Aller au contenu

SIA

Membre
  • Compteur de contenus

    101
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

6 Doux

À propos de SIA

  • Rang
    Automotrice AGC

Infos Métier

  • Entreprise
    -
  • Service
    non
  1. L'Ardèche n'est pas l'exemple le plus représentatif, beaucoup d'habitants ont une mentalité insulaire. SIA
  2. Le monde associatif (pas forcement que pour les trains) fait se rencontrer des gens de tous bords qui n’auraient peut-être jamais eu idée ou envie de se parler sans cette passion commune. Certains arrivent à des niveaux de responsabilité auxquels ils n’ont jamais été préparés. Les dirigeants n’ont pas assez conscience que l’on peut dire des choses dans le travail, la paye lie les gens, par contre dans le monde associatif pour quelques mots malheureux un bénévole peut- faire sa valise définitivement en 5 minutes. Une fédération qui voudrait représenter toutes les autres, se devrait d’organiser de la formation sur la sociologie et la dynamique de groupe. Je ne suis plus membre d’aucune association, ce qui ne m’empêche pas d’avoir des liens sous le statut qui n’existe pratiquement jamais : sympathisant. Je donne au moins le montant d’un an de cotisation quand je sais que certaines associations amies ont de gros frais ou que j’ai été bien reçu lors d’un passage ; je refuse d’utiliser tout droit de vote qui me serait attribué. Selon les associations certaines me téléphonent pour me remercier et me connaitre un peu, d’autres ne veulent même pas me serrer la main. Cela m’évite les mauvaises fréquentations. SIA
  3. Par mesure de sécurité le matériel voyageur survivant est déménagé : http://www.ledauphine.com/ardeche/2014/04/18/mastrou-quatre-voitures-rapatriees SIA
  4. SVP : Lire incendie du Ballenberg en 2013 et non 2003...... SIA
  5. En faits le CFV a donné du travail aux pompiers 3 fois dans la même semaine. Ce fut d’abord cette fausse alerte : http://www.ledauphine.com/ardeche/2014/04/07/de-la-fumee-sans-feu-a-la-gare-du-mastrou. Bien que la charpente soit en bois, aucune hotte n’a été prévue. Le gérant a été informé du risque à allumer les machines dans un dépôt, suite à l’incendie d’Interlaken sur le Ballenberg à Interlaken en novembre 2003. '>. Depuis l’incendie de Transvap, cette recommandation figure dans le manuel sécurité de l’Unecto En ce qui concerne l’incendie de Tournon, il faut indiquer que le site est abandonné depuis novembre, plus personne n’y travaille. Des caméras (1 ?) de surveillance ont été installées d'après la presse il y a au moins 2 ans, mais elles semblent ne plus être utilisées. Dans le matériel détruit on trouve 3 voitures suisses qui ne seront sans doute pas reconstruites car à essieux et de faible capacité. Si cette mesure est sans appel pour les 2 voitures ex Chemins de Fer Electriques Veveysans dont une mixte, la ex GFM était très agréable avec ses grandes plateformes et ses strapontins (1). La dernière utilisation mémorisée serait 1999 pour les CEV, et 2007 pour la GFM. Des 2 voitures à bogies ex CFD, le regret est pour la 1ère qui était en attente de reconstruction. A ma connaissance ce matériel historique n’est pas assurable en France, sauf à des couts astronomiques. Pour parler de pénurie de matériel il faudrait avoir 3 machines en état ; hors on en loin. Les travaux sur la 414 ont été suspendus en novembre 2013, alors qu’une chaudière neuve attend depuis environ 18 mois. Le châssis a été repris par une entreprise spécialisée, en laissant toutefois des bandages usagés. Le système de co-gérance avec les Courriers Rhodaniens a disparu officiellement au 1er mars 2014. Dans les faits les dés étaient joués depuis novembre (article dans le Dauphiné Libéré). Il s'en est suivi un programme d'économies drastiques. Seuls les 2 autorails 150 CV ont bénéficié de gros travaux impliquant un démontage total. Ils assurent la remontée des cyclo-draisines. Le lendemain sans aucun doute le même pyromane s’est attaqué à une voiture ex Réseau Breton de la SGVA, stationnée à Boucieu le Roi. L’individu a été dérangé dans son geste par un membre de la SGVA, qui passait là par hasard, et a été intrigué par une vitre cassée. Le malade avait des connaissances pour penser à attiser le feu par cet orifice. Le quartier de la gare a été bouclé 1/2 journée pour des recherches d’indices par la police. Kenavo. SIA (1) Le Blonay Chamby possède une voiture identique remise aux couleurs d'origine Chatillon Palézieux. Une deuxième voiture identique faisait doublon, aussi le B.C. donna la 221 au CFTM Vivarais naissant, dont ce fut la première augmentation de parc.
  6. Bonjour, Mes visites au site étant rares, je réponds tardivement. La 141 R 568 est enregistrée sous le nom de la société Cook Rail siège à schaffhausen (Suisse), installée dans l'ancienne remise CFF. Je n'ai pas plus de détails. Elle a été remise en état à grands frais, voir le livre de monsieur Cook qui lui est consacré. Me demander s'il y a encore un intérêt. Le propriétaire est monsieur Andrew Cook PDG de William Cook Casting, j'ai cette adresse : castproducts@william-cook.co.uk. Si ma mémoire est exacte la machine avait été achetée pour la somme respectable de 255 000 Euros. Si monsieur Cook veut récupérer les frais de travaux, la machine deviendra totalement invendable. Cette vidéo d'un train d'essais démontre le bon état de fonctionnement de la machine : Les 141 R 1207 et 73 sont propriété de monsieur Schorno de Winterthur, ex gérant de Shorno Locomotive Management. Selon les plans de développement avec la création d'un musée les locomotives devraient figurer dans l'actif de l'entreprise au capital de CHF 20 000 ...(j'en doute). Selon une procédure suisse, monsieur Schorno a abandonné l'entreprise et un cabinet d'audit examine les comptes. En France on parlerait de procédure judiciare de dépôt de bilan. Que les machines soient propriété personnelle de monsieur Schorno ou de SLM, se posera le problème du stationnement de ces machines actuellement sur des voies louées aux CFF. La situation de faits est que monsieur Schorno est privé de tous moyens de continuer les travaux entrepris voici une dizaine d'années. Tchuss. SIA
  7. Pendant les 60 premières pages on se demande de quoi l'on parle entre les TER et les touristiques. Quand on arrive aux touristiques, il manque des segmentations : Ligne à carractère touristique en exploitation quotidienne Trains circulants sur voies RFF Vélorail ou cyclodraisines Trains à carractère touristique a exploitation saisonnière, intermitente souvent en traction vapeur. Hélas l'euphorie non démontrée de l'augmentation du trafic ne vaut que pour les vélorails, en plus très rentables. Les trains à vapeur ne sont plus mobilisateurs comme ils le furent dans le passé, c'est vrai un peu partout dans le monde. On ne reverra plus sur les rails RFF/SNCF des trains de plus de 1 000 personnes comme ont réussi à le faire l'Alta et le CFTM dans les années 70. Dans les saisoniers, je n'énumérerai pas la liste de toutes les fermetures, je ne prendrai que quelques exemples : - Viaduc 07, Le Teil Vogüe étude d'un cabinet "spécialisé" prévoyant l'emploi de 8 salariés. En réalité il a fallu ferrailler du matériel pour n'en payer qu'un, et quand même fermer la ligne - Voies Ferrés du Velay, qui n'ont jamais retrouvé et de loin le trafic des CFR ; avec maintenant l'emputation d'une partie de la ligne. - Plus au nord, vers Dijon une ligne a disparu, une autre s'est fait une raison, quoiqu'il soit fait le trafic stagne. Tchuss. SIA
  8. L'information est fraiche, la 141 R 568 est à vendre, sans doute pour un défaut d'utilisation, mais aussi financiers de l'entreprise que dirige le propriétaire. SIA
  9. Comme indiqué mes informations sont relativement anciennes, et ne puis répondre à la place du propriétaire, qui a parlé de musée vers 2011. Je sais que la 1207 avait été mise dans la balance avec la 141 R 568 avec des prix relativement voisins. Monsieur Cook avait préféré la 568 car "directement opérationelle" selon le vendeur. Monsieur Andrew Cook raconte toute son amertume en 160 pages dans le livre Coal, Steam and Comfort, avec notament du personnel venu des USA. Faute de client elle ne roulera probablement pas en 2013. Voici le lien pour les machines ex ÖBB : http://railsuisse.cheminots.com/t3190-Des-1042-0-ex-OBB-en-Suisse.htm SIA
  10. Mes informations ne sont pas très jeunes, mais plus personne n'en parle. Après un dépot de bilan en 2008, le propiétaire a fondé une nouvelle société, les 3 machines étaient dans l'actif. Elles ont été à vendre mais il n'y a eu qu'une vente la R 1332. La chaudière à été vendue à un amateur suisse "pour le futur", j'ai vu celle-ci chargée sur un wagon. Le propriétaire cherche un musée pour exposer le châssis monobloc. La 1207 est stationnée dehors, il reste quelques travaux à effectuer. La 73 a été démontée, je ne sais pas dans quel état elle est. J'ai lu un projet de musée Le propriétaire voulait se lancer dans l'exploitation sur les CFF, pour cela il a racheté un vieux diesel aux CFF (1954). Il a fait un train pour amateurs avec. http://www.railpictures.net/showphotos.php?locomotive=Bm%206/6 Le diesel est équipé de moteurs Sulzer qui a disparu. La SNCF a été obligée de réformer certains engins par manque de pièces détachées. SLM vient de se voir attribué le marché de remise en état de 6 machines électriques autrichiennes, propriété d'une société suisse. A visiter : http://www.tvnp.fr/locomotive_vapeur_141.html, la situation est à peu près exacte sauf pour la 1332, à considérer comme démolie. Les renseignements sur la société sont à http://www.moneyhouse.ch/u/schorno_locomotive_management_slm_gmbh_CH-020.4.037.056-4.htm. Une information de cette année (la seule avec google translate) Personnes et signatures radiées: Lipp, Max, de Stallikon, Feusisberg, directeur général de signature unique. Voici l'acte de création de la société : But: La société vise à réaliser l'audit et des travaux d'entretien sur les véhicules ferroviaires à travers le monde; la réalisation d'études et d'évaluations des différentes formes de traction dans les opérations ferroviaires; aider les clients dans les activités ferroviaires; Élaboration du moteur dans le cadre de véhicules ferroviaires; commerce des composants de la technologie ferroviaire. La Société peut établir des succursales et des filiales à la maison et à l'étranger et participer à d'autres entreprises à la maison et à l'étranger ainsi que toutes les transactions qui sont directement ou indirectement liées à son objet. La Société peut acquérir des biens immobiliers nationaux et étrangers, des prêts hypothécaires, vendre et gérer. Vous pouvez également faire des prêts pour son propre compte ou ainsi que des garanties et des garanties pour les affiliés et les tierces parties. Capital social: CHF 20'000 - .. En plus des obligations de performance sous la description de plus près dans les statuts. Organe de publication: SHAB. Les déclarations de la direction aux actionnaires par écrit ou par courriel. Conformément à la décision du fondateur du 22.01.2008, la société n'est soumis à aucune vérification régulière et renonce à un contrôle restreint. Les personnes inscrites: Shorno Raphaël, de pierres, Chon Buri (TH), propriétaire et gérant avec signature individuelle, avec 20 actions ordinaires de CHF 1'000 chacune -,. Hottinger Walter, de Zurich, Winterthur, président du conseil d'administration, avec signature individuelle; SIA
  11. On ne peut que constater qu'en Ardèche sur Tournon Lamastre, la voie a été jugée bonne tant que les organismes de contrôle ont été d'abord les ponts et chaussées, puis la SNCF. Tous les ans des mises à niveau ont été faites. Il n'y a eu qu'un déraillement en plus de 30 ans. A partir du moment où le Systra a été chargé des contrôles l'état de la voie a été soudainement "dégradé". A tel point que que des sections refaites avec du rail lourd en 2006 ont été déclarées mauvaises en 2010, et il a fallu les refaire. Point final. SIA
  12. Bonjour, J'ai vu le stock dans une bourse, il y a des 63 000 qui ne sont pas jaunes mais translucides, surtout au niveau de la cabine. Il me semble qu'un machand sérieux devrait retourner cela au fabricant, ou marquer soldé. Il n'a rien pour essayer les machines. Inch'Halla. Sérieux ? Cela dépend sur qui on tombe, surtout dans les bourses. Ajouter des dates de fermetures un peu étranges comme au moment de Noël, un état des stocks non mis à jour....j'ai été remboursé sans problème. Une autre fois l'avis de disponibilité ne m'est jamais arrivé, je me suis fait engueuler quand j'ai réclamé ma commande (il semble que l'informaticien ait changé). Pour ma tranquilité je préfère m'adresser ailleurs. Bonne chance. SIA
  13. Bonjour, Le STRMTG ne fait en principe pas de contrôle lui-même ; quoiqu'ils soient venus en nombre sur La Cellière Lamastre il n'y a une quinzaine de jours. En principe c'est le Systra qui s'occupe de l'Ardèche ou le BIRMTG, je ne sais selon quels critères d'attibution. Les controles sont plus stricts en Ardèche qu'en Haute Loire, contrôlée elle depuis Clermont Ferrand. SIA
  14. Il ne faut pas mélanger les problèmes. L'exploitation touristique ne va que jusqu'à St jean de Centenier, il faut faire pour 60 000 Euros de travaux demandés par l'organisme de contrôle ; raison de l'arrêt d'exploitation. Pour aller de St Jean de Centenier au Teil, il faut une inspection de la voie (payante) et éventuellement faire les travaux demandés. Il ne faut pas s'attendre à ce que la SNCF achemine la caravelle, un privé peut-être, mais le plus économique serait un acheminement pas ses propres moyens, ce qui veut dire en état de marche et homologué SNCF. Un contact avec les 3ATV de Montluçon serait utile car ils ont le même problème pour les 2 X 2800. C'est désastreux de repenser à toute l'énergie du début pour racheter la voie et maintenant l'absence de volontaires pour continuer l'aventure. SIA
×
×
  • Créer...