Aller au contenu

Rémy 54

Membre
  • Compteur de contenus

    198
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

63 Relevé

À propos de Rémy 54

  • Rang
    TGV
  • Date de naissance 27/05/1977

Infos Personnelles

  • Hobbies
    Modélisme ferroviaire (entre autres !)

Infos Métier

  • Entreprise
    -
  • Service
    non

Visiteurs récents du profil

7 200 visualisations du profil
  1. Hello, La présence des appareils de voie dans la courbe est peut-être une raison mais n'étant pas cheminot, je ne pourrais pas être affirmatif. Si c'est le cas, il y a sûrement un contrainte locale qui fait qu'avec le dévers maxi rencontré dans la pleine courbe de 2000 m, il y a quelque chose qui ne passe pas au niveau des limites liées à l'implantation des appareils en courbe (insuffisance / excès de dévers (et variations associées) trop importantes sur une des branches déviées...). Mais ça n'est qu'une hypothèse. Peut-être que si tu nous précises la gare dont il s'agit, ça aid
  2. Bonjour à toi, Il s'agit de la valeur du dévers de la courbe qui est de 66 mm (la notation m/m était souvent présente sur les anciens plans pour désigner les mm). Si tu n'es pas familier avec la notion de dévers, pour faire simple, c'est l'inclinaison de la voie pour compenser partiellement la force centrifuge qui a tendance à "éjecter" un mobile en courbe. 66 mm de dévers signifie que la différence de hauteur entre le rail intérieur et le rail extérieur est de 66 mm. Le dévers d'équilibre (celui qui compense totalement la force centrifuge) est donnée par la formule D = 11,8*V²/
  3. Bonsoir à tous, Je remonte le sujet car je me trouve confronté à un cas dont je n’arrive pas à me dépatouiller avec les règles ci-dessus et qui est lié au cas des voies banalisées. C’est peut-être que j’interprète mal certaines notions sur la parité des voies. Le cas qui me pose problème est celui des images ci-dessous qui représentent une zone de mon réseau dans une avant-gare avec dédoublement des voies. Certaines voies se débranchant des voies 1 et 2 (numérotées A, B et C) et situées entre ces mêmes voies, sont banalisées. Les voies 1, 1bis, 2 et 2bis ne sont parco
  4. Salut à tous Petit up du sujet car malgré mes recherches, je n'ai toujours rien trouvé. A défaut, il faudrait que j'arrive à trouver d'autres appareils du même type pour voir si cette disposition est courante... Mais ces petites bêtes ne sont pas si répandues que ça et sont parfois difficiles à identifier et à distinguer d'un appareil de même tangente posé en courbe. Si quelqu'un a une photo dans sa bibliothèque ou bien sait où trouver ce type d'appareil (entre Google Earth et les films d'accompagnement en cabine, ça peut aider même si pas la porte à côté). Merci et @+
  5. Bonjour à tous, Dans le cadre de la réalisation de mes appareils de voie miniatures, je me posais des questions sur l'appareil U50 en tangente 0,11 court symétrique (modèle 61). En demandant aimablement à la brigade voie qui est à côté de mon ancien domicile, j'avais obtenu le plan de pose du modèle (en version incorporé LRS). Par contre, ce qui me pose problème : - c'est que le plan ne reprend pas les bois longs pour la pose du moteur. Ca, ça va encore, je suppose par analogie que ce sont par défaut des traverses 1J par analogie avec d'autres modèles. - je suis tombé par h
  6. Merci à toi et à bientôt Rémy
  7. Salut à tous et bonne année 2019 ! Quelques avancées sur la voie avec la réalisation en cours du 2ème appareil qui servira pour réaliser la communication (sortie d'IPCS avant entrée en gare). Encore du boulot en perspective mais ça avance ! @+ Rémy
  8. Salut à tous, Petite mise à jour. Toujours à travailler sur la partie voie et plus particulièrement sur les appareils de voie. Pas mal de choses à valider entre l'usinage, les fixations, les petits détails. Ca avance en tous cas et le premier appareil se présente pas trop mal. Reste quelques pièces pour la manœuvre des lames à réaliser, un peu de câblage pour la réalimentation du cœur, le comblement des lacunes pour l'isolement, la mise en place d'éclisses... Et puis il y aura la mise en peinture une fois l'appareil et son jumeau
  9. Salut à tous, Un peu de nouvelles sur l'avancement des mes pérégrinations ferroviaires au 1/160. Je continue avec le développement de la voie en utilisant la technique de l'impression 3D. J'en ai profité pour faire quelques test sur un coupon pour avoir un ballast suffisamment fin. Je me suis finalement rabattu sur du ballast prévu pour l'échelle Z (1/220) et je trouve que la granulo se rapproche vraiment mieux d'une transposition au 1/160. Profilés UIC60 enfilés avant peinture : Pose d'un petit coupon ballasté et peint (avec différentes teintes de ballast :
  10. Bonjour à tous, Je suis en train de réaliser l’électrification de mon réseau miniature en essayant de respecter autant que possible les règles d’implantation SNCF (voir mon réseau au 1/160). J’ai déjà réalisé mon plan de piquetage (en espérant qu’il n'est pas trop faux). Pour la réalisation des supports caténaire, je me base sur un cours de caténaire 25 kV des années 60 et des extraits de carnets de montage qu’un retraité caténairiste a partagé avec moi. Par contre, les cotes a, b, c, ... (voir images) sont données dans les tableaux pour différentes valeurs d’implantation mais unique
  11. Salut, Effectivement, en modélisme la dynamique d'un train n'est pas la même qu'en réalité : faire rouler un train à 400 km/h dans une courbe de 50 m de rayon, en modélisme, ça passe ! Enfin, tout ceci dans une certaine limite. Pour ma part, j'ai pris le parti de changer les essieux normalisés pour des roues reproduisant fidèlement le profil réel à l'échelle 1/160. Au début, ça fait peur parce que les boudins sont vraiment très fins (0,15 mm de haut environ) mais pour peu que la voie soit bien posée, ça roule sans problème (par contre, fini le 400 km/h dans les courbes de faible rayo
  12. Salut, Pour compléter le sujet, voici le tracé de mon réseau modulaire en cours (ça fait une belle longueur... mais c'est démontable). Le tracé n'est pas encore terminé. Pour m'y retrouver, j'ai mis les courbes (circulaire) en jaune, les RP en blanc, les ADV en rouge et enfin les alignement en vert. Pour les RP, j'ai juste annoté les leur longueur et pour les courbe, le rayon et le dévers (ramenés à l'échelle 1). Dans mon tracé, j'ai 2-3 endroits avec des enchaînement alignement-courbes sans RP (d'où ma question ci-dessus). Les captures d'écran sont prises de la gauche ve
  13. Salut DU 94 LGV, Merci, c'est exactement l'info que je cherchais. C'est donc bien la même formule qu'en zone d'appareils de voie... seule la limite diffère en voie courante. Effectivement, je n'ai jamais eu de plainte de voyageurs. Faut dire que quand les mecs de 1,80 m parlent, ceux de 11 mm les écoutent et ne se plaignent pas Pour le plan du tracé, pas de problème, je mets ça à l'occasion dans le sujet. En fait, je m'en sers de "plan-à-tout-faire". J'ai commencé par le tracé des voies. Là, je suis en train de commencer le plan de piquetage de ma caténaire. Bon
  14. Salut et merci à tous les deux, La courbe de transition entre un alignement et une courbe circulaire n'existe pas toujours (le meilleur exemple, c'est l'appareil de voie... bon c'est vrai que c'est un point singulier !). Il y a parfois des cas en voie courante où se retrouve comme en modélisme avec de l'alignement et une courbe juste derrière sans RP. C'est vrai que dans ce cas, le rayon de la courbe n'est pas tout petit mais ça arrive (notamment pour les tout petits changement direction). Je cherchais plutôt à savoir comment ça se passe dans ce cas-là : sur quel critère on se base p
×
×
  • Créer...