Aller au contenu
BB4100

Le groupe SNCF face à la concurrence et la libéralisation

Recommended Posts

Il y a 16 heures, NEMO94 a dit :

Je pense aussi que cette opération c'est pour l'essentiel une expérimentation pour voir comment on peut mettre en  application les processus définis par les dernières dispositions législatives.

Le but des candidats ne sera pas de gagner de l'argent, mais de s'entraîner pour la suite !

 

 

 

Bonjour.

Pas sur, mais alors pas sur du tout. On l'a vu avec OrlyVal et le contournement de Perpignan (dont j'ai oublié l'acronyme). Le privé s'est empressé de refiler le "bébé" et surtout les pertes financières et les déficits au public (RATP ou feu RFF).

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, bruno a dit :

Bonjour.

Pas sur, mais alors pas sur du tout. On l'a vu avec OrlyVal et le contournement de Perpignan (dont j'ai oublié l'acronyme). Le privé s'est empressé de refiler le "bébé" et surtout les pertes financières et les déficits au public (RATP ou feu RFF).

Bruno. 

C'est justement tout le contraire de Perpignan-Figueras ici, il ne s'agit pas de construire et exploiter une infra avec une rentabilité indexées à des promesses de trafic mirobolantes, mais juste de faire rouler des trains. C'est l'Etat qui doit payer le déficit d'exploitation.

 

Au passage, il s'agit surtout de "petites" lignes du périmètre TET, avec un volume de trains et de voyageurs plus faible que les POLT ou Paris-Clermont. On ne fait pas une expérimentation sur les plus gros morceaux en général.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 13 minutes, TER200 a dit :

C'est justement tout le contraire de Perpignan-Figueras ici, il ne s'agit pas de construire et exploiter une infra avec une rentabilité indexées à des promesses de trafic mirobolantes, mais juste de faire rouler des trains. C'est l'Etat qui doit payer le déficit d'exploitation.

 

Oui, bien sur.

Mais les sociétés qui vont candidater, comme toutes entreprises d'ailleurs, ne sont pas des philanthropes et sont là pour engranger des bénéfices.

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, bruno a dit :

Oui, bien sur.

Mais les sociétés qui vont candidater, comme toutes entreprises d'ailleurs, ne sont pas des philanthropes et sont là pour engranger des bénéfices.

Bruno.

Eh bien, et je rejoins Yienyien 89, une fois n'est pas coutume, s'il n'y a pas de bénéfices ou d'équilibre en vue, les sociétés se désisteront et ça fera comme l'appel d'offres sur les trains de nuit de Vidalies : un prétexte à la fermeture .

Avec une nuance, c'est que la feuille de route de Vidalies, c'était semble--t-il,  la casse du chemin de fer, la feuille de route de Borne semble moins radicale.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×