Aller au contenu

PLANONYME

Membre
  • Compteur de contenus

    1 941
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

PLANONYME a gagné pour la dernière fois le 18 juillet 2016

PLANONYME a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

2 540 Explosif

2 abonnés

À propos de PLANONYME

Infos Métier

  • Entreprise
    -
  • Service
    En retraite
  • Métier & Lieu
    toute la carrière à PARIS MONTPARNASSE

Visiteurs récents du profil

8 256 visualisations du profil
  1. J'avais vu passer une pétition sur un autre réseau social de cheminot(e). Je m'étais d'ailleurs interrogé que cette pétition soit adressée à la Maire de la commune et non pas à une direction quelconque de la SNCF. Reste que des cabinets médicaux qui ferment, il y en a déjà eu et il y en aura d'autres (*). Il y a certainement un raisonnement, une logique (?) de l'entreprise derrière. Peut-être qu'il y a un autre cabinet médical pas loin et qu'elle considère que celui-là fait plus ou moins doublon. Je ne connais pas le site. Toi, Pascal45 qui est de par là-bas, tu sauras nous dire.
  2. Le refus de la commission ne pourrait venir que de ce que l'agent en voie de réforme ferait remonter comme informations (en ce sens qu'il conteste alors la mesure envisagée). Pour cela il devra réussir à faire valoir qu'il n'est pas inapte définitif à tout emploi dans l'entreprise et qu'un reclassement était a priori possible, lequel n'a peut-être pas été sérieusement tenté ou qu'un temps suffisant n'a pas été donné au temps. Des éléments à étayer pour faire pencher la commission si tel est le souhait. Mais la décision se prend souvent sur dossier pour peu que des éléments factuels allant dans
  3. Tout ce que je viens de lire à propos des renseignements glanés ici ou là me semble conforme. Sur le cumul avec un revenu d'activité, si la question lui est posée la CPRPSNCF répondra ceci (lettre type) : Lettre type qui dans sa version intégrale comportait d'ailleurs une erreur. Comme quoi ça arrive ! Je n'ai pas repris ci-dessus la partie qui était sujette à caution. Elle évoquait la non acquisition de nouveaux droits dans un autre régime en cas de reprise d'activité. C'est bien la règle générale pour un retraité mais il y a une exception pour un agent réformé. Ce dernier peu
  4. Oui, qu'il ait été effectué avant d'entrer à la SNCF ou après. A l'époque, la règle pour le recrutement au cadre permanent c'était d'être libéré des obligations militaires mais il arrivait que l'entreprise y déroge (des difficultés de recrutement déjà). C'est une disposition du règlement du régime spécial de retraite.
  5. Je crois que c'est une énième variante de ce sujet :
  6. C'est vrai. Certains se sont vieillis pour avoir l'âge minimal requis lors des opérations conjointes de recrutement ONCF / SNCF (qui devait être de 21 ans à l'époque, peut-être 18 ans mais pas moins, je ne saurais trop dire...). D'autres se sont au contraire rajeunis pour avoir un meilleur profil pour les sélectionneurs. Et puis l'état-civil marocain de l'époque, c'était parfois un peu spécial et pas très fiable. La plupart de nos collègues marocains étaient d'ailleurs des "présumés nés en ...".
  7. En mode humour : On vous paie pour ça ? Oui, euh non... Enfin, pas beaucoup ! (je reprends ça des dialogues d'un film récemment sorti en salles). Ces auxiliaires marocains (c'était une catégorie encore un peu à part parmi les contractuels) ne sont plus en activité aujourd'hui, du fait de leur âge. Entrés dans les années 1970, à l'âge d'une vingtaine d'années, ça leur fait tous plus de 65 ans, voire 70. Il doit y avoir un sujet "Chibanis" sur ce forum quand l'affaire a défrayé la chronique sociale et juridique il y a deux ans en Cour d'appel (le début du contentieux juridique remonta
  8. A la louche, il y aura bien 350 € d'allocations de déplacement par semaine (les lundis et vendredis ne seront probablement pas "complets"). Ce qui devrait permettre de couvrir, je pense, les frais de séjour sur place. Il me semble qu'il est possible d'obtenir une avance (acompte) sur ces allocations de déplacement. Sous toutes réserves car vu de l'extérieur. Il est possible que le barème dont extrait ci-dessus ne soit pas tout à fait à jour et que ce soit quelques dizaines de centimes de plus (tout augmente !). Ça donnera une idée.
  9. Si vous avez ses prénom et nom, envoyez-lui plutôt un courriel.
  10. Je ne vois le sujet que maintenant. Je m'en mêle, même si c'est vu de l'extérieur, car après tout un forum c'est fait pour ça. Je crois savoir que les affectations à l'ELOG national se font par voie de détachement. Et qu'il y a un contrat spécifique pour ça : les conditions de détachement, sa durée, les garanties de retour... à son établissement d'origine. Si le détachement a pris fin, la règle est donc bien le retour à l'établissement d'origine. Il m'est arrivé d'avoir sous les yeux un contrat de détachement concernant l'Elog National. Ce retour était une garantie essentielle.
  11. La pension de réforme est une variante de la pension de retraite, à jouissance immédiate, sans décote, indépendamment de l'âge mais proportionnelle aux seules années effectuées. Administrativement, le réformé restera toujours dans la catégorie des réformés avec ce que de droit comme montant de pension même quand il aura atteint son âge normal de départ à la retraite. Il ne percevra d'ailleurs jamais plus une pension de retraite normale de la SNCF (sauf à imaginer, cas d'école, qu'il ait été réintégré par la suite). S'il touche des pensions de retraite ce sera, au mieux, en fonction des dr
  12. Oui, surtout quand le règlement RH00246 qui est en ligne sur le site de l'agence famille retraités dans la rubrique réglementation indique bien que le support c'est un pass Carmillon dans ce cas (comme tout un chacun des retraités après une carrière normale ou complète). Seule explication, l'affaire est ancienne et au moment de la cessation d'activité un pass Carmillon n'avait pas déjà été édité. La poursuite des droits s'est donc faite avec le support carton et sa vignette annuelle. Le pass Carmillon n'a en effet qu'une ancienneté d'une dizaine d'année. Sous contrôle des "vieux
  13. Après être identifié et connecté, dans la barre de menu, l'avant dernière icone mène la fonction "poser une question" (en rapport nécessairement avec les facilités de circulation, puisque agence famille retraités).
×
×
  • Créer...