Aller au contenu

Caténaire : règle de numérotation des supports


Messages recommandés

Bonjour à tous,

Je m'appelle Rémy (comme les plus perspicaces d'entre vous l'auront deviné d'après mon pseudo nonmais ) et je pratique le modélisme depuis déjà quelque temps... et plus particulièrement l'échelle N (1/160).

En ce moment, je suis en pleine fabrication de ma caténaire... du coup, j'ai récupéré quelques documents sur la caténaire 25 kV SNCF...

Même si cela ne me sert pas à grand chose, vu l'échelle que je pratique, je me pose des questions sur les règles de numérotation des supports de caténaire (surtout dans les cas bizarres). Je n'ai trouvé que des infos partielles et le reste est un peu mystérieux.

De ce que j'ai pu lire, les supports caténaire sur ligne classique sont répérés par le n° du kilomètre (arrondi à l'inférieur) auxquels ils sont implantés et d'un numéro d'ordre dans le kilomètre.

Les numéros pairs sont attribués aux supports de la (des) voie(s) paire(s), idem pour les numéros impairs.

Les poteaux des voies de service sont, quant à eux, numérotés à partir de 1001.

Ca se complique quand il y a plusieurs voies parallèles. Les supports des voies bis reçoivent souvent la lettre K à la suite de leur n° d'ordre (pourquoi K, d'ailleurs , serait-ce parce que c'est au milieu de l'alphabet et que les lettres A, B... ou ...X, Y, Z ont d'autres usages ??).

D'autre part, j'ai remarqué que dans la situation où l'on a 3 voies parallèles (par exemple voie 1 + voie 1bis + voie 2), le premier support de la voie 1 sera numéroté 1, celui qui en est le plus proche sur la voie 1bis sera numéroté 3, le 5 se trouvant de nouveau sur voie 1, etc... et sur la voie 2 (dans le cas où il n'y a pas de voie 2 bis), on trouvera alors les n°2 puis 6, 10, etc...

Bref ! Avec 2 voies impaires et une voie paire, il semble qu'on saute des numéros pairs (sans doute pour ne pas introduire de décalage dans les n° entre voies paire et impaires)

En tous cas, même avec une lettre supplémentaire, il semble qu'on ne donne jamais 2 fois le même n° d'ordre à des poteaux différents.

Dans le cas de portiques, les deux supports portent les lettres A ou B à la suite du n°... (A côté impair et B côté pair ???)

Et je ne parle pas de voies banalisées, de voies de jonctions équipées de supports individuels où, là, je n'ai aucune idée de la numérotation...

J'avais déjà posté cette question sur un autre forum dédié au modélisme, mais je n'ai pas reçu de réponse complète sur le sujet. pascontent

Quelqu'un peut-il éclairer ma lanterne ? :blush:

Merci ! Et @+

Rémy

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, je confirme.

Mais non ! M. Coupat est spécialisé dans le démontage rapide des pendules et armement... sans oublier le déréglage irréversible des pantographes. Sans doute a-t-il raté sa formation chez TSO ou Faiveley.

Au lieu de numéroter les poteaux, il numérote sûrement ses abattis !

:blush: (OK, carton rouge).

@+ pascontent

Rémy

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais non ! M. Coupat est spécialisé dans le démontage rapide des pendules et armement... sans oublier le déréglage irréversible des pantographes. Sans doute a-t-il raté sa formation chez TSO ou Faiveley.

Au lieu de numéroter les poteaux, il numérote sûrement ses abattis !

pascontent (OK, carton rouge).

@+ :cool:

Rémy

Ce n'était pas assez clair au-dessus ? Merci d'éviter de flooder. :blush:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour en revnir à des choses un peu moins humoristiques :blush: , quelques infos me sont arrivées par un autre forum.

D'après ce que j'ai compris, la numérotation est souvent faite au cas par cas au moment de l'étude d'implatation des supports. Cela a l'air de conduire à une numérotation parfois bizarre lorsque des travaux ont eu lieu et ont conduit à reprendre l'implatation voire à installer de nouveaux supports sur des installations préexistantes.

Il y a donc sûrement des règles qui, je suppose, sont faites pour qu'un agent de l'entretien caténaire puisse retrouver facilement et rapidement tel ou tel support... mais là s'arrêtent mes connaissances (enfin, elles s'arrêtent à ce que j'ai décrit dans mon premier message :Smiley_68: )

@+ :Smiley_04:

Rémy

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir remy,

Laisson de coté les "blagues à deux balles" et revenons à notre sujet:

La numerotation caténaire contrairement à ce que tu dit obéit à des règles bien précises. Un schema annexé au plans "VZC caténaire" décrit les principaux cas (voie unique double voies, voies multiples, portiques, bifurcation zone de gare de dépot etc). Comme je suis d'assez bon poil ces jours ci, je vais essayer de mettre la main dessus. Je t'enoncerai par la suite les règles; J'en connais certaines mais pas toutes.

Quelques principes de base:

-On numérote dans le sens croissant depuis le pk 0

-le N° de support représente son ordre dans le KM

-le premier support coté impair dans le km 1 est numéroté 1/1 ,coté pair 1/2

-Si par necessité technique il n'y a pas de support pair en face d'un impair et reciproquement, on saute un numéro car le support pair en face d'un support impair est toujours imédiatement supérieur.

exemple:

1/1 1/3 1/5 pas de support 1/9

1/2 1/4 1/6 1/8 1/10

-En cas de poutre ou portique multivoie, on complète par la lettre A sur chaque support. les support étant numéroté suivant les règles précédentes.

-Dans un aiguillage le numéro de support de rappel éventuel de la caténaire d'aiguillage est suivi de la lettre R

-pour une bifurcation ,la numérotation de l'une des 2 direction est affectéede la lettre Y dans la zone avec kilométrage commun.

pour les gares importante (exemple Austerlitz) et sur les faisceau de voie, on utilise une numérotation à 4 chiffres (on fait précéder du chiffre 10 par exemple)

Pour les portiques on fait suivre par la lettre A B C D E F G et ce jusqu'à la fin (celà fait déjà un beau faisceau de voie si l'on va jusqu'a G. Bien entendu on utilisera pas les lettres utilisées pour d'autres fonctions.

-En cas de travaux et rajout d'un support ,on utilise la numérotation du support précédent suivi de Bis, Ter si on rajoute encore un support.

-Le K indique un support renforcé.

-Une lettre particulière est utilisé pour les support parapluie il me semble (1 seul support pour 2 voies)...

je m'arrete là j'ai un trou de mémoire! et part à la recherche du fameux plan...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Viveletrainavierzon

Merci beaucoup pour ta réponse okok .

Ca explique pas mal de chose que j'ai pu observer sur le terrain. Le coup de la lettre "K" me laisse un peu perplexe, ne l'ayant observé que sur des voies bis a priori non équipées de supports renforcés (enfin, je me trompe peut-être !...je regarderai de nouveau !)

En tous cas, si tu remets la main sur le document contenant les explications détaillées, je suis preneur du complément d'information.

Bonne soirée et encore merci !

Rémy

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Remy, voici mon précédent message avec les rectif en rouge eh oui j'ai retrouvé les règles édictée par VZC!

La numerotation caténaire contrairement à ce que tu dit obéit à des règles bien précises. Un schema annexé au plans "VZC caténaire" décrit les principaux cas (voie unique double voies, voies multiples, portiques, bifurcation zone de gare de dépot etc). Comme je suis d'assez bon poil ces jours ci, je vais essayer de mettre la main dessus. Je t'enoncerai par la suite les règles; J'en connais certaines mais pas toutes.

Quelques principes de base:

-On numérote dans le sens croissant depuis le pk 0

-le N° de support représente son ordre dans le KM

-le premier support coté impair dans le km 1 est numéroté 1/1 ,coté pair 1/2

-Si par necessité technique il n'y a pas de support pair en face d'un impair et reciproquement, on saute un numéro car le support pair en face d'un support impair est toujours imédiatement supérieur.

exemple:

1/1 1/3 1/5 pas de support 1/9

1/2 1/4 1/6 1/8 1/10

-En cas de poutre ou portique multivoie, on complète par la lettre A sur chaque support. les support étant numéroté suivant les règles précédentes.

-Dans un aiguillage le numéro de support de rappel éventuel de la caténaire d'aiguillage est suivi de la lettre R en prenant comme numéro d'ordre le numéro du support qui le précède

-pour une bifurcation ,la numérotation de l'une des 2 direction est affectéede la lettre Y dans la zone avec kilométrage commun.Le premier support affecté de la lettre Y reprend la numérotation km/1Y coté impair et km/2Y coté pair

pour les gares importante (exemple Austerlitz) et sur les faisceau de voie, on utilise une numérotation à 4 chiffres (on fait précéder du chiffre 10 par exemple) à partir du chifrfre 1000 par établissement

Pour les portiques prolongé sur des voies de service par exemple on fait suivre par un indice M N O P ou Q et ce jusqu'à la fin (celà fait déjà un beau faisceau de voie si l'on va jusqu'a Q. Les supports du portique prolongé porte le meme numéro d'ordre que celui de la voie principale

-En cas de travaux et rajout d'un support ,on utilise la numérotation du support précédent suivi de Bis, Ter si on rajoute encore un support.

-Le K indique un support équipant des voies dédoublées

-Une lettre particulière est utilisé pour les support parapluie, c'est la lettre U

-Dans la numérotation des portiques les regles sont panachable. si par exemple un support de rappel d'aiguillage et aussi support d'un portique prolongé alors le 1er support du portique prolongé sera affecté de la lettre RM (support de Voie principale affecté de la lettre R et indice M pour le prolongement. Ca devient compliqué n'est ce pas?

Encore plus fort:

-les suspensions sur les marquises de gare sont considérées comme support.

- Si il y a 2 rappel d'aiguillage entre 2 support, on applique la rège des support de rappel citée plus haut pour le premier rappel, le secon rappel prend comme numéro d'ordre le numéro de support qui le suit.

-On utilise les 2 chiffres 18 suivi des 2 chiffres d'ordre pour les embranchement particuliers

-pour les portique d'alimentation, formé de plusieurs supports, les différents support le constituant sont affecté d'un meme numéro d'ordre suivi de la lettre A B C etc

et sans compter les règle de panachage (support d'un portique d'alimentation origine d'un portique prolongé par exemple).

Je vais en rester là... mais tu vas pouvoir numéroter ton réseau miniature comme un pro.

Amicalement

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un peu Hors sujet mais bon...

Certains poteaux en 25 KV (pas ceux qui peuvent être dans des zones bien précises sur LGV) portent une marque zébrée jaune, c'est le cas entre Angers et Nantes. Quelle est donc la signification des ces marques ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Viveletrainavierzon !

Que dire de plus à part GRAND MERCI bigbisous !

J'y vois enfin plus clair... et en plus, je vais pouvoir jouer à "Des Chiffres et des Lettres" sur mes supports :Smiley_16: ...

Bon week-end et à bientôt !

Rémy

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un peu Hors sujet mais bon...

Certains poteaux en 25 KV (pas ceux qui peuvent être dans des zones bien précises sur LGV) portent une marque zébrée jaune, c'est le cas entre Angers et Nantes. Quelle est donc la signification des ces marques ?

Salut,

Ne serait-ce point que la voie est à proximité et dans l'axe de piste d'un aéroport ou aérodrome ???

@+

Rémy

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Remy,

Content de t'avoir rendu service.

En ce qui concerne les bandes zébrées jaune, ce n'est pas un marquage normalisé au niveau national.

Il s'agit surement d'un repère particulier pour cette ligne:repère pour la voie, un cable enterré au pied des supports ou autre chose. Je vais essayer de me renseigner.

Amicalement

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Remy,

Content de t'avoir rendu service.

En ce qui concerne les bandes zébrées jaune, ce n'est pas un marquage normalisé au niveau national.

Il s'agit surement d'un repère particulier pour cette ligne:repère pour la voie, un cable enterré au pied des supports ou autre chose. Je vais essayer de me renseigner.

Amicalement

OK Merci.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et simplement pour compléter :

sur LGV, les supports sont numérotés d'après leur point kilométrique : on y indique le PK et en dessous l'hectomètre sur support.

Pas de différenciation V1 V2 les voies étant banalisées.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et simplement pour compléter :

sur LGV, les supports sont numérotés d'après leur point kilométrique : on y indique le PK et en dessous l'hectomètre sur support.

Pas de différenciation V1 V2 les voies étant banalisées.

Merci pour ce complément d'info, Soupeaulait :blush:

Vendredi soir, je me suis retrouvé assis 10 min en face du marquage d'un support sur la LGV Est (suite à un défaut de signalisation de cabine qui a dû conduire à un freinage d'urgence). J'en ai profité pour jeter un petit coup d'oeil. On y retrouve bien, de haut en bas : la plaque de danger haute tension, le point kilométrique.

Par contre, il m'a semblé que ce n'était pas les hectomètres qui étaient indiqués, mais les mètres (sur 3 chiffres).

Le numéro du poteau se trouve tout en bas (sous un trait horizontal de séparation)

@+ lotrela

Rémy

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et simplement pour compléter :

sur LGV, les supports sont numérotés d'après leur point kilométrique : on y indique le PK et en dessous l'hectomètre sur support.

Pas de différenciation V1 V2 les voies étant banalisées.

Pas sur la mienne (LGV PSE)!  :blush:

On trouve sur chaque support le point kilométrique, le point métrique et le n° du support dans le kilomètre (pair ou impair suivant la parité de la voie)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Par contre, il m'a semblé que ce n'était pas les hectomètres qui étaient indiqués, mais les mètres (sur 3 chiffres).

Oui autant pour moi, mon clavier a fourché, il s'agit bien des hectomètres.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui autant pour moi, mon clavier a fourché, il s'agit bien des hectomètres.

Rebelotte et ... refourchage!!! :blink:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 4 weeks later...

-Si par necessité technique il n'y a pas de support pair en face d'un impair et reciproquement, on saute un numéro car le support pair en face d'un support impair est toujours imédiatement supérieur.

exemple:

1/1 1/3 1/5 pas de support 1/9

1/2 1/4 1/6 1/8 1/10

-En cas de poutre ou portique multivoie, on complète par la lettre A sur chaque support. les support étant numéroté suivant les règles précédentes.

Bonjour

Pour les supports en ogive c'est cette règle qui est appliquée ?

Merci

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce complément d'info, Soupeaulait :happy:

Vendredi soir, je me suis retrouvé assis 10 min en face du marquage d'un support sur la LGV Est (suite à un défaut de signalisation de cabine qui a dû conduire à un freinage d'urgence). J'en ai profité pour jeter un petit coup d'oeil. On y retrouve bien, de haut en bas : la plaque de danger haute tension, le point kilométrique.

Par contre, il m'a semblé que ce n'était pas les hectomètres qui étaient indiqués, mais les mètres (sur 3 chiffres).

Le numéro du poteau se trouve tout en bas (sous un trait horizontal de séparation)

@+ :Smiley_19:

Rémy

Et n'oublions pas la flèche rouge indiquant la direction du téléphone d'alarme le plus proche.

Cordialement

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 10 years later...

Bonsoir à tous,

Je remonte le sujet car je me trouve confronté à un cas dont je n’arrive pas à me dépatouiller avec les règles ci-dessus et qui est lié au cas des voies banalisées.

C’est peut-être que j’interprète mal certaines notions sur la parité des voies.

Le cas qui me pose problème est celui des images ci-dessous qui représentent une zone de mon réseau dans une avant-gare avec dédoublement des voies.

Certaines voies se débranchant des voies 1 et 2 (numérotées A, B et C) et situées entre ces mêmes voies, sont banalisées. Les voies 1, 1bis, 2 et 2bis ne sont parcourables que dans un seul sens.

Mon problème de numérotation se pose au niveau de certains supports qui se trouvent sur ces voies banalisées et les appareils de voie. Je n’arrive pas à savoir si je dois leur appliquer un numéro pair ou impair.

Les supports (et leurs n°) sont en vert. Les nombres rouges sont les longueurs des portées entre supports. Je n'ai pas encore représenté les portiques mais on les devine avec les support portant la lettre A et le ou les support dans le même profil non numérotés (ces supports n'existent pas puisque l'armement correspondant est sur portique).

Les supports qui me posent problème à numéroter sont entourés en jaune sur la 3ème image. Ils sont situés sur une section qui sert à la fois de raccordement entre les voies 1 et 2 et de dédoublement pour les voies A, B et C.

Quelqu'un aurait-il une suggestion ? (et peut-être une loupe pour lire les numéros :Smiley_76:... faut que je regarde si en zoomant ça reste lisible sur le forum)

CAT1.thumb.jpg.f9f4b91ed2adb3bea90074e1046aa671.jpg

CAT2.thumb.jpg.410ecbfb9ab8668499bf33ceee8c0a8f.jpg

CAT3.thumb.jpg.663f6b6a27d06b64e6f1fb742d2e0876.jpg

Merci pour votre aide et A+ 

 

Rémy

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...