Aller au contenu

parisse

Membre
  • Compteur de contenus

    86
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

56 Relevé

À propos de parisse

  • Rang
    Automotrice Z2

Infos Métier

  • Entreprise
    -
  • Service
    non

Visiteurs récents du profil

2 332 visualisations du profil
  1. @Bibloc: la superficie de la Suisse est de 41285 km^2, contre 12011km^2 pour l'ile de France, donc non ce n'est pas comparable! Ce serait plutot avec Rhone-Alpes (sans l'Auvergne, 43698km^2) que la comparaison est pertinente, la Suisse est un peu plus dense que Rhone-Alpes, avec du relief dans les deux cas, mais nettement moins dense que l'Ile de France, ce qui est bien sur un paramètre essentiel si on veut comparer deux systèmes de transport ferroviaire. @Magorino: 7.79 euros/100km sans carte de réduction en France? Certainement pas sur du tarif normal TER ou TGV pro, seul tarif comparable au plein tarif suisse. Donner un seul chiffre n'a guère de sens tant les situations sont différentes. En Suisse, le pourcentage de détenteurs de l'abonnement 1/2 tarif n'a rien à voir avec celui de l'offre équivalente en France (Fréquence 50 1ère France entière).
  2. Le prix donné pour la Suisse de 28.57 euros/100km c'est du plein tarif en seconde. Si on veut comparer ce prix avec la France, il faut comparer avec le plein tarif kilométrique national, voire régional (souvent un peu plus cher), ou le TGV Pro 2nde. On ne trouve alors pas 7.79 euros pour 100km, c'est plutot 17 euros (TER) ou presque 21 euros (TGV Paris-Lyon). Si on veut comparer les 7.79 euros en France avec la Suisse, il faut tenir compte du 1/2 tarif, de l'AG, des prix dégriffés CFF, des cartes journalières (avec ou sans 1/2 tarif), et des conditions d'échange et d'après-vente. Le train est plus cher en Suisse mais certainement pas avec un rapport 4, mais en contrepartie on achète en général son billet le jour meme, on a rarement besoin de réserver, on monte dans le premier train qui va dans la direction souhaitée sans passer par un portique d'embarquement, si on rate un train, on prend le suivant, au plus tard 1 heure après. Malheureusement, tout le contraire de la direction prise par la SNCF depuis plus de 30 ans.
  3. Du coup est-ce autorisé ou pas d'utiliser deux titres de transport dans le meme train ? Si c'est interdit, on ne voit pas bien pourquoi justifier l'interdiction du cas particulier évoqué dans ce fil par l'existence de subventions pour les abonnements de travail. La seule et vraie raison serait de faire payer le client au maximum, et de mon point de vue ce serait une clause abusive. Est-ce une spécificité francaise?
  4. On peut avoir interet à utiliser 2 titres dans un meme train: la tarification TGV fait que si un petit morceau de votre trajet se trouve sur un segment déjà très occupé, alors on paie l'ensemble du trajet au tarif fort. Ou bien le tarif Prems n'est pas proposé sur l'ensemble du trajet, il manque une petite partie (par exemple Lyon-Metz mais pas Lyon-Thionville). Ou bien on effectue un aller-retour au tarif week-end qu'on complète sur un des trajets parce qu'on ne part pas/arrive pas exactement a la meme gare. Si j'ai bien compris la restriction sur l'abonnement de travail ne s'applique pas ici et c'est donc possible. Mais il me semblait avoir lu quelque part qu'on ne pouvait pas utiliser 2 titres de transport sur un meme train, d'où ma question.
  5. C'est parfaitement normal que ca soit difficile à expliquer puisque ca n'est absolument pas logique. Ce qui est étonnant c'est que personne n'ait jamais contesté cette clause comme étant une clause abusive. Existe-t-il une clause analogue qui interdise d'utiliser deux billets sur un meme train à des tarifs différents ?
  6. Bien sur que si il faut avoir peur de l'avenir. Si la loi n'impose pas la possibilité d'avoir des billets combinés, il n'y aura plus de billets combinés et tous les trajets en correspondances TGV/TER seront sans filets. C'est exactement ce qui se passe avec les ouigo. C'est facile de dire qu'on essaie de gratter sur le prix avec un billet combiné lorsqu'on n'a pas soi-meme besoin de faire des trajets avec correspondances. Mais si on habite Grenoble par exemple, qui n'est quand meme pas un trou perdu, on a besoin de correspondance TER/TGV pour aller partout, sauf à Paris (et à Lyon St Exupéry).
  7. Vous n'avez pas lu mes messages. Je parle de TER non associe a du TGV. Par exemple Lyon-Grenoble ou Thionville-Epinal. CQFD
  8. Il n'est pas possible d'obtenir sur VSC (ni sur trainline) le tarif week-end pour des trajets TER (non associes a du TGV) dans les regions Grand Est et Rhone Alpes Auvergne (et probablement aussi Bourgogne Franche Comte). Le tarif propose est le plein tarif. CQFD
  9. En effet il est probable que les cartes commerciales, a commencer par la carte week-end, ne donnent bientot plus de reduction sur TER. Mais au moins ce sera indique clairement, alors que la on est dans une situation hypocrite ou on vous presente des conditions interessantes (une seule carte valable pour toutes les regions) mais avec des contraintes qu'on ne decouvre qu'apres l'achat (achat obligatoire au guichet qui est de plus en plus difficile a trouver).
  10. Personne n'a jamais pretendu avoir tout pour rien. Quand on paye son billet TER au tarif week-end, on a 25 ou 50% de reduction, pas 100%, on paye un prix fixe independant de la date d'achat, il n'y a pas de YM sur TER. Mais quand on a paye sa carte week-end, on devrait pouvoir acheter un billet a ce tarif, avec la souplesse qui va avec (validite du billet de 2 mois comme ca a ete toujours le cas), et ce sans etre contraint de chercher un improbable guichet encore ouvert.
  11. Week-end est le nom qui a remplace Escapades lorsque la condition week-end s'est assouplie, mais je ne pense pas qu'il a jamais ete question de limiter la reduction a un seul week-end, l'idee etant un depart loisirs avec au moins une partie de week-end sur place pour eviter une utilisation par la clientele pro. Je ne comprends pas comment imposer un jour de depart permettrait de prevoir le dimensionnement des rames TER par TER, a moins d'imposer aussi l'horaire, mais la on devient fou en terme de rigidite. La reduction de la validite de 2 mois a 1 semaine (ou 1 jour en dematerialise) des billets ouverts (sauf au tarif week-end) ne peut pas servir pas a cela, je pense que c'est une adaptation du dispositif anti-fraude a la baisse du nombre de controleurs dans les rames TER. Quant aux Suisses, des qu'ils font plus de 4 trajets par an environ, ils ont interet a acheter l'abonnement 1/2 tarif (qui donne aussi 1/2 tarif sur les autres TC). Donc ils achetent en majorite des billets 1/2 tarif entierement flexibles (voire l'abonnement general ou la carte journee). De plus les billets degriffes a tarif de type prems sont vendus pour un aller simple jusqu'a 1 heure avant le depart, ce qui est tres different de la politique de petits prix SNCF.
  12. Quand je pars en week-end, je ne sais pas forcement si je vais rentrer le dimanche soir ou le lundi matin. Quand je pars en vacances 1 ou 2 semaines je ne sais pas a 1 ou 2 jours pres quand je vais rentrer. Ce n'est pas parce que vous etes toujours capable de prevoir au jour pres vos week-ends et vacances que c'est vrai pour tout le monde. On avait de la souplesse pour un usage que j'estime parfaitement legitime, on nous la retire, et quand on s'en plaint, on se fait accuser de gratter partout, c'est vraiment le monde a l'envers.
  13. Si on doit choisir sa date de retour lors de l'achat, c'est tres rigide. L'interet du billet cartonne aller-retour, c'est la souplesse, on peut monter dans n'importe quel TER pendant 2 mois (pourvu de respecter la condition aller-retour et la periode), il faudrait donc pouvoir choisir sa date de retour librement en dematerialise! Mais meme en fixant la date de retour le jour de l'aller, ca n'a pas l'air d'etre a l'ordre du jour.
  14. Je ne vois nulle part la carte week-end dans le menu deroulant des cartes sur https://www.ter.sncf.com/auvergne-rhone-alpes/horaires/recherche Il n'est pas possible d'acheter un billet TER Basel-Mulhouse ou Geneve-Grenoble sur le site CFF depuis quelques mois (ce qui n'est quand meme pas exotique), le ticket-shop affiche une erreur. Il est tout a fait possible d'acheter un billet dematerialise Basel-Paris sur un TGV Lyria direct, pourquoi doit-on acheter un billet cartonne si on fait une correspondance a Mulhouse? Inversement, il n'est pas possible d'acheter un billet cartonne Basel-Strasbourg en TER, en particulier aller-retour avec reduction carte week-end. C'est quand meme curieux non? Ensuite, j'ai bien conscience que ca coute plus cher d'emettre des billets cartonnes, mais si on supprime cette possibilite sur Internet, la moindre des choses devrait etre de proposer un service equivalent dematerialise prenant en compte l'ensemble des reductions. Ici c'est disons de l'amateurisme (ce qui expliquerait que les CFF ne puissent plus emettre de billets TER vers les regions Grand Est ou Rhone-Alpes), avec peut-etre en plus du mepris pour les porteurs de cartes week-end
  15. @jackv: alors on est d'accord qu'il ne s'agit pas d'un theme discute explicitement aux elections? @capelanbrest: le billet cartonne aller-retour au tarif week-end est valable 61 jours. Le billet dematerialise TER est valable un jour. C'est beaucoup plus complique d'implementer une methode permettant a un client d'acheter un billet dematerialise aller-retour avec condition week-end si on lui laisse la liberte du billet cartonne. C'est plus simple de conserver le billet cartonne au guichet avec des contraintes de plus en plus fortes. C'est sans doute pour la meme raison que la SNCF ne delivre pas de billet dematerialise TER+TGV au depart de Bale ou Geneve, comme il n'y a pas de bornes pour retirer des billets cartonnes, cela incite tres fortement les Suisses a prendre des TGV Lyria.
×
×
  • Créer...