Aller au contenu
IGS4

Electrification de la ligne Bourges - Saincaize

Recommended Posts

Invité TRAM21

les travaux avancent vite entre Saincaize et Bourges ! :blink:

les ponts se refont une beauté, en même temps qu'une mise au gabarit électrique ; les progrès des plantations de poteaux sont visibles d'une semaine sur l'autre...

par contre, quel itinéraire sera poursuivi vers la PLM ? :

1. Saint Germain des Fossés - Saint Germain au Mont d'Or, et sa redoutable rampe des Sauvages, qui ne devrait guère autoriser plus de 650/700 T pour une 26000, avec ses 26 ‰

2. Nevers - Chagny, dont les rampes maxi ne dépassent pas 10 ‰, mais qui nécessite un RVB complet, au risque d'avoir des VL ridicules pour les EM électriques, genre VL 70 de bout en bout pour une BB 26000 et ses 90 T ! par contre, l'équipement en cours en BAPR de Imphy à Montchanin donnera un débit correct, et des réserves de capacité en sillons intéressantes...

affaire à suivre !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sauf qu'a ce jour le BAPR n'a plus de date de mise en service connue...

Un manque de coordination au niveau national des chantiers amène le blocage de

ce chantier par un manque de personnel SES pour réaliser les essais et la mise en

route des sections BAPR, bilan, le matériel déposé en voie pour installation est en

cours de repli pour retour au magasin...

On touche du doigt, pour ce chantier, le probleme d'un commandement a 2 tetes, Infra SNCF et RFF.

Il faudrait enfin qu'ils apprennent a travailler ensemble ces deux enfants terribles !!! mdrmdr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Dans le compte-rendu du dernier comité de ligne Nevers - Dijon (qui s'est déroulé vers le 20 novembre 2010 de mémoire), voilà grosso-modo ce que l'on peut lire.

L'étude d'opportunité du projet électrification de Nevers - Chagny et de raccordement à la LN1 au Creusot est réalisée à travers le CPER 2007-2013. Le rendu de cette étude est prévu fin 2011. La région effectue les démarches pour inscrire ce projet au schéma national des infrastructures de transport ainsi qu'au réseau trans-européen.

Pour info l'électrification de Saint Germain des Fossés - Saint Germain au Mont d'Or est inscrite au SNIT ce qui est paradoxal puisque c'est Nevers - Chagny qui est "ROF" Réseau Orienté Fret...

Mais peut-être que celà n'est plus d'actualité aujourd'hui ?

A suivre...

Vincent

Modifié par Léman-Express

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir à tous.

Travaillant à La Guerche sur l'Aubois (par conséquent sur la ligne concernée et participant aussi aux travaux) je pense être bien placé pour faire un petit topo de ce qui se passe :

- L'installation des poteaux avancent à un rythme effréné (encore 3 petites semaines et l'affaire sera bouclée).

- Le déroulage du feeder d'alimentation c'est pareil

- Les travaux de déroulage de la caténaire sont même en avance !!! (les câbles devraient être tous déroulés fin mai début juin si tout va bien).

- La reconstruction des ouvrages d'arts détruits est quasiment bouclée.

Mais il reste encore de nombreux travaux à faire :

- Installations de sécurités à modifier

- Postes électriques à construire

- Les réglages

- etc ...

En parallèle : le chantier de RVB de Saint Germain du Puy - Bengy sur Craon (voie 1) est réalisée dans la même plage travaux sur une longueur de 20 km. Seulement ce chantier connait pas mal de problèmes et est en retard.

Ceci n'étant qu'une vue globale

Bonne soirée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous !

Mise sous tension prévue la semaine prochaine de Bourges à Apremont sur Allier.

Apremont - Saincaize étant sous tension depuis un mois.

Les essais vont suivre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine

http://www.leberry.fr/editions_locales/bourges/la_ligne_de_train_bourges_saincaize_electrifiee_sera_inauguree_cet_apres_midi@CARGNjFdJSsAFBIEBhg-.html

Après vingt mois de travaux, la ligne SNCF Bourges-Saincaize est désormais électrifiée. Elle sera inaugurée officiellement aujourd'hui.

Les 400 kilomètres de la ligne Nantes-Lyon sont maintenant entièrement électrifiés. Après Vierzon-Bourges et Tours-Vierzon, c'est Bourges-Saincaize (58 km) qui abandonne le diesel. La ligne sera inaugurée aujourd'hui, en gare de Bourges.

Il s'agit du plus grand chantier ferroviaire de la région Centre pour l'année 2011. Ainsi, une douzaine d'entreprises et pas moins de deux cent cinquante personnes ont été mobilisées durant vingt mois. Le chantier avait commencé en mai 2010.

Le projet a été financé par la région, l'Europe, Réseau ferré de France (RFF) et l'Etat, qui y a participé à hauteur de 25 millions d'euros, dont 22 millions du plan de relance.

Les chiffres avancés par RFF sont impressionnants : 113 kilomètres de voies électrifiés, 480 tonnes de câbles, neuf ouvrages d'art rehaussés (dont sept ponts-routes démolis et reconstruits)...

Une originalité est la pose de 300 mètres de spirales anti-collision pour protéger les oiseaux. De plus, aucune ligne haute tension n'a été construite.

Par ailleurs, RFF en a profité pour rénover, au premier semestre 2011, la voie ferrée entre Saint-Germain-du-Puy et Bengy-sur-Craon. Les travaux, de 9,4 millions d'euros (financés par RFF), ont permis de renouveler 40 kilomètres de rail, 12.000 tonnes de ballast et 14.800 traverses béton.

L'électrification de la ligne n'est pas seulement un événement régional. En effet, Bourges-Saincaize constitue un nouveau maillon de l'axe transeuropéen, de Nantes (Loire-Atlantique) jusqu'à Budapest (Hongrie). Aussi, l'Europe a financé le projet à hauteur de 10,5 millions d'euros.

La nouvelle ligne fait partie du réseau fret. En effet, à la suite du Grenelle, en septembre 2009, le gouvernement a décidé de porter la part des transports de marchandises alternatifs à la route de 14 % à 25 % à l'horizon 2022.

L'idée de l'électrification de la ligne Bourges-Saincaize est très ancienne. Déjà, dans les années 1980, une signalisation automatique avait été mise en place dans la perspective de l'électrification.

L'inauguration, aujourd'hui, sera à la mesure du chantier. Michel Camux, préfet de la région Centre, et François Bonneau, président du conseil régional sont notamment attendus.

Tous prendront place dans le train inaugural, de Nevers à Bourges, avec des arrêts intermédiaires, notamment en gare de Saincaize, La Guerche-sur-l'Aubois et Avord. En gare de Bourges, la cérémonie officielle débutera à 15h40.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et les agents de l'EIC même pas invités .... :Smiley_55:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nantes - Lyon entièrement électrifié ? Hum... Ils ont comme oublié un gros morceau (pour ne pas dire le plus gros...) qu'est St Germain des Fossés - St Germain au Mont d'Or ou Nevers - Chagny...

Et pour ces 2 chantiers, je pense qu'on peut encore attendre un certain temps...

Vincent

Modifié par Léman-Express

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nantes - Lyon entièrement électrifié ? Hum... Ils ont comme oublié un gros morceau (pour ne pas dire le plus gros...) qu'est St Germain des Fossés - St Germain au Mont d'Or ou Nevers - Chagny...

Et pour ces 2 chantiers, je pense qu'on peut encore attendre un certain temps...

Vincent

Bonjour,

Pour rappel, il y a une 3eme possibilitée: Moulins-Paray le Monial-St Germain au Mont d'Or. Sachant que cette ligne a été spécialement conçue pour le fret avec des rampes de 10 ou 11/1000, il serait dommage de ne pas ce garder cette solution sous le coude malgré sa mise à VU entre Paray et Lozanne dont l'emprise est toujours disponible.

++

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avec un petit maillon non électrifié, les EF privées pourront continuer à circuler librement de Budapest à Brest avec leurs Diesel. Mais l'EF historique changera deux fois de machines, pour donner l'exemple avant de disparaître.

Vive la pollution

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avec un petit maillon non électrifié, les EF privées pourront continuer à circuler librement de Budapest à Brest avec leurs Diesel. Mais l'EF historique changera deux fois de machines, pour donner l'exemple avant de disparaître.

Vive la pollution

Depuis que le bimode est rentré dans les moeurs avec les AGC, les EF vont sans doute s'équiper en loc bimodes...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

il y a des projets en ce sens, mais ils sont limités à quelques centaines de kW pour les manoeuvres terminales, pas pour aller en ligne

Siemens n'a pas developpé son programme de machines UM thermique electrique ??? il me semblait, pourtant....

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité 5121

Siemens n'a pas developpé son programme de machines UM thermique electrique ??? il me semblait, pourtant....

Fabrice

oui, mais tu te rends compte de l'encombrement d'un diesel de puissance. A ma connaissance, on ne dépasse pas les 600 kW sur ces engins mixtes (qui ont l'air d'avoir du mal à décoller, ils ont été présentés à Innorail il y a déjà 3 ans il me semble)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité 5121

je crois deviner à quoi tu fais référence : le "monstre" destiné aux USA où, en effet la puissance du diesel n'est pas négligeable. Le gabarit de l'engin non plus ... Je vais chercher dans RP, ils en ont parlé

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois qu'il ne faut pas se leurrer, même un UM mixte finira toujours par être découplé pour faire 2 circulation différente et économiser ainsi l'achat d'une nouvelle machine!

Pour le diesel sous caténaire (toujours aussi honteux pour certain!!!) il ne faut pas rêver non plus, les changement d'EM en cours de route c'est coûteux en temps et en personnel et souvent risqué du point de vue ponctualité!

C'est pourquoi temps que les dessertes ne pourrons se faire de A-Z en traction électrique le diesel gagnera.

Ce qui est certain aussi c'est que le coût du carburant est exorbitant et incite fortement à tirer le maximum en électrique et cela les EF l'on bien compris n'en déplaise à ceux qui pestent de voir les C66 fumer sous la ficelle! (Du reste je préfère encore et toujours voir une C66 tirer 1300 T de grain sur 500 Km pour 1800l de fuel avec ou sans caténaire au dessus que 40 camion et 3000L de fuel!)

Dernière solution le "Last mile Diesel" développé par bonbardier qui doit encore faire ses preuves sachant que souvent les derniers Km sur VU il faut des watt car souvent ça grimpe dure!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Siemens n'a pas developpé son programme de machines UM thermique electrique ??? il me semblait, pourtant....

Fabrice

Je n'ai trouvé que çà dans le catalogue Siemens : http://www.mobility.siemens.com/mobility/global/en/interurban-mobility/rail-solutions/locomotives/Pages/locomotives.aspx

"Deutsche Technologie".....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

(Du reste je préfère encore et toujours voir une C66 tirer 1300 T de grain sur 500 Km pour 1800l de fuel avec ou sans caténaire au dessus que 40 camion et 3000L de fuel!)

En fait c'est plus que cela pour le camion: 33l/100km x 500km x 40 camions = 6600Litres, soit 3,66 fois plus! :Smiley_63:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...