Aller au contenu

nisbo65

Membre
  • Compteur de contenus

    54
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

32 Chaleureux

À propos de nisbo65

  • Rang
    Talgo Pendular
  • Date de naissance 18/06/1997

Infos Personnelles

  • Ville
    Quelque part au fin fond de la Vendée

Infos Métier

  • Métier & Lieu
    Étudiant

Visiteurs récents du profil

1 130 visualisations du profil
  1. D'après l'article, c'est en fait de l'eau de toilette qui est pulvérisée une demie heure avant le départ. En première classe exclusivement. Bien sûr, c'est pas du parfum de marque distributeur qu'ils ont choisis. En revanche, la musique, c'est pour les deux classes. Franchement je suis pas convaincu. J'ai l'impression que les types qui ont eu cette idée sont totalement déconnectés des priorités du voyageur lambda.
  2. Très bonne question, il faudrait des chiffres précis sur les perrtes d'énergie dans le cas des fenêtres ouvertes. Le problème, c'est que le jour où il fera tellement chaud que ça sera insupportable, ça ne m'étonnerait pas qu'une polémique éclate. Quand un train est immobilisé en pleine cambrousse, les gens se plaignent déjà de pas avoir la clim même quand son usage ne se justifie pas. Après on a parlé que d’extrêmes, gros bloc clim ou fenêtres ouvrantes. On peut à fait s'interesser à des intermédiaires, comme de simples systèmes d eventilation ou des climatisation moins puissantes que ce qui se fait actuellement.
  3. Au final c'est vrai, d'autant que certains ne suivent pas forcément le comportement de la masse. Ça pourrait être une bonne solution. Il me semble avoir vu passer un message qui parlait du Japon. Là bas, quelque soit le train (y compris les Skinkansen), toutes les portes du bon coté sont ouvertes et fermées par l'équivalent de l'ASCT. D'ailleurs, à part sur les lignes où la fréquentation est vraiment faible, il est présent sur tous les trains.
  4. Je trouve te remarque assez catégorique. Il y a des trajets pendulaires en TER comme on peut en voir en RER. Pas le même volume bien sûr, mais certains passagers TER ont aussi à appuyer deux fois par jour sur le bouton. On a évoqué le tram train, je pense justement que la majorité des trajets de Nantes - Châteaubriant sont pour aller et revenir du travail, et pas pour faire du tourisme. On ne peut pas vraiment faire de généralités sur le réseau TER, il est assez hétérogène, tant au niveau de la couverture que des usages. C'est pour ça que j'ai dis que je ne prenais sans doute pas assez souvent le train, ou aux mauvaises heures pour constater ce genre de comportement.
  5. Bon j'avais un peu d’espoir que les gens réfléchissent un peu, mais je vois que c'est loupé. Je dois pas prendre le train assez souvent, ou pas aux bonnes heures, parce que j'ai jamais constaté ce genre de chose. En général, je vois les gens attendre sagement.
  6. L'ouverture des fenêtres n'est pas non plus forcément efficace pour refroidir l'air. Lorsque l'air rentre par la fenêtre, on à l'impression qu'il est froid, juste parce l'air se déplace vite. Alors qu'au final, si dehors il fait plus chaud que dedans, bah on fait rentrer de l'air chaud, c'est pas très malin. Donc soit on a de grandes ouvertures comme sur les anciennes voitures, ce qui à l'avantage de générer des remous d'air dans toute la voiture et donc une sensation constante de fraîcheur. Mais on a une sacré surconsommation d'énergie, et je vous parle pas du boucan. Essayez dans votre voiture d'ouvrir la fenêtre sur l'autoroute, c'est pas forcément très agréable. Soit on a de petites ouvertures, comme dans les bus actuels, mais ça ne brasse pas grand chose et ça peut même être contre productif. La climatisation, même si elle consomme aussi, a l'avantage de réellement rafraîchir l'air ambiant. Et au sujet du "avant on s'en accommodait bien", c'est pas parce qu'avant on se satisfaisait de quelque chose qu'il faut renoncer à tout confort. Si on part de ce principe là, autant laisser tomber tout le confort moderne et retourner vivre dans des grottes.
  7. D'accord, effectivement, c'est plutôt logique d'attendre l'arrêt pour déverrouiller. En tout cas je n'ai jamais constaté ce genre de panique sur les TER. Je pense que ce qui fait stresser les gens, c'est qu'ils ne savent pas si la demande d'ouverture a été prise en compte. Je ne me souviens pas si on entend le marche pied se déployer, mais si on ne l'entend pas, dans la tête du voyageur, il se dit que l'appui sur le bouton n'a eu aucun effet. Le fait que nous soyons dans une époque où tout doit être instantané n'aide pas. Dans un sens, je peux comprendre que certains voyageurs paniquent un peu. Certains voyages pour les vacances comptent plusieurs correspondances (j'ai déjà eu à prendre quatre trains, avec une certaine marge toutefois) et louper un arrêt peut mettre la personne dans une situation embarrassante. Non seulement sa correspondance est potentiellement foutue, mais en plus elle risque l'amende en cas de contrôle (comme l'on dit certain, c'est la parole du voyageur, suffit que la porte fonctionne à l'arrêt suivant), si à cela on rajoute des enfants, des valises, je pense qu'il y a quand même une certaine légitimité à cette crainte. Bien sûr certains exagèrent, mais il ne faut pas blâmer tout le monde de manière aussi catégorique.
  8. Bonsoir. Par rapport au délai d'ouverture. Je sais que sur les AGC et CItadis Dualis notamment, l'appui sur le bouton semble "mémorisé" en attendant l'autorisation d'ouverture. Les portes s'ouvrent ensuite d'elles-même une fois l'autorisation donné. C'est surtout sur les Citadis que j'ai vu ça, puisqu'il y a le temps que le comble-lacune se déploie. Ce fonctionnement n’existe pas sur les TGV, même les plus récent ?
  9. Merci ! J'ai très mal cherché donc. Je vais essayer, en espérant que ça soit possible.
  10. Bonjour. Je suis en classe préparatoire et nous avons des TIPE, Travaux d'Initiatives Personnels Encadrés, où on doit réfléchir autour d'une problématique avec une démarche d'ingénieur. J'ai choisi de traiter la signalisation ferroviaire, et notamment le cas du PRS de Nantes. Je cherche à expliquer d'un point de vue logique comment tout le système de relais est constitué de sorte à assurer une circulation en toute sécurité. Je voulais savoir si il était envisageable de pouvoir visiter le poste dans ce but, et si oui, à qui s'adresser. Merci d'avance pour votre aide.
  11. D'accord, je comprend mieux la situation. Dans ce cas, j'ai bien peur que cela soit considéré comme deux contrats de transport différents, d'autant plus que les deux trajets ont étés achetés à deux dates et deux terminaux de vente différents. En théorie, il n'y aurait (je préfère utiliser le conditionnel) aucune obligation pour la SNCF de trouver une solution en cas de rupture de correspondance. Dans la pratique, si le premier train est en retard et que l'ASCT de celui-ci est compréhensif, avec une gentille explication de la situation, il trouvera peut-être un arrangement. Enfin bon, évite quand même de te faire des nœuds au cerveau, le plus probable est quand même que ça se passe bien.
  12. Ah d'accord, merci pour cette précision, je n'y avais pas pensé, j'ai supposé que le voyage avait été acheté en une seule fois.
  13. Bonjour. En lisant le sujet, il me semble avoir compris que le trajet se faisait avec deux trains. Ce que je trouve curieux, c'est pourquoi deux billets alors ? Dans le cas du format "normal", c'est à dire le gros billet en carton, on peut y inscrire deux trains. Après,je ne sais pas comment ça se passe pour les billets achetés à un automate. Mais si je reviens au cas du billet au grand format, il faut regarder le trajet entier écrit en haut, je pense que c'est ça qui indique si les deux trains sont des composants d'un seul et unique voyage, donc d'un seul contrat de transport, ou si il s'agit de deux voyages distincts.
×
×
  • Créer...