Jump to content

parisse

Membre
  • Content Count

    104
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

67 Relevé

About parisse

  • Rank
    Automotrice AGC

Infos Métier

  • Entreprise
    -
  • Service
    non

Recent Profile Visitors

2858 profile views
  1. C'est vous qui le dites... mais meme si c'est vrai, je préfère faire le trajet en train qu'en autocar comme maintenant, la sécurité sera de toutes facons toujours meilleure en train qu'en car, ainsi que le temps de parcours et le confort. On peut aussi supposer que l'exploitation se fera en agent seul, source d'économie non négligeable dans les couts d'exploitation. Bref, il faut etre pragmatique sinon toutes les petites lignes fermeront.
  2. J'ai beaucoup plus confiance en la région Grand Est (grace à l'influence de l'ancienne région Alsace) pour proposer des solutions de transport ferroviaire qu'en l'Etat et la SNCF. D'ailleurs les couts de travaux de rénovation pour St Dié-Epinal ont baissé: on est passé de 30 millions d'euros à 21, il me semble assez probable que le devis initialement présenté était volontairement gonflé pour faire peur aux élus, avec comme objectif la fermeture définitive de la ligne.
  3. Je ne vois pas ce qui permet de l'affirmer. Comme indiqué dans mon message précédent, on inverse les causes et les conséquences. C'est d'abord parce que les correspondances sont mal ou pas organisées en France et que les trajets avec correspondances sont peu visibles ou plus vendus qu'il y en a peu. Si les fréquences sont suffisantes et les correspondances correctes, les gens acceptent de faire les parcours d'approche en transport en commun, c'est le cas dans l'aérien, il n'y a pas de raison que ce soit différent dans le ferroviaire, ca devrait plutot etre le contraire en fait, la correspondance TER/TER est en général plus simple, et TER/TGV aussi quand il n'y a pas d'obstacles ajoutés artificillement (embarquement, ou long détour comme à Valence TGV).
  4. Il est bien évident que ce n'est pas plus compliqué de vendre un billet en 4 segments qu'en 3 (et l'interface utilisateur de oui a déjà tout ce qu'il faut pour laisser les utilisateurs choisir le nombre maximal de correspondances souhaitées), c'est donc une volonté délibérée des dirigeants de la SNCF d'empecher ce type de billets. On peut imaginer plusieurs raisons: ne pas avoir à assurer la garantie voyage parce que la régularité est mauvaise en est une, faire passer par Paris en est une autre (sans parler de la fixette de certains dirigeants d'imiter à tout prix l'avion), ne vendre que du point à point TGV... On peut aussi s'interroger sur la présentation de ce type de billets comme étant un marché de niche. Est-ce qu'on n'inverse pas les causes et les effets? Obtenir ce genre de billets était compliqué et surtout nécessitait de savoir que c'était possible et de venir au guichet avec les horaires (vu que le moteur de recherche au guichet ne les affiche pas plus que sur Internet, et sauf à tomber sur un employé connaissant bien la géographie ferroviaire), alors rien d'étonnant à ce que peu de clients en achètent. A l'inverse, si les moteurs de recherche de trajets sur oui et trainline pouvaient proposer de choisir "le moins cher" (au lieu du plus court en temps, au prix de 3 correspondances), est-ce que cela resterait un marché de niche? Est-ce que ca ne pourrait pas ramener vers le train des gens qui se déplacent autrement aujourd'hui, soit parce que les trajets en TGV via Paris sont trop chers, soit parce qu'aucune solution ne leur est proposée au départ/arrivée de la gare la plus proche?
  5. Il y a quand meme une différence de taille entre ce qui se passe dans le ferroviaire et ce qui se passe dans un hypermarché. Si la politique commerciale de l'hyper ne me convient pas, je peux aller voir chez la concurrence. Ce qui n'est pas le cas dans le ferroviaire, les solutions de transport alternatives mises en avant comme les cars Macron ou l'avion sont incomparables en terme de desserte fine du territoire sans meme parler de leur cout environnemental. Je pense donc qu'il s'agit d'une question de politique d'aménagement du territoire et de transition énergétique, dont le législateur devrait s'emparer (en profitant par exemple de l'ouverture à la concurrence) pour imposer la possibilité d'obtenir un billet unique avec plusieurs segments éventuellement chez plusieurs transporteurs, et sans possibilité pour un transporteur de mettre des limitations artificielles (il est bien évident que proposer plus que 3 segments ne coute rien en termes techniques, on pourrait s'inspirer de ce qui se passe en Suisse). S'il est confirmé qu'il n'est plus possible d'obtenir un trajet TER+TER+TGV+TER à un guichet, cela me semble assimilable à un refus de vente. Malheureusement, les législateurs prennent rarement les TER...
  6. Avec une carte commerciale de réduction, sur ce trajet, l'aller revient entre 50 et 60 euros (prix en 1ère avec un peu d'anticipation), environ 10 centimes euros/km, je ne pense pas qu'on puisse dire que c'est hors de prix. Bien sur, on peut trouver des prix au kilomètre moins cher, mais avec des offres qui ne desservent pas finement le territoire ou/et bien moins confortables, contrairement à une offre TGV+TER. Si on doit demander à quelqu'un de venir vous chercher à 50 ou 100km du lieu où vous avez le départ ou l'arrivée en low-cost, il faut tenir compte du cout de déplacement AR de cette personne. Si on conduit son propre véhicule (ce que tout le monde ne peut pas faire), le cout est de l'ordre de 25 à 30 centimes/km tout compris, avec la fatigue en plus alors que dans le TGV en 1ère je peux lire, somnoler ou travailler. Et de toutes facons, faire le trajet en train, c'est quand meme plus éco-responsable!
  7. En fait, le meilleur temps de trajet c'est en 7h11: départ de Grenoble à 8h22, arrivée à 15h33 en changeant à Lyon, Mulhouse et Sélestat (le dimanche on peut aller légèrement plus vite via Paris en 6h35, mais si je peux éviter un changement à Paris...). Je préfère partir 1h plus tard, car les risques de correspondances manquées sont plus faibles (en particulier un risque d'attendre 2h à Sélestat). Ca ne me dérange pas de faire un trajet de 8h en train pour partir en vacances, avec un bon bouquin. C'est bien plus confortable qu'en voiture (de toutes facons je ne conduis pas), et les prix sont raisonnables. Le succès des low cost devrait faire réfléchir la SNCF (au-delà du seul développement de Ouigo) à la question des 2 correspondances maximum. Surtout qu'une correspondance à Paris (ce qui est souvent proposé sur les trajets province-province) ce n'est pas la meme chose qu'une correspondance dans une meme gare. Gagner 1/2h ou meme 1h sur un trajet en passant par Paris et en payant nettement plus cher n'intéresse pas forcément tout le monde, surtout si c'est sur un trajet de 7h minimum. On va dans le mauvais sens s'il n'est plus possible d'acheter un billet en 4 ou 5 segments à un guichet. Au contraire, il devrait etre possible d'acheter ce genre de billets sur Internet, et de pouvoir y choisir le billet "le moins cher".
  8. Peut-on encore acheter à un guichet un trajet TER+TER+TGV+TER? Un trajet TER+TER+TGV+TER+TER? Le tout sur un seul billet bien sur, pour pouvoir bénéficier de la dégressivité tarifaire, des réductions à contrainte aller-retour et de la garantie voyage (particulièrement importante en cas de grève). Exemple: Grenoble 9h22-Lyon Part Dieu 10h44/11h16 Macon 12h04/12h14 Strasbourg 15h54/16h55 St Dié 18h39 Grenoble 9h22-Lyon Part Dieu 10h44/11h16 Macon 12h04/12h14 Colmar 15h25/15h36 Sélestat 15h47/16h22 St Dié 17h33
  9. Oui, mais il est toutefois impossible d'acheter un aller-retour avec tarif TER avantage+international, par exemple Grenoble-Lausanne, alors que c'est possible avec la carte week-end.
  10. J'ai sous les yeux un billet de train datant de 2 ou 3 ans St Léonard 13h41-Epinal 14h38, donc 57 minutes de St Léonard à Epinal, on ajoute 8 minutes pour St Léonard-St Dié, ca nous fait 1h5 minutes. Avec les ralentissements en moins, il me semble possible de faire le trajet St Dié-Epinal en 1 heure en desservant les arrets habituels. Je ne vois pas l'interet de mettre en avant un temps de 53 minutes en desservant uniquement Bruyères, au détriment des autres arrets, ni d'avoir des trains ominubus vs directs sur un nombre de liaisons qui ne dépassera sans doute pas la dizaine. Par contre, il faudra faire un peu de pub pour que les habitants connaissent l'existence de la gare la plus proche de chez eux.
  11. Quand on lit les détails, le temps de 53 minutes annoncé serait avec un unique arret à Bruyères et 5 AR par jour. Mais alors quid des autres gares de la ligne? Il vaut beaucoup mieux conserver un temps de parcours de quelques minutes de plus et desservir les gares intermédiaires, on ne va quand meme pas conserver des cars omnibus en parallèle! Et 5 AR par jour c'est vraiment peu: 2 le matin, 1 vers midi, 2 le soir, insuffisant pour capter des clients au-delà des captifs. Vu le cout de la rénovation, il faudrait plutot envisager une dizaine d'AR (au moins 8 en tout cas) si on veut avoir un minimum de fréquentation.
  12. Concernant les politiques de transports, mon insatisfaction ne concerne pas que les cartes de réduction loin de là, mais tout le système de transports en commun francais qui n'a aucune gouvernance et est en train d'éclater encore plus, alors que c'est le contraire qui est souhaitable si on veut diminuer notre dépendance à la bagnole. En France, il est essentiellement impossible d'avoir un titre de transport unique de porte à porte, or c'est un obstacle important au développement des TC, et que l'on pourrait résoudre sans investissements importants (en tout cas sans investissements comparables aux infrastructures/matériel). En Suisse, je peux acheter un unique billet de porte à porte (i.e. comprenant les trajets en bus urbains, des trajets en auto postale, des trajets en train de différentes entreprises ferroviaires avec autant de correspondances que nécessaire et non cette limitation absurde à 2 correspondances imposée par la SNCF hors guichets), avec aussi une unique carte de réduction valable partout (chaque transporteur peut bien sur adapter la réduction pour son réseau). En France, il faudrait faire de meme pour inciter l'usage des TC. Meme en-dehors de toute considération environnementale, je pense que tout le monde y gagnerait, les clients comme les transporteurs, ces derniers tout simplement parce que la simplicité augmenterait le nombre de passagers : il y a plusieurs facons d'avoir plus de clients, la concurrence entre TC en est une, prendre des parts de marché aux autres modes (en particulier la bagnole et l'avion bien plus polluants) en est une autre. Sur la carte avantage week-end, bien sur que c'est un bug, puisqu'on peut obtenir la réduction à un guichet.
  13. N'importe quoi. Je souhaite juste pouvoir voyager simplement (donc avec une seule carte de réduction valable partout, et pas une par région et une pour les trajets nationaux), comme c'était le cas il y a peu. Je préfère payer une unique carte plus cher (par exemple 100 euros), plutot que de devoir trimbaler 3 cartes pour le meme prix et risquer d'en oublier une. Ensuite, je ne suis pas sur d'avoir bien compris, pensez-vous, ADC01 ou/et capenlanbrest, que c'est un privilège de pouvoir acheter une carte de réduction et qu'il faudrait l'abolir ? Enfin, pour en revenir au premier post de ce fil, ce serait souhaitable qu'on corrige enfin le(s) bug(s) qui affectent le choix des trajets avec la carte Avantage week-end, ca fait quand meme bientot 2 mois que cette carte existe et que le problème a été signalé. On frise la publicité mensongère.
  14. Et pourtant ADC01, il y a des pays où une unique carte permet d'avoir des réductions chez plusieurs sociétés de transport ferroviaire, il suffit d'avoir un protocole pour répartir les recettes entre les différents transporteurs. Evidemment, ce sont des pays développés en terme de transports en commun, alors que la France est en train de revenir à des concepts qui font moyenageux, avec des baronnies indépendantes (les régions) et bientot plus rien pour les coordonner. Personnellement, j'ai 3 cartes de réduction (2 régionales, et 1 nationale), alors qu'il y a quelques années une seule suffisait.
  15. Si j'ai bien compris, pour les trajets *en correspondance avec TGV ou Intercité*, la réduction est encore la meme partout sur les segments TER (application du calendrier bleu/blanc). Or c'est eux qui posent problème, il n'y aura pas d'indisponibilité si l'aller est en TER sec et le retour aussi. Donc il devrait etre facile d'utiliser la solution provisoire "faire comme avec l'ancienne carte week-end en remplacant 25 par 30" en attendant d'avoir une solution qui tient compte des nouvelles règles, plutot que d'avoir des retours indisponibles. Et c'est quand meme pas sorcier de tenir compte des nouvelles règles, meme sur TER sec, il suffit d'associer à chaque gare sa région et de comparer les régions des O/D. J'ai quand meme du mal à croire qu'il n'y a pas disons une certaine désinvolture...
×
×
  • Create New...