Jump to content

Jacklepauvre

Membre
  • Content Count

    2
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutre

About Jacklepauvre

  • Rank
    Aérotrain

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Bonjour, Coup dur depuis février, je suis en arrêt pour épuisement. Je suis administrateur système. Initialement, je m'occupais d'un seul secteur suite à une restructuration il faut s'occuper de 5 secteurs. C'est beaucoup trop de travail sachant que les anciens administrateurs ont préféré aller au réseau. Donc il faut faire 5 fois plus de travail avec 2 fois moins de personnel. Je résiste tant que je peux avec pour tâche de fond des désaccords profonds avec nos dirigeants. Notre manager est passé à la calife G bien qu'il ne gère que 8 personnes et ne fait pas notre travail, il est là pour remplir des tableaux. Notre technicien spécialisé est cadre à F et fait de l'administratif. On ne peut plus compter sur lui. L'équipe d'administration système qui a 5 fois plus de travail est simple agent de maîtrise. Les salaires vont de 1800€ à 2500€ en comptant l'ancienneté. On aurait pu penser que la direction nomme les agents cadre et bien non. Donc actuellement je suis en arrêt pour depréssion et pas pour Burnout, notre direction aime faire des enquêtes bâclé de préférence. Donc mieux vaut rester en dépression et espèrer que la procédure longue maladie ne me fasse pas perdre la moitié de mon salaire. Sans compter que l'on est en plein covid19. J'avais déjà une depréssion résistante mais je gérais. Là j'ai galéré pour voir un psychiatre et uniquement par téléphone de très mauvaise qualité. C'est un spécialiste a Paris Nord. Je le déconseille à tous. Il n'a toujours pas trouvé de solution à mon problème depuis 3 ans... Mes nuits sont agitée et les cauchemars très fréquent. J'attends son compte rendu pour voir un autre psychiatre et peut-être aller au centre de la depréssion à Paris. J'aimerai bien retravailler avoir 200€ de plus sur ma fiche de paie qui est descendu en dessous de 2000€. Si j'avais été déclaré en maladie professionnelle cela serait passé autrement. Pour l'instant j'ai laissé tomber mes projets personnels. Je me réveille tardivement et fatigué. Je mange, passage obligatoire dans la salle de bain et ensuite je me repose jusque 13h, je mange en regardant les infos. Puis l'après midi je me repose jusqu'au goûté une pomme et je retourne me reposer jusque 19h30, je mange, douche, télé, médicaments. Je prends 5 médicaments durant la journée. Les boîtes défilent et comme je ne suis pas encore en ALD, je casque à 50 centimes la boîte, il n'y a pas que 5 boîtes. Quand je suis remboursé du médecin, je perds la moitié de la somme. À raison de 80€ par an, je suis un peu étonné d'apprendre seulement maintenant que cela fait 3 ans et quelques mois que je pourrais en bénéficier. Oui mais si vous voulez faire un prêt bancaire vous aurez des problèmes. Voilà ce que m'a répondu un médecin, encore faut-il avoir envie de faire des projets sachant qu'il est très difficile de demander de l'argent à un proche et qu'il est plus facile d'empreinter de l'argent à une société de crédit. Le choix est fait en fonction de ces moyens. l'ALD oui. Encore faut-il un médecin traitant, j'ai déménagé il y a 20 ans, je consulte que les médecins SNCF jusqu'ici. A cause du covid, il me faut un médecin traitant dans mon village, le dernier arrivé dans le centre médical fraîchement construit avec nos impôts locaux Oui moi aussi 890€ pour un 22m2. Bref, j'ignore si ma maladie va être requalifié en maladie professionnelle et si je vais pouvoir prendre un repos campagne histoire d'oublier la départementale à 7 mètres de mon studio. Ce n'est pas le tout de partir encore faut-il physiquement pouvoir le faire. Je n'ai pas vu mes parents depuis 5 mois car ils sont à 200kms de chez moi. Et faire 575 kms pour prendre la caravane et faire 10kms de plus c'est dur quand on est seul et mal en point pour rejoindre le petit bout de campagne que je peux m'offrir en camping à la ferme. Je vois le médecin avec le compte rendu du psychiatre le 14 juin 2020. On verra bien. Jacky
  2. Bonjour, Pour un jeune, je déconseille de rentrer à la SNCF. Les salaire sont bas et les retraites seront également faible. Moi, je vais devoir travailler jusqu'à 65 ans en tant qu'agent SNCF, je touche, impôt déduit, entre 2000 et 2200 euros par moi et je perds par jour de grève 80 €. J'ai 49 ans et je suis agents de maitrise en informatique sur Paris. Je regrette ce choix de carrière. Je vie dans un petit studio de 22 m² pour 579€ dans l'oise. car je suis célibataire et je n'ai pas le droit au HLM. Moi, j'envie ceux du privé: Voiture de fonction et personnel, moi, voiture personnel à crédit sur 5 ans qu'il faudra changé pour une voiture electrique qui n'existe pas encore pour tracter la caravane. Il faut voir les avantages du privé. Un conseille au jeune apprendre l'anglais lu et parler, faire de l'apprentissage dans des bonnes sociétés ou les salaires des informaticiens sont plus vers les 3000€ net et pouvant être un futur embauché avec de l'expérience. Ne croyez surtout pas que les agents SNCF sont des nanti, pour moi partir avec le CE me coute plus cher que trois semaines de camping à la ferme. On se déplace en train pour aller travailler ensuite on utilise rarement le train. Avec la réforme des retraites et les 16 ans qu'il me reste à travailler je ne vais pas avoir de grosse augmentation, je perds de l'argent tous les ans. A tel point que je me demande si je ne vais pas partir à la retraite à 70 ans. Mais dans quel état, il me restera 14 ans à vivre, c'est l'âge de décès moyen dans la famille. Et la retraite sera maximum à 1600 euros à la SNCF car les primes de travaille ne compte pas soit maximum 200 euros par mois. Il faudra déménager en province pour un logement à 300€ maximum et je continuerai à payer des impôts. Le rêve d'une retraite à 2000€ est loin derrière moi. Les galères passé et ennuie de santé, je n'aurai pas beaucoup d'argent de cotés. Il fait pas bon d'être célibataire dans notre pays. C'est la grosse arnaque coté impôts et taxe sans compter les cotisations. N'envier pas ceux qui sont à la SNCF. DE 1 Millions d'employer dans les années 60 ans on est passé à 150 000 en 2019. Je ne compte pas les prestataires, ils sont légions à la SNCF. Cela représente dans notre équipe 50 % du personnel et dans d'autre équipe 75% du personnel. On les payes cher mais il ne reçoivent pas forcément un gros salaire. Alors non, nous ne sommes pas des nantis. Nous avions des droits, on nous les enlève petit à petit. j'ai signé pour 37ans et demi en 1998 maintenant il faut 43 annuité pour espérer partir en retraite. Plus cela vient plus nous avons de démission à la SNCF c'est pour cela que nous avons autant de prestataires certains font même pas la semaine et partent. La SNCF a du mal à recruter. Alors il reste les anciens qui connaissent le travaille et certain prestataire qui ont 20 ans de boite sur des postes parfois très qualifiés et inaccessible aux agents de maitrise par promotion. Moi mon collègue est cadre, je suis maitrise je fais le même travaille mais nous n'avons pas la même paye mais les impôts égalisent le tout. on a un peu prêt le même salaire une fois dégraisser de nos impôts, les taux d'impositions ne sont pas les mêmes. Donc aucun espoir d'augmentation. C'est pratique de prendre le train. mais si cela devient comme en Angleterre vous n'avez pas fini de voyager debout en TER comme des sardines et sans l'aide de la région via les abonnement train mensuelle vous allez payer de plus en plus cher comme ce qu'il se passe avec l'électricité et la privatisation. A noter aussi que si nos cher retraité SNCF auront de basse retraite, il manquera de l'argent pour tous les achats donc moins de pouvoir d'achats donc plus de salaire bas. En ce mettant les un contre les autres ont à tous à perdre. Alors s'il vous plait ne rentrez pas à la SNCF choisissez le privé. N'hésitez pas à changer de travail pour gagner plus.
×
×
  • Create New...