Aller au contenu

capelanbrest

Membre
  • Compteur de contenus

    12 258
  • Inscription

  • Jours gagnés

    76

capelanbrest a gagné pour la dernière fois le 11 janvier

capelanbrest a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

14 554 Explosif

1 abonné

À propos de capelanbrest

  • Rang
    Mallard
  • Date de naissance 08/02/1960

Infos Métier

  • Entreprise
    Collectivité
  • Service
    non

Visiteurs récents du profil

34 574 visualisations du profil
  1. Encore une fois ça n'apporte rien au débat...tu fais le choix de te mettre en gréve tu sais que tu ne seras pas payé ! au dela de ton évidence la problématique est donc bien de savoir si on peut se "payer" un tel manque à gagner ou pas ....sans mettre se en danger c'est à dire en allant au dela du découvert autorisé et dela possibilité de voir des traites non honorées. ceci explique en grande partie pourquoi certains ne participe que de loin au mouvement...le nier est un denie de réà lité. tel était le sens de mon propos....mais comprendre que gréve = jour payé à zéro n'importe quel éléve de CM2 est en capacité de le comprendre....y apas besoin d'explication ! sacré Jackv.....toujours vouloir avoir le dernier mot.... (en endossant le rôle de grand professeur es économie.... fin de l’aparté...
  2. t'en as d'autres ses sorties comme ça ? on espère juste que lorsque les gens se mettent en gréve ils savent à quoi s'attendre question rémunération à la fin du mois....ce qui de fait empêche certaines certains de suivre le mouvement... car y a pas juger, mais combien disposent d'un "pécule de ssécurité" avec parfois un taux d'endettement supérieur à 30% ..... certains n'ont même pas de quoi (à la fin du mois) bouffer correctement... alors la gréve même si le cœur y est.....c'est matériellement tout simplement pas possible pour eux sauf à se retrouver avec l'huissier devant la porte lorsque les traites n'ont pu être honorées.... et gréve ou pas gréve l'huissier il s'en fout....il réclame tant pour le créancier, majoré de ses frais d'intervention se limitant parfois dans les débuts au portage d'une simple lettre d'injonction, facturée fort cher du km....
  3. c'est quoi des raisons valables et surtout valables aux yeux de qui ?
  4. Pour autant il ne me semble pas que notre système soit la panacée dans le contexte actuel et il n'est pas interdit de penser que ce qui était vrai et nécessaire autrefois (on va dire au sortir de la guerre) le soit toujours. Qu'est ce qu'un service public ? jusqu'à quel point doit il être universel ? dans quels secteurs ? avec quels personnels ? avec quelles formes de financements ? se pose alors indubitablement les questions suivantes : quid des acteurs, des personnels, des structures parfois en surnombre, parfois au sein d'un système devenu kafkaïen par l'empilement des couches etc.....? prenons 2 exemples comme les transports en commun de l'ile de France avec la RATP : faut il obligatoirement une régie dite autonome d'Etat pour que ça fonctionne ? est ce que ce doit être financé par l'ensemble des contribuables de l'ensemble de l’hexagone ou au final simplement par les régions desservies ? Pourquoi les agents auraient ils un statut particulier par rapport à ceux qui œuvrent à Lyon Marseille ou Lille pour ne ne parler que de très grandes villes ? avouons que que la question est légitime et n'est que le simple fait de l'histoire à un instant T ? prenons nos collectivités doit on considérer que le fait de tondre de la pelouse 90 % de son temps de travail est un service public ? et doit on pour cela avoir un statut particulier ? c'est donc bien la notion de service public qui est à revoir en redéfinissant les contours du service public et ses missions.... la santé pour tout le monde, l'éducation pour tout le monde, la sécurité des biens et des personnes sur le domaine public, l’accès à l'eau au gaz à électricité, aux routes etc , les fonctions dites régaliennes etc sont bien sur des services publics mais jusqu'à quel niveau et avec quels moyen ? faut il un service public touche à tout dans tous les domaines ou bien un service public assurant les minimum vitaux et incontournables mais assuré avec qualité et équité ? tout cela mérite parfois que l'on y réfléchisse ....sachant que le service public ne peut pas tout faire ni le faire partout et en toutes circonstances correctement. sans parler du fait que le service public doit avant tout servir avant tout l'intérêt général avec équité et non des groupes d'individus. à titre personnel. Dernières choses : service public ne signifie pas obligatoirement fonctionnaires ou assimilés....certaines branches exigent effectivement des fonctionnaires dont l'intégrité doit être le critère number one : je pense état civil police impôts militaires etc.... d'autres fonctions actuellement occupés par des fonctionnaires ne devraient absolument pas ou plus l'être. sinon on peut s'interroger sur le fonctionnement d'autres pays industrialisés aux revenus par tête de pipe comparables aux nôtres qui ont un très bon service public et 10 fois moins de fonctionnaires... Vaste débat....franco français dont on voit aujourd'hui les clivages qu'il génère dans l'Etat en région dans les collectivités et au sein de la société.
  5. pour autant la répartiton peut aussi avoir ses faiblesse notamment pour les personnels fonctionnaires.... imaginons demain la France atteint une dette de 110% de son PIB, les taux d’intérêt au titre de l''emprunt d'Etat grimpent etc etc et on se retrouve en cessation de paiement...(he oui c 'est un scénario possible) ... qui va payer les retraites du secteur public ? ça ne vous rappelle pas un scénario vécu par un partenaire européen il y a quelques années.... On pourrait très bien imaginer un système à 2 niveaux : un obligatoire par répartition assurant une retraite pour tous jusu'à un montant dit raisonnable (dans l'idée 1500€ d'aujourd'hui)et un système complémentaire pour qui le voudrait afin de fournir une complémentaire libre au delà... ça pourrait être une piste pour gommer les inégalités actuelles et ce serait au libre choix de chacun.ça pourrait se faire sur une ou deux générations. L'Etat s'engage à une retraite minimum (à négocier avec un plancher) et l'obligation de la garantir avec des réserves peu volatiles (or par exemple). Ensuite on décrète que ceux qui veulent plus que les 1500 € se font leur retraite complémentaire à leur guise avec leurs moyens. les systèmes actuellement proposé répartition comme aujourd'hui ou universel (mais toujours par répartition) ne sont en rien la panacée quoi que l'on en dise....bosser toute une vie pour 1000 balles de retraite est ce une fin en soit (que l'on parte à 60 ou à 34 ans). Ensuite faudrait revenir sur les cumuls possibles retraite + emploi vers des plafonds plus bas....encourageant à ne pas cumuler exagérément. un quidam qui a 1000 € de retraite et qui doit bosser pour la compléter c'est entendable...mais un quidam qui touche 2500 € doit il pouvoir cumuler à taux plein ou plutôt aussi fortement que la loi ne le permet aujourd'hui ?
  6. difficile de lui reprocher de ne pas avoir œuvrer sur ce coup là au maintient de l'emploi....car une des problématiques lorsque l'on a une industrie sur le territoire c'est de faire le choix de commander soit : un matériel sur catalogue qui peut exister, correspondant aux besoins, mais pas forcément générateur d'emplois directs et donc de se le voir reprocher par électorat potentiel. un matériel qui censément ne correspondrait pas à l'offre catalogue et dont justement, on confiera la construction à l'industrie du territoire....pour ménager électorat potentiel. tant que la construction ferroviaire ne se regroupera pas à l'échelon européen, en 2/3 acteurs, avec des usines réparties sur les territoires on aura ce genre de problématiques.... Par exemple une alliance Alstom/Caf/Ansaldo aurait pu en temps utiles être un bon compromis face à Siemens/Bombardier et équilibrer d'avantage les offres. De fait la moitié du marché européen était capé, Stadler restant indépendant pour couvrir certains besoins particuliers(voies étroites) et le marché Suisse. de ce point de vue l’Europe à fort affaire sur ce genre de secteur.....demain peut être certains choisiront du matériel chinois capacitaire moins cher et tout aussi performant....
  7. capelanbrest

    Rapatriement

    C'est à dire... ???
  8. bon si c 'est confidentiel et si enquête est en cours.....et empêche chacun de s'exprimer publiquement sur al chose..."l'incident" discutez en sur la partie privée..... juste que vu de l'extérieur qu'un train puisse ainsi prendre "une aiguille" sans se rendre compte que la transmission train/voie ne fonctionne pas je trouve cela inquiétant....très inquiétant...en terme de sécurité. mais si pour le moment c 'est confidentiel....mieux vaut éviter de débattre sur des "on dit" et à minima mieux vaudrait à ce stade que ça reste confidentiel .... sinon on va en avoir 30 pages..... fin de l’aparté.
  9. oui moi aussi...d'où ma remarque passée un peu inaperçue..... les suisses ont déja été échaudés avec l'histoire de la ligne des Carpates.... s'il n'y avait eu que les intérêts franco français voila belle lurette que la ligne aurait été transformée en voie verte ou laissée à l'abandon comme tant d'autres...
  10. capelanbrest

    Rapatriement

    avec ça on ne sait aps s'il s'agit d'une femme ou d'un homme pour répondre à Bruno ainsi c 'est mieux .... https://www.thalys.com/be/fr/a-propos-de-thalys/bertrand-gosselin-succede-a-agnes-ogier-a-la-tete-de-thalys
  11. rien que pour ça je trouve le projet a été mal boutiqué et aurait pu s'insérer dans le Lemanpass.....d'un point de vue billetique et tarification encourageant ainsi les population à préférer le train. je ne suis ni pessimiste ni optimiste je constate juste ... si le but du train n'est pas d'être plus rapide que la voiture...alors éffectivement le choix pour l’utilisateur est total en fonction de ses croyances....c'est presque encourager le doublon avec pour effet de ne aps diminuer els bouchons et la pollution qui va avec fut ce t'elle sonore ou environnementale... cela interroge sur ce que l'on pourrait appeler l'intérêt général.....
  12. une journée non c'est clair, mais sur le fond l'idée n'est pas mauvaise... tu connais mon point de vue sur le sujet : déja les français boudent les super marchés durant 1 mois et retourne chez le comemrçant du coin en n'achetant uniquement ce dont ils ont réellement besoin ... tu vas voir la réaction du grand patronat de la grande distribution, elle ne se fera pas attendre... ensuite ils essaient un peu de rester tranquilles chez eux et de fait, les déplacements inutiles là encore ça va tousser de partout.... mais les gagnants seront les citoyens eux mêmes car leur compte en banque s'en trouvera regaillardis... le français lambda ne sera pas plus malheureux....mais les temples de la consommation seront pénalisés.... c'est pas grand chose mais ça interrogerait directement les citoyens sans les pénaliser matériellement et les financiers qui verraient se profiler une perte de rendement . on voit bien que consommateur pourrait avoir un pouvoir terrible à travers ses actes au quotidien...la CB de chacun est une des clefs....et elle à minima autant de pouvoir que le bulletin de vote....mais bon pour ça faut faire des efforts et prendre conscience. on n'en est encore bien loin tant les gens sont formatés depuis 80 ans ... oui enfin une journée c'est pinuts sur le PIB.....et puis on parle de consommation de bien courants....imperceptibles dans la masse que représente la consommation d'une journée tous biens et services confondus. une journée n'aura aucune conséquence...un mouvement de fond sur plusieurs moi oui...(en plus ce mouvement de fond il ne coutera rien à celui qui le suit....).
  13. je ne partage pas tout à fait ton appréciation des choses....si effectivement tout va bien(au vue des Suisses) puisque ça fonctionne jusqu'à Annemasse, tant mieux. il n'empêche que la finalité (si j'ai bien compris le projet) c'est bien que ça permette à terme de relier Evian St Gervais Annecy à Genéve correctement et sans rupture de charge ....avec un matériel dédié. Les suisses sont actionnaire à 60 % de ce projet ils sont donc normalement en droit d'attendre beaucoup mieux en terme de service. idem pour les population savoyarde. Si cette réalisation n’améliore pas grand chose alors il était aussi bien de faire une correspondance correcte quai à quai en gare d'Annemasse, avec chacun son matos, ses règles ses turpitudes.... Les transfrontaliers qui vont au boulot ne sont pas encombrés de bagages et sont considérés comme des habitués, (et se fiche bien d'avoir du Régiolis ou du Stadler pour voyager)) et il n'était pas nécessaires de créer une filiale exploitante, gestionnaire de "ce réseau"....si les trains sont empêchés de circuler d'un côté ou de l'autre au moindre événement (social ou propre à l'infrastructure). c'est en cela que je trouve que ce projet est mal boutiqué.... je me demande comment les suisses ont pu coopérer à un tel projet sans garantie ? n'ont ils pas déjà été échaudés avec la ligne des Carpattes ou la liaison via Delle ?
  14. Melancolie quand tu nous tient..... pour le Paris Vienne si l'affaire peut être jugée comme à minima rentable, elle a des chances de se faire sinon ce sera un vœux pieux... je serais curieux de savoir quelle part de marché potentielle les trains est susceptible de représenter entre Paris et Vienne pour les visiteurs français.... Faudrait une sacrée offre tarifaire...et un confort au top....!
×
×
  • Créer...