Jump to content

Recommended Posts

Messieurs les Cheminots grévistes.

Vous avez bénéficié pendant de longues années du soutien de l'opinion publique qui a toujours essayé de comprendre et de soutenir les raisons qui vous ont, par le passé, poussé à faire grève.

Il serait temps que vous compreniez que cette époque est désormais définitivement révolue.

Nous, salariés du régime général, avons récemment consenti à la réforme de notre régime de retraite. Pourquoi ? Ce n'est ni par couardise ni par fatalisme. C'est juste parce que nous avons une conscience COLLECTIVE (oui, collective, vous avez bien lu) et que nous savons bien que la masse salariale française doit aujourd'hui se retrousser les manches pour aider notre pays à se redresser et à assurer les futures retraites de nos enfants.

Le régime spécial dont vous jouissez n'est en aucune manière justifié (petit rappel historique: il ne l'a d'ailleurs jamais été dans la mesure où votre régime spécial a été créé dans les années 60 à une époque où le gouvernement en place avait décidé de réformer dans son ensemble le régime des retraites. Il avait été décidé à cette époque de mettre en place un nouveau système de retraites: le régime dit spécial. vous en aviez été les premiers bénéficiaires et il était prévu d'étendre ce régime à l'ensemble de la masse salariale. Cette réforme n'avait alors pas pu être menée à terme. Vous en aviez alors été les seuls bénéficiaires et le reste des salariés avait vu son régime de retraite rester inchangé).

En outre, il serait temps que vous fassiez preuve de plus d'honnêteté quant aux raisons qui vous poussent à faire grève. Cessez de vous placer en porte-paroles de l'ensemble des salariés français. Comprenez bien QUE NOUS NE VOUS SOUTENONS PAS. Avouez une bonne fois pour toute que votre seul souci est de conserver vos LARGES AVANTAGES. Avantages? Au nom de quoi: vous travaillez le week end? Moi aussi. Les jours fériés? Moi aussi. Parfois la nuit? Combien de temps de récup après une nuit de boulot? Je pourrais ainsi énumérer longuement les prétextes fallacieux qui vous poussent à faire grève, pardon à résister comme vous dites. Je me permets de vous poser une petite question. Quel est le temps de travail hebdomadaire d'un conducteur de TGV? je vous laisse y répondre. Moi je ne compte plus mes heures et je ne les compterai jamais d'ailleurs car moi, Messieurs, j'aime mon travail.

Je suis vraiment désolé Messieurs les grévistes mais la vérité est évidente. VOUS ETES DESORMAIS SEULS, VOTRE LUTTE N'EST PAS JUSTIFIEE, VOUS VOUS DECREDIBILISEZ AUX YEUX DES AUTRES SALARIES QUI, EUX TRAVAILLENT ET DANS DES CONDITIONS BIEN PLUS RUDES QUE LES VOTRES (parlez en aux ouvriers du BTP par exemple).

PREPAREZ VOUS A PERDRE VOTRE STATUT PRIVILEGIE ET A VOUS AUSSI, AU NOM DE L'EFFORT COLLECTIF, VOUS RETROUSSER LES MANCHES. . NOUS SOMMES PRETS A SUBIR DES SEMAINES DE GREVE SANS BRONCHER.VOUS ALLEZ ECHOUER MESSIEURS ET C'EST TRES BIEN.

Bon, Messieurs, je ne vous souhaite pas bon courage et je ne vous remercie pas pour votre action car grâce à vous je me suis levé à point d'heure pour être au boulot aujourd'hui. Et oui, on bosse NOUS!

ps: ayant lu la vulgarité de certaines des réponses de cheminots à certains messages de vos clients (oui, vous savez, c'est comme un usager sauf qu'il paye son trajet: on l'appelle un client) soyez sympas de faire preuve de politesse dans vos réponses.

Share this post


Link to post
Share on other sites

pauvre type

beurk

si c'était pour glander à votre boulot en passant votre matinée sur internet à poster votre haine des grèvistes, il vallait mieux dormir un peu plus ! lotrela lotrela lotrela

Moi, le privilégié, quand je bosse (bien sûr c'est trés rare, je suis cheminot nonmais ), je n'ai pas le temps de glandouiller sur les forums ! bigbisous

Edited by acid

Share this post


Link to post
Share on other sites

Messieurs les Cheminots grévistes.

Vous avez bénéficié pendant de longues années du soutien de l'opinion publique qui a toujours essayé de comprendre et de soutenir les raisons qui vous ont, par le passé, poussé à faire grève.

Il serait temps que vous compreniez que cette époque est désormais définitivement révolue.

Nous, salariés du régime général, avons récemment consenti à la réforme de notre régime de retraite. Pourquoi ? Ce n'est ni par couardise ni par fatalisme. C'est juste parce que nous avons une conscience COLLECTIVE (oui, collective, vous avez bien lu) et que nous savons bien que la masse salariale française doit aujourd'hui se retrousser les manches pour aider notre pays à se redresser et à assurer les futures retraites de nos enfants.

Le régime spécial dont vous jouissez n'est en aucune manière justifié (petit rappel historique: il ne l'a d'ailleurs jamais été dans la mesure où votre régime spécial a été créé dans les années 60 à une époque où le gouvernement en place avait décidé de réformer dans son ensemble le régime des retraites. Il avait été décidé à cette époque de mettre en place un nouveau système de retraites: le régime dit spécial. vous en aviez été les premiers bénéficiaires et il était prévu d'étendre ce régime à l'ensemble de la masse salariale. Cette réforme n'avait alors pas pu être menée à terme. Vous en aviez alors été les seuls bénéficiaires et le reste des salariés avait vu son régime de retraite rester inchangé).

En outre, il serait temps que vous fassiez preuve de plus d'honnêteté quant aux raisons qui vous poussent à faire grève. Cessez de vous placer en porte-paroles de l'ensemble des salariés français. Comprenez bien QUE NOUS NE VOUS SOUTENONS PAS. Avouez une bonne fois pour toute que votre seul souci est de conserver vos LARGES AVANTAGES. Avantages? Au nom de quoi: vous travaillez le week end? Moi aussi. Les jours fériés? Moi aussi. Parfois la nuit? Combien de temps de récup après une nuit de boulot? Je pourrais ainsi énumérer longuement les prétextes fallacieux qui vous poussent à faire grève, pardon à résister comme vous dites. Je me permets de vous poser une petite question. Quel est le temps de travail hebdomadaire d'un conducteur de TGV? je vous laisse y répondre. Moi je ne compte plus mes heures et je ne les compterai jamais d'ailleurs car moi, Messieurs, j'aime mon travail.

Je suis vraiment désolé Messieurs les grévistes mais la vérité est évidente. VOUS ETES DESORMAIS SEULS, VOTRE LUTTE N'EST PAS JUSTIFIEE, VOUS VOUS DECREDIBILISEZ AUX YEUX DES AUTRES SALARIES QUI, EUX TRAVAILLENT ET DANS DES CONDITIONS BIEN PLUS RUDES QUE LES VOTRES (parlez en aux ouvriers du BTP par exemple).

PREPAREZ VOUS A PERDRE VOTRE STATUT PRIVILEGIE ET A VOUS AUSSI, AU NOM DE L'EFFORT COLLECTIF, VOUS RETROUSSER LES MANCHES. . NOUS SOMMES PRETS A SUBIR DES SEMAINES DE GREVE SANS BRONCHER.VOUS ALLEZ ECHOUER MESSIEURS ET C'EST TRES BIEN.

Bon, Messieurs, je ne vous souhaite pas bon courage et je ne vous remercie pas pour votre action car grâce à vous je me suis levé à point d'heure pour être au boulot aujourd'hui. Et oui, on bosse NOUS!

ps: ayant lu la vulgarité de certaines des réponses de cheminots à certains messages de vos clients (oui, vous savez, c'est comme un usager sauf qu'il paye son trajet: on l'appelle un client) soyez sympas de faire preuve de politesse dans vos réponses.

bonjour

au revoir

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest ____

Nous, salariés du régime général, avons récemment consenti à la réforme de notre régime de retraite. Pourquoi ? Ce n'est ni par couardise ni par fatalisme. C'est juste parce que nous avons une conscience COLLECTIVE (oui, collective, vous avez bien lu) et que nous savons bien que la masse salariale française doit aujourd'hui se retrousser les manches pour aider notre pays à se redresser et à assurer les futures retraites de nos enfants.

J'aime bien la manière dont vous présentez les faits, surtout pour des réformes qui vous ont été imposé et dont on ne vous a jamais demandé votre avis..........Alors ne vous dotez pas de qualificatifs et d'arguments qui ne correspondent pas à la réalité des faits.

Pour l'historique des régimes spéciaux:

La nécessité de s'attacher un personnel qualifié, soumis à de fortes contraintes professionnelles, la volonté de récompenser ceux qui exerçaient un métier vital pour la nation ont conduit l'Etat et d'importants employeurs privés à créer des régimes de protection sociale spécifiques à certains secteurs d'activité bien avant que ne soit organisé un système général de sécurité sociale. Dès 1673, les marins bénéficiaient d'une pension en cas de blessure les empêchant de continuer leur activité et en 1709 était institué un véritable régime de retraite pour tous les marins du commerce et de la pêche. Au XIX ème siècle furent également mis en place les régimes de retraite de la Banque de France (1806), la Comédie française (1812), les fonctionnaires civils (1853), les Chemins de fer (1855), les mines (1894) ainsi que, pour certains de ces secteurs, des caisses d'assurance maladie.

Lors de la création du régime général des assurances sociales en 1930 puis du régime général de sécurité sociale en 1945, les ressortissants des régimes spéciaux choisirent pour la plupart de rester protégés par des régimes qui étaient parfaitement adaptés à chaque corps de métier et offraient une meilleure protection. C'est ainsi que l'ordonnance du 4 octobre 1945 a posé le principe du maintien d'un certain nombre de régimes spéciaux dont la liste figure au décret du 8 juin 1946 (aujourd'hui article L 711-1 et R 711-1 du Code de la sécurité sociale).

L'organisation et le fonctionnement des régimes spéciaux diffèrent grandement selon les régimes. Certains régimes assurent l'intégralité de la protection sociale de leurs membres, tels que les marins, les agents de la SNCF, le personnel de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris ou les clercs et employés de notaires.

D'autres n'offrent qu'une protection partielle, leurs assurés étant couverts par ailleurs pour les autres risques. On peut ainsi citer à titre d'exemples, d'une part pour la branche vieillesse, les régimes de fonctionnaires locaux, le régime de l'Opéra de Paris ou encore celui des industries électriques et gazières, d'autre part pour la branche maladie, le régime du personnel titulaire du Port autonome de Bordeaux.

Les régimes spéciaux prennent en charge actuellement une population de près de 5 millions de personnes. L'attachement des bénéficiaires à leurs régimes témoigne de l'intérêt d'organisations calquées sur l'activité professionnelle prenant en compte les contraintes des différents métiers.

Edited by ____

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nous, salariés du régime général, avons récemment consenti à la réforme de notre régime de retraite. Pourquoi ? Ce n'est ni par couardise ni par fatalisme. C'est juste parce que nous avons une conscience COLLECTIVE (oui, collective, vous avez bien lu) et que nous savons bien que la masse salariale française doit aujourd'hui se retrousser les manches pour aider notre pays à se redresser et à assurer les futures retraites de nos enfants.

Tu me fais bien rigoler !

Vous avez accepté la réforme de votre régime de retraite par conscience COLLECTIVE ? Tu nous prends pour des imbéciles ?

On a enfin trouvé le "sauveur sacrifié" du régime de retraite du privé !

Tu es le type même de la personne dont le cerveau à été contaminé par toutes les conneries qu'il entend sur TF1 !

Tu vois si je me mets à la place des personnes qui vont être embêtée aujourd'hui pour rejoindre leur lieu de travail, qui sont salariés comme nous, en revanche je me réjouis qu'un pauvre imbécile comme toi, qui plutôt que de réfléchir un peu au lieu de répéter lamentablement tout les mensonges qu'il lit ou entend dans les médias, soit dans la panade aujourd'hui !

Alors "retrousses toi les manches" comme tu le dis si bien, il est sur que ton boulot doit être très harassant pour avoir le temps de poster des messages sur ce Forum à .... 8H01 du matin !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Messieurs les Cheminots grévistes.

Vous avez bénéficié pendant de longues années du soutien de l'opinion publique qui a toujours essayé de comprendre et de soutenir les raisons qui vous ont, par le passé, poussé à faire grève.

Il serait temps que vous compreniez que cette époque est désormais définitivement révolue.

Nous, salariés du régime général, avons récemment consenti à la réforme de notre régime de retraite. Pourquoi ? Ce n'est ni par couardise ni par fatalisme. C'est juste parce que nous avons une conscience COLLECTIVE (oui, collective, vous avez bien lu) et que nous savons bien que la masse salariale française doit aujourd'hui se retrousser les manches pour aider notre pays à se redresser et à assurer les futures retraites de nos enfants.

Le régime spécial dont vous jouissez n'est en aucune manière justifié (petit rappel historique: il ne l'a d'ailleurs jamais été dans la mesure où votre régime spécial a été créé dans les années 60 à une époque où le gouvernement en place avait décidé de réformer dans son ensemble le régime des retraites. Il avait été décidé à cette époque de mettre en place un nouveau système de retraites: le régime dit spécial. vous en aviez été les premiers bénéficiaires et il était prévu d'étendre ce régime à l'ensemble de la masse salariale. Cette réforme n'avait alors pas pu être menée à terme. Vous en aviez alors été les seuls bénéficiaires et le reste des salariés avait vu son régime de retraite rester inchangé).

En outre, il serait temps que vous fassiez preuve de plus d'honnêteté quant aux raisons qui vous poussent à faire grève. Cessez de vous placer en porte-paroles de l'ensemble des salariés français. Comprenez bien QUE NOUS NE VOUS SOUTENONS PAS. Avouez une bonne fois pour toute que votre seul souci est de conserver vos LARGES AVANTAGES. Avantages? Au nom de quoi: vous travaillez le week end? Moi aussi. Les jours fériés? Moi aussi. Parfois la nuit? Combien de temps de récup après une nuit de boulot? Je pourrais ainsi énumérer longuement les prétextes fallacieux qui vous poussent à faire grève, pardon à résister comme vous dites. Je me permets de vous poser une petite question. Quel est le temps de travail hebdomadaire d'un conducteur de TGV? je vous laisse y répondre. Moi je ne compte plus mes heures et je ne les compterai jamais d'ailleurs car moi, Messieurs, j'aime mon travail.

Je suis vraiment désolé Messieurs les grévistes mais la vérité est évidente. VOUS ETES DESORMAIS SEULS, VOTRE LUTTE N'EST PAS JUSTIFIEE, VOUS VOUS DECREDIBILISEZ AUX YEUX DES AUTRES SALARIES QUI, EUX TRAVAILLENT ET DANS DES CONDITIONS BIEN PLUS RUDES QUE LES VOTRES (parlez en aux ouvriers du BTP par exemple).

PREPAREZ VOUS A PERDRE VOTRE STATUT PRIVILEGIE ET A VOUS AUSSI, AU NOM DE L'EFFORT COLLECTIF, VOUS RETROUSSER LES MANCHES. . NOUS SOMMES PRETS A SUBIR DES SEMAINES DE GREVE SANS BRONCHER.VOUS ALLEZ ECHOUER MESSIEURS ET C'EST TRES BIEN.

Bon, Messieurs, je ne vous souhaite pas bon courage et je ne vous remercie pas pour votre action car grâce à vous je me suis levé à point d'heure pour être au boulot aujourd'hui. Et oui, on bosse NOUS!

ps: ayant lu la vulgarité de certaines des réponses de cheminots à certains messages de vos clients (oui, vous savez, c'est comme un usager sauf qu'il paye son trajet: on l'appelle un client) soyez sympas de faire preuve de politesse dans vos réponses.

Petit raté technique, mes excuses... bigbisous

Je précise pour cette personne que je ne suis pas agent de la SNCF et que je suis assujetti au régime général, non pas au titre de l'emploi privé, mais au titre du régime quelque peu batard des agents non titulaires de l'état et des collectivités territoriales.

J'ai d'ailleurs à ce titre une certaine "chance" dans la mesure où l'acquisition des 40 annuités nécessaires pour prétendre à une retraite complète à 60 ans sont acquis de façon nettement plus favorable dans le régime général que dans le régime des fonctionnaires : validation des temps périodes à temps partiel, bonification dès le premier enfant...

Lorsque cette personne explique la conscience collective des salariés qui auraient ainsi compris et accepté les réformes de leur régime, je crois rêver... En fait, ces réformes n'ont jamais été négociées. Elles ont été imposées par un pouvoir politique agissant ouvertement en relai du MEDEF dont l'objectif est de se dégager du financement de la sécurité sociale dans toutes ses branches (santé, famille, retraites) pour renvoyer les salariés vers les assurances privées.

Il n'y a aucune équité à imposer à tous les 40 annuités, puisque la façon d'acquérir ces 40 annuités n'est pas homogène.

Ce gouvernement, à l'image du patronat, ne négocie que devant la pression, méprisant ainsi le dialogue social. Ces mêmes politiques qui ont hurlé lors de l'élaboration de la loi sur les 35 heures, n'arrêtent pas de légiférer au point qu'ils suscitent des réticences dans leur propre majorité présidentielle.

Rappelons aussi que M.le Président s'est déplacé fin octobre auprès des cheminots aux ateliers du Landy (93) et les a assurés que la décote ne toucherait pas les agents en activité...

Ce qui s'avère être un mensonge. Un de plus.

Un des plus gros mensonges, par omission, étant de taire que ce qui participe au désiquilibre des comptes de la sécurité sociale : le régime agricole, celui des professions libérales et celui des commerçants... Dans les comptes, les régimes spéciaux ne pèsent rien.

Edited by michael02

Share this post


Link to post
Share on other sites

On reste correct. Merci

Pour un individu comme ça, c'est encore une réponse trop correcte !

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai vu au info hier que maintenant les clients font aussi grève mais contre la sncf, et se font poser des autocollants "client en otage"

bigbisouslotrela lotrela

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest ____

Pour un individu comme ça, c'est encore une réponse trop correcte !

Je sais que c'est agaçant mais ce n'est pas le premier membre qui vient sur le forum pour provoquer.......

Alors restons calme. J'ai souris quand j'ai lu le message.........

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour cher monsieur ou madame

J'ai bien du mal à croire que les salariés fassent preuve d'altruisme comme vous le prétendez.

Mais pensez vous qu'il est raisonnable de perdre 500 euros par mois à la retraite.Alors que le gouvernement (que vous soutenez peut être) donne des milliards à la catégorie la plus aisée et que le gain sur la réforme des régimes spéciaux ne permettra au mieux que de gagner 600 millions par année .Le COR(pas des affreux "gauchistes") estime qu'il faudrai augmenter les cotisations patronales de 0,3 % (pour l'ensemble des salariés)pour que le régime par répartition reste t elle qu'il est .

Cette manoeuvre ne s'en prendre à un bouc émissaire ne sert qu'à diviser et à mettre en place une idéologie qui n'est qu'au service de la classe des possédants.

Share this post


Link to post
Share on other sites

sérieux vous pensez que ce genre de forum est vraiment utile au site? :o

si ça continue le web du cheminot finira par ressembler à ceci bigbisous

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un troll de l'UMP

qui pour une fois s'est levé tôt...

ça sent le réchauffé et c'est plein d'arguments erronés

Au revoir Monsieur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

les anti grévistes se voient pousser des ailes , hier j'allume la tv sondage , ce matin sondage

Alors il va tenir bon NS ?

les usagers en colère , OUI je comprends

mais les sondages tous les jours pour nous faire croire que nous avons tord de faire grève NON

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai vu au info hier que maintenant les clients font aussi grève mais contre la sncf, et se font poser des autocollants "client en otage"

beurkmdrmdrmdrmdr

Les otages qui ont le droit de poser des autocollants sont des otages favorisés bigbisouslotrela

On peut donc considérer qu'ils bénéficient d'un régime spécial lotrelalotrela nonmais

Share this post


Link to post
Share on other sites

les anti grévistes se voient pousser des ailes , hier j'allume la tv sondage , ce matin sondage

Alors il va tenir bon NS ?

les usagers en colère , OUI je comprends

mais les sondages tous les jours pour nous faire croire que nous avons tord de faire grève NON

Je viens d'intervenir sur france Bleue Picardie. A noter une cheminote retraitée qui est intervenue, elle, sur l'avantage que représentent la carte SNCF et les permis de circulation pour les ayant droit... bigbisouslotrela

J'vous jure.... lotrela

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les otages qui ont le droit de poser des autocollants sont des otages favorisés bigbisouslotrela

On peut donc considérer qu'ils bénéficient d'un régime spécial lotrelalotrelanonmais

beurk

Excellent! mdrmdr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cher Cleint (et non usager terme usité par le gvt ce qui montre leur mépris de la notion de client),

comme les cheminots vous vous retrouvez dans l'arène au miliue des fauves en colère et sous le regard des spectacteurs dirigeants amusés du specacle et peu concernés par l'utilisation de trains de proximté.

Remarqué qu'à Paris-Nord, aucun problème pour emprunter Thalys ou Eurostar mais des difficultés pour le vulgus pecus moyen.

Pourquoi cette 2e journée?

Un rappel des aménagements demandées début octobre (bien avant la 1ere grève du 18/10) par le syndicat non révolutionaire UNSA:

APRÈS LES RENCONTRES « TECHNIQUES » UNSA/MINISTÈRE

LE COMPTE N’Y EST TOUJOURS PAS !

Points de désaccords :

- Cristallisation des acquis non intégrée (2 % par an pour les années déjà effectuées).

- Calcul de décote interdisant financièrement de partir à 50/55 ans.

- Indexation des pensions sur les prix et non plus sur les salaires.

- Remise en cause des spécificités Roulants pour les nouveaux embauchés.

TOUTES LES POSSIBILITÉS DE NÉGOCIATIONS ONT ÉTÉ ÉPUISÉES,

l’UNSA Cheminots appelle les agents de la SNCF à faire grève le 18 octobre 2007.

Devant l'impossiblité de négociations par une direction impuissante (c'est NS qui décide?) ou un ministre XB plus médiatique que médiateur (c'est NS qui décide), il y a blocage depuis OCTOBRE 2007 !

Tout le reste n'est que manipulation de nos médias par un gvt fort influent.

Aujourd'hui vous constaterz que des trains fantomes circulent uniquement à la radio: mais chut! tout va bien et le conflit s'essouffle.

Alors cher client, bienvenu au club des pions d'un jeu d'échec dont on ignore si on fait parti de l'équipe des blancs ou des noirs.

Oter les oeillères fournies par nos médias trop complaisants ("méchants cheminots indignes") car vous en aurez besoin pour défendre votre bout de gras dès 2008.

Sachez simplement que "travaillez plus pour gagner plus" ne s'applique toujours pas chez les cheminots car en résumé c'est travailler 2,5 ans ou plutot 3,5 ans pour gagner autant en retraite !

Sachez que nos cotisations retraite sont de +42% dont +12% justifiant un départ à 55 ans: en +20 ans de carrière, ces 12% de pouvoir d'achat non perçu représente +100.000 euros ce qui aurait m'aider à constituer une retaite complémentaire que les cheminots n'ont pas.

Dérangé dans nos habitudes lors de grève, nous le sommes tous un peu comme aujourd'hui oùu je suis privé du journal L EQUIPE car je suis pris en otage par les affreux journalistes indignes refusant de me déliver les dernières nouvelles du foot !

cordialement mais sans plus

Share this post


Link to post
Share on other sites

Messieurs les Cheminots grévistes.

Vous avez bénéficié pendant de longues années du soutien de l'opinion publique qui a toujours essayé de comprendre et de soutenir les raisons qui vous ont, par le passé, poussé à faire grève.

Ça aussi c'est une vielle légende médiatique qui dit ça...On a tjs eu le soutien de l'opinion...personnellement je ne le pense pas ,les Français (dont les cheminots font parti ,moi même y compris) sont égoïste...Mais certain quand 95 on l'avait plus qu'aujourd'hui...ça ne fait pas de doute...

Il serait temps que vous compreniez que cette époque est désormais définitivement révolue.

Ça c'est toi qui le dit mais en fait c'est l'avenir et l'histoire qui le dira...

Nous, salariés du régime général, avons récemment consenti à la réforme de notre régime de retraite.

T'est sur ?La plupart des salariés du privé se sont rendu compte qu'ils cotisaient plus longtemps que les fameux régimes spéciaux pendant la grève de 95...

C'était certainement pas un consentement volontaire à mon avis...

Pourquoi ? Ce n'est ni par couardise ni par fatalisme. C'est juste parce que nous avons une conscience COLLECTIVE (oui, collective, vous avez bien lu) et que nous savons bien que la masse salariale française doit aujourd'hui se retrousser les manches pour aider notre pays à se redresser et à assurer les futures retraites de nos enfants.

Noble cause mais j'ai quand même des doutes...Par contre je suis d'accord avec toi toujours tout refuser en bloc sans vouloir faire le moindre effort est franchement nocif à moyen et à long terme...Et même nous on y réchappe pas...

Le régime spécial dont vous jouissez n'est en aucune manière justifié (petit rappel historique: il ne l'a d'ailleurs jamais été dans la mesure où votre régime spécial a été créé dans les années 60 à une époque où le gouvernement en place avait décidé de réformer dans son ensemble le régime des retraites. Il avait été décidé à cette époque de mettre en place un nouveau système de retraites: le régime dit spécial. vous en aviez été les premiers bénéficiaires et il était prévu d'étendre ce régime à l'ensemble de la masse salariale. Cette réforme n'avait alors pas pu être menée à terme. Vous en aviez alors été les seuls bénéficiaires et le reste des salariés avait vu son régime de retraite rester inchangé).

Je suis pas un spécialiste mais je crois que tu te plantes sur les dates...Et "non justifié" me parait "TRES EXAGERE" ,justement si il y avait plus de justice dans ce pays il y aurait peut-être plus de régimes spéciaux pour les différents métiers...Un maçon qui à les mêmes conditions de retraites qu'un secrétaire ou qu'un comptable ,quelle équité ,quelle solidarité...

En outre, il serait temps que vous fassiez preuve de plus d'honnêteté quant aux raisons qui vous poussent à faire grève.

Clair que certain le font pour des raisons différentes...Les opinions sont loin d'être unanimes au sein des syndicats et du chemin de fer en générale...

Cessez de vous placer en porte-paroles de l'ensemble des salariés français. Comprenez bien QUE NOUS NE VOUS SOUTENONS PAS.

Cf: image médiatique plus haut...N'oublie pas que certains aussi aiment bien se servir de nous...Et moi j'ai rien demandé...

Avouez une bonne fois pour toute que votre seul souci est de conserver vos LARGES AVANTAGES.

Toujours la même rengaine,gonflante à force..."AVANTAGE"...tout le monde à des avantages et des inconvénients,y compris dans le privé ,ma femme travaille dans le privé et a des avantages que je n'ai pas...

Avantages? Au nom de quoi: vous travaillez le week end? Moi aussi. Les jours fériés? Moi aussi. Parfois la nuit? Combien de temps de récup après une nuit de boulot? Je pourrais ainsi énumérer longuement les prétextes fallacieux qui vous poussent à faire grève, pardon à résister comme vous dites. Je me permets de vous poser une petite question. Quel est le temps de travail hebdomadaire d'un conducteur de TGV? je vous laisse y répondre. Moi je ne compte plus mes heures et je ne les compterai jamais d'ailleurs car moi, Messieurs, j'aime mon travail.

Tjs pareil ,l'image aussi nous joue un sale tour...Sur qu'à force comme on est des bons professionnel les trains on les roulent les doigts dans le nez...Après on est en théorie au 35h sur l'année (c'est pas nous qui avons décidé...)...Mais bon ça demande de la concentration et rien que le bon sens ferais que tu ne pourrais pas le rouler des heures non stop...7h heures d'affilés au manche c'est peut-être du plaisir mais c'est surtout de la fatigue (nerveuse bien plus que physique...)...Et je parle des trains en général pas que du TGV...il en va de la sécurité ,arrêtons les comparaisons simplistes...Je ne me comparerais jamais à un chirurgien ou à un pilote d'avion...

Je suis vraiment désolé Messieurs les grévistes mais la vérité est évidente. VOUS ETES DESORMAIS SEULS, VOTRE LUTTE N'EST PAS JUSTIFIEE, VOUS VOUS DECREDIBILISEZ AUX YEUX DES AUTRES SALARIES QUI, EUX TRAVAILLENT ET DANS DES CONDITIONS BIEN PLUS RUDES QUE LES VOTRES (parlez en aux ouvriers du BTP par exemple).

PREPAREZ VOUS A PERDRE VOTRE STATUT PRIVILEGIE ET A VOUS AUSSI, AU NOM DE L'EFFORT COLLECTIF, VOUS RETROUSSER LES MANCHES. . NOUS SOMMES PRETS A SUBIR DES SEMAINES DE GREVE SANS BRONCHER.VOUS ALLEZ ECHOUER MESSIEURS ET C'EST TRES BIEN.

Bon, Messieurs, je ne vous souhaite pas bon courage et je ne vous remercie pas pour votre action car grâce à vous je me suis levé à point d'heure pour être au boulot aujourd'hui. Et oui, on bosse NOUS!

ps: ayant lu la vulgarité de certaines des réponses de cheminots à certains messages de vos clients (oui, vous savez, c'est comme un usager sauf qu'il paye son trajet: on l'appelle un client) soyez sympas de faire preuve de politesse dans vos réponses.

Si tu lis se forum tu verras que je ne suis "PAS" gréviste aujourd'hui,pour être en adéquation avec mes convictions personnelles (je vais pas les étaler la),mais sache que des personnes chez nous aime encore leur métier et se font encore plaisir en allant au boulot...

Je fais parti de la base comme de nombreuses personnes sur ce forum ,et franchement ce qui a de plus "pénible" dans ce boulot c'est de voir des reportages à la télé qui résume trop succinctement ces métiers...Tout n'est pas faux ,mais tout n'est pas vrais ,et si tu coupes la poire en deux tu seras déjà certainement plus proche de la vérité...et c'est valable dans sur de nombreux autre sujets...

Share this post


Link to post
Share on other sites

T'auras remarquer que je reste gentil et surtout que j'ai pris le tps de te répondre... bigbisous

Share this post


Link to post
Share on other sites

Messieurs les Cheminots grévistes.

Vous avez bénéficié pendant de longues années du soutien de l'opinion publique qui a toujours essayé de comprendre et de soutenir les raisons qui vous ont, par le passé, poussé à faire grève.

Il serait temps que vous compreniez que cette époque est désormais définitivement révolue.

Nous, salariés du régime général, avons récemment consenti à la réforme de notre régime de retraite. Pourquoi ? Ce n'est ni par couardise ni par fatalisme. C'est juste parce que nous avons une conscience COLLECTIVE (oui, collective, vous avez bien lu) et que nous savons bien que la masse salariale française doit aujourd'hui se retrousser les manches pour aider notre pays à se redresser et à assurer les futures retraites de nos enfants.

Le régime spécial dont vous jouissez n'est en aucune manière justifié (petit rappel historique: il ne l'a d'ailleurs jamais été dans la mesure où votre régime spécial a été créé dans les années 60 à une époque où le gouvernement en place avait décidé de réformer dans son ensemble le régime des retraites. Il avait été décidé à cette époque de mettre en place un nouveau système de retraites: le régime dit spécial. vous en aviez été les premiers bénéficiaires et il était prévu d'étendre ce régime à l'ensemble de la masse salariale. Cette réforme n'avait alors pas pu être menée à terme. Vous en aviez alors été les seuls bénéficiaires et le reste des salariés avait vu son régime de retraite rester inchangé).

En outre, il serait temps que vous fassiez preuve de plus d'honnêteté quant aux raisons qui vous poussent à faire grève. Cessez de vous placer en porte-paroles de l'ensemble des salariés français. Comprenez bien QUE NOUS NE VOUS SOUTENONS PAS. Avouez une bonne fois pour toute que votre seul souci est de conserver vos LARGES AVANTAGES. Avantages? Au nom de quoi: vous travaillez le week end? Moi aussi. Les jours fériés? Moi aussi. Parfois la nuit? Combien de temps de récup après une nuit de boulot? Je pourrais ainsi énumérer longuement les prétextes fallacieux qui vous poussent à faire grève, pardon à résister comme vous dites. Je me permets de vous poser une petite question. Quel est le temps de travail hebdomadaire d'un conducteur de TGV? je vous laisse y répondre. Moi je ne compte plus mes heures et je ne les compterai jamais d'ailleurs car moi, Messieurs, j'aime mon travail.

Je suis vraiment désolé Messieurs les grévistes mais la vérité est évidente. VOUS ETES DESORMAIS SEULS, VOTRE LUTTE N'EST PAS JUSTIFIEE, VOUS VOUS DECREDIBILISEZ AUX YEUX DES AUTRES SALARIES QUI, EUX TRAVAILLENT ET DANS DES CONDITIONS BIEN PLUS RUDES QUE LES VOTRES (parlez en aux ouvriers du BTP par exemple).

PREPAREZ VOUS A PERDRE VOTRE STATUT PRIVILEGIE ET A VOUS AUSSI, AU NOM DE L'EFFORT COLLECTIF, VOUS RETROUSSER LES MANCHES. . NOUS SOMMES PRETS A SUBIR DES SEMAINES DE GREVE SANS BRONCHER.VOUS ALLEZ ECHOUER MESSIEURS ET C'EST TRES BIEN.

Bon, Messieurs, je ne vous souhaite pas bon courage et je ne vous remercie pas pour votre action car grâce à vous je me suis levé à point d'heure pour être au boulot aujourd'hui. Et oui, on bosse NOUS!

ps: ayant lu la vulgarité de certaines des réponses de cheminots à certains messages de vos clients (oui, vous savez, c'est comme un usager sauf qu'il paye son trajet: on l'appelle un client) soyez sympas de faire preuve de politesse dans vos réponses.

Vous êtes le maillon faible.

Au revoir. bigbisous

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens d'intervenir sur france Bleue Picardie. A noter une cheminote retraitée qui est intervenue, elle, sur l'avantage que représentent la carte SNCF et les permis de circulation pour les ayant droit... koiquessecestachier

J'vous jure.... revoltages

Pourquoi? Elle avait tors la cheminote retaitée?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cher Cleint (et non usager terme usité par le gvt ce qui montre leur mépris de la notion de client),

comme les cheminots vous vous retrouvez dans l'arène au miliue des fauves en colère et sous le regard des spectacteurs dirigeants amusés du specacle et peu concernés par l'utilisation de trains de proximté.

Remarqué qu'à Paris-Nord, aucun problème pour emprunter Thalys ou Eurostar mais des difficultés pour le vulgus pecus moyen.

Pourquoi cette 2e journée?

Un rappel des aménagements demandées début octobre (bien avant la 1ere grève du 18/10) par le syndicat non révolutionaire UNSA:

APRÈS LES RENCONTRES « TECHNIQUES » UNSA/MINISTÈRE

LE COMPTE N'Y EST TOUJOURS PAS !

Points de désaccords :

- Cristallisation des acquis non intégrée (2 % par an pour les années déjà effectuées).

- Calcul de décote interdisant financièrement de partir à 50/55 ans.

- Indexation des pensions sur les prix et non plus sur les salaires.

- Remise en cause des spécificités Roulants pour les nouveaux embauchés.

TOUTES LES POSSIBILITÉS DE NÉGOCIATIONS ONT ÉTÉ ÉPUISÉES,

l'UNSA Cheminots appelle les agents de la SNCF à faire grève le 18 octobre 2007.

Devant l'impossiblité de négociations par une direction impuissante (c'est NS qui décide?) ou un ministre XB plus médiatique que médiateur (c'est NS qui décide), il y a blocage depuis OCTOBRE 2007 !

Tout le reste n'est que manipulation de nos médias par un gvt fort influent.

Aujourd'hui vous constaterz que des trains fantomes circulent uniquement à la radio: mais chut! tout va bien et le conflit s'essouffle.

Alors cher client, bienvenu au club des pions d'un jeu d'échec dont on ignore si on fait parti de l'équipe des blancs ou des noirs.

Oter les oeillères fournies par nos médias trop complaisants ("méchants cheminots indignes") car vous en aurez besoin pour défendre votre bout de gras dès 2008.

Sachez simplement que "travaillez plus pour gagner plus" ne s'applique toujours pas chez les cheminots car en résumé c'est travailler 2,5 ans ou plutot 3,5 ans pour gagner autant en retraite !

Sachez que nos cotisations retraite sont de +42% dont +12% justifiant un départ à 55 ans: en +20 ans de carrière, ces 12% de pouvoir d'achat non perçu représente +100.000 euros ce qui aurait m'aider à constituer une retaite complémentaire que les cheminots n'ont pas.

Dérangé dans nos habitudes lors de grève, nous le sommes tous un peu comme aujourd'hui oùu je suis privé du journal L EQUIPE car je suis pris en otage par les affreux journalistes indignes refusant de me déliver les dernières nouvelles du foot !

cordialement mais sans plus

Le gros problème visiblement au sein de la SNCF et de la réputation de celle-ci est que c'est une minorité, en l'occurrence les conducteurs, qui font la loi et font les grèves et qui ternissent la réputation de leur employeur. Et quand il y a les grèves ce ne sont sûrement pas eux qui doivent affronter les usagers en colère. Je sais qu'il existe au sein même de la SNCF des petites luttes assassines entre services... les avantages négociés vont visiblement très souvent aux conducteurs alors que beaucoup de sédentaires sont encore limite smicards avec un boulot pas loin d'être aussi pénible...

Ca me désole...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le gros problème visiblement au sein de la SNCF et de la réputation de celle-ci est que c'est une minorité, en l'occurrence les conducteurs, qui font la loi et font les grèves et qui ternissent la réputation de leur employeur. Et quand il y a les grèves ce ne sont sûrement pas eux qui doivent affronter les usagers en colère. Je sais qu'il existe au sein même de la SNCF des petites luttes assassines entre services... les avantages négociés vont visiblement très souvent aux conducteurs alors que beaucoup de sédentaires sont encore limite smicards avec un boulot pas loin d'être aussi pénible...

Ca me désole...

Des conneries comme ça, tu en as d'autres en magasin ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des conneries comme ça, tu en as d'autres en magasin ?

J'aimerais bien que ce soit une autre personne que du service traction qui réponde...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...