Jump to content
Sign in to follow this  
zoreglube

Prolongement du CEVA (Genève Annemasse) en France/Léman-Express

Recommended Posts

(...) Quand à savoir si les travailleurs étrangers sont facilement acceptés ,les entreprises Suisse ne pourrait pas fonctionner actuellement sans cet apport ,c'est juste factuel

Ca, c'est l'évidence même... ce qui ne remet pas en cause que pour les habitants du canton de Genève, les frontaliers français ont fort mauvaise réputation... Ca aussi c'est factuel.

Quand on voit les efforts faits sur Lyon pour éviter la circulation automobile avec le tram, les métro, etc... c'est vrai que c'est bien. Quand on voit le projet "Rail 2000" qui date du milieu des années 80, on voit que la Suisse n'a pas attendu le CEVA pour proposer des dessertes de qualité de ses grandes villes et de leur périphérie. Et ce projetdu CEVA, lui, traine depuis largementplus de 20 ans pour en gros 5 kilomètres de ligne à remettre en état sur une plateforme déjà quasi existante. Si la volonté politique était réellement là d'éviter les voitures des frontaliers français, il y a longtemps que cette infrastructure devrait être en service.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca, c'est l'évidence même... ce qui ne remet pas en cause que pour les habitants du canton de Genève, les frontaliers français ont fort mauvaise réputation... Ca aussi c'est factuel.

Quand on voit les efforts faits sur Lyon pour éviter la circulation automobile avec le tram, les métro, etc... c'est vrai que c'est bien. Quand on voit le projet "Rail 2000" qui date du milieu des années 80, on voit que la Suisse n'a pas attendu le CEVA pour proposer des dessertes de qualité de ses grandes villes et de leur périphérie. Et ce projetdu CEVA, lui, traine depuis largementplus de 20 ans pour en gros 5 kilomètres de ligne à remettre en état sur une plateforme déjà quasi existante. Si la volonté politique était réellement là d'éviter les voitures des frontaliers français, il y a longtemps que cette infrastructure devrait être en service.

Faut il rappeler les millions d'euro dépensés par la Suisse pour des infrastructures en France.Cela est long mais la démocratie doit passer par la.De plus ,les modes de financement suisses font qu'ils utilisent l'argent qu'il ont au risque de mettre leurs opérateurs ferroviaires dans une situation inextricable,

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faut il rappeler les millions d'euro dépensés par la Suisse pour des infrastructures en France.Cela est long mais la démocratie doit passer par la.De plus ,les modes de financement suisses font qu'ils utilisent l'argent qu'il ont au risque de mettre leurs opérateurs ferroviaires dans une situation inextricable,

Oui, financement dans le cadre de la modernisation des axes Lyria.... Et là, c'est chez nous que les performances ont été pitoyables.... TGV Paris - Genève en moins de 3h : promesse non tenue. Il faut dire que, juste pour un exemple, les aiguillages franchissables à 30 km/h à Bourg en Bresse, c'est 3 mn de perdues dans chaque sens! A la sortie de BGB coté Ambérieu, il y avait toute la place pour installer des aiguillages franchissables à 60 km/h... La pseudo augmentation des vitesses pour les TGV entre Blaisy et Dijon (passage de 140 à 160, mais avec deux zones à 140 au milieu) font que les marches de tracé ont évolué à la marge seulement... Et en "geste métier", on reste à 140 pour éviter de faire chanter le KVB... Alors on va dire que chat échaudé craint l'eau froide... et que les CFF ou le gouvernement helvétique, même appuyés par une votation favorable, hésitent un peu avant de filer des deniers qui seraient peut être mal employés.

Edited by CRL COOL

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non mais euh vous avez entendu de la votation du 9 février 2014? Soit l'acceptation d'une initiative populaire qui conduit à la ré-introduction des contingents pour les citoyens UE travaillant en Suisse? En clair, la fin de la libre circulation des personnes.

Vu que Brussel n'est pas très chaud avec cette idée, la prochaine étape serait la dénonciation de l'accord sur la libre circulation. La seule inconnue c'est si cette dénonciation sera acceptée en cas de vote populaire (mais l'initiative ayant été validée à 56%, je ne parierai pas sur un refus).

Donc du coups, actuellement, le financement par la suisse du matériel français circulant sur le CEVA, c'est niet autant à Berne qu'à Genève (où un membre du parti MCG, qui n'a comme programme politique que de renvoyer les frontaliers, est devenu ministre). Surtout que la paquet de financement ne le prévoit pas.

Du coups le "c'est le marché qui décide", toussa, bof...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Suppose que les frontaliers soient repoussés : que se passerait-il? Je parle ici des conséquences pour la Suisse, pour les travailleurs on n'a pas besoin de se poser de questions, c'est vas voir Paul Emploi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Suppose que les frontaliers soient repoussés : que se passerait-il? Je parle ici des conséquences pour la Suisse, pour les travailleurs on n'a pas besoin de se poser de questions, c'est vas voir Paul Emploi.

Les frontaliers actuels ne seront pas repoussés, sauf si les entreprises quittent le pays. Pour ceux qui voudraient venir dans le futur: on ne connait pas le détail, la loi n'est pas finie et les discussions avec Bruxelle non plus, mais l'initiative indique qu'un nombre d'étrangers voulant travailler en suisse serait défini annuelement et chaque embauche extérieure soumise à autorisation, avec retour de la préférence nationale à compétences égales.

Pour les entreprises, c'est de la paperasse et de l'administratif en plus, mais pour l'instant elles ne bronchent pas.

Concernant l'achat par la suisse des rames sncf, il y a un autre argument en sa défaveur. Les genevois se sont prononcés pour une baisse des tarifs de la régie des Transports Publics Genevois, avec à la clef 15millions de Chf de recettes en moins. Résultat, le gouvernement va sabrer dans les prestations et les emplois des TPG avec comme conséquence, première depuis des décennies, une grève totale de ladite régie il y a quelques jours: pas un tram, pas un bus n'est sorti du dépôt.

Et la police n'est pas intervenue pour empêcher les piquets de grève, car elle aussi l'a souvent été, en grève, ces derniers temps.

Alors acheter les rames des français dans ces conditions, c'est du suicide politique.

Edited by likorn

Share this post


Link to post
Share on other sites

Du point de vue opérationnel, des éléments commencent à apparaitre.

Ainsi, officiellement, on admet qu'une flotte "mixte" (composée de matériel français et suisse, donc) serait envisageable "même si l'on préférerait un matériel uniforme".

Quant à l'offre en terme de lignes, elle comprendrait de base les relations horaires suivantes:
- Coppet - Genève - Evian
- Coppet - Genève - St-Gervais
- Coppet - Genève - Annecy
- Coppet - Genève - Annemasse

En plus viendrait s'y ajouter, chaque heure, des trains accélérés Annemasse - Genève - Lausanne - Romont et Vevey (soit un train accéléré par demi-heure entre Lausanne et Annemasse). Côté France, un TER par heure entre Bellegarde, Annemasse puis prolongé selon l'heure soit vers Evian, soit vers St-Gervais.

Il est intéressant de noter que si l'offre parait importante, l'infrastructure reste en grande partie à simple voie, seul l'axe Genève - Annemasse étant à ma connaissance à double voie, et qu'ainsi la moindre perturbation aura un impact important sur la ponctualité. Je ne suis en effet absolument pas sur, vu la longueur des lignes et leurs caractères internationales, que l'on puisse garantir une exploitation avec moins de 3mn de retard.

Les CFF estiment que l'augmentation des passagers transportés atteindra environ 90% (soit au moins 50'000 passagers/jours en plus), ce qui n'est pas négligeable, et si les CFF ne sont pas agressifs commercialement parlant, on sait déjà que certaines communautés de communes (culoz notamment) se sont approchées d'eux pour les sonder - avec la libéralisation - quant à une éventuelle volonté de reprendre le trafic TER ou de prolonger le RER côté France.

Enfin, notons qu'il faudra au moins 120 mécaniciens de plus pour couvrir l'offre du RER, et qu'il est prévu que 40% d'entre eux soient "français" (donc détaché de la SNCF, engagé par les CFF, ou simplement engagés dans une société fille). Bien entendu, les CFF souhaitent instaurer pour le RER le modèle suisse, soit des trains non-accompagnés (EAS).
 

Edited by likorn
er, pas és

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quel nom pour le CEVA? ( CEVA EXPRESS, LEMAN EXPRESS, LEMANIS ou REFLEX ?)

Communiqué de presse du lundi 1er juin 2015

RER FVG : Le nom c’est bien, de bonnes conditions de travail c’est mieux!

Les CFF et le conseiller d’Etat genevois Luc Barthassat ont lancé aujourd’hui un sondage pour déterminer le nom du futur RER-FVG. Un nom qui résonne comme un joli gadget marketing. Les autorités ne disent rien des conditions de travail qui seront en vigueur sur le RER. Pour le Syndicat du personnel des transports (SEV), le personnel qui sera occupé à l’exploitation du RER devra bénéficier de conditions de travail identiques à celles de la CCT CFF SA.

Pour le SEV, les mécaniciens qui conduiront les futurs trains, les agents de train et ceux qui entretiendront et nettoieront les véhicules devront avoir des conditions de travail identiques à celles de la CCT CFF SA avec un contrat de travail CFF. Par ailleurs, nous refusons le dumping salarial, toutes et tous les salarié-e-s qui exerceront sur territoire Suisse devront bénéficier, au minimum, des conditions de travail appliquées aux CFF SA.

Le personnel n’acceptera pas que l’exploitation du RER-FVG occasionne des suppressions de place de travail ou des changements de conditions d’emplois. Pour le SEV, il n’est pas imaginable que le développement de la région se fasse en prétéritant les conditions de travail.

 

Le personnel CFF de la région genevoise interpelle les CFF et le Conseil d’Etat afin qu’ils prennent conscience des attentes des employé-e-s. Ce n’est qu’en respectant ces attentes que l’exploitation du RER-FVG sera possible et tiendra ses promesses de mobilité et de développement économique et social !

 

Edited by likorn

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le SEV fait bien de le rappeler, puisque le rêve des futurs exploitants du site est de faire du "double dumping" : utiliser via une filiale les contraintes de chacun des deux pays pour en faire la base de travail des salariés...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le flotte du futur RER ne sera pas homogène, on y verra des Flirts et des Régiolis.

Alors bon, d'un côté c'est mauvais pour le RER en termes de rentabilité, de pontualité et de fiabilité, de l'autre le surcoût engendré sera la justification parfaite à la création d'une filiale locale, avec des salaires à l'avenant.

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/deux-types-trains-uvreront-ceva/story/31810206

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le flotte du futur RER ne sera pas homogène, on y verra des Flirts et des Régiolis.

Alors bon, d'un côté c'est mauvais pour le RER en termes de rentabilité, de pontualité et de fiabilité, de l'autre le surcoût engendré sera la justification parfaite à la création d'une filiale locale, avec des salaires à l'avenant.

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/deux-types-trains-uvreront-ceva/story/31810206

​Une des raisons étant d'éviter les surcoûts dus à la variabilité du taux de change (c'est bien expliqué dans l'article d'ailleurs:Smiley_48:, c'est rare de voir la presse généraliste expliquer ce genre de choses clairement sans faire de raccourci hasardeux).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le haut Savoyard n'est ni totalement Suisse, ni totalement Français! mais il est près de ses sous...................................... l'argent se jette par les fenêtres.........................de l'extérieur vers l'intérieur!!!!!!!! 

Edited by Rail cassé

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas dit que les arguments étaient mauvais, juste que ça ne va pas aider à un système efficace.

Mais bon, soulignons quand même qu'on pourrait largement discuter de la pertinence d'être obligé de proposer une mauvaise solution (louer des rames à la Région RA) pour rester dans le cadre de lois pourtant sensées aider les actionnaires à s'en mettre plein les fouilles permettre un meilleur service (je dis bien : meilleur service dans le sens de meilleures prestations, c'est ce qu'on nous rabâche à chaque fois qu'on parle de libéralisation).

Pour finir, Marie Prieur est une bonne journaliste, qui prend le temps de vérifier ce qu'elle raconte auprès de diverses sources. C'est devenu troprare en effet.

Edited by likorn

Share this post


Link to post
Share on other sites

je suis d'accord avec toi!! mais pour compenser la réforme sur l'évaluation du franc suisse, vous payez 70% des rames et nous 30% et on fait l'inverse pour les salaires!!! nan, pas taper j'déconne. :cool:

 

Pfff! z'êtes dur en affaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A  Annemasse, il y aura, aussi une voie terminus purement 15 000 V AC CFF, pour que certains trains CFF puissent y faire terminus. La majeure partie des trains seront des bi-fréquence.

 

Ils pourraient, même, en théorie, aller jusqu' à Aix les Bains et faire terminus sur la voie " des Monophasés ", purement 25 000 V AC( les FLIRT ne sont pas prévus pour 1500 V DC )

Pour compenser cette distance, coté France, un régio 2N Tritension AURA ferait des dessertes en Romandie. Mais voila, ces variantes Tri-tension, ne sont que sur le papier ! Cependant il y a, déjà, des BB 37 000 Tritension autorisées CFF, qui fréquentent, la Praille, et le triage de Renens.

 

Et, plus tard, des FLIRT Bi-Fréquence Coppet-Genvève-Annemasse-Evian-St Gingolph-Monthey-St Maurice-Martigny, puis, Sion et Brig !

Edited by BAISIN

Share this post


Link to post
Share on other sites

le monde à l'envers :  les Suisses envahissent la France :Smiley_32:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, cyclodocus a dit :

le monde à l'envers :  les Suisses envahissent la France :Smiley_32:

ce n'est pas nouveau... deja il y a 2075 ans....les Suisses de véritables émigres qui veulent prendre le pain des gaulois...

Migration Helvète et bataille de Bibracte ( 58 avant JC)

Les Helvètes n'abandonnent pas leur idée de migration et garde ce qu'avait prévu de faire Orgétorix, malgré sa récente mort. Ils partiront avec d'autres peuples voisins  . Ils partent en direction de la Gironde actuelle.Mais avant pour que les Germains ne profitent pas de leurs villes et villages, les Helvètes décident de tout brûler

Ils ont deux solutions pour se  rendre en gironde :

-la première consiste de passer par Genua (Genève) qui appartient aux Allobroges.

-la seconde consiste à passer par le pays Séquane, long passage entre Jura et Rhône .......

 sans oublier dejà et bien avant dés que l'on parle monnaie...

-120 avant JC : Les monnaies d'argent aux motifs romains sont adoptées par Eduens, Séquanes, Helvètes,.......
 

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, BAISIN a dit :

Pour compenser cette distance, coté France, un régio 2N Tritension AURA ferait des dessertes en Romandie. Mais voila, ces variantes Tri-tension, ne sont que sur le papier !

Ce sont des Régiolis, et non des 2N. Le premier est sorti d'usine cette semaine (pour une mise en service en 2019, on a le temps !)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, TER200 a dit :

Ce sont des Régiolis, et non des 2N. Le premier est sorti d'usine cette semaine (pour une mise en service en 2019, on a le temps !)

Regiolis tritension ou regiolis bimode, autorisé en Suisse ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce sont des regiolis tritension... bimode je sais pas. Et autorisés suisse à terme oui. Chacun commande son matos, des flirts en Suisse et regiolis en France 

va voir sur le post des regiolis y'a une photo et le lien du communiqué Alstom. 

Edited by TRAXX186

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, TRAXX186 a dit :

Ce sont des regiolis tritension

oui

Il y a 1 heure, TRAXX186 a dit :

bimode je sais pas

non

Il y a 1 heure, TRAXX186 a dit :

Chacun commande son matos,

pour circuler sur l'ensemble de la ligne (avec changement de conducteur à Annemasse : super, le double de formation :Smiley_24:)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 02/04/2017 à 19:10, BAISIN a dit :

A  Annemasse, il y aura, aussi une voie terminus purement 15 000 V AC CFF, pour que certains trains CFF puissent y faire terminus. La majeure partie des trains seront des bi-fréquence.

 

Ils pourraient, même, en théorie, aller jusqu' à Aix les Bains et faire terminus sur la voie " des Monophasés ", purement 25 000 V AC( les FLIRT ne sont pas prévus pour 1500 V DC )

Pour compenser cette distance, coté France, un régio 2N Tritension AURA ferait des dessertes en Romandie. Mais voila, ces variantes Tri-tension, ne sont que sur le papier ! Cependant il y a, déjà, des BB 37 000 Tritension autorisées CFF, qui fréquentent, la Praille, et le triage de Renens.

 

Et, plus tard, des FLIRT Bi-Fréquence Coppet-Genvève-Annemasse-Evian-St Gingolph-Monthey-St Maurice-Martigny, puis, Sion et Brig !

Sur Coppet-Annemasse-Evian/St-Gervais/Annecy, desserte par Flirt France et Régiolis, chaque compagnie ayant commandé son matos. Mécaniciens CFF de Coppet à Annemasse, ADC français au delà, pas forcément SNCF d'ailleurs. Cadence à l'heure sur les lignes françaises, au quart d'heure de Coppet à Annemasse.

RABe 511 RV Dosto sur les RE Annemasse-Genève-Lausanne-St Maurice, pas au delà. Cadence à la demi-heure pour cette liaison qui n'est qu'un prolongement des RE Genève-Vevey actuels.

Sur Suisse, système ETCS niveau 1 obligatoire. Formation courte mais obligatoire pour tous les mécaniciens CFFdevant entrer à Annemasse, car signaux français, et sans doute KVB car ce serait dommage de faire simple.

Mise en service du CEVA/LEX en 2020, voir plus tard, suite à des oppositions dans le secteur de la Jonction.

En 2023, possible privatisation du réseau Léman Express, tant côté Suisse que Français, si pas déjà fait en France d'ailleurs.

EDIT

La compensation kilomètrique du matériel Français ou Suisse n'est dans aucun ordre du jour chez nous, aucun. Il n'y a aucune chance pour que des Regiolis fassent, à l'ouverture, du trafic au delà de Coppet. Et pour les BB 37 000, c'est du Fret, ça n'a rien à voir; sans parler du fait qu'elles vont à Lausanne-Triage, pas à Renens.

EDIT2

Oui, on sait que la cadence à l'heure en France n'est pas réalisable actuellement, mais la SNCF nous promet que ça va marcher.

Edited by likorn

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...