énormes.
  5. 2 points
  6. 2 points
    tu as lu quelque part dans l'article que le conducteur et son avocat allaient faire appel ? Moi ça du m'échapper...j'ai oublié mes lunettes au bureau.
  7. 2 points
    Bah quand je vois le nombre de trains qui roulent avec seulement 22,5% de grévistes, je me dis que ceux qui ne font pas grève sont vraiment bons à rien !!! Non mais sans déc !! Le taux est complètement farfelu, et les clients savent bien qu'on se fout de leur gueule ! Demain en région Bretagne, il n'y a que 20 TER à circuler !! C'est un service ultra minimum avec certaines lignes fermées ! Alors le mouvement faiblit, je crois pas moi.
  8. 2 points
    @gilles_tagada si je ne m’abuse, les carrés de protection électrique ne possèdent pas dœilleton
  9. 2 points
    Ces vues sont prises cette fois ci , du coté de la rive gauche de l'Allier , avec l'ancien embranchement particulier qui desservait l'usine de fabrication de poteaux en bois . Remarquer sur la photo de vue d'ensemble du site , la voie de 60 toujours en service .
  10. 1 point
    Tiens, j'ouvre un sujet bricolage maison ca peut donner des idées à certains Creation d'un coffret de communication dans le garage, avec la box à l'arrivée de la ligne FT, permettant de desservir la maison en étoile et de profiter de la vitesse maxi de l' ADSL. Autre chose, les BOX ayant tendance à chauffer, ce qui n'est pas top dejà, cela avait aussi comme consequence, en hiver, d'attirer le qui se couchait dessus, ce qui n'arrangeait encore moins le refroidissement de l'appareil, en la mettant dans le garage, elle se trouve dans un environnement tempéré Un coffret de com grade 3 coute plus de 800 € Recuperant ce qui traine dans mon atelier je me suis fabriqué, avec une petite armoire à pharmacie Cout 30 €uro environ L'arrivée annoncée de la fibre et l'évolution des travaux de rénovation avançant, je me suis décidé a refaire cela et après quelques recherches j'ai pu trouvé l'armoire que je voulais dans un magasin de troc (15€) cette fois j'investis dans un petit coffret ( 100€) pour la répartition de la téléphone filaire BOX * Je peux y placer l'onduleur le petit coffret de répartition téléphonique Et tant qu'à faire un détecteur de mouvement avec une lampe LED pour éclairer le garage lorsque je rentre la nuit ( j'en ai marre de changer l'ampoule de la porte tout les 6 mois) * 3 téléphones en filaire sur la box, dont un ( attention les vieux) Je ne peux pas composer ( il me faut un convertisseur d'impulsion ( sauf pour Neufbox et Labox Numéricable) , et j'en ai pas l'utilité) avec mais je peux répondre quand je bricole
  11. 1 point
    Je voulais créer cette partie car je ne savais pas où poster cette anecdote. Voilà un de mes meilleurs souvenirs était lors des vacances de Novembre 2017. Je revenais de Nice .Le parcourt était Nice -Paris puis Paris -Strasbourg et pour finir Paris--Meuse TGV. Oui mais voilà ... Mon TGV pour paris étant annulé, je me devais de trouver une solution Bis pour effectuer Paris ---Bar--le-duc assez rapidement. Alors je me suis rabattue sur une Paris---Culmont-Chalindrey en CC 72000 une machine qui m'a impressionné du faite de sa puissance et de sa beauté. (Eh oui ce n’était pas un truc en plastique qui patine sur des feuilles) Un trajet assez bucolique avec un peu de retard mais j'ai pu profiter des supers sièges des voitures Corail !! Arrivé à Culmont-Chalindrey je me suis rabattue sur un Chalindrey---Nancy en TGV direct un voyage en 1h30 environ. Arrivé à Nancy j'ai choisi un intercité de "nuit" : Nancy --Paris (il me semble) qui passait par Bar-le-duc effectué par une BB XXXX (je ne sais plus) mais alors ce que je souviens bien c'est que les voitures Corail étaient pleines et que j'avais une charmantes personne à côté de moi ! Ce fut un voyage tellement agréable du fait de la diversité du matériel emprunté et des villes parcourues. Pour conclure, depuis ce voyage je me rabats le plus souvent sur des petites lignes desservies par des trains Corail ! Merci de votre lecture .
  12. 1 point
    Un autre exemple de problème de CEM : lorsque l’on a mis les PSE sur la LGV NE, l’insta bogie se déclenchait quasi systématiquement dans une zone précise sans en comprendre la raison, jusqu'à que l’on trouve au bout de quelques semaines de tests que la cause était extérieure à l’infra....c’était un émetteur d’une radio locale qui interagissait sur une carte électronique de la rame.....
  13. 1 point
    Problèmes de CEM, ces engins n’ont jamais été prévus de construction pour LGV.
  14. 1 point
    Comme c'est une dette d'état, il n'y a aucune raison qu'un EPIC, SNCF Réseau, Rail Français ou je ne sais pas quoi supporte cette dette
  15. 1 point
    A priori à Nantes non, pour ce qui d’une majorité de conducteurs assurant cette charge. Ils ne s9nt que LGV et TVM. Néanmoins, on doit être capable de trouver les ressources humaines nécessaires entre Nantes, Le Mans et Rennes si besoin. Ce qui est surprenant, c’est que cet engin ne shunte pas sur la LGV alors que depuis 15 que les ZTER roulent, je n’en ai jamais entendu parler. Qu’est ce que la LGV a de différent pour que cette série d’engin moteur ne shunte pas spécifiquement sur LGV ??
  16. 1 point
    Cela dépend, ce sont peut être des agent TER remplaçants TGV car ils doivent être formé LGV et TVM.
  17. 1 point
    voila donc pour le moment ce ne sont que des supputations quant à la jurisprudence et à l'appel. comme quoi faut pas pas extrapoler quand on n'a pas le dossier en mains....ou sous les yeux. (et surtout pas en reprenant les bribes de la presse qui ne sont issues d'aucun article de fond).
  18. 1 point
    Le lac a remonté de plus d'un mètre depuis jeudi dernier : voir ici ...
  19. 1 point
    Pour la quatrième fois : ce n'est pas la "virgule" qui pose problème mais les Z21700, puisque les deshuntages se produisent ailleurs sur la LGV et non sur le raccordement. Donc a priori rien ne s'oppose à l'utilisation de TGV... hormis bien sûr le bon vouloir d'SNCF-mobilités et son soi-disant manque de rames (il suffit de ne pas les envoyer à la casse). Mais les coûts d'exploitation seraient plus élevés et bien sûr personne ne veut payer.
  20. 1 point
    oui.. comme dab pour certain c'est blanc ou noir sans aucune analyse.. des réactions comme certains patrons a moins que ce soient eux qui réagissent comme vous en ne prenant en compte que ce que les éléments qui les intéressent Il est vrai que le détournement ou l'application partielle du lean comme chez Renault provoque un résultat diamétralement opposé au but originel du lean et qui ressemble à s'y méprendre au travail à la chaîne d'antan.il peine à se concrétiser dans des entreprises hiérarchisées, avec un management hierarchisé La résistance à l’application des vrais concepts du lean proviendrait de « dirigeants bloqués à l’idée d’ouvrir un dialogue social sur l’organisation du travail et les pratiques managériales, ou peu enclins à appréhender ces questions au-delà de principes généraux ». Le lean management consiste à améliorer la performance d’une organisation . Il vise notamment à éliminer toutes les tâches superflues sans valeur ajoutée ainsi que les gaspillages. Mal comprise ou mal appliquée, la méthode du lean management peut entraîner des effets inverses à ceux recherchés. les enjeux du Lean sont : De développer l’écoute des clients par la résolution des réclamations et l’expérimentation d’offres nouvelles afin de construire la qualité dans le produit, en résolvant les problèmes des clients de manière totalement fiable et durable. De ne produire que ce qui est demandé, quand c’est demandé et dans la quantité juste nécessaire D'identifier, signaler et traiter les problèmes là où ils se posent, quand ils se posent avec les opérateurs eux-mêmes afin de chercher des causes racines et résoudre fondamentalement les sujets. Ces pratiques permettent de garantir la qualité par la formation des agents dans leur travail. D'encouragés les opérateurs à s’engager dans l’amélioration de leurs propres postes de travail pour éliminer les soucis d’ergonomie et trouver des astuces permettant de travailler plus efficacement. D''encourager le management à soutenir les actions d’amélioration afin que chacun dans l’entreprise puisse d’une part, partager le sens de la qualité offerte au client et, de l’autre, ait l’occasion de réaliser sa part de créativité dans le travail de production. De développer la compétence technique de chacun et de savoir travailler avec les collègues des fonctions amont et aval. La méthode Lean cherche avant tout à construire pas à pas, amélioration par amélioration, la confiance entre l’entreprise et ses clients, entre l’encadrement et les salariés et entre l’entreprise et ses fournisseurs. A la différence du taylorisme , le lean doit prendre en compte les salariés. Améliorer les conditions de travail tout en augmentant la productivité. c'était mon petit HS sur le lean
  21. 1 point
    Pour info, la procédure de révocation pour un fonctionnaire peut légèrement différer selon le corps d'appartenance. Le début de procédure est identiques pours les 3 fonctions publiques : la sanction disciplinaire est provoquée par une faute du fonctionnaire qui doit être établie. Les fautes reprochées au fonctionnaire doivent être matériellement exactes et prouvées. L’existence d’un document écrit peut se révéler utile notamment en cas d’instance contentieuse ultérieure ; c’est ainsi qu’un rapport disciplinaire doit être rédigé. L'agent en est informé et dispose d'un droit à la communication du dossier personnel. - Fonctionnaire Territorial : La révocation ne concerne que la faute grave pour l'insuffisance professionnelle, l'inaptitude physique, la suppression d'emploi et la fin de stage, il s'agit d'un licenciement, avec des conditions clairement édictées Il existe 4 groupes de sanctions, selon le degré, allant de l'avertissement à la révocation, celles du groupe 1 sont de la responsabilité de l'autorité territoriale, pour les groupes 2, 3 et 4, la tenue du conseil de discipline, du centre de gestion de rattachement, est alors saisie par l'autorité territoriale. Le conseil de discipline est composé d'un magistrat de l'ordre administratif, des représentants des élus (employeurs) de la Commission Administrative Paritaire est effectué un tirage au sort afin de désigner les membres titulaires et suppléants. Les représentants du personnel sont membres de la CAP (catégorie A, B ou C) appartenant au même groupe hiérarchique que le fonctionnaire déféré. En cas de recours gracieux ou hiérarchique, le fonctionnaire devra saisir le conseil de discipline de recours du centre de gestion compétent - Fonctionnaire Hospitalier : Le pouvoir disciplinaire est exercé par l’AIPN - Autorité Investie du Pouvoir de Nomination - par l’intermédiaire du directeur de l’établissement ou de son représentant disposant d’une délégation de signature. Les groupes de sanctions sont identiques que pour la Territoriale et l'AIPN est légitime pour arrêté les décisions relevant du groupe 1 Le conseil de discipline se tient au sein de la Commission Administrative Paritaire. Elle comprend de façon paritaire des représentants de l’administration et du personnel. Quand elle se réunit, elle ne comprend en aucun cas des fonctionnaires d'un grade inférieur à celui du fonctionnaire déféré devant lui, à l'exception des fonctionnaires d'un grade hiérarchiquement équivalent. Elie comprend au moins un fonctionnaire du grade de ce dernier ou d'un grade équivalent. En cas de recours gracieux ou hiérarchique (non suspensif), le fonctionnaire devra saisir le Conseil Supérieur de la Fonction Publique Hospitalière - Fonctionnaire d'Etat : Le pouvoir disciplinaire est exercé par l’autorité investie du pouvoir de nomination, après consultation et avis de la Commission Administrative Paritaire qui siège en conseil de discipline. Les groupes de sanctions sont identiques que pour la Territoriale et l'hospitalière à contrario, quelque soit le degré de sanction, la tenue du conseil de discipline au sein de la Commission Administrative Paritaire est impérative Le conseil de discipline est composé des membres de la CAP représentant le grade du fonctionnaire poursuivi, et ceux du grade immédiatement supérieur, ainsi qu'un nombre égal de représentants de l'administration. Le fonctionnaire poursuivi peut présenter devant le Conseil de discipline des observations écrites ou orales, citer des témoins et se faire assister par un ou plusieurs défenseurs de son choix. Le droit de citer des témoins appartient également à l’administration. L’agent et son ou ses défenseurs, doivent être invités à présenter d’ultimes observations avant que le conseil ne commence à délibérer. En cas de recours gracieux ou hiérarchique (non suspensif), le fonctionnaire devra saisir le Conseil Supérieur de la Fonction Publique d'Etat Dans les 3 corps, indépendamment des recours gracieux ou hiérarchique propres à chaque Fonction Publique, l'agent peut saisir la juridiction administrative En cas de recours contentieux (non suspensif), concernant les 3 corps, la saisine devra être réalisée dans les 2 mois suivant la notification de sanction. Pour plus d'infos : Etat : https://www.fonction-publique.gouv.fr/files/files/publications/hors_collections/discipline-FPE.pdf Territoriale : http://www.cdg59.fr/fileadmin/services/admincarrieres/discipline/guide_de_procedure_disciplinaire.pdf Hospitalière : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000517933
  22. 1 point
    Non, la finalité est la même, mais pas le problème. Ce n’est pas la même chose.
  23. 1 point
    j'ai trouvé le meilleur résumé de l'ambiance autour de la réforme ferroviaire dans un titre de Médiapert: Réforme SNCF: quand Macron montre le rail, l'idiot regarde les cheminots tout est dit...
  24. 1 point
    Des bus électriques sino-alsaciens sont déja en service depuis quelques mois à la SAVAC : https://www.mobilitesmagazine.com/single-post/2017/10/06/DCG-livre-12-Yutong-ICe-électriques-au-groupe-Savac Flixbus a tenté un gros coup de com' mais en négligeant quelques aspects techniques. C'est une "première mondiale" au rabais. En fait, ni une première mondiale, ni une première européenne, ni une première française, juste une première... picarde.
  25. 1 point
    Tout est dit dans cette phrase : " Pourtant, un agent statutaire de la SNCF peut perdre son emploi, à des conditions qui ne sont pas si éloignées du droit commun. La différence réside moins dans le statut que dans les pratiques de l’entreprise. " c'est exactement la même choses que pour les fonctionnaires le terme exact étant révocation pour tous ceux qui sont au statut (fonctionnaires ou cheminots) licenciement concerne ceux qui sont de droit privé donc par essence non titulaires donc contractuels. Dans la fonction publique on ne révoque pas facilement bien que les choses évoluent fortement.idem à la SNCF pour les agents statutaires. Mais il s'agit bien de pratiques et non de "non de révocation ou de non licenciement de droit". c'est un choix des institutions pour tout un tas de raisons historiques et sociales que chacun connait ici.... il faudrait d'avantage l'expliquer au grand public..... De ce point de vu l'explication du juriste interrogé par le monde est parfaite. Ceci tout ce petit monde est train de changer et encore une fois, révocations et licenciements sont en nette hausse notamment pour tout ce qui concerne le disciplinaire proprement dit....les syndicats pourront en attester puisqu'ils ont les chiffres exacts. (toutes centrales syndicales confondus)
  26. 1 point
    Non il a raison le lean a été mis en place pour de l'optimisation......de production afin d'atteindre le meilleur ratio entre les couts et la valeur ajoutée possible. donc pour le coup concernant notre gréve, c'est plutôt subi que vraiment organisé..... Pour apporter un éclairage le directeur d'une agence" keolis" m'avait expliqué que jusqu'à 3/4 jours de gréve sur une DSP d'une métropole " kéolis" était à l'équilibre entre les salaire retenus, les frais de gazoil interrompu l’électricité non consommé etc...... au delà il perdait de l'argent..... durant ce genre de gréve se sont les délégataires qui sont pénalisés en tant qu'autorité organisatrice.....car leur image est entachée.....et c 'est le contribuable a travers ses impôts qui paient "l'AO" pour un service rendu égal à 0. Rapidement sur une agglo les critiques s'adressent à la classe politique plus qu'à la compagnie à qui est délégué le transport.... genre mais que fait la mairie ? ou plus directement que fait le maire ? Tiens au fait en cas de gréve (TER ou réseau public de transport) existe t'il des pénalités pour le transporteur qui n'a pas su assurer le service pour l'AO ? la facture diminue t'elle pour l'AO ?
  27. 1 point
    Il existe deux dettes SNCF : celle de l’opérateur ferroviaire, soutenable,
  28. 1 point
    Le lean n'a pas été mis en place pour etre positif!
  29. 1 point
    ... il ne vont tout de même pas envoyer une personnalité politique pour inaugurer un truc qui n'est pas fiable !
  30. 1 point
    Même pas de Ségogo pour inaugurer le truc ? Ça va pourtant bien avec sa "route solaire"
  31. 1 point
    Pas sûr : en tant que sociétés publiques, les anciens concessionnaires étaient exonérés de certains impôts et taxes. De plus, en vendant les sociétés pour 19 milliards, l'Etat a transféré pour 30 milliards de dette liées à leur construction. Au final, aujourd'hui, sur 10 € de péage versé par l'automobiliste, l'état en reçoit 4. Et sur les 6 qui restent, la société doit entretenir l'autoroute, payer son personnel et rembourser sa part des 30 milliards.
  32. 1 point
    Commune de Lugny-lès-Charolles (Canton de Charolles) Le profil de la ligne de chemin de fer laisse voir que Lugny-lès-Charolles est dans un "creux" ou "puit" topographique du trajet : cela signifie qu'un détachement inopiné de wagon d'un convoi amène toujours ce dernier par gravité à se positionner au niveau de Lugny-lès-Charolles, une fois détaché et livré à lui-même. C'est pour cette raison, qu'eurent lieu à deux reprises des tamponnements ou déraillements de trains à Lugny-lès-Charolles en 1917 puis en 1946, exactement au même endroit. A chaque fois, un wagon s'étant détaché d'un précédent convoi, est venu se positionner par gravité dans le creux de Lugny (quelques centaines de mètres avant de début de l'accès au remblai du viaduc de franchissement de la rivière). Le convoi suivant est venu percuter le wagon livré à lui même occasionnant le déraillement du train. Source (texte et photo) Déraillement de 1946
  33. 1 point
    En paraphrasant JFK : "Ne vous demandez pas ce que la France fait pour vous, demandez vous ce que vous pouvez faire pour la France!" Combien sont d'accord pour toutes les réformes possibles et imaginables à une seule condition : que cela touche tout le monde, sauf eux-mêmes!
  34. 1 point
    Mais avec cet usage intensif, deux fois plus d'usure, donc deux fois plus d'entretien.
  35. 1 point
    La dette , la dette , et encore la dette ... Je vais commencer par devenir sourd , à force d'entendre parler de la soi disant dette de la SNCF . C'est à comparer avec le réseau routier ( classique ) , qui se trouve en déficit constant , payé par nos impôts , et personne ne trouve rien à y redire . Ces deux modes de transport , sont en soi un service public mais font l'objet d'un traitement médiatique différent , c'est à mettre en parallèle avec la braderie du réseau autoroutier , dossier où peu de voix se sont élevées pour dénoncer ce scandale .
  36. 1 point
    Il est généralement entendu que le matériel Tramway mais aussi les nouveaux matériels ferroviaires avec de meilleures capacités de freinage entraînent de nouveaux types d'accidents de voyageurs. D'ordinaire - en ferroviaire lourd - cela fait justement partie des éléments qui "limitent" les performances : on prend en compte non pas les accélérations techniquement possibles du matériel mais celles supportables pour les voyageurs (sinon ils tombent et/ou vomissent) et c'est pareil pour le freinage, on "bride" la capacité physique du train pour rester dans des normes supportables pour les voyageurs. Concrètement, il n'est pas inenvisageable que le freinage d'urgence d'un train puisse faire tomber quelqu'un qui serait déséquilibré, tomberait et se tuerait. Faudrait retrouver si c'est déjà arrivé...
  37. 1 point
    Sauf que quand les Se ont perdue leurs livrée orange, elles étaient beaucoup moins vieilles que les rames A ne le sont aujourd'hui et sincèrement, quelles EF voudrait prendre le risque d’acheter des rames de 30 ans qui sont à bout de souffle, dont les pièces deviennent rares, et dont la fiabilité devient de plus en plus incertaines ? Prendrais tu le risque d'acheter un voiture de 30 ans pour faire 80 ou 100 000 kilomètres par an ?
  38. 1 point
    Et qu'elle en ait le droit par rapport à la loi amiante.
  39. 1 point
    Un article qui retrace l historique du POLT et met l 'avenir en perspective : http://transportrail.canalblog.com/pages/polt-sur-les-rails-du-renouveau/29462977.html
  40. 1 point
    novembre 2017 c'est pas vraiment un "souvenir", c'est quasiment de l'actualité Dans le genre de souvenir nostalgique à base de raté de correspondance, il y a quelques années à Montparnasse j'avais manqué le dernier TGV pour Bordeaux et j'avais un rdv à 9h le lendemain matin... Donc je me suis rabattu sur le tout dernier TGV à quitter Montparnasse, direction Nantes, et puis là j'ai poireauté 2 plombes, et j'ai pris un train de nuit improbable genre Quimper-Marseille (ou Paimpol -Toulouse, je ne sais plus, les bretons corrigeront si besoin). Ce train était tracté par une UM de sublimes 67400, et comportait des corail couchettes ainsi que des places assises. J'ai eu la chance de voyager dans un compartiment de voiture UIC, en charmante... solitude. Après quelques heures de cabotage sur des lignes bucoliques qui fleurent bon la fiente de mouette, dans un sommeil entrecoupé des tressautements d'un matériel obsolète et du couinement des sabots de frein, je parvenais enfin dans la cité du vin, quasiment à l'heure prévue. Bref, j'avais tellement la tête dans le c... pendant mon rdv que je me suis dit que plus jamais je ne raterai le dernier TGV
  41. 1 point
    tu veux qu'avec cette remise en état, les comptes de sncf réseau aillent a " vau l'eau" alors qu'il sont déjà a la cote moins - 48 au moins
  42. 1 point
    Ma petite soeur qui reste à coté d'Embrun m'a confirmé que le lac descendait encore. Il était hier à -48 m par rapport à sa cote théorique de 780 m. Dommage je suis pas dans le coin en ce moment ... Ci-joint photo du viaduc de Chanteloube prise jeudi 05 avril dernier.
  43. 1 point
    Pour la presse chacun fera bien ce qu'il voudra (les "décodeurs du Monde ne sont tout de même pas mal du tout). Pour @pikado je vais essayer de compléter un ressenti d'agent Sncf qui n'est pas toujours bien à l'aise avec tout ça mais qui trouve quand même que "l'on prend" cher... Je suis entrée à la Sncf après 15 ans de travail dans le privé, il y a pile 20 ans. Il fallait accepter en gros un bon -20 à -30% de salaire par rapport à la paye précédente dans le privé car "garantie de l'emploi" et "retraite à 55 ans" (comprendre : on vous fout dehors à 55 ans même si cela ne vous arrange pas) et... ah oui les billets de train (j'avais fait mon calcul : cela représentait environ à l'époque pour moi 3 500 FRANCS annuels d'économie - j'étais très efficace sur les réductions accessibles au grand public). Le temps est passé et ce "contrat de travail" n'est plus trop vrai. Mais je reste encore "jeune" et motivée. En revanche, les années que j'ai pu passé en grand 2x8, à la réserve (un certain nombre d'agents qui sont là pour remplacer ceux en congés, maladie, etc... qui touchent donc une prime disons le tout de suite qui vise à compenser le fait de ne pas savoir quel est leur programme de travail annuel) m'ont largement calmée. Travailler 4, 5 ou 6 jours de suite de matinée (6h/14h) veut dire que l'on ne voit pas sa fille le matin. Ca se gère. Travailler 4, 5 ou 6 jours de soirée (16h/minuit) veut dire que l'on ne la voit pas le soir. Ca se compense avec le matin, plein de gens font ça. Avoir le droit à 22 "week-end" par an (c'est subtil : ce sont 12 samedi-dimanche et 10 dimanche-lundi) ce n'est pas scandaleux si on oublie combien on en a en travaillant dans de chauds bureaux... Evidemment le lundi elle a école mais les magasins sont vides, c'est pratique. Et c'est d'ailleurs un point important et très apprécié de ces horaires décalés : on fait ses courses tranquillement et on peut aller à la Poste chercher un colis en dehors des heures de pointe. Donc jusque là tout allait bien, autant que faire se peut. Un genre de "gentlemen agreement". Mais qu'apprends-je ? La retraite : je n'y aspirais pas à 55 ans mais certains ont commencé il y beaucoup plus longtemps que moi et c'est reporté. La garantie de l'emploi va voler en éclat avec le transfert des personnels lors de l'ouverture à la concurrence. Ailleurs les dimanches sont payés doubles ? Les heures de nuit largement au-dessus de chez nous, le code du travail serait finalement plus généreux que le fameux "statut" sur les conditions d'utilisation du personnel, etc... etc... Il n'y aurait pas comme un truc bizarre avec ce que j'ai signé il y a 20 ans pour moins 20 à 30% de salaire que dans d'autres boîtes ? Mais ce sont les agents Sncf les méchants. 150 000 personnes sur 67 000 000 de français ? Montrés du doigt, vilipendés, désignés à la "vindicte populaire" ? Ah ben non. Je l'ai fait de bon coeur et le referait de même mais si c'est pour être l'ennemie public n°1... j'ai un coup de barre.
  44. 1 point
    Gare de Ville-sur-Jarnioux Gare de Theizé Gare du Bois-d'Oingt Gare de Légny P.L.M. Les voies situées à gauche de l'allée sont celles du tacot de Tarare (la RD 385 de nos jours). Un train en attente de départ pour Villefranche-sur-Saône. Au bout de l'allée (le parking actuel de la gare de Bois-d'Oingt - Légny), l'ancien buffet. La gare de Bois-d'Oingt-Légny P.L.M. est derrière la haie située à droite. Collection l'Antibois. Buffet des gares P.L.M et C.F.B. Derrière le buffet les voies du P.L.M. (mise à voie unique en 1995). Devant le buffet les voies sont celles du tacot de Tarare. La direction de Villefranche-sur-Saône est à gauche, celle de Tarare est à droite. Collection Nicole Mathey. Avenue de la gare dans les années 1910. A gauche un train P.L.M. en provenance de Paray-le-Monial se dirige vers Lozanne. En bas la voie du tacot de Tarare, la direction de Villefranche-sur-Saône est à gauche.
  45. 1 point
    Carte ferroviaire du département du Rhône Le 4 avril 1901 (117 ans), mise en service, par les Chemins de fer du Beaujolais (C.F.B.), de la ligne à voie unique (voie métrique) : Villefranche-sur-Saône - Jarnioux - Theizé - Légny P.L.M. (25 km). Plus connue sous l'appellation du Tacot de Tarare. Après la guerre de 1914, il apparut qu'elle était devenue très déficitaire. La ligne fut fermée le 31 mars 1934, déposée en 1935 et déclassée en 1939. Source Gare de Villefranche-sur-Saône Elle était commune aux C.F.B. (Chemins de fer du Beaujolais) et aux T.A. (Tramways de l'Ain). Croquis des gares du tacot (en trait fin, la ligne P.L.M.). La ligne pour Tarare partait à gauche, celle pour Monsols tout droit et celle des T.A. (Tramways de l'Ain) partait vers la droite. Source croquis : Henri Domengie. Une belle affluence pour l'arrivée de ce train en gare de Villefranche-sur-Saône. Un train des C.F.B. au crochet de la locomotive PINGUELY n° 6. Collection Olivier Simonin. Gare de Pouilly-le-Monial Une petite gare bien paisible, au milieu des vignes. Collection l'Antibois. Gare de Jarnioux Collection l'Antibois. Viaduc de Jarnioux Composition : 7 arches. Collection l'Antibois.
  46. 1 point
    Coin bricolage, atelier: optimisation de l'espace de rangement de l'outillage à main en doubles vantaux.
  47. 1 point
    Entre Savines et la Chapelle Saint Martin:
  48. 1 point
    il y en a au moins 1 qui suit merci black celui sur mon blouson d'apprenti et ceux là pour vous couper le sifflet
  49. 1 point
    Bonson - Saint-Bonnet-le-Château - Sembadel Longueur : 66,700 km, dont 46,400 km dans la Loire, et 20,300 km dans la Haute-Loire. Halte de La Roche (PK 10 + 200) Elle était située sur la commune de Saint Marcellin-en-Forez Le "BV" faisait aussi office de PN 45. La halte en mai 2005. Commentaires et Photo : Massif central ferroviaire. La halte en 2012. Source
  50. 1 point
    Dunières (Haute-Loire) - Bourg-Argental (Loire) - Annonay (Ardèche) Gare de Bourg-Argental (PK 51 + 700) La gare à l'époque de la Compagnie du PLM. La gare à l'époque de la Compagnie du PLM. La gare à l'époque de la Compagnie du PLM. Plan schématique de la "spirale ferroviaire" de Bourg-Argental. Source


×
×
  • Create New...