Jump to content
Sign in to follow this  
Romano25

ATESS

Recommended Posts

pour moi non plus l'ATESS n'est pas connecter à la radio .

Lors d'un franchissement intempestifs de carré , mon IEX , CTT de chez vous , m'a demander si j'avais émis le SAR puisqu'il ne voyait que le SAL sur l'enregistrement , l'ayant bien mis , nul doute que l'ATESS n'enregistre pas cette action apparemment .

Sinon qu'après avoir vu ce relevé c'est hallucinant ! ils ont pu me dire combien de temps à la seconde prêt BPFC avait clignoté , combien de temps à durer l'appui sur ce même bouton lors de la remise en service de la loc etc etc ...

En gros le seul truc qu'il ne savait pas c'était le nombre de litre d'huile j'avais fais dans mon froque jusqu'à l'arrêt ! lol :blush:

Le SAr est connecté à ATESS.

Lors d'un accident de personnes le CTT d'un copain lui a fait voir qu'il l'avait actionné 30 secondes.

C'était sur une 75000,peut être celà ne marche pas sur tous les engins.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les BG enregistrent la vitesse, les distances, la position des signaux (i/e ouverts ou fermés), les acquittements des signaux fermés et les FU KVB.

J'en oublie ?

Et d'une façon générale, non, les BG ne sont pas remplacées par des centrales ATESS sauf lors de rénovations lourdes. Hors TGV, je ne connais que les 22200 modifiées pour la LGV qui ont été équipées a posteriori.

Les BG ont 5 infos de reprises au maximum . C'est pas grand chose , il est vrai .

Mais , il y a aussi une histoire comme quoi , a court terme , les BG sont a meme de disparaitre du fait qu'elle ne seront plus fabriqués . Info ou intox ?!? Je n'en sais pas plus .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

L'avantage des enregistrements numériques est le rapport quantité d'infos/taille du support.

Mais que se passe-t-il quand le progrès technique s'en mêle ?

Imaginons qu'ATESS ait été mis en place il y a 20 ans : A l'époque, on aurait utilisé des disquettes.

Il y a 15 ans, on les aurait remplacé par des CD; il y a 10 ans par des DVD; aujourd'hui par des BlueRays.

Prenons par exemple un 63000 "disquètisé" en 1990 : je ne pense pas qu'on aurait dépensé du fric pour le convertir CD ou DVD en 2000, ce qui veut dire que son dépot devrait avoir aujourd'hui encore un lecteur de disquettes en état de marche....et des disquettes d'avance !

Pas sûr que ça se trouve facilement, même chez les Chinois du Boulevard Diderot !

Les enregistreurs ATESS sont, parait-il, au top de la technologie numérique, mais tout va très vite en matière d'informatique. Qu'en sera-t-il dans 10 ans ? Combien coutera la remise à niveau de tout le parc ?

D'autre part, les BG (papier et ATESS) doivent être conservées sans limitation de durée et doivent être facilement lisibles par les autorités judiciaires. Les enregistrements sont numerisés sur CD depuis quelques années, mais le CD est aujourd'hui dépassé et il va falloir transfèrer les CD sur un nouveau support.....en attendant la prochaine nouveauté Microsoft !

Et ainsi de suite.

Le mythe de Sisyphe, version informatique.

La BG en papier est bien plus pratique, de ce point de vue.

Pas besoin de lecteur spécifique, un calque et une équerre suffisent !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les BG enregistrent la vitesse, les distances, la position des signaux (i/e ouverts ou fermés), les acquittements des signaux fermés et les FU KVB.

J'en oublie ?

Et d'une façon générale, non, les BG ne sont pas remplacées par des centrales ATESS sauf lors de rénovations lourdes. Hors TGV, je ne connais que les 22200 modifiées pour la LGV qui ont été équipées a posteriori.

La BG enregistre les 3 types de FU ( KVB; VA; RS ).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lors d'un franchissement intempestifs de carré , mon IEX , CTT de chez vous , m'a demander si j'avais émis le SAR puisqu'il ne voyait que le SAL sur l'enregistrement

Désolé pour la digression, mais… je croyais avoir compris à la lecture du rapport sur l'incident de Montauban qu'il ne fallait justement pas émettre le SAR lors d'un franchissement indû de signal fermé pour éviter les risques de rattrapage suite à FU du convoi précédent. Y aurait-il donc néanmoins des cas où cela se justifie ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'avantage des enregistrements numériques est le rapport quantité d'infos/taille du support.

Mais que se passe-t-il quand le progrès technique s'en mêle ?

Imaginons qu'ATESS ait été mis en place il y a 20 ans : A l'époque, on aurait utilisé des disquettes.

Il y a 15 ans, on les aurait remplacé par des CD; il y a 10 ans par des DVD; aujourd'hui par des BlueRays.

Prenons par exemple un 63000 "disquètisé" en 1990 : je ne pense pas qu'on aurait dépensé du fric pour le convertir CD ou DVD en 2000, ce qui veut dire que son dépot devrait avoir aujourd'hui encore un lecteur de disquettes en état de marche....et des disquettes d'avance !

Pas sûr que ça se trouve facilement, même chez les Chinois du Boulevard Diderot !

Les enregistreurs ATESS sont, parait-il, au top de la technologie numérique, mais tout va très vite en matière d'informatique. Qu'en sera-t-il dans 10 ans ? Combien coutera la remise à niveau de tout le parc ?

D'autre part, les BG (papier et ATESS) doivent être conservées sans limitation de durée et doivent être facilement lisibles par les autorités judiciaires. Les enregistrements sont numerisés sur CD depuis quelques années, mais le CD est aujourd'hui dépassé et il va falloir transfèrer les CD sur un nouveau support.....en attendant la prochaine nouveauté Microsoft !

Et ainsi de suite.

Le mythe de Sisyphe, version informatique.

La BG en papier est bien plus pratique, de ce point de vue.

Pas besoin de lecteur spécifique, un calque et une équerre suffisent !

http://www.rue-montgallet.com/prix/75012/c...how=0&nbf=3

Eh oui, un lecteur disquettes neuf, ça se trouve encore... Les CDs ont aussi pas mal d'années maintenant, et sont toujours lisibles sur des lecteurs DVD et même BlueRay. L'informatique avance vite, mais il y a des limites quand même.

De plus, un support grand public doit coûter bien moins cher qu'un support professionnel dédié (économies d'échelles).

Quoi qu'il en soit, le problème des CDs / Disquettes ne se pose pas (Vibrations, champs électro magnétiques...).

Gom

Share this post


Link to post
Share on other sites

Désolé pour la digression, mais… je croyais avoir compris à la lecture du rapport sur l'incident de Montauban qu'il ne fallait justement pas émettre le SAR lors d'un franchissement indû de signal fermé pour éviter les risques de rattrapage suite à FU du convoi précédent. Y aurait-il donc néanmoins des cas où cela se justifie ?

Pas de SAR dans le cas d'une dérive uniquement. Dans le cas d'un franchissement de signal d'arrêt et d'engagement du point protégé, émission du SAR obligatoire pour tenter d'arrêter une circulation qui se dirigerait sur l'itinéraire protégé.

Gom

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas de SAR dans le cas d'une dérive uniquement. Dans le cas d'un franchissement de signal d'arrêt et d'engagement du point protégé, émission du SAR obligatoire pour tenter d'arrêter une circulation qui se dirigerait sur l'itinéraire protégé.

Ah d'accord, merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Désolé pour la digression, mais… je croyais avoir compris à la lecture du rapport sur l'incident de Montauban qu'il ne fallait justement pas émettre le SAR lors d'un franchissement indû de signal fermé pour éviter les risques de rattrapage suite à FU du convoi précédent. Y aurait-il donc néanmoins des cas où cela se justifie ?

L'incident de Montauban était une dérive.

Reglementairement, une dérive est une circulation dépourvue de freins, et le conducteur de cette dérive ne doit pas émettre le SAR sous peine de percuter le train précèdent, qui se sera arrêté en entendant ce SAR.

Le CRL de la dérive doit alerter les postes et les trains en phonie en donnant le maximum de renseignements (lieu, voie, sens, vitesse,...)

Surement plus facile à faire ici sur un forum que sur le terrain, dans le feu de l'action, avec la CG à 0, l'IV qui ne descend pas, la trouille qui monte.....et éventuellement les tripes qui se vident.

Il a été effectivement reproché au CRL Véolia l'émission du SAR à Montauban, mais dans une situation identique quel CRL (SNCF, Véolia, ECR ou VFLI) n'aurait pas commis la même "erreur" ? Sincèrement ?

Fin de la digression.

En espèrant avoir répondu à ta question.

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'après mon CTT, ATESS enregistre l'appui sur les touches "Régul" et "Sono" seulement s'il s'agit d'un poste GSM-R.

Toujours selon ses dires, ATESS pourrait potentiellement enregistrer une centaine de données diverses comme les différents appuis VA, les variations de règlage de la VI, les variations d'intensité moteurs, les fluctuations de U-BA, les pressions CG/CP/CF en temps réel, le fonctionnement des AP-AE, la position de conduite (assis/debout), l'intégralité des conversations radio, les conversations en cabine, etc...

Comme une boite noire d'avion, en somme...

Les conversations en cabine. C'est vrai ça ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les conversations en cabine. C'est vrai ça ?

Il me semble que c'est illégal cela

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il me semble que c'est illégal cela

Salut Fabrice ,

logiquement c'est illegal si tu n'en est pas informé ... mais dans la pratique cela sert a quoi ?

Comme dit plus haut , si le régul' enregistre les conversations RST cela ne sert a rien d'avoir un autre enregistrement de la meme conversation dans un enregistreur juridique embarqué alors que ATESS fait deja juge de paix .

@+

Benoit

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Fabrice ,

logiquement c'est illegal si tu n'en est pas informé ... mais dans la pratique cela sert a quoi ?

Comme dit plus haut , si le régul' enregistre les conversations RST cela ne sert a rien d'avoir un autre enregistrement de la meme conversation dans un enregistreur juridique embarqué alors que ATESS fait deja juge de paix .

@+

Benoit

Ou calmer un peu certains CTT, qui, quand il viennent te voir, te racontent tout les malheurs qu'ils ont

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ou calmer un peu certains CTT, qui, quand il viennent te voir, te racontent tout les malheurs qu'ils ont

oui cela peut etre un outil de flicage ... mais dans la logique cela ne sert a rien . Vous etes pas des gosses de 3 ans , enfin pour la majorité , il y a toujours des cas spéciaux .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hs : de toute façon, l'ATESS est à double tranchant, il peut te sauver (genre le sifflet lors d'un accident de personne, PN....) ou bien te planter (signal bouffé alors qu'utilisation du frein électrique, ne pas taper l'urgence après une répétition revers...). Cela dépend surtout du "comment je fais mon boulot" l'impression de flicage ou pas.

Fin du HS.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les conversations en cabine. C'est vrai ça ?

Au vu des capacités limitées des enregistreurs, cela me semble impossible. Sur 16 Mo, on fait tenir au maximum, 20 à 30 minutes de son, et encore, dans un format très compressé => perte de qualité.

A l'avenir, sur du matériel nouvelle génération avec un support type mémoire flash (comme dans nos clés USB), qui peuvent aller jusqu'à 20 Go à l'heure actuelle, il est tout à fait possible qu'on puisse enregistrer les conversations, comme dans l'aéronautique. Mais personnellement, je n'en vois pas vraiment l'utilité dans le ferroviaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour l'enregistrement des sons en cabine au delà des capacités d'enregistrement se pose aussi la question de la pertinence de l'info enregistrée. Cela aurait un coût à mettre en place : pour quelle avancée?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hs : de toute façon, l'ATESS est à double tranchant, il peut te sauver (genre le sifflet lors d'un accident de personne, PN....) ou bien te planter (signal bouffé alors qu'utilisation du frein électrique, ne pas taper l'urgence après une répétition revers...). Cela dépend surtout du "comment je fais mon boulot" l'impression de flicage ou pas.

Fin du HS.

Salut ,

tout a fait , c'est un moyen assez formidable de montrer lors d'un incident ou autres , soit que tu a été réglo avec les procédure ou pas . Cela peut aussi determiné pourquoi tu as fauté dans le cas où il y a boulette ... apres faut se dire que c'est un plus pour les enquetes . Les gars qui sont reglo n'ont pas de soucis a se faire .

Au vu des capacités limitées des enregistreurs, cela me semble impossible. Sur 16 Mo, on fait tenir au maximum, 20 à 30 minutes de son, et encore, dans un format très compressé => perte de qualité.

A l'avenir, sur du matériel nouvelle génération avec un support type mémoire flash (comme dans nos clés USB), qui peuvent aller jusqu'à 20 Go à l'heure actuelle, il est tout à fait possible qu'on puisse enregistrer les conversations, comme dans l'aéronautique. Mais personnellement, je n'en vois pas vraiment l'utilité dans le ferroviaire.

Il y a des enregistreur juridique qui doivent le faire , leur mémoire doivent etre plus conséquente dans ce cas là . Le soucis avec ATESS c'est que c'est une cassette alors que maintenant on est au micro DD qui peut facilement faire 60 GO , mais il faut dire aussi que la technologie informatique a vite évoluer depuis le début des années 2000 .

Pour le reste , comparons ce qui est comparable . Sur l'aeronautique , un équipage se constitue d'au minimum 3 personne en cabine . Il est important de savoir ce qu'il s'est dit pendant la phase critique de l'accident pour le comprendre . Comparer a un train , le mécano est tout seul donc pas de conversation ( ou alors , cela deviendra grave pour lui , et direction la psycho :Smiley_61: ) C'est pour cela que le régul' enregistre les conversations de tous son secteur pour gardé une trace de ce qui s'est dit entre eux .

Apres , on ne peut comparer un accident de train et d'avion , il y a un maximum de choses differentes qui les separent .

@+

Benoit

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nous ne pouvons pas dire que l'ATESS enregistre tel ou tel nombre d'informations, tout dépend de la série d'engin moteur.

De plus, il est maintenant possible d'avoir les informations des balises KVB.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut

tout à fait, ATESS peut servir à enregistrer une partie des infos UENR du KVB cartonrouge...

Par ailleurs, les BG ne font pas que 5 infos, si on prend les TGV PSE première série, il y avait un système à 3 stylet (occupant 3 positions chacun : haut, milieu et bas) qui permettait d'enregistrer l'info présentée au CAB Signal (exemple 3 style en haut = 300 VL, 2 style en haut 1 au milieu = 300 VL Cli etc. etc. etc.).

Yaya

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut

tout à fait, ATESS peut servir à enregistrer une partie des infos UENR du KVB cartonrouge...

Par ailleurs, les BG ne font pas que 5 infos, si on prend les TGV PSE première série, il y avait un système à 3 stylet (occupant 3 positions chacun : haut, milieu et bas) qui permettait d'enregistrer l'info présentée au CAB Signal (exemple 3 style en haut = 300 VL, 2 style en haut 1 au milieu = 300 VL Cli etc. etc. etc.).

Yaya

Effectivement, si nous prenons les ATEC 320, les informations enregistrées dépandent de la ligne sur laquelle on circule : ligne classique, ligne à préannonce ou LGV.

Sur LGV, nous pouvons visualiser les séquences affichées par le CAB SIGNAL au moyen de la position des styles 4,5 et 6.

Si nous prenons l'ensemble des indications susceptibles d'êtres fournies par la BG, et ce pour l'ensemble des lignes pouvant être empruntées, nous dépassons largement les 5 infos !

Edited by Reno

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au vu des capacités limitées des enregistreurs, cela me semble impossible. Sur 16 Mo, on fait tenir au maximum, 20 à 30 minutes de son, et encore, dans un format très compressé => perte de qualité.

A l'avenir, sur du matériel nouvelle génération avec un support type mémoire flash (comme dans nos clés USB), qui peuvent aller jusqu'à 20 Go à l'heure actuelle, il est tout à fait possible qu'on puisse enregistrer les conversations, comme dans l'aéronautique. Mais personnellement, je n'en vois pas vraiment l'utilité dans le ferroviaire.

Pas de besoin d'une grosse mémoire, en cas d'incident ou d'incident ce sont les dernières minutes qui les intéressent le plus

Alors 20 à 30 c'est largement assez

On peut faire le rapprochement avec l'enregistreur de conversation des avions qui tournent sur une boucle de 30 min, il me semble

Y avait-il pas un projet de filmer la cabine ? cartonrouge question complètement ciblée

Edited by fabrice

Share this post


Link to post
Share on other sites

Enregistrer les conversations d'un conducteur qui est censé être seul?

Ca risque de se limiter à quelques gros mots au moment de l'incident. revoltages

Share this post


Link to post
Share on other sites

Enregistrer les conversations d'un conducteur qui est censé être seul?

Ca risque de se limiter à quelques gros mots au moment de l'incident. revoltages

Sinon en dehors des incidents, juste à savoir s'il chante bien ou si ses dégazages sont bruyants ! :laugh:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sinon en dehors des incidents, juste à savoir s'il chante bien ou si ses dégazages sont bruyants ! :laugh:

Ou le décapsulage revoltages

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...