Aller au contenu
luxemburg

Réouverture aux voyageurs de la ligne Avignon Carpentras

Recommended Posts

Est ce que quelqu'un sait si le projet prevoit l'electrification entre SORGUES et CARPENTRAS???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Réouverture des Carpates en cours, Unanimité sur la réouverture du Tonkin ( meme une assoc pro-bagnolarde antin-train dont je tairait le nom n' est plus un obstacle a la réouverture du Tonkin cestachier ) et maintenant Avignon-Carpentras cestachier cestachier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Réouverture des Carpates en cours, Unanimité sur la réouverture du Tonkin ( meme une assoc pro-bagnolarde antin-train dont je tairait le nom n' est plus un obstacle a la réouverture du Tonkin :blink: ) et maintenant Avignon-Carpentras :)lotrela

Bonsoir,

Question de non-cheminot particuulièrement inculte: Avignon - Carpentras, c'est ... Avignon - Carpentras; les Carpates, c'est Bourg - Bellegarde; mais le Tonkin, c'est où ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Question de non-cheminot particuulièrement inculte: Avignon - Carpentras, c'est ... Avignon - Carpentras; les Carpates, c'est Bourg - Bellegarde; mais le Tonkin, c'est où ?

Wiki est ton amie :blush: : Tonkin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le role du fret sur cette ligne est, par contre, en suspens....

http://www.laprovence.com/article/carpentras/quel-avenir-pour-le-fret-ferroviaire-dans-la-commune#comment-2289186

Le fret ferroviaire a-t-il un avenir à Carpentras? Si oui, lequel? Ces questions ont été posées lundi soir, lors d'une réunion entre Réseau ferré de France (RFF) et les chefs d'entreprises de Carpensud, réunion au cours de laquelle on a également parlé du passage à niveau du chemin de Patris (lire notre édition d'hier). Il s'agissait de faire un point sur le retour du train de voyageurs à Carpentras, projet qui va être soumis à la concertation publique d'ici à la fin de l'année. Le fret s'inscrit dans cette réflexion.

"Sur le fret, la volonté est partagée, a plusieurs fois répété Ivan Rascle, chargé de mission de RFF. C'est de le maintenir sur la ligne Avignon-Carpentras." Serge Andrieu, adjoint au maire délégué aux travaux, a ajouté que "la difficulté, c'est de faire cohabiter le fret et les voyageurs".

Départ définitif?

Actuellement, le fret, c'est un à deux trains par jour, principalement utilisés par l'entreprise Sibelco-France, qui y charge le sable de sa carrière de Bedoin. Sur la voie ferrée, les trains roulent à 30km/h et la rénovation de la ligne permettrait une cadence plus importante, d'un train par heure. Mais encore faut-il qu'ils arrivent à Carpentras et puissent y manoeuvrer sur un quai suffisamment long.

Ce qui est la cas actuellement. Sachant que comité de pilotage du projet de réouverture de la liaison ferrée a décidé de déplacer la gare SNCF, l'espace pour affréter des trains de marchandise risque de manquer. Richard Gontier (transports Vincent et élu de la CCI), lui, "préfère qu'il y ait des trains à Carpentras, pour qu'il y ait des camions qui roulent". Mais il craint "une sursaturation de la voie rapide à cause du fret qui disparaît". Une chose est sûre, le fret pour Sibelco va être déplacé à Entraigues pendant un an, le temps que RFF réalise les travaux pour rénover la voie ferrée. Pourra-t-il revenir? La municipalité se pose la question, si bien qu'en juillet elle a commandé au cabinet Inexia, à Marseille, une étude sur la délocalisation du fret de Sibelco vers Entraigues...

38 trains par jour

La ligne ferroviaire Avignon-Carpentras doit être mise en service en 2014. Elle doit relier la gare de Carpentras et celle des TGV à Avignon-Courtine. La liaison, d’un montant de 82M €, est inscrite dans le contrat de projet Etat-Région 2007-2013 et comprend la "virgule" entre Avignon-Courtine et Avignon-centre et la rénovation de la ligne Sorgues-Carpentras. Celle-ci totalise une longueur de 16,5 km. Entre 6h et 21heures, 38 trains sont prévus quotidiennement (19 allers et 19 retours), à une cadence de toutes les demi-heures, pour Avignon-centre-Carpentras (58 allers-retours pour Avignon-TGV-Avignon-centre). Le nombre d’allers-retours TGV-Carpentras n’est pas encore déterminé. Le train roulera jusqu’à 120 km/h et la SNCF attend 3 800 voyageurs sur cette ligne.

Déplacement de la gare: des oppositions

La municipalité et ses partenaires du comité de pilotage du projet de la réouverture de la ligne ont décidé, en juillet, que la gare SNCF serait déplacée d’une centaine de mètres au sud, à la hauteur de l’avenue Kennedy. La Ville voudrait profiter de cette occasion pour réorganiser tout le quartier, avec des espaces publics, des espaces commerciaux, des espaces d’intermodalité (parking d’autos, de bus, de taxis, piste cyclable, etc.), de l’habitat, etc. Le foncier libéré par le déplacement du bâtiment pourrait avoisiner les 2 hectares. Un scénario est même à l’étude pour relier l’avenue Wilson et l’avenue Kennedy (elles l’étaient au XIXe siècle). Le projet de déplacement a soulevé des oppositions lors de la réunion de lundi soir. Michel Jarretier (SARL Jarretier), par exemple, n’est pas en reste quand il dit "Sortez-la de Carpentras, cette gare, c’est une hérésie!". Pour lui, il faudrait la rapprocher de la voie rapide, "dans un endroit accessible avec des moyens de locomotion, c’est plus logique". Pour Ivan Rascle (RFF), "plus on éloigne les gares de la population, moins les gens prennent le train". De l’avis général des participants à la réunion, "les gens ne veulent plus venir à Carpentras, c’est un bouchon perpétuel. Ce n’est pas la peine de mettre la gare en centre-ville". Quant à la réussite de la réouverture de la ligne, Michel Jarretier attend de voir... Richard Gontier a plusieurs fois insisté sur le fait que, de toute façon, "c’est décidé". En effet, un contrat de projet État-Région sur la réouverture de la ligne a été signé pour 73 M€ et on voit mal comment arrêter ce train en marche!

Sibelco-France satisfait de la gare

"Ce qu’on souhaite et la volonté est clairement affichée, c’est la possibilité d’offrir à nos clients verriers un chargement en train à des tarifs qu’ils nous demandent, dans des conditions industrielles et environnementales compétitives." Jacques Cornut-Chauvinc, directeur régional de Sibelco-France est en pourparlers depuis longtemps avec RFF, la SNCF et la municipalité à propos du fret à Carpentras. Chaque semaine, trois trains d’un peu plus de mille tonnes partent au sud de Vienne ou dans la Loire y apporter du sable pour les verreries. Entre 40 et 45 camions chargent le train dans la journée et les camions effectuent jusqu’à sept rotations Bedoin-Carpentras par jour. Les travaux sur la ligne vont obliger la société à déplacer son chargement à Entraigues, où elle loue un quai, ou à Avignon en Courtine, solution proposée par RFF. "Pour Avignon, c’est 50 % de surcoût, avertit le directeur régional, précisant que pour Entraigues, le surcoût pourrait s’établir à 20 ou 30 % en attendant que la déviation nord et la rocade sud-ouest puissent être mises en service. "Entraigues est la solution la plus adaptée, qui pourrait éventuellement nous convenir, souligne Jacques Cornut-Chauvinc, à la condition qu’elle soit pérenne, qu’elle convienne à nos clients et qu’elle soit financée." Il faut en effet équiper la plate-forme de chargement qui ne fonctionne plus depuis quinze ans."Ce qu’il y a en gare de Carpentras nous convient tout à fait", indique M. Cornut-Chauvinc. Le problème, c’est que le transport du sable de Bedoin est "sur un marché très fragile où la concurrence est importante". Et que le fret ferroviaire n’est pour l’instant pas une activité en développement dans le Comtat venaissin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un PN pose problème..... Pour construire une route, çà pose généralement moins de soucis.....

http://www.laprovence.com/article/carpentras/liaison-ferroviaire-avignon-carpentras-le-casse-tete-du-passage-a-niveau

Crédit Photo: Journal La Provence

On a creusé le problème dans tous les sens, on a du mal à imaginer une solution simple!" Un casse-tête insoluble, c'est ainsi qu'on pourrait résumer le problème que pose la réouverture de la ligne de train Avignon-Carpentras, pour la zone d'activité de Carpentras. Le chargé de mission de Réseau ferré de France (RFF), Ivan Rascle, a présenté ainsi, lundi soir, la situation, lors d'une réunion organisée par Carpensud à l'intention des chefs d'entreprise installés autour de l'avenue des Marchés.

En cause, un passage à niveau -le douzième de la liaison Sorgues-Carpentras- que RFF envisage de supprimer, comme la loi le préconise. Pour l'aménageur des voies ferrées, il cuimule tous les handicaps: il coupe une voie à fort trafic routier (7800 véhicules/jour), c'est une voie unique, à proximité d'un giratoire et à 800m de la future gare SNCF.

Cette suppression entraînerait la coupure en deux de la zone, créant une impasse au chemin de Patris. "L'avenue des Marchés est la plus grande artère de Carpentras d'un point de vue industriel, vous êtes en train de la couper, il faut trouver une autre solution", a résumé Richard Gontier (transports Vincent et délégué de la CCI). Pierre Vincent, président de Carpensud, a renchéri: "C'est le poumon économique de Carpentras, un lieu de vie, des échanges commerciaux, un tissu de professionnels. C'est essentiel de pouvoir maintenir une liaison entre le nord et le sud". Puis il a demandé : "Que proposez-vous aux entreprises pour lesquelles il existe une clientèle de passage?".

La solution d'un trafic dévié par la rocade sud-ouest n'a pas satisfait les participants, estimant qu'elle allongeait les parcours et faisait perdre de la clientèle. Tout au long de la réunion, des propositions ont fusé. Le passage des trains à faible allure jusqu'après le passage à niveau pour qu'il soit maintenu? Le passage annoncé de 40 trains de voyageurs entre 6h et 21h occasionnerait bouchons et risques d'accidents lors de la fermeture des barrières.

Des mesures compensatoires (publicité au bénéfices des entreprises "lésées", agrandissement du gabarit du pont du cimetière) en cas de suppression? RFF attend des propositions. L'enterrement de la ligne au droit de la zone? Solution coûteuse pour laquelle une étude des sols est nécessaire. Création d'un pont? Cette dernière éventualité a été envisagée par RFF. Mais selon Ivan Rascle, "la voirie est étroite, le pont prendrait toute la place de la route et passerait à 7-8 mètres de haut. Il faut compter environ 15M€". Il entraînerait l'expropriation de plusieurs commerces et entreprises et obligerait à faire une rampe de cent mètres de long de chaque côté...

"L'idéal serait qu'on amène les chiffres et on prendra une décision", a proposé Serge Andrieu, adjoint municipal aux travaux. D'ici à la fin de l'année, RFF va s'atteler à rendre une copie sur la solution du pont, avant de revenir vers les entreprises de la zone d'activité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

100 MF pour réaliser un pont-route sur une VU quasi-inutilisée (aujourd'huii)... cela montre une fois de plus que le coût des travaux sur l'infra a perdu le sens du raisonnable (on est dans le délire absolu). RFF n'a qu'à proposer un à PN à double demi-barrières (SAL 4), complété par un feu routier. Mais c'est vrai qu'il y a cette stupide "circulaire" du ministère aux effets totalement contre-productifs (elle plombe tous les projets de réouverture de ligne en Fr)... Quel gâchis d'argent public, ce type de recommandation à la c.

Christian

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

100 MF pour réaliser un pont-route sur une VU quasi-inutilisée (aujourd'huii)... cela montre une fois de plus que le coût des travaux sur l'infra a perdu le sens du raisonnable (on est dans le délire absolu). RFF n'a qu'à proposer un à PN à double demi-barrières (SAL 4), complété par un feu routier. Mais c'est vrai qu'il y a cette stupide "circulaire" du ministère aux effets totalement contre-productifs (elle plombe tous les projets de réouverture de ligne en Fr)... Quel gâchis d'argent public, ce type de recommandation à la c.

Christian

Suis à 100% d'accord ! Et ça vaut pour tout dès que tu demandes quelque chose à l'Even de manière générale... lapleunicheuse

Bon, d'un autre côté, quand je vois que mon Conseil Régional a claqué 850 000 euros pour un rond point vraiment démesuré (et s'en vante sur des affiches 4x3 c'est comme cela que je l'ai su)... à quel saint se vouer ???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut,

à propos de cette éventuelle réouverture pour 2014,

- vers quelle exploitation s'oriente t'on entre Avignon et Carpentras ?

Traction électrique de bout en bout avec électrification du chainon manquant ou utilisation d'engins BiBi ?

- a t'on un plan de la future rénovation, avec un descriptif des travaux , rénovations etc...?

- est il envisagé une halte au droit du centre commercial Auchan le Pontet, zone où travaillent de nombreux salariés ?

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu sur le site de RFF

Apparement, il n'est pas prevu d'electrification

projet ferroviaire Avignon TGV – Avignon Centre – Carpentras – phase 2 (CPER)

Ce projet vise à renforcer la desserte ferroviaire autour d’Avignon grâce à l’amélioration des liaisons entre la gare Avignon TGV et les centres d’Avignon et de Carpentras. Il permettrait des temps de parcours attractifs en train et la réduction des flux de véhicules. Cette nouvelle desserte nord/sud est justifiée par l’important développement économique et l’urbanisation des périmètres autour d’Avignon et de Carpentras. Ces travaux comprennent entre autre la pose d’1 kilomètre de voie unique, la mise en qualité de voies, l’automatisation de la signalisation, la suppression de passages à niveau et l’ouverture de gares.

Les études d’avant-projet, ainsi que des travaux conservatoires ont déjà été réalisés dans le Contrat de Plan Etat - Région 2000-2006.

Le coût du projet est estimé à 82 millions d’euros – financement : Etat, Région, autres collectivités, Réseau Ferré de France.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

. Mais c'est vrai qu'il y a cette stupide "circulaire" du ministère aux effets totalement contre-productifs (elle plombe tous les projets de réouverture de ligne en Fr)... Quel gâchis d'argent public, ce type de recommandation à la c.

Christian

Tout à fait d'accord, mais justement ne s'agit il pas que d'une simple recommandation, faite à chaud dans un moment d'émotion.

Il me semble qu'il y a déjà eu des entorses à cette recommandation (ligne des Carpathes) ?

Enfin, on se consolera avec la suppression du passage souterrain pour piétons de Nogent l'Artaud au profit d'un PN...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine

Ce qui est dommage c'est qu'on ne puisse contourner cette circulaire.. Ou plutot que personne ne veuille reellement si attaquer...

Avec une bonne volonté, on peut re-ouvrir la ligne et, y assurer une securité optimale...

Ligne Montereau - flamboin, les PN sont en cours d'installation pour le moment... On ne crée pas de pont routier, ni d'enfouissement des voies....

Pourquoi ne pas installer un PN a barrieres doubles, appuyé d'un radar automatique ???

On sait tres bien les installer sur les routes et autoroutes ces boites a images....

Sur un PN, elles participeraient totalement a la securisation des lieux....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui est dommage c'est qu'on ne puisse contourner cette circulaire..

Tout à fait d'accord avec toi

Ligne Montereau - flamboin, les PN sont en cours d'installation pour le moment... On ne crée pas de pont routier, ni d'enfouissement des voies....

En même temps il y a une contradiction si sur" Montereau - flamboin, les PN sont en cours d'installation pour le moment ", c'est bien que la circulaire n'est pas appliquée ? :Smiley_20:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En même temps il y a une contradiction si sur" Montereau - flamboin, les PN sont en cours d'installation pour le moment ", c'est bien que la circulaire n'est pas appliquée ? :Smiley_20:

La "recommandation" n°20 reprise dans le rapport au Premier ministre (je ne suis pas certain que ce document ait eu par la suite le statut de "circulaire" au sens où l'admnistration française l'entend) ne s'applique qu'aux lignes écoulant du trafic voyageurs, et dans le cadre de projets neufs ou d'une remise en service d'infrastructures (on notera à ce propos le manque de cohérence entre le titre de la mesure et le corps du § : le qualificatif "lignes voyageurs" n'est pas repris dans le détail de la mesure et le titre ne fait pas spécifiquement référence aux projets neufs ou réouvertures).

Une interprétation extensive (ou parapluie) du texte conduit bien à considérer que la réouverture d'une ligne reviendrait à mettre en service de nouveaux PN... quand bien même ceux-ci existaient avant la fermeture au trafic ferroviaire. Là où la mesure est contre-productive et franchement imbécile, c'est dans le sens où elle applique ce principe d'interdiction à toutes les traversées à niveau... qu'il s'agisse d'une route à grande circulation (cela a du sens) où à un chemin vicinal (ou toute autre petite route à très faible trafic)...

Extrait du Rapport au Premier Ministre "Pour une politique de traitement de la sécurité des passages à niveau"

4. Confirmer la proscription absolue de tout nouveau PN sur des lignes voyageurs

Mesure 20 : Veiller, lors de l'instruction des Dossiers Préliminaires de Sécurité (DPS) à ce que les projets de création, mais aussi de « réouverture » de lignes, qui créent de nouveaux services - en général par reconstruction complète de l'infrastructure – sur des sections peu ou plus fréquentées, ne conduisent pas à la création de fait de nouveaux passages à niveau (Etat, EPSF, RFF)

Modifié par Thor Navigator

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Extrait du Rapport au Premier Ministre "Pour une politique de traitement de la sécurité des passages à niveau"

4. Confirmer la proscription absolue de tout nouveau PN sur des lignes voyageurs

Mesure 20 : Veiller, lors de l'instruction des Dossiers Préliminaires de Sécurité (DPS) à ce que les projets de création, mais aussi de « réouverture » de lignes, qui créent de nouveaux services - en général par reconstruction complète de l'infrastructure – sur des sections peu ou plus fréquentées, ne conduisent pas à la création de fait de nouveaux passages à niveau (Etat, EPSF, RFF)

http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/084000378/0000.pdf

Comme tu le dis ce n'est qu'un simple rapport :

Un catalogue de mesures et de recommandations faites par des experts à l'intention du Premier Ministre, en denier ressort c'est quand même le politique qui décide et les exemples où les recommandations des experts ne sont pas suivies ne sont pas rares (en fait c'est mêm plutot la règle, l'exception, c'est quand le politique applique les recommandations !

A priori ce rapport me semble avoir une valeur indicative d'aide à la décision, rien n'empêche un décideur local de passer outre, par exemple en s'appuyant sur une nouvelle étude de type "Globalement Aussi Bon", par exemple" l'application de la mesure 20 conduit à ajourner un projet de réouverture, lequel ajournement va se traduire par une augmentation statistique de la mortalité sur tel axe de tant..."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

En fait le problème de ce PN c'est qu'il est franchement dangereux : une voie ferrée en courbe côté Est, des poids-lourds qui passent en permanence, et un rond-point à 10 mètres des barrières ! On fait difficilement mieux comme cocktail explosif !

On peut le voir en tapant "Pélissier Sébastien, Carpentras" dans google maps ou là :

PN

Je suis à la recherche de la bonne idée mais je ne trouve pas...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

(Avignon) Sorgues - Carpentras : projet de réouverture

Ouverture de ligne ferroviaire entre Avignon-Carpentras

Le contexte

Les accès routiers en Avignon et dans sa proche périphérie sont sursaturés et le stationnement difficile.

Les gares SNCF et TGV d'Avignon pâtissent d'un manque de desserte rapide et commode en transports

en commun en site propre. Pourtant, l'agglomération d'Avignon dispose d'un patrimoine ferroviaire

important mais ce dernier est mal utilisé.

Les enjeux

La ligne Carpentras-Sorgues, qui se branche sur la ligne PLM Paris Marseille au niveau de la

gare de Sorgues est une opportunité à saisir. En dehors des lignes PLM et Carpentras-Sorgues,

l'agglomération d'Avignon dispose d'autres voies ferrées, Avignon-Cavaillon-Salon qui passe

dans les faubourgs d'Avignon et le franchissement du Rhône vers Villeneuve les Avignon et Nimes.

Les éléments techniques

La liaison Carpentras-Avignon est constituée de deux parties :

une ligne à voie unique non électrifiée de 16 kilomètres qui accueille quelques convois de marchandises.

Elle dessert Entraigues sur Sorgues (6000 hab.), Monteux (9000 hab.) et Carpentras (25000 hab.). Un

tronçon de 11 kilomètres sur la ligne PLM entre Sorgues-Châteauneuf du Pape et Avignon. Dans les études,

il a été envisagé de rouvrir la gare du Pontet, actuellement fermée, et de créer une halte ferrée dans Avignon,

à la hauteur de l'université. Il a été également envisagé de créer une halte ferrée au croisement de la ligne

PLM et de la ligne TGV, en bordure de Durance. Cette solution aurait l'avantage de mettre en relation une

partie de l'agglomération d'Avignon avec les deux gares Avignon Centre et Avignon TGV.

Les objectifs de service

La part du marché des autocars est de 6 %. On compte 1800 voyages chaque jour utilisant le car, dont 1100

scolaires entre Avignon et Carpentras. Il est prévu 3000 voyages par jour pour une fréquence de 15 AR/jour

et plus de 4000 en cas de réouverture de la ligne et d'une desserte cadencée, sans arrêt possible au Pontet

et à l'université.

Les éléments financiers

En 2002, Réseau Ferré de France, dans une étude très complète, concluait qu'une fréquence aux 30 minutes

était réalisable facilement et que le coût de la remise en service était évalué à 47,5 M€ TTC aux conditions

économiques de janvier 2002. Ce coût se répartit entre la remise en service voyageurs de la partie Sorgues

- Carpentras, gares comprises, soit 38,7 M€, l'installation d'une voie d'évitement à Sorgues, soit 3,7 M€ et

l'ouverture des deux gares, le Pontet de halte de la Faculté, soit 5,1 M€. La durée totale de la procédure avant

la mise en service est de 5 ans et demi.

Source

Le tracé entre Avignon et Carpentras (format PDF - 1.3 Mo)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un site officiel sur la réouverture de cette ligne :

http://reouverture-avignon-carpentras.fr/

Un article sur la gare de Monteux:

http://www.laprovenc...-la-future-gare

Fermée depuis 1993, la gare de Monteux doit rouvrir fin 2014. Jeudi soir, Yvan Rascle chargé du projet de réouverture de la ligne ferroviaire entre Avignon et Carpentras animait la dernière réunion de concertation publique devant une salle comble. On pourra gagner Carpentras en 7 minutes et Avignon en 21 minutes, la gare sera réaménagée "en lieu d'échanges, accessibles à tous les modes de transport". Les études prévoient un flux de 500 à 600 voyageurs qui vont transiter chaque jour par Monteux et un premier parking de 50 places est prévu dans l'ancienne cour des marchandises.

Le maire, Christian Gros a précisé qu'il faudrait bien entendu mobiliser d'autres espaces. Outre la question des passages à niveau (voir ci-dessous) qui suscite le plus d'inquiétudes, beaucoup de riverains s'interrogent sur la prise en compte des nuisances (bruit, vibrations, vue) et donc de l'impact sur la valeur foncière de leur bien. "L'objectif général est de soigner l'insertion paysagère", a martelé Yvan Rascle. Pour les nuisances sonores et les vibrations, les nouveaux matériels, l'épaisseur du ballast et les rails soudés devraient les amortir mais des études seront faites de toute façon. Foire aux questions De nombreux autres points ont été abordés. En vrac. Non, il n'y aura pas de train "sans arrêt" Carpentras-TGV d'Avignon.

"Si des trains passent vite, cela remet en cause le maintien du passage à niveau du centre-ville de Monteux. Seul le ministre des transports peut donner une dérogation pour les maintenir. C'est vrai qu'il est de la région!" Oui, le fret est maintenu et passera entre les TER. Le tarif du train n'est pas encore fixé, mais Cécile Helle, conseillère régionale assure que "la volonté est de démocratiser le plus possible". De même, la question du paiement du parking n'est pas tranchée.

L'amplitude des horaires? Elle est prévue de 6h à 21h, avec un train toutes les 30 minutes et "toujours la possibilité d'ajouter des trains supplémentaires à titre exceptionnel", a assuré la conseillère régionale à une question sur le festival d'Avignon. Plus d'information et pour donner son avisjusqu'au 20 décembre: en mairie ou www.reouverture-avignon-carpentras.fr Un bilan de la concertation sera diffusé début 2011, avant l'enquête publique.

Les passages à niveau, les agriculteurs et Saint-Gens: "On a bien identifié la difficulté des agriculteurs, et on est face à une demande inflexible de l'État. Il faudra trouver des réponses au cas par cas". Yvan Rascle, chargé de projet pour RFF n'a pas encore la solution au problème soulevé par Michel Montagard, président du syndicat des exploitants agricoles : la suppression de deux passages à niveau, chemin de Beauchamps et chemin du Pré du Comte va entraîner de grosses difficultés pour les agriculteurs. Le passage souterrain de la Grangette, non loin de là, est limité à trois mètres de hauteur. Non seulement certaines parcelles se retrouveront enclavées mais les très gros engins ne pourront plus circuler de part et d'autre de la voie. La seule déviation possible est d'emprunter la quatre voies, ce que les agriculteurs refusent d'envisager. "C'est plus accidentogène de passer par la 4 voies que par ces passages où il n'y aura jamais de car scolaire", a renchéri Daniel Carle de la chambre d'agriculture.

Seul celui de la gare sera maintenu car les trains ne rouleront qu'à 30km/h. Avec 38 passages par jour, ne va-t-il pas créer des bouchons dans la ville ? La fermeture ne dépassera pas une minute, a assuré Yvan Rascle.

Reste la question du passage supprimé, chemin de Saint-Gens. Les voitures pourront toujours passer par la future rocade. Mais Yvan Rascle a reconnu ignorer un autre impact : cela remet en question le parcours de la procession. "Vous allez casser une tradition de plusieurs siècles !" a lancé un membre de la confrérie Saint-Gens. Voilà qui mérite une sérieuse réflexion.

Modifié par CRL COOL

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

(Avignon) Sorgues-Châteauneuf-du-Pape - Carpentras (16,500 km)

Le Dauphiné Libéré

L’enquête publique est sur les rails

La réouverture aux voyageurs de la ligne ferroviaire Avignon-Carpentras est plus

que jamais sur les rails. Après la “concertation préalable” menée du 15 novembre

au 20 décembre 2010, une nouvelle phase importante du projet vient de s’ouvrir :

l’enquête préalable à la déclaration d’utilité publique.

Elle est accompagnée de deux enquêtes conjointes, relatives au parcellaire et à la

“mise en compatibilité des documents d’urbanisme” sur le projet en question.

Pendant un mois, depuis le 15 février et jusqu’au jeudi 15 mars, le public est invité

à se rendre dans l’une des sept mairies concernées (Avignon, Le Pontet, Sorgues,

Entraigues-sur-la-Sorgue, Althen-des-Paluds, Monteux et Carpentras) afin de prendre

pleine connaissance du projet.

Un projet marginal dans les années 70

Pendant toute la durée de ces trois enquêtes, le public pourra :

- consulter les trois dossiers d’enquête déposés dans les sept mairies concernées ;

- s’exprimer sur les trois registres d’enquêtes mis à disposition dans chaque mairie,

ou par courrier adressé aux mairies des sept communes concernées, à l’attention de

la commission d’enquête ;

- rencontrer les commissaires enquêteurs lors de leurs permanences en mairies (lire

en repères).

Ivan Rascle, chef du projet chez Réseau Ferré de France, ajoute que les conventions

de financement seront signées avant la fin du mois de mars. Dans les années 70, seules

quelques associations, qui paraissaient alors un peu marginales, ont cru possible et

réclamé la réouverture de cette ligne aux voyageurs. Et puis le projet est apparu viable.

Une étude préliminaire, financée dans le cadre du contrat de plan État-Région 2000-2006,

a conclu à sa “faisabilité”. Du coup, le projet a été inscrit dans le contrat de projet 2007-2013.

Le financement de la Virgule, entre les gares d’Avignon centre et Avignon TGV a été assuré

dès fin 2009. Les travaux ont commencé fin 2011. Elle devrait être terminée d’ici un an et demi.

Et le premier train de voyageurs est annoncé en gare de Carpentras pour fin 2014 !

La liaison Avignon-Carpentras nécessite la remise à niveau de l’infrastructure entre Sorgues

et Carpentras qui n’accueille plus que quelques circulations de fret par jour. Un vaste chantier

qui comprendra, notamment, le remplacement et l’adaptation de la totalité de la voie pour

permettre la circulation de trains jusqu’à 120 km/h, la rénovation d’ouvrages d’art situés sur

la ligne, la signalisation automatique avec commande à distance pour réguler la circulation

des trains, l’aménagement des gares et la requalification des sites et de leurs accès, la fermeture

de 9 passages à niveau (+ 1 “piéton”) sur les 12 existants.

Modifié par IGS4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

J'ai commencé à potasser les dossiers de l'Enquête Publique (j'habite à 30 mètres de l'une des mairies concernées :) ). Il ressort que :

  • Les travaux devraient avoir lieu de mars 2013 à juin 2014, nécessitant une fermeture totale de la ligne (comme d'hab :sad: ). Dés lors, la réouverture au service des voyageurs pourrait coïncider avec le SA 2015. Patience, donc.
  • La ligne ne sera pas électrifiée dans un premier temps, mais le gabarit réservé pour du 1,5 kV.
  • Il y aura 19 A/R quotidiens (JOB je suppose) entre la Cité des Berlingots et celle des Papes.
  • La vitesse maxi passera de 30 km/h actuellement à 120 km/h.
  • Le parcours prendra 30 mn entre Carpentras et Avignon_Centre avec arrêt systématique à Monteux, Entraigues et Sorgues. La réouverture de la gare du Pontet (terminus de la ligne 1 du futur tram du Grand Avignon) et la création d'une halte "Avignon_Facultés" ne font pas partie du projet soumis à enquête).
  • Le trafic sera assuré par 5 rames Régiolis "de 75 m de long".
  • La ligne demeurera ouverte au fret (actuellement 2 A/R quotidien).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...