Aller au contenu

gilles_tagada

Membre
  • Compteur de contenus

    1 079
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

629 Explosif

À propos de gilles_tagada

  • Rang
    Orient Express

Infos Personnelles

  • Ville
    Toulon

Infos Métier

  • Entreprise
    associationfr
  • Service
    non

Me Contacter

Visiteurs récents du profil

10 275 visualisations du profil
  1. La pression de serrage max des CF varie selon les engins. Elle est indiquée dans la fiche de visite "vérification des freins". Je connais au moins une série (X4900) où la pression max aux CF est 6,1 bars.
  2. Le 2204 est désormais autorisé RFN. Il va sortir de la ligne Carnoules - Gardanne pour Avignon dans un premier temps puis Veynes-Dévoluy.
  3. Samedi 6 juillet, https://www.nimes-tourisme.com/fr/a-voir-a-faire/visites-guidees/produit/voyage-avec-le-cevenol.html
  4. Il reste tout de même le volontariat civil. Et peut-être que le service national universel sera admis.
  5. Je ne suis pas certain que "personnel SNCF" et "ayant-droit SNCF" soit la même chose.
  6. L'ATTCV organise un photo-train avec le X2825 arrivé en juillet dernier : https://attcv.fr/reserver/sel_train.php?id_train=14
  7. Non, ce n'est pas tordu. Seules sont prises en compte les durées correspondant au service national. Les périodes d'engagement volontaire ne sont pas comptées.
  8. Le texte de BB 27000 est argumenté et très intéressant. Mais, à mon avis, il oublie une chose : si, aujourd'hui, des dessertes déficitaires sont maintenues, ce n'est pas grâce à la SNCF, mais bien aux différentes AOT (état et régions) qui en assurent le financement. Il suffit de voir la rapidité avec laquelle la SNCF supprime les services déficitaires lorsqu'il n'y a pas de convention de financement : les auto-trains sont déficitaires? Hop, supprimés. Les TGV au départ ou à destination de certaines "petites" gares sont déficitaires? Hop, desserte réduite voire supprimée... SNCF n'est pas, et n'a probablement jamais été, une entreprise de service public : elle n'a fait qu'appliquer les décisions, à condition d'être payée pour cela. Autre point sur lequel il se trompe : une SA peut être chargée par la loi d'assurer une mission de service public. C'est le cas d'Orange qui de part la loi doit assurer des missions de service public, en particulier l'entretien du réseau cuivre, et plus généralement l'accès au réseau téléphonique pour le même prix quel que soit l'endroit où on habite.
  9. En tant que contribuable, même si une partie de cet argent finit dans la poche d'actionnaires, je préfère que la région ait le choix de prendre tel ou tel prestataire en se basant sur des éléments objectifs, comme le prix demandé, la fréquence, le service aux voyageurs, plutôt que de se voir imposer le prix, le service, la fréquence sans avoir son mot à dire et sans avoir les éléments concrets permettant de justifier la facture. Parce que, en tant que contribuable, quand la région dépense mes impôts, je souhaite pouvoir savoir à quoi cet argent est dépensé. Si, avec l'ouverture à la concurrence, d'autres entreprises proposent le même service pour moins cher, j’applaudis! Si, avec l'ouverture à la concurrence, pour le même prix, on obtient un service amélioré, j'applaudis! Et si, avec l'ouverture à la concurrence, aucune entreprise autre n'est capable de proposer un service de même niveau pour le même prix, la SNCF conservera le marché et j'applaudis aussi parce que la région aura pu faire son choix parmi les différentes propositions.
  10. "Choisi"? La SNCF ne laisse pas vraiment le choix aux régions! C'est soit vous payez, soit on laisse le matos pourrir! Quitte, comme cela s'est passé avec certains engins de TER PACA, à les envoyer en modernisation et à les garer dès leur retour sur un faisceau abandonné pour que les casseurs et les taggueurs puissent s'en donner à cœur joie! Quelle belle excuse ensuite pour les radier... Ils n'ont pas transporté un seul voyageur après leur modernisation.
  11. Pour revenir aux trains Zou! de la Région Sud-PACA, ça va hérisser le poil de nombreux participants à cette discussion, mais si nouvel exploitant il y a, la propriété des matériels roulants (voire de certains centres d'entretien) sera transférée à la région et ils seront mis à disposition du nouvel exploitant. Pourquoi? Tout simplement parce que, depuis de nombreuses années, Mobilités ne paie plus l'achat du matériel TER, n'en paie plus les modernisations. Elle les refacture aux régions (à l'Etat pour les TET). Et dans certains cas (à Cannes ou à Marseille par exemple), c'est aussi la Région qui doit payer la construction des installations destinées à entretenir le nouveau matériel.
  12. Cette obligation de reclassement n'est-elle pas dans le code du travail (art L1226-2 à L1226-4-3)? Et ne concerne-t-elle pas tous les salariés?
  13. Bonjour, Tant qu'à publier un texte, pourquoi ne pas publier le texte "officiel" tel qu'il a été publié au JO, plutôt qu'un projet qui peut (ou pas) avoir été modifié depuis... : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2019/4/25/TRAT1833101D/jo/texte Et quelques explications seraient les bienvenues, en particulier, il serait intéressant que vous expliquiez en quoi la possibilité donnée aux employeurs de licencier des salariés au statut inaptes médical, "va faire mal"... En effet, ce n'est que la simple transposition de ce qui est déjà le cas à la SNCF. Ce décret ne change strictement rien.
  14. Sauf que depuis, les choses ont évolué : dans le projet de loi mobilités, un amendement du gouvernement a été adopté par le Sénat prévoyant un "transfert de gestion" des " lignes d’intérêt local ou régional à faible trafic du réseau ferré national" (article 46bis).
  15. Pour revenir au sujet principal, le déclin des trains de nuit, il est clair pour moi que la principale cause est l'évolution de la société. Les voyageurs de 2019 ne sont plus ceux des années 50/60. En Autriche, on voit une société qui relance les trains de nuit. Pensez-vous que la SNCF proposerait à l'Etat de suivre cet exemple? Non. Lors de la fermeture pour 8 mois de la ligne, pensez-vous que la SNCF proposerait à l'Etat de réorganiser le service? Non. Mon impression, vu de l'extérieur, est que le système, l'organisation actuelle est à bout de souffle : la SNCF, avec ses lourdeurs et ses rigidités, n'est plus en mesure de s'adapter aux évolutions de la société. Elle donne l'impression d'un dinosaure attendant passivement la météorite géante qui va provoquer son extinction, pas celle d'une société prête à s'adapter aux conditions du moment pour survivre, se développer et ainsi mieux répondre aux besoins des voyageurs!
×
×
  • Créer...