Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation le 19/10/2019 dans toutes les zones

  1. 8 points
    et ça rend d'autant plus abjects les appels à la répression lu ici de la part de certains. Il est temps que l'on réalise que sans soupape de sûreté, la cocotte minute va exploser. Cheminots, pompiers, urgentistes, GE Alstom, gilets jaunes, il faut être aveugle pour ne pas voir que le temps se gâte !
  2. 5 points
    Traitement médiatique du conflit : Les mouvements sociaux " des privilégiés du rail " , provoquent très souvent les foudres de la bien-pensance médiatique , et avec une présentation en première page des journaux TV , on pouvait donc s'attendre au pire . Le traitement du sujet est resté relativement neutre à presque favorable vis à vis "' des fauteurs de troubles " , et même la rédaction de TF1 s'est fendue d'un article du code du travail , allant dans le sens des salariés , c'est à marquer d'une pierre blanche . Est-ce peut être le rapport de force conséquent qui s'applique à la vision de ce conflit ou la volonté " de ne pas rajouter de l'huile sur le feu " , qui motive cette présentation assez contenue des médias , où seuls gouvernement et direction jouent leur rôle ...
  3. 5 points
    Ce qui peut le justifier? Par exemple que le SAR ne fonctionne plus après un choc... Et ces dernier temps c'est malheureusement assez récurrent....
  4. 4 points
    Enfin à 70 balais, tu n'es pas obligé de voyager en pleine heures de pointes non plus comme les gens qui vont au taf.
  5. 4 points
    L'alsaco il a un pseudo. Ce n'est pas parce qu'on est sur un forum cheminot qu'on doit dire oui et amen à l'opinion dominante. Je rappelle que ce forum est ouvert à tous, et donc aux simples clients, dont je fais partie. Si SNCF vit, c'est avant tout grâce à eux.
  6. 3 points
    La justice tranchera entre grève surprise, grève sauvage, grève sans préavis, et droit de retrait, mais les propos du premier ministre ne peuvent que motiver les troupes pour continuer, et si ça finit par se tasser, lancer un mouvement reconductible dur en décembre... Vu de l'extérieur (avis semble-t-il partagé par les contributeurs non cheminots ici) il y a manifestement un gros ras le bol et un malaise social profond, avec un fossé que ne cesse de se creuser entre la base et quelques dirigeants hors sol.
  7. 3 points
    On a parfois vraiment l'impression que les deux syndicats les plus nuisibles (et malheureusement les plus influents) se croient encore à l'époque où le train était LE mode de transport incontournable, où les voyageurs étaient des "usagers", et où une grève comme celle-ci n'avait donc au final que peu d'influence sur ces derniers (hormis les faire ch...er), qui n'avaient pas d'autre choix que reprendre le train. Aujourd'hui, le voyageur n'est plus un "usager", mais un "client", qui peut facilement choisir son mode de transport. La famille qui avait prévu de partir en vacances dans le sud en Ouigo aujourd'hui ne se fera plus avoir une deuxième fois : il y a de fortes chances que lors des prochains congés, ce sera A6/A7 à bord du Scénic/Picasso familial, au bénéfice d'APRR, Vinci et Total !
  8. 2 points
    Règles générales du droit de retrait Ce sujet n'existant pas dans le forum, il est maintenant ouvert ... Source http://www.officiel-prevention.com/sante-hygiene-medecine-du-travail-sst/service-de-sante-au-travail-reglementations/detail_dossier_CHSCT.php?rub=37&ssrub=151&dossid=246 Source https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1136 https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?idSectionTA=LEGISCTA000006178068&cidTexte=LEGITEXT000006072050 https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?idSectionTA=LEGISCTA000006178069&cidTexte=LEGITEXT000006072050 Source https://travail-emploi.gouv.fr/sante-au-travail/les-acteurs-et-interlocuteurs-de-la-sante-au-travail/comite-d-hygiene-de-securite-et-des-conditions-de-travail/qu-est-ce-qu-un-chsct/article/danger-grave-et-imminent
  9. 2 points
    On va relativiser : d’abord l’evolution des autorisations de départ n’a rien à voir avec l’accident de PN qui nous intéresse ici ? Ensuite, cela fait bien longtemps que des mécanos partent en marche à vue jusqu’a voir le signal et que -par ailleurs - les postes doivent fermer en urgence les signaux : rien de nouveau sous le soleil.... On revient au sujet ? Svp.!
  10. 2 points
    Cela arrivait déjà avec un chef de service, je l'ai vécu plusieurs fois.
  11. 2 points
    Bonjour à tous. Je viens de visualiser les trente pages de ce sujet. Il est clair que le gâchis est énorme en matière d'argent mais surtout en patrimoine. Près de chez moi, dans la commune de Vibraye, 72 la Sarthe, la halle de fret est transformé en salle de spectacle en de l'autre côte de la route, tout seul sur 2 petites rails, un locotracteur Moyse, a regarder tristement les voitures et camions passer devant lui. Ce locotracteur a subit les affres du temps mais aussi les incivilités des gens. Ce qui me frappe le plus dans toutes les photos présentes dans ce sujet, c'est le vandalisme pratiqué sur les bâtiments et les installations. Afin de préserver une copie de ce patrimoine disparu ou qui est sur le point de disparaitre, avec quelques copains on reproduit en maquette échelle Hom la ligne du tramway qui allait de Vendôme à Mondoubleau et qui passait justement dans mon village. A titre personnel je viens de faire le plan de voie de la gare de Vendôme à l'époque de la traction conjointe vapeur/diesel donc autour de 1950. A ma grande surprise, en regardant les photos aériennes sur géo portail, il y avait une rotonde et sa plaque tournante à Vendôme dont plus rien ne reste. A la place ce sont les locaux administratifs pour la gestion du TGV atlantique. Ceci m'a donné un coup de fouet et maintenant je cherche des clichés de la gare de Vendôme et ses infrastructures à cet époque 1950. Si quelqu'un a des photos de cette gare j'aimerais bien pouvoir avoir des scans parce que sans image, pas de décor ou alors c'est du farfelu. Ce n'est pas vraiment le cas chez moi. Merci d'avance à ceux qui peuvent m'aider dans ces recherches et bravo pour toutes ces photos dans ce sujet.
  12. 2 points
    As tu pensé que les trains EAS sont croisés par ces trains que tu cites ayant un contrôleur à bord et qu'en cas de déraillement d'un train EAS engageant le gabarit, les personnels de ces trains ainsi que les voyageurs risquent leur peau ? Visiblement, non, c'est pourquoi une majorité de contrôleurs et de conducteurs se sentent concernés par ce manquement à la sécurité J'ai choisi depuis très longtemps de laisser et de ne jamais prendre, sauf pour allumer le barbec.
  13. 2 points
  14. 2 points
    Les agents d'escale chargé de donner le départ, ou autrement dit en ancien franc le chef de service.
  15. 2 points
    P**** T'es venu ici pour mettre le bronx ou quoi ??? Nous ne sommes pas fonctionnaires il faut te l'ecrire comment ???
  16. 2 points
    1) As-tu lu " banlieue " dans mon précédent message ? J'ai beau cherché, je ne trouve pas où je l'ai écrit. Par contre, la ligne dans la fin fond des Ardennes ou du Chablais qui transporte trente personnes par rotation est une petite ligne. 2) Oui, sauf que désormais, la majorité de l'opinion publique se retrouve opposée aux cheminots ce qui peut totalement inversé la donne et la philosophie d'une convergence de " lutte des classes ". Je permets d'intervenir sur le 3). Effectivement, si le train est annulé, soit. Mais cela va coûter des millions à la SNCF d'indemniser chaque voyageur. In fine, le contribuable par les impôts et les cheminots par les nouvelles économies qui seront engagées. 4) Le temps de la grève Juppé est has-been. Que va-t-il se passer le 05 Décembre ? 500 000 petits manifestants dans les rues ? 200 000 gilets jaunes, 100 000 cheminots et 200 000 français à tout cassé. Il serait temps que ces 140 000 fonctionnaires spéciaux plus leurs retraités, payés gracieusement par le contribuable, redescendent de leur piédestal !
  17. 2 points
    Remettre les faits historiques en place : Le droit de grève devrait pourtant être inaltérable , mais il a été "rongé" par diverses dispositions au cours du temps , afin d'assurer la continuité d'un service au détriment du droit social. Le sujet de la grève porte à polémiques suivant le point de vue , que chacun peut défendre en fonction de ses convictions . Pour en revenir au sujet qui concerne cette section du forum , le rapport de force se trouve bien illustré , par une forte très mobilisation des cheminots dans ce mouvement , d'où de très fortes perturbations . https://www.vie-publique.fr/chronologie/chronos-thematiques/evolution-du-droit-greve.html https://www.lindependant.fr/2019/10/19/perpignan-aucun-train-francais-en-gare-ce-samedi-seuls-les-tgv-renfe-circulent-avec-du-retard,8491075.php
  18. 2 points
    Si la vraie cause de cette grève grossièrement maquillée en "droit de retrait" (...à retardement) est bien la succession d'incidents/accidents récents qui posent la question de la sécurité des circulations (et dénoncent donc l'EAS), comment se fait-il que tant de trains (des TGV, des IC et surtout beaucoup de TER et je ne parlerai pas des Ouigo visiblement annulés par précaution) soient supprimés alors qu'ils étaient prévus avec ADC et ASCT et donc dans des conditions de sécurité normales ? Le droit de retrait ne peut théoriquement (sauf à être galvaudé) être exercé que sur les circulations directement exposées à ce risque (ex : trains avec croisement de PN & EAS). Et encore c'est discutable. Ici, on dépasse très largement le cadre des trains exposées à un péril immédiat. On est donc dans la contagion et la solidarité mais plus dans un retrait face à un péril imminent. Nous sommes donc bel et bien face à une grève sauvage, surprise (appelez la comme vous voulez) - peut être de solidarité - mais plus probablement destinée à frapper un grand coup au moment où se joue l'avenir du statut de cheminot et surtout de leur régime de retraite. Si le péril était avéré sur certains trains les agents qui ont exercé dans un premier temps leur "droit de retrait" ne reprendraient pas le travail et resteraient en retrait tant que le péril n'est pas levé. D'autant que la SNCF n'a pris aucune mesure d'urgence ou de sauvegarde sur les trains réellement concernés. La reprise des circulations sur certains trains soit disant exposés est la preuve implicite que le danger n'était pas avéré et l'usage du DDR abusif. Enfin si ce que les médias qualifient de grève visait à dénoncer collectivement un problème d'organisation, une défaillance, ou à appuyer des revendications salariales ou statutaires quelconques, elle aurait pu être légale si le préavis avait été respecté. Personne n'ignore que ce n'est ici pas le cas et que tout ceci n'est en fait qu'un "coup syndical" qui n'attendait que le prétexte d'un accident...opportunément, au moment d'un départ en vacances de préférence. La SNCF même sur l'appli émet un message parlant de "grève sans préavis" !! Gageons que la Direction de la SNCF ne se débinera pas une nouvelle fois et qu'elle poursuivra en justice ceux qui ont initié cette grève illégale (je ne me mêlerai pas des sanctions disciplinaires internes envers les participants qui galvaudent ici le droit de retrait : ceci est un problème interne à l'entreprise et ne me regarde pas). A défaut espérons que l'État et les associations d'usagers de transport prendront le sujet en main et sauront apporter une réponse judiciaire forte à cet abus caractérisé. Les syndicats avaient prévenu que l'automne serait agité; ils tiennent parole (eux). Mais je trouve immoral de se cacher derrière un accident qui a fait des blessés pour dissimuler une mise en garde ou une réaction face à la non prise en compte de revendications (légitimes ou pas) par le pouvoir et par les dirigeants de l'entreprise (ouvrant la voie à une saine concurrence mais aussi à la fin du statut). Je sens que la fin d'année va être sympa (qu'il y ait des accidents-prétextes ou pas d'ailleurs)...
  19. 2 points
    mais qui décide de quels trains roulent ou pas en fonction du volant de conducteurs disponibles ? pas la CGT ! Et si les conducteurs de bétaillères sont plus en action que les autres, il y a certainement une raison !
  20. 2 points
    Prochain secteur télécommandé : Creil, depuis la CCR de Saint-Denis novembre 2019. Pour la CCR Alsace : Mulhouse-Ville (2024 prévision) ; CCR Lorraine : Thionville (2021 prévision, puis Nancy et Blainville-Damelevières 2024) ; CCR Bourgogne Franche-Comté : Les Laumes-Alésia (2020 ou 2021) ; CCR Rhône-Alpes : Tain l'Hermitage (2022), Chasse sur Rhône (2024) ; CCR Hauts de France : Douai (2021 prévision).
  21. 2 points
    Même les blogs très "pro rail", comme "transportrail", s'interrogent : http://transportrail.canalblog.com/archives/2019/10/18/37722480.html Une bonne question y est posée : si le droit de retrait est invoqué, pourquoi avoir attendu 48h pour cela, et ne pas l'avoir fait plus rapidement comme c'est habituellement le cas (lors d'une agression d'agent par exemple) ? Ah oui, vendredi de départ en vacances...
  22. 2 points
    @Thibz Ca fait 10 ans que les cheminots se battent contre l'eas sur TER. Avec des mouvements souvent locaux. Mais on ne les entend jamais. Et cet accident à démontré le problème lié à ces circulations. Et donc maintenant la direction n'a plus d'excuse et le droit de retrait est fondé et légitime. Enfin si tu es mécano, ça te choc pas qu'un collègue blessé doit partir assurer la protection en abandonnant les voyageurs?! Encore une chance qu'il était en état de se déplacer. Si c'était pas le cas, au premier train croiseur, c'était un massacre. La boite va finir par dire comme à son habitude que les probabilités sont faible que cela recommance, mais franchement, il faut être sérieux 5 min! Et un petit résumé de l'enquête en cours, et l'avis de l'inspectrice qui est seule à même de se prononcer sur la légitimité du droit de retrait...
  23. 2 points
    par contre, je ne vois pas ce qui justifie un droit de retrait aujourd'hui plus qu'avant hier ou que dans 3 jours. Comme le disais je ne sais plus qui au dessus, soit les poseurs de sacoches ne conduiront plus jamais un train EAS soit ces personnes ne sont pas vraiment droites dans leurs bottes.
  24. 2 points
    Franchement si c'est pour avoir une bonne image auprès de mec comme toi, archi-politisé, on s'en tamponne... Et la théorie de veille de vacances, toi qui sait tout, tu devrais savoir qu'un droit de retrait, les agents restent sur place sur les horaires du service et ce n'est donc pas par plaisir qu'ils agissent ainsi! Franchement tenir des propos de pilier de comptoir et venir faire la morale derrière...
  25. 2 points
    Et comme par hasard le jour des départs en vacances d'automne, afin de bien f...tre dans la m...de un maximum de clients. (Perso j'ai pu annuler mes billets et prendre ma voiture perso pour faire 500 bornes car il était très compliqué de me rendre à Paris en Transilien pour attraper mon TGV, mais tout le monde n'a malheureusement pas eu cette possibilité...) Prochain épisode : la traditionnelle grève de Noël ? Pathétique...
  26. 2 points
    S'il y avait eu des morts, tout le monde aurait crié contre la SNCF, demandant des mesures immédiates et tout le toutim. Là, des gens qui font bien leur boulot se retirent car la situation à agent seul dans les trains représente un danger pour les voyageurs, mais ça n'intéresse personne, car cela gêne sur une journée. Evidemment que ça gêne, on ne peut le nier, mais la Direction de la SNCF, elle fait quoi pour assurer la sécurité ? Les agents de conduite et les ASCT, ils font quoi pour se faire entendre d'une direction qui ne va que vers le profit ? Il y a tout un tas d'audits, de surveillances rapprochées et compagnie, mais des situations dangereuses il y en a, masquées par toutes ces mascarades qui relèvent de façon artificielle le niveau de sécurité que tous les usagers sont en droit d'attendre. Avant de balancer des pavés dans la mare, on s'informe un minimum. Je ne suis pas agent de conduite ni ASCT, ni syndiqué d'ailleurs, mais je soutiens ces retraits, qui sont eux aussi légaux. Oui, il y a des risques dans les trains EAS, et la preuve est là. Il y a juste eu la chance que cela ne soit pas plus grave.
  27. 1 point
    Surtout que la refermeture du carré sans prévenir l’ADC semble devenu banale d’après mes espions.
  28. 1 point
    Le problème pour les autorisation de Mouvement , c’est que les départs avec le CARRE fermé au bout du quai va se généraliser. si c’est pour avancer de 100 mètres, puis rester 10 minutes à l’arret, avec des voyageurs qui veulent rentrer dans le train alors que les portes sont fermées...pas très logique...(grandes gares comme RENNES, Saint Nazaire, Angers, Le Mans)
  29. 1 point
    Demande à la direction, moi je verrais bien le genre de ne pas laisser les voyageurs ouigistes en plan dans les gares ou ils ont une correspondance TER ou banlieue pour la région parisienne ou alors les conducteurs Ouigiste ont été réaffectés sur des TGV ordinaires qui eux payent plein pot.Le jours du lowcost.
  30. 1 point
    "obliger les voyageurs a voyager debout" Si je peux me permettre, le RER NG est conçu en plusieurs espaces pensés en fonction de la durée du trajet : s'asseoir pour un trajet court est un luxe coûteux en capacité d'emport et d'échange. Les caisses 1N sont dues uniquement aux normes d'accessibilité, et offrent par opportunité de l'espace pour les équipements auxiliaires et de puissance.
  31. 1 point
    Sur une ligne de RER, il n'est pas anormal de voyager debout sur le tronçon central dans Paris. Et les Z2N ne sont pas du tout adaptées à ça. Donc on devrait plutôt se demander si les Z2N sont à leur place sur des lignes de RER. Mais c'est vrai que cétémieuavant, toutcequiestrecentestnul gnagnagna...
  32. 1 point
    Tu te contredit, tu dit, qu'un conducteur fait son boulot en conduisant un train, tout à fait, il ne doit donc pas s’occuper de la partie gestion des voyageurs alors que cela ne te choque pas qu'on fasse de l'EAS, il faudrait savoir. Tu devrais ouvrir un cabinet de voyance avec tes prédictions. Allez, encore un refrain traitant les agents SNCF de fonctionnaires trop payé et en plus par les impôts, quelqu'un de bien payé fait tourner la machine économique alimente les caisses de l'assurance maladie, de l’assurance retraites etc, tu serais partisan comme beaucoup d'aligner tous les salaires vers le bas, RSA, par exemple, y compris le tien, t'espère quoi en déblatérant de telles inepties ? Le bourrage de crane médiatique initié il y 15 ou 20 ans contre les cheminots portent ses fruits, les français ont été lobotomisé et ne savent plus penser et réfléchir par eux mêmes, ils ressortent fidèlement ce qu'on leur a rabâché, seriné, gavé par les grandes messes du 13 et surtout du 20hh00 aidé par cela par une presse papier qui ne vaut pas mieux, je ne parle même pas des réseaux sociaux, ni du net qui sont aussi une vrai machine de désinformation. C'est effrayant comme comportement.
  33. 1 point
    Les messages concernant l'accident de passage à niveau dans les Ardennes et le droit de retrait national qui s'en suit ont été déplacés ici :
  34. 1 point
    Les messages concernant l'accident de passage à niveau dans les Ardennes et le droit de retrait qui s'en suit sont désormais ici :
  35. 1 point
    Et c'est en plus avec de la rétention d'informations !!! https://www.lunion.fr/id102453/article/2019-10-19/boeing-accuse-davoir-cache-des-documents-cruciaux-sur-le-737-max?from_direct=true
  36. 1 point
    Je n'ai pas le souvenir d'avoir béni un seul jour les Z2N... hors heures de pointe peut être mais sinon... Les caisses à 1 niveau ne seraient-elles pas liées aussi à des appareillages en toiture ?
  37. 1 point
    Je tousse... Jusqu'à preuve du contraire, SNCF n'est qu'un opérateur ferroviaire pour le compte des régions s'agissant des TER. En dépit d'arrangements sous-jacents évidents, elle ne fait que répondre au contrat demandé par la région. Bien-sûr que le dévouement de ce mécanicien est remarquable. Mais il fait aussi parti de son " job ". De la même manière qu'un capitaine ou qu'un commandant de bord est responsable de ses passagers. Tout comme un conducteur de bus ou de car. Les Z 6400, mises en service en 1976 étaient les premiers modèles EAS. Ce n'est pas une nouveauté en France. Sur des petites lignes à faible fréquentation, cela n'apparaît pas comme choquant qu'il n'y ait pas d'ACT à bord, dès lors que le mécanicien est correctement formé pour faire son boulot, conduire le train. Pourquoi faire d'une spécifié de quelques petites lignes (appelons un chat, un chat), une généralité à l'échelle nationale ? Exercer un droit de retrait uniquement sur ces lignes EAS aurait été nettement plus pertinent et acceptable que de paralyser le pays. Car jusqu'à preuve du contraire, il y a toujours des ACT aussi bien sur les Intercités, les TET, TGV !nOui que sur OuiGo. Une évidence. Celle-ci commençait à se redresser depuis le Printemps, mais les clients seront de nouveau vaccinés pour une bonne année. La santé économique de SNCF va à nouveau se détériorer (heureusement, nos impôts sont là) et le gouvernement aura une raison supplémentaire de dilapider le régime spécial des cheminots. Pendant ce temps, les clients vont à nouveau se détourner du train en France.
  38. 1 point
    Peut être mais au moment de choisir entre le train et l'avion, si le prix est beaucoup plus avantageux en avion, combien prendront encore le train ? Répondre à un sondage dans le sens du politiquement écologiquement correct ne coûte rien.
  39. 1 point
    tu as tout compris ! mais il ne te vient pas à l'idée que ce qui ne va pas, ce n'est pas d'avoir à utiliser un moyen hors clous pour faire passer un message à la dir, mais le fait de devoir poser des DII pour le faire. Ca en dit long sur la qualité du dialogue tant vanté dans la boutique ! après, pose-toi des questions sur les soutiens que tu as eu à tes messages ......... oui, ça s'appelle un billet ! ben évidemment ! c'est même pour ça que la suppression de l'aide-conducteur a eu lieu d'abord sur les trains de voyageurs, du fait de la présence de contrôleurs à bord du train. Il était même réglementaire qu'au bout de N minutes d'arrêt en rase campagne, ils doivent se porter en tête du train pour voir ce qui se passait. Ce à quoi du reste, les conducteurs qui renâclaient à se voir asservir à leur pupitre argumentaient qu'en cas de crise cardiaque par exemple, ils étaient condamnés à mort là où un aide les aurait peut-être sauvés.
  40. 1 point
    Ce site bien que souvent à jour n'est pas un site officiel du parce engins moteur de la SNCF.
  41. 1 point
    Un nouveau sujet "Le droit de retrait" est ouvert ici : https://www.cheminots.net/forum/topic/45866-le-droit-de-retrait/
  42. 1 point
    à ton avis, ce sont les (futurs) grévistes qui ont mis le camion sur les rails au moment où le train arrivait pour avoir un jour de vacances en plus (j'ai lu ce genre de commentaire imbécile sur France-Info.)? Et bien entendu, les cheminots qui voient leur métier partir en eau de boudin devraient fermer leur clapet et attendre gentiment que la direction continue ses conneries ...
  43. 1 point
    Normes d'accessibilité qui ne sont plus les mêmes qu'il y a 35 ans.
  44. 1 point
    Ça c’est fait, ils disent que pour nous le fret, ça ne changera pas grand chose, sauf qu’avec du recul, on constate qu’on supprime la dernière boucle de rattrapage, en cas d’erreur, y a personne pour te rattraper Ca veut s’aligner sur les autres pays, mais ça a créé une nouvelle usine à gaz très instable
  45. 1 point
    Mouaih...droits de retrait... Moi j'appelle ça une grève "déguisée en droit de retrait", afin d'y ajouter l'effet de surprise liée à l'absence de préavis. Les syndicats (qui avaient annoncé qu'ils feraient en sorte de marquer les esprits à partir de la rentrée) ont tenu parole...Ils seront contents : ils ont fait un "coup" médiatique et pris au passage en otage des centaines de milliers de français, sans report modal possible, sans solution de repli aucune, absence de préavis oblige. Et nul doute qu'au prochain accident d'ici la fin de l'année on pourra voir ressurgir cette nouvelle forme de flashmob syndicale. A pleurer...
  46. 1 point
    Saintes, le 17/10/19. Le B81827/8 et son pelliculage pour la réouverture de la ligne TER Bordeaux--Sarlat.
  47. 1 point
    Si c'est un droit de retrait, ce n'est ni une grève, ni un mouvement social
  48. 1 point
    A noter que cette photo est la meme que celle de l'article de France Bleu, mais GROSSE différence le panneau "Interdit aux véhicules surbaissés" a été coupé https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/un-ter-percute-un-camion-a-un-passage-a-niveau-dans-les-ardennes-1571242661 Impartialité de la Presse ?
  49. 1 point
    un point partout égalité Pour autant faut reconnaitre que la presse quotidienne régionale, n'est pas très pointue sur le sujet ferroviaire en général. Après sauf sujet majeur au coeur de l'actualité en matière de trains, faut également reconnaitre que le sujet n'est pas la préoccupation number "one" de son fond de commerce, surtout dans les provinces où comme ailleurs, son lectorat ne doit pas être en majorité des gens qui ont un besoin pressant et quotidien de prendre le train. les cancans locaux où les avis de convois (mortuaires) font d'avantage recette... (fin de l'aparté).
  50. 1 point
    B 81838 TER 865421 Périgueux Brive


×
×
  • Créer...