Aller au contenu

svet1327

Membre
  • Compteur de contenus

    2
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

1 Doux

À propos de svet1327

  • Rang
    Aérotrain

Infos Personnelles

  • Ville
    PARIS

Infos Métier

  • Métier & Lieu
    SNCF

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. bonsoir pouvez svp me contacter en message privé merci ******** Edit : pour te protéger, mieux vaut ne pas laisser une adresse mail à la vue des bots. le MP sera très bien.
  2. Bonjour, je viens chercher du secours et des conseils pour une situation catastrophique que je subis de l'entreprise. Recrutée en 2011 en ALD (affection longue durée) et RQTH (travailleur handicapé), donc en toute connaissance de cause par l'entreprise de mon "état de santé", j'ai toujours veillé à travailler de manière assidue en me bourrant de patchs morphoniques pour palier à mes douleurs dus à ma maladie. j'ai toujours été un très bon élément, l'entreprise n'a jamais entendu parler de moi. Malheureusement, depuis août 2016, ma maladie s'est aggravée entrainant des troubles impossibles à gérer au travail, mon médecin traitant m'a donc arrêté. En novembre on m'informe par sms (le chef de départ.) que j'ai été remplacée de manière pérenne à mon poste de travail et qu'on voudrait discuter avec moi pour me proposer un autre poste, de ce que j'ai compris largement en sous effectif. Malheureusement mon état de santé ne m'a pas permis de reprendre le travail et à ce jour je suis toujours en arrêt. Fin décembre, le médecin conseil m'a convoqué pour un examen médical au vu de l'octroi du régime de longue maladie. Dans le dossier à l'appui j'avais fourni un certificat médical de mon médecin expert du domaine (un généraliste me prescrit mes arrêts de travail après avis de ce médecin expert) qui demandait la longue maladie invoquant le caractère particulièrement invalidant et grave de mon état de santé. Et quel coup de massue n'ais je pas reçu cette semaine à la réception d'un courrier en lettre simple de la DRH m'informant du lancement d'une procédure de mise à la réforme!! au bout de 4 mois donc d'arrêt maladie, pour un RQTH en ALD que l'entreprise a recruté en parfaite connaissance de cause sur l'état de santé potentiellement en dent de scie ! La pension de réforme serait semble t'il de 430e alors que j'ai 4 enfants et que j'ai cotisé avant SNCF 81 trimestres ! malheureusement ces 81 trimestres ne seront valorisés qu'à l'âge légal de départ à la retraite donc dans 20 ans pour moi ! Afin de ne pas mourrir financièrement et je vous laisse imaginer ce que cette procédure fait à mon état de santé (!) , j'ai pensé quitter l'entreprise sur la base que mon poste m'a été retiré et bénéficié du départ volontaire mais la RRH au téléphone semble refuser catégoriquement ! L'autre "solution" est que je sois déclarée invalide (quelque soit la catégorie) et dans ce cas la pension de réforme sera égale à 50% du salaire. C'est déjà une perte colossale mais bien mieux que finir avec 430e Pour l'heure j'attends le dossier de la CPR que je suis censée compléter, je ne sais absolument pas comment m'en sortir! Depuis 2004 je tente de gérer la maladie et là je suis sous le choc de devoir encore et encore justifier et me battre pour vivre décemment et ne pas emmener mes enfants en enfet ! comment vivre avec 430e !! la RRH m'invite à prendre contact avec une assistante sociale pour me dit-elle, m'aider à trouver un logement moins cher ! alors que nous sommes déjà bien logés (hors système de l'entreprise) et que ce n'est pas le prix de loyer diminué qui changerait quoi que ce soit car on parle de vivre avec 470e !! J'en appel à vous chers collègues, y a t'il parmi vous des personnes qui ont vécu à titre direct ou indirect une procédure de réforme à l'initiative de l'entreprise pour un travailleur handicapé en ALD ? pensez vous que dans mon cas, l'entreprise qui m'expédie en réforme peut ne pas m'accorder l'invalidité alors que la procédure de réforme c'est précisèment lorsque l'on juge que la personne ne peut plus tenir aucun poste à la sncf! La nuance c'est que l'invalidité c'est ça aussi mais il faut qu'elle soit reconnue à 2/3 d'incapacité ! et c'est la nuance ! car à moins d'être grabataire ou en état végétatif, on a des troubles d'invalidité qui associer les uns aux autres déterminent le taux d'invalidité ! et en général tout est fait pour être en deçà des 66% donc 2/3 !! Au secours HELPPPPPPPP merci de tout coeur pour votre aide et vos conseils
×
×
  • Créer...