Aller au contenu

frederic g

Membre
  • Compteur de contenus

    52
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

3 Doux

À propos de frederic g

  • Rang
    Talgo Pendular

Infos Métier

  • Entreprise
    -
  • Service
    non

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. frederic g

    BB 67400 à 170 km/h

    Bonjour, Au début des années 80, la SNCF avait testé la Reprise du message (erreur de manip!) Au début des années 80 la SNCF avait testée la BB 67419 à 170 km/h entre Le Man et Nantes. Y aurait-t-il des détails techniques sur les modifications apportées à la machine ? :modification du rapport d'engrenage je suppose, courbe effort vitesse modifée .. Merci de vos réponses
  2. Merci pour cette référence. Maintenant, j'imagine que des essais de freinage avaient été réalisés au début du TGV dans ces conditions extrêmes. Sachant qu'en palier un TGV s'arrête en 3300 mètres environ, (un peu moins en utilisant des semelles d'origine allemande comme indiqué dans ce forum) quel est l'allongement de distance de freinage en rampe de 35 ? Merci fg
  3. Bonsoir, Sur quel secteur y a t-il la plus longue rampe de 35 pour mille sur LGV SNCF et combien mesure-t-elle ? Pendant longtemps il me semble qu'elle était située vers le col de Bois clair dans le Maconnais. Ce record a-t-il été battu sur d'autres secteurs : contournement de Lyon ou plus au sud vers Marseille ou bien encore sur la LGV est ? Merci de vos réponses fg
  4. Bonjour, En regardant sur internet des documents concernant le ferroutage, je me suis aperçu qu'il existait un wagon de ferroutage allemand très proche du modalorh à chargement latéral également : le megaswing. Apparemment ce wagon ne nécessite pas d'installations spécifiques pour l'embarquement des remorques comme pour le modalorh. En tapant sur Youtube megaswing, on peut voir plusieurs vidéos impressionnantes sur la rapidité de mise en oeuvre de ce procédé. Ce wagon est-il exploité à grande échelle outre Rhin sur des lignes de ferroutage ? Ou est-ce plutôt un prototype ? Quel est son coût par rapport au modalorh réputé cher ? Merci de vos réponses fg
  5. Bonjour Dans la presse ferroviaire on fait souvent allusion à la mise en place de la signalisation européenne ERTMS de niveau 1, 2 ou 3, le niveau 3 étant encore à l'état de projet. Mais pour l'ERTMS de niveau 2 il est fait mention depuis peu à une caractéristique supplémentaire qui serait la version la plus moderne : la baseline 3. Que signifie baseline 3 dans ERTMS niveau 2 baseline 3 ? j'imagine qu'il doit y avoir aussi des baseline 1 et 2. Merci de vos réponses. fg
  6. Bonjour, Une petite question de profane pour savoir si j'ai bien compris la nuance entre les 3 systèmes : dans les 3 cas, il s'agit d'appliquer un canton mobile permettant au train de s'espacer non pas de façon fixe mais en fonction de leur vitesse, prélude à la conduite automatique qui permet d'augmenter le débit des lignes : moins ils roulent vite, plus ils peuvent être proches ce qui est intéressant sur des lignes très chargées et en cas de perturbations pour revenir à la normale plus rapidement. - Le CBCT désigne le système qui gère les cirulations via la radio GSM R en continu et des ordinateurs situés au sol et dans le train. - ERTMS niveau 3 utilise le CBCT mais ne doit plus utiliser les circuits de voie et autre système de détection des trains au sol et possède en plus une vocation européenne : n'importe quel train pourrait circuler sur n'importe quelle ligne d'un autre pays équipée de ce système. Il représente le niveau le plus élevé de la performance dans la gestion du trafic et donc le but à atteindre pour les circulations ferroviaires du futur. - Est-ce que NExtEO qui sera mis en oeuvre sur le RER E est-il finalement aussi un CBCT et donc une sorte de ERTMS niveau 3 ? Merci de vos réponses fg
  7. frederic g

    Gabarit plus généreux du TGV duplex océane

    Merci pour ces documents techniques, effectivement les différences sont ténues et ne sont que difficilement perceptibles à l'oeil nu. fg
  8. Bonsoir, En ce moment sur la ligne saint-Pierre des corps Les Aubrais des travaux importants de coupe de la végétation sont en cours le long des voies. Est-ce que ce sont des entreprises privées qui réalisent le travail ou bien la SNCF directement ? Y a-t-il une filière de valorisation de la biomasse ou est-ce que tout est broyé sur place et laissé sur le terrain ? Est-ce qu'une partie du bois est utilisé (chauffage, paillage, pâte à papier...) quand il est intéressant de le faire ? Merci de vos réponses.
  9. frederic g

    Gabarit plus généreux du TGV duplex océane

    Oui, effectivement, la différence ne doit porter que sur quelques cm, non pas de la hauteur totale qui reste de 4m32, mais sur les angles supérieurs des caisses offrant quelques cm de plus en profondeur au niveau des portes bagages des salles supérieures. Merci de vos réponses fg
  10. Bonjour, Quelqu'un aurait-il des documents techniques sur le gabarit du TGV euroduplex océane. Il est écrit un peu partout qu'il possède un gabarit plus généreux en hauteur que duplex plus anciens ce qui améliore le confort dans les salles supérieures. Merci d'avance fg
  11. frederic g

    [TGV Duplex] Sujet Officiel

    Bonsoir, J'ai lu qu'il y avait de petites différences de gabarit au niveau des parties hautes entre l'euroduplex apte à circuler en Europe et les TGV duplex limités au trafic intérieur. Un des deux aurait un gabarit légèrement plus généreux offrant un peu plus de place aux passagers et à leurs bagages dans les salles supérieures. Est-ce vrai ? quelqu'un aurait-il un document technique pour montrer cette différence ? Merci de vos réponses fg
  12. frederic g

    Matériel à essieux orientables

    Merci pour ces réponses. Juste, vous pouvez expliquer les essieux radians ? les TGV en sont-ils équipés ? fg
  13. Bonsoir, Y a-t-il actuellement du matériel à essieux orientables en circulation sur des réseaux de train, métro ou tram ? Suite aux essais du prototype BOA, les rames MF 88 de la RATP en avaient été équipées mais cette technologie s'est s'avérée décevante et coûteux en exploitation et le système a été abandonné par la suite. Quelle était l'origine des problèmes pour les rames parisiennes ? Est-ce définitivement abandonné ? Merci fg
  14. Merci pour vos réponses. Juste une question : combien coûte une traverse et où sont-elles fabriquées ? fg
  15. Bonsoir, Le long des chantiers de renouvellement de voies, on constate que la SNCF remplace ses traverses usagées en bois par des traverses neuves en béton, mais aussi parfois en bois, pour des remplacements plus ponctuels, sur des voies de remisage notamment. Est-ce pour des raisons de prix ? les traverses bois sont-t-elles moins chères que les bétons ?Je croyais que leur durée de vie d'environ 25 ans au lieu de 50 pour les traverses en béton les rendaient obsolètes ! Sont-elles encore traitées à la créosote ? Est-ce pour offrir un débouché à la filière bois en France ? Merci de vos réponses.
×