Jump to content

martin

Membre
  • Content Count

    6
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

6 Doux

About martin

  • Rank
    Aérotrain

Infos Métier

  • Entreprise
    -
  • Service
    non
  1. bonjour un excellent documentaire sur l'origine et l’avènement de De Gaule sur la chaine parlementaire: https://www.publicsenat.fr/emission/documentaires/gaullisme-annee-zero-la-veritable-histoire-du-18-juin-40-4804
  2. bonjour à tous, ce n'est à proprement parlé un sujet d'actualité contemporaine, mais plutôt à caractère historique que je vous propose d'aborder. en effet, certain d'entre vous l'aurons surement déjà surement remarqué, la bibliothèque national de France par l’intermédiaire de son site Galica, a mis en ligne depuis quelques temps, une mise à jour de sa collection des numéros de la RGCF ( revue générale des chemins de fer ). Celle-ci couvrent maintenant la période de 1924 à1972. pour la période antérieure il faut taper dans le moteur de recherche: revue générale des chemins de fer et des tramways. la collection couvre donc une période s'étendant de 1878 à 1972. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb343492000/date.r=Revue+générale+des+chemins+de+fer.langFR en ces temps pénibles, ce sont des heures ou surement des jours et des semaines de passionnantes lectures pour qui s’intéresse à la chose ferroviaire mais pas seulement ; au fil des années c'est toute l'histoire contemporaine qui est évoquée . L'aspect social avec l’émergence d'une nouvelle classe de travailleurs et celle des cheminot, les transformations profondes des sociétés du à l'industrialisation, les grande guerres, les reconstructions, la crise de 1929, l'évolution des énergies, des métaux, des méthodes de travail ,de la science en générale, etc, etc... les multiples sujet abordés et renvois vers d'autres publications parfois disponible sur Galica sont ( presque ) sans fin.ON ne peut que se féliciter d'avoir à notre disposition ce formidable outil qu'est la BNF et la numérisation fastidieuse que représente la collection mérite tous notre gratitude. J'ajouterais , pour ceux qui y sont sensibles, que c'est également un plaisir que de lire des articles dans un Français que bien de nos contemporains et même les plus éduqués, ne sauraient soutenir. bonne lecture;
  3. Hello tout le monde, Ok, j'avais pas saisie la subtilité, c'est beau la n'électronique ! Alors en ce qui concerne les différents régimes : continue: puissance maximun utile pouvant etre maintenue indéfiniment sans échauffement néfaste de la chaine de traction. ( température stable ) note: c'est le régime de puissance de réference pour les notices des engins moteur dit "puissance nominal UIC". ET donc pour le régime unihoraire : puissance maximun pouvant etre produite pendant une heure avant que la température maximale d'utilisation de la motrice soit atteint. Note: ce régime fait partit des régimes dit de surcharges qui, si vous poussez tout dans le rouge peut aller de quelques minutes à quelques secondes avant que puffff... note:ceci est valable pour tout ce qui convertit de l'énergie en puissance ( P nominale d'un ampli+P en crète,P nominal d'un moteur thermique+max en zone rouge ect...) Pourquoi: à cause de la resistance des materiaux au passage des electrons (pour l'électricité)ou du frottement des materiaux entre eux, voir des deux combinés. Voila, sous reserves de corrections, je ne prétant pas avoir la science unfuse. Par ailleurs, je pense que les differents régimes doivent etre indiqués dans les manuels d'utilisation des motrices et je serais curieux de savoir si l'est indiqué plusieur régime de surcharges ? histoire de calculer les puissances et surtout les effort de traction possibles ( mais il faut l'ampèrage et la vitesse ). Voila,c'est tout pour aujourd'hui, à délevopper si vous voulez et ( mode Lucien Jeunnesse ) à lundi si le coeur vous en dis ! Martin.
  4. bonsoir, merci de ta réponse Roukmoute. Bien bien, ça n'a donc rien a voir avec le passage en série à paralèlle... ou alors j'ai rien compris, ce qui est bien possible voir certain ( ouais je sais : puré quel beuf ! ) bon je vais continuer à investiguer de mon coté. Mais mon brave monsieur, quid de mes petits régimes uni et conti siouplait ?
  5. Bonsoir à toutes et à tous , En premier lieu, bien qu'inscris depuis un bon moment déjà et puisque c'est mon premier post, je tiens à féliciter l'ensemble des intervenants habituels ainsi que l'équipe des modérateurs pour la qualité de ce forum.On s'informe, on voit de belle chose et bien sur on plaisante dès qu'on peut .La vie des hommes quoi... Ceci dit,voila ce qui amene le béotien que je suis à vous soliciter. Quelle est vraiment la différence entre régime continue et régime unihoraire ? J'imagine que le régime continue correspond à l'utilisation normal du ou des moteurs ( respect des intensités maxi pendant la monté en vitesse et maintient d'une vitesse de définition x pour un poid de rame z ) . donc je peux supposer que le régime unihoraire serais la réserve de puissance et de force de la motrice et permetrait donc le dépassement des intensités recomandées pendant un moment plus ou moins long. Prenons la courbe d'effort de la bb 7200 (sous réserve mais ça doit etre à peut près cela) Force: 190Kn à 100k/h en unihoraire 135Kn en continue, la difference est donc significative.Un autre truc me chagrine, la notion de plein champ et champ minimal ? Quezako? S'agit il du passage en serie à série/parallèle et parallèle ? Ou bien la place qu'il faut au bestiau pour s'étendre et ruminer... le mystère s'épaissit. Bon ben voila j'ai fait le tour de la question pour l'instant,je peux vous mettre un graphique éventuellement. Sur ce bien le bonsoir; à plus Martin
×
×
  • Create New...