Aller au contenu

frederic g

Membre
  • Compteur de contenus

    62
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

4 Doux

À propos de frederic g

  • Rang
    Talgo Pendular

Infos Métier

  • Entreprise
    -
  • Service
    non

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Bonjour Je voudrais savoir si la transmission voie machine type TVM 430 est destinée à disparaître au profit de ERTMS niveaux 2 et 3 ? Ou bien si la TVM peut profiter des progrès technologiques pour être améliorée et pourrait encore présenter des avantages par rapport à l'ERTMS ? Merci de vos réponses. fg
  2. Merci pour ces réponses Effectivement, la limitation du débit dépend beaucoup de la mixité des trafics, TER avec arrêts nombreux, marchandises, tgv et rapides sans arrêt. Je repose ma question en terme d'espacement minimum entre 2 trains sans arrêts qui ont la même vmax de 160 km/h sur la ligne (2 tgv qui se suivent sur Marseille Nice par exemple), on ne doit pas être loin d'un espacement à 2 minutes, voire même à 90 secondes, non ? fg
  3. Bonjour, Je voudrais savoir quel est le débit d'une ligne classique (à Vmax = 160 km/h) équipée en ERTMS niveau 2 comme cela sera bientôt le cas sur Marseille Nice ? Il me semble que depuis longtemps pour les grandes lignes équipées du BAL on pouvait espacer les trains rapides de voyageurs toutes les 3 minutes. Avec cette nouvelle signalisation y aura t- il un gain substantiel en condition normale ? Ou peut-être que le gain de temps sera plutôt significatif en cas de retour à la normal après perturbation, d'après ce que j'avais compris ? Merci de vos réponses fg
  4. Bonjour Sur LGV, notamment pour les gares nouvelles situées à la campagne, je crois que la séquence d'arrêt se fait sur un peu plus de 10 km pour ne pas trop user les freins. Combien de temps faut-il approximativement pour s'arrêter entre le début du freinage et l'arrêt ? Pour un freinage d'urgence, on avait vu dans ce forum que l'arrêt se faisait sur 3000 à 3500 mètre selon le type de semelle de frein utilisées et sur une durée qui n'avait pas été précisée mais qui doit être pas beaucoup plus longue que 1 à 1 minute 30. Maintenant, en cas de retard, j'imagine que le conducteur
  5. Merci pour toutes ces précisions, particulièrement celles de On Sight. Une dernière question cependant : quel est le débit d'une ligne classique avec ERTMS niveau 2 par rapport à la signalisation en BAL à 160 ou à 200. D'après ce qui précède, cela doit être à la marge et surtout utile en situation dégradée. fg
  6. Merci pour vos réponses. Je ne savais pas qu'il y avait un redécoupage en sous-canton. Dans ces conditions ERTMS N2 se rapproche sur le principe de la signalisation SACEM du RER A. Non ? fg
  7. Bonjour, Lorsqu'une ligne est modernisée pour être équipée en ERTMS niveau 2, y a-t-il un redécoupage en cantons plus courts de façon à augmenter le débit de la ligne ? Ce sera le cas de Marseille Vintimille et de la LGV1 Paris Lyon et à plus longue échéance pour toutes les lignes électrifiées à fort trafic comme Paris Le Havre. Merci de vos réponses fg
  8. Bonsoir Quel est le prix moyen d'1 km de voie pour tramway (voie simple et voie double) sans compter les autres frais liés aux déviations de réseau et autres embellissements associés à la construction d'un tram ? Est-ce que la méthode APPITRACK d'Alstom, initialement créée pour abaisser le coût de l'infrastructure (pas besoin de traverses) a réellement diminué le coût de la voie ? En lisant la presse spécialisée, j'ai plutôt l'impression que cette technique a permis d'aller plus vite. A moins que les autres méthodes de poses plus classiques avec traverses aient elles aussi fait des p
  9. Merci pour ces réponses. Une dernière chose : quand on compare ertms niveau 2 et le SACEM du RER A on voit des ressemblances si ce n'est qu'il y a un sous découpage des cantons en sous-cantons à l'approche des stations pour le SACEM. Est-ce que le débit d'une ligne équipée en ERTMS niveau 2 (comme prochainement entre Marseille et Vintimille) se rapprocherait de celui équipé du SACEM près des gares, là où la vitesse est faible ? fg
  10. Bonsoir Avec l'ERTMS niveau 2, pour gérer l'espacement entre les trains et éviter les rattrapages, est-ce que la transmission se fait toujours par l'intermédiaire d'un poste de commande (trains ==> poste de commande ==> autres trains sur la ligne) ou bien le train peut-il directement transmettre sa position aux autres trains qui se trouvent sur la même ligne ou qu'il croise ? Merci de la précision fg
  11. Bonjour, Au début des années 80, la SNCF avait testé la Reprise du message (erreur de manip!) Au début des années 80 la SNCF avait testée la BB 67419 à 170 km/h entre Le Man et Nantes. Y aurait-t-il des détails techniques sur les modifications apportées à la machine ? :modification du rapport d'engrenage je suppose, courbe effort vitesse modifée .. Merci de vos réponses
  12. Merci pour cette référence. Maintenant, j'imagine que des essais de freinage avaient été réalisés au début du TGV dans ces conditions extrêmes. Sachant qu'en palier un TGV s'arrête en 3300 mètres environ, (un peu moins en utilisant des semelles d'origine allemande comme indiqué dans ce forum) quel est l'allongement de distance de freinage en rampe de 35 ? Merci fg
  13. Bonsoir, Sur quel secteur y a t-il la plus longue rampe de 35 pour mille sur LGV SNCF et combien mesure-t-elle ? Pendant longtemps il me semble qu'elle était située vers le col de Bois clair dans le Maconnais. Ce record a-t-il été battu sur d'autres secteurs : contournement de Lyon ou plus au sud vers Marseille ou bien encore sur la LGV est ? Merci de vos réponses fg
  14. Bonjour, En regardant sur internet des documents concernant le ferroutage, je me suis aperçu qu'il existait un wagon de ferroutage allemand très proche du modalorh à chargement latéral également : le megaswing. Apparemment ce wagon ne nécessite pas d'installations spécifiques pour l'embarquement des remorques comme pour le modalorh. En tapant sur Youtube megaswing, on peut voir plusieurs vidéos impressionnantes sur la rapidité de mise en oeuvre de ce procédé. Ce wagon est-il exploité à grande échelle outre Rhin sur des lignes de ferroutage ? Ou est-ce plutôt un prototype ? Quel est
  15. Bonjour Dans la presse ferroviaire on fait souvent allusion à la mise en place de la signalisation européenne ERTMS de niveau 1, 2 ou 3, le niveau 3 étant encore à l'état de projet. Mais pour l'ERTMS de niveau 2 il est fait mention depuis peu à une caractéristique supplémentaire qui serait la version la plus moderne : la baseline 3. Que signifie baseline 3 dans ERTMS niveau 2 baseline 3 ? j'imagine qu'il doit y avoir aussi des baseline 1 et 2. Merci de vos réponses. fg
×
×
  • Créer...