Aller au contenu

Cyril83

Membre
  • Compteur de contenus

    3 625
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    10

Cyril83 a gagné pour la dernière fois le 1 décembre 2013

Cyril83 a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

1 229 Explosif

À propos de Cyril83

  • Rang
    Usager lambda

Infos Personnelles

  • Ville
    Paris

Infos Métier

  • Entreprise
    publique (hors transports)

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. J'espère qu'au moins, tu n'as pas été bloqué par les gilets jaunes ou par les activistes anti-réchauffement climatique ?
  2. Le Monde nous apprend qu'un fraudeur a malheureusement cessé définitivement de frauder : https://mobile.lemonde.fr/idees/article/2018/08/08/la-prison-une-humiliation-pour-la-republique_5340462_3232.html
  3. Justement, moi, dans la vie, j'ai appris à voir le côté positif des choses. Bien sûr, il faut s'attendre à assister bientôt (disons d'ici quelques années, on compte sur Fillon ou Macron pour accélérer le processus) à la circulation du dernier train de fret, à la circulation de la dernière rame tractée, à la circulation du dernier train non-TER et non-TGV, à la dernière circulation de la SNCF, à la fermeture du dernier dépôt, etc... Mais il ne faut pas perdre de vue que chacun de ces évènements aura un caractère résolument festif et sera l'occasion d'une grande revoyure des membres de cheminots.net. Des revoyures auxquelles il n'aura jamais été aussi facile de se rendre, grâce aux nombreux moyens de transports (Ouibus, Blablacar, Uber, trottinette partagée, pousse-pousse de location...) rapides et compétitifs que l'on ne soupçonnait pas il y a ne serait-ce que dix ans. Libre à chacun, ensuite, de jouer les vieux cons aigris en récitant l'éternel couplet "c'était mieux avant". On ne changera jamais les pleurnichards qui n'ont pas digéré la disparition de la locomotive à vapeur. La route est droite mais la pente est forte, l'essentiel est de garder la "positive attitude".
  4. Le plus gros inconvénient est surtout qu'entre visiter les "vrais" monuments et les lieux normalement inaccessibles de la RATP et de la SNCF, il faut choisir, puisque tout a lieu le même week end. Visiblement rien cette année, mais j'espère que j'aurai un jour l'occasion de monter sur la tour de l'horloge. Je note aussi que la RATP ne propose aucune visite de PCC, comme c'était pourtant toujours le cas jusqu'à présent. La traditionnelle "enquête du M" se tiendra pour sa part dans un endroit clos. Difficile de ne pas faire le lien avec les évènements de ces derniers mois... Quant au réservoir de Montsouris qui avait ouvert en 2014, il n'est certainement pas près de pouvoir être visité à nouveau.
  5. A partir du moment où la gare de Bercy devient "gare de Bercy Pays d'Auvergne", il serait surprenant que les Paris - Clermont soient transférés ailleurs. Ils partiraient où ?
  6. Que Wauquiez et/ou la SNCF jettent l'argent par la fenêtre pour refaire tout un stock de pancartes sérigraphiés "Gare de Bercy Bourgogne Pays d'Auvergne et d'ailleurs encore", pourquoi pas après tout. La seule chose qui importe c'est que surtout, les Paris - Clermont continuent de partir et d'arriver de Bercy. Parce qu'elle est quand même vachement bien située, cette gare. Enfin en tout cas, elle est beaucoup plus proche de chez moi que la gare de Lyon. Et je ne vois pas l'intérêt de polémiquer sur l'accès à la station de métro, puisque je n'ai pas besoin de prendre le métro pour être en 20 minutes à la gare depuis chez moi.
  7. C'est quand même chouette que SNCF mobilités arrive à immobiliser une BB 26000 pendant des mois, sans doute grâce à la réduction du trafic permise par la salutaire mise en place de Ouibus et de ses concurrents.
  8. Sauf mauvaise compréhension de ma part, cette affaire, qui avait été médiatisée en son temps, ne correspond pas à la question posée dans ce sujet. Il faut distinguer la prise en charge de l'indemnisation. C'est uniquement ce dernier point qui semble avoir été tranché par la cour d'appel de Paris, pour une raison assez simple à comprendre dans le cas d'espèce : quand le client est arrivé à la gare de Lyon, il avait déjà l'assurance de ne pas être à l'heure à Nîmes, donc son déplacement avait perdu son objet et il se moquait bien de pouvoir le mener à son terme (ce qui est l'objet de la prise en charge : permettre au voyageur victime d'une rupture de correspondance de parvenir à destination, si besoin en taxi). Sur le fond, il me semble que cette décision va à l'encontre d'un principe énoncé par la Cour de cassation (qui a tranché - peut-être même dans ce dossier précis ? - grosso modo que la SNCF n'a pas à s'occuper de la vie de ses clients, peu importe qu'un retard de train leur fasse perdre beaucoup d'argent), mais je n'ai pas une connaissance assez fine de l'évolution de la jurisprudence dans ce domaine pour m'exprimer avec certitude.
  9. L'impression de "rediffusion" est particulièrement pénible.
  10. Je venais de terminer de dîner avec des amis dans le IVème arrondissement quand, une heure après le début des attaques, l'un de mes amis a reçu un appel de l'un de ses frères, militaires. On a décidé de rentrer (moi dans le XVème, eux à Saint-Cloud) sans délai, en contournant la place de l'Hôtel-de-ville et le parvis de Notre-Dame, finissant par tomber sur un taxi rive gauche. (Quelques instants plus tard, le chauffeur nous dira qu'il n'y en a plus que 3 ou 4 libres dans tout Paris, contre une quarantaine un jour "normal".) De manière ininterrompue, dans le sens contraire, des véhicules (innombrables voitures banalisées, SAMU, au moins une camionnette siglée "POLICE - DEMINAGE"...) circulaient à vive allure toutes sirènes hurlantes. À quoi penser ? À la barbarie à l'état pur, la violence aveugle qui tue au hasard des gens qui ne sont pour rien dans quoi que ce soit (les journaux nous donneront bien assez tôt le profil des victimes : étudiant, informaticien, secrétaire dans une PME, technicien à la RATP ou à la SNCF...), au nom d'une "idéologie" quelconque (même si on peut déjà faire quelques suppositions, sur la base d'un modèle purement statistique issu de l'observation des attentats passés, sur les motivations des attaques) qui ressemble fâcheusement au néant ? À tout ce qui va suivre, l'"union nationale" dans ce qu'elle a de meilleur (l'empathie) comme ce qu'elle a de pire (la dissimulation provisoire de tout autre sujet de débat), le risque de la montée de l'extrême droite, les actes imbéciles et racistes de quelques uns, les actes législatifs et réglementaires qui amoindrissent les libertés (alors que la meilleure police du monde ne pourra jamais empêché un illuminé d'importer une kalachnikov depuis quelque pays dans lequel l'état de droit est une notion inconnue, et de faire un "carton" ici ou là ? Au fait de savoir que cela va recommencer, fatalement, implacablement, mais qu'il faut vivre avec, et à vrai dire il m'en faudrait plus pour avoir peur, mais; tout de même, on ne peut pas faire comme si ça n'existait pas ? En tout cas, cela donne comme une très désagréable impression de gueule de bois.Pensées pour les victimes et leurs proches, courage aux secours et à la police.
  11. Si le propos est confirmé (source ?) : pourquoi se priverait-il ? Ce n'est pas Pépy qui risque de le contredire, et pour cause !
  12. Cela ne me viendrait pas à l'idée de plaisanter sur un sujet aussi grave. Un très bon article : http://transports.blog.lemonde.fr/2015/10/23/laccident-mortel-hantise-des-transporteurs-par-autocar/ Extrait :
  13. Je tiens à saluer la position courageuse de N. Mamère, qui s'est prononcé en faveur de la libéralisation des cars, sous réserve d'améliorer le réseau routier. Pour parvenir à cet objectif, des mesures de simplification seront bien sûr nécessaires : je pense notamment à l'allègement des contraintes environnementales qui entravent les travaux routiers (depuis quand la présence d'une sauterelle à sept pattes justifie-t-elle le blocage complet du chantier d'une autoroute à 8 voies ?) et à l'accélération du déclassement des emprises ferroviaires (la plate-forme des lignes ferroviaires situées aux abords des routes, souvent désaffectées et en tout cas de moins en moins utilisées, pourrait être réutilisée pour élargir les routes, en intégrant une piste cyclable).
  14. Les cars "longue distance" empruntent en principe des infrastructures plus grandes donc plus sûres (meilleure visibilité des autres véhicules...). En revanche, cela aurait pu se produire à l'identique avec un car TER remplaçant une ligne fermée pour cause de mauvais état.
  15. J'espère vraiment que les ennemis de la croissance et de l'emploi (syndicats, écolos et j'en passe) ne tenteront pas de faire porter le chapeau au gouvernement, qui a pris des mesures aussi judicieuses que courageuses (abandon de l'écotaxe, développement du transport par cars...) pour en finir avec le gouffre financier que constitue la SNCF.
×
×
  • Créer...