Jump to content

Recommended Posts

il y a 30 minutes, BB15059 a dit :

Ce qui me surprenait c'est l'absence de cible.

Comment est assuré la protection de bifurcation ?

Il doit bien y avoir un carré à proximité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, il y a bien un carré une centaine de mètres en amont, mais pourquoi ne pas tout grouper ?
Comment ça se passe si le carré est franchi et que la direction donnée n'est pas la bonne au niveau de l'ID ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, BB15059 a dit :

Oui, il y a bien un carré une centaine de mètres en amont, mais pourquoi ne pas tout grouper ?
Comment ça se passe si le carré est franchi et que la direction donnée n'est pas la bonne au niveau de l'ID ?

De la même manière que si l'ID est sur le mat du Carré et que tu roules sur VL, tu t'arréteras derriere.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, BB15059 a dit :

Oui, il y a bien un carré une centaine de mètres en amont, mais pourquoi ne pas tout grouper ?
Comment ça se passe si le carré est franchi et que la direction donnée n'est pas la bonne au niveau de l'ID ?

La plupart du temps, il y a soit une indication de vitesse qui te donne la direction donnée ou un TIDD en amont qui te permet de réagir s'il y erreur de direction.L'ID ne sert qu'alors qu'à confirmer la direction

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 24/11/2017 à 23:47, TRAXX186 a dit :

Sur ligne autorisée à plus de 160km/h le vert clignotant commande au CRL de réduire sa vitesse à 160 au plus'tard au franchissement du signal suivant. Il précède en général un avertissement dans une séquence d'arrêt ou peut être utilisé pour limiter la vitesse des trains à 160 dans le cas d'une LTV. Il est utilisé car sur ces lignes la longueur des cantons n'a pas été augmenté donc si le train abordait un avertissement à plus de 160 La distance ne serait pas suffisante. On demande donc par ce signal de réduire à 160 pour se retrouver dans la situation "classique". 

Le tableau P comme préannonce peut être fixe ou mobile.

dans les ,2 cas il commande au CRL de réduire le plus tôt possible sa vitesse a 160km/h et au plus tard au franchissement du TIV à distance préannoncé correspondant. Il se retrouve de façon fixe à la fin des zones a vitesse supérieure à 160 et pre annonce un TIV à distance type B ou C associé ou non ou une pencarte Km. Exemple TIV type B 150 voie 1 avant les aubrais ou TIV type b160 avec pancarte Km283,7 entre saint pierre de Moutier et moulins. 

Si il est mobile il se recontre avant un TIV à distance mobile. Exemple TIV D 90 pour prendre IPCS moulins Saint Germain. 

Le TAbleau P peut aussi être de chantier, circulaire sur fond blanc utilisé pour préannoncé un TIV D de chantier. Dans la pratique il est plutôt utilisé d'abord un vert cli au Cantin précédant celui où est implanté le TIV d de chantier.

le blanc cli est utilisé pour exécuter une manœuvre sur une distance réduite, souvent un exemple manœuvre de tiroir. 

Il faut bien distinguer le (VL) du Panneau P. Le (VL) est un signal de preannonce permettant d'annoncer le A au panneau N+1, lui même annonçant le Carré fermé au panneau N+2. Le P lui va donner un indication de "préannonce" d'un TIVR 160 (ou autre) porté par le signal N+2. Entre le P et le TIVR tu auras un TIVD 160 (ou autre) , de forme en losange si la chute de vitesse est > ou égal  40km/h. Bien souvent, on peut retrouver un malheureux signal de BAL intercalé entre le TIVD et le Carré portant le TIVR, ainsi, le Signal de cantonnement fermé va commander l'indication de vitesse au TIVD (au lieu de la BB dans le cas où le TIVR présente la BB) afin d'être en adéquation avec la signalisation rencontrée par le mécano. Qui reprendra ainsi sa vitesse au signal Carré groupé avec le TIVR.

Autre précision, les tableaux P et TIVD ont leurs indications "P" et "TIVD" controlées par des EX. Rien à foutre des Bandes Blanches ni même du TIVR.

L'extinction d'une des lampes P ou TIVD de ces tableaux provoquent la présentation du S ou du C en fonction du caractère de la direction donnée (absolu, permissif).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Une signalisation peu courante

 

D4F31636-9357-4819-BEF5-ED2B92E5B9A0.jpeg

Edited by aldo500

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, aldo500 a dit :

Une signalisation peu courante

 

D4F31636-9357-4819-BEF5-ED2B92E5B9A0.jpeg

Rien d’exceptionnel et rien de bizarre...A part pour les non initiés...

Sortie de la gare de Busseau sur Creuse, l’aiguille de la ligne de Felletin, à 30, est située après le viaduc. L’exécution du 30 se fait avant l’aiguille prise en déviation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

néanmoins ...  le TIV 80 est placé avant la fin de l'aiguille de sortie. De plus, quelle autre indication que carré+ralent peut présenter le signal ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, Bibloc a dit :

néanmoins ...  le TIV 80 est placé avant la fin de l'aiguille de sortie. De plus, quelle autre indication que carré+ralent peut présenter le signal ?

Photo pas très nette. Il doit y avoir un voie libre pour la direction de Montluçon.

Dans l'autre sens, c'est du BM, l'aiguille en déviation est à 40.(TIV à revers)

Zone 80, qui commence avant la gare côté Guéret, pour la voie directe située à  l'extrême gauche de la photo. 

40 sur les voies déviées dès l'entrée de la gare côté Guéret ( aiguille de sortie d'où est prise la photo)

Donc le Z80 en sortie de gare est un rappel, si tu passes par la voie directe.

Si tu passe pas l'une des deux voies déviée, tu respectes le 40 sur l'aiguille de sortie.

( source CODELI sous les yeux)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 54 minutes, zoom 45 a dit :

Rien d’exceptionnel et rien de bizarre...A part pour les non initiés...

J’ai juste dit peu courante, en particulier le NV. Tout le monde n’en voit pas quotidiennement. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 6 minutes, aldo500 a dit :

J’ai juste dit peu courante, en particulier le NV. Tout le monde n’en voit pas quotidiennement. 

Fallait le dire tout de suite, ça nous aurait évité de partir dans des explications..... 

NV, comme « Navette », mode d’exploitation de la ligne de Felletin.

Edited by zoom 45

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, aldo500 a dit :

Une signalisation peu courante

 

D4F31636-9357-4819-BEF5-ED2B92E5B9A0.jpeg

Je suis d'accord, le rappel 30 pour des aiguilles prisent en talon n'est pas tres courant et le 80 Z avant la pointe de la derniere aiguille non plus. Il est toutefois évident que le 80 Z ne pouvait etre implanté sur le tablier du viaduc par manque de place.

Le seul cas que je connaisse d'un rappel pour une aiguille en talon est a Ambérieux  dans le sens Bourg-en-Bresse - Culoz

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Albert-00 a dit :

Je suis d'accord, le rappel 30 pour des aiguilles prisent en talon n'est pas tres courant et le 80 Z avant la pointe de la derniere aiguille non plus. Il est toutefois évident que le 80 Z ne pouvait etre implanté sur le tablier du viaduc par manque de place.

Le seul cas que je connaisse d'un rappel pour une aiguille en talon est a Ambérieux  dans le sens Bourg-en-Bresse - Culoz

Tu n'as rien lu de ce que j'ai écris...:Smiley_41:

 

Le RR30, c'est pour l'aiguille prise en pointe située après le viaduc, direction Felletin.

Les aiguilles au niveau du signal de la photo sont prises à 40.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit Carré sympa en gare de Versailles Chantiers. De forme très particulière, l'indication carré est présentée à l'horizontal... À cause des voyageurs qui pourraient lui masquer des lampes.large.Screenshot_20200814-110727_Gallery.jpg.0e85ffd29b553155382369301a177f00.jpglarge.Screenshot_20200814-110737_Gallery.jpg.0384dae630c977be0fc161fe29428b15.jpg

On en voit de moins en moins en région parisienne, les guidons d'arrêt utilisés en tant que signal de protection de PN dans ce cas. Je l'avais remis en service suite à des modifications apportées au PN11 de Ponthierry, qui est un PN avec un régime A/M. Les CDV passaient de non TA2 à TA2, donc de grosses modifications ont été apportés à ce PN, situé juste en sortie d'une Gare temporaire qui peut être reprise ou non en local (4 VCm dans le BV, 2 pour les signaux de protzction de la Gare, 1 pour le regime de la Gare (ES/HS) et un pour le régime du PN).

J'ai dû ensuite tout déposé lors de la dépose des appareils de voie qui transforme alors la Gare temporaire en simple établissement de pleine ligne. 

La dépose de ce signal avec... Dommage car c'était une belle petite usine pour l'effacer lorsqu'il était présenté.

large.20190703_045043.jpg.22d9cedcba214e765b9200060da51d12.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 27/10/2017 à 23:11, Jacky boy a dit :

Dans ce cas oui le commutateur de blocage n'est as d'une grande aide...

 

le SE par contre peut forcer l'état d'un Signal. Il suffit de jouer sur les relais. Par exemple bloquer l'info arrivant du Signal suivant, ainsi meme si il est à Voie libre, le Signal ne connaît pas son état et donc le considère fermé ou éteint. 

Donc avertissement....

 

apres je ne suis pas du SE, je ne sais pas si ils peuvent le faire reglementèrement.

je sais qu'ils s'en servent parfois pour dépanner les signaux, par exemple pour traiter une anomalie, ils peuvent tenter de la reproduire. 

Ils peuvent le faire très facilement. Il lui suffit de couper le fusible du CA amont. Il existe aussi des DT6B (barrettes type SSB20) qui sont d'office installées dans le circuit du CA amont. Il en existe aussi pour les circuits CFR (commande Feux rouges) qui permet de figer l'indication S sans avoir à aller au commutateur de Bocage.

Le 13/10/2017 à 22:37, viveletrainavierzon a dit :

Petit rappel d'un de mes posts

 

Petite précision;

Extinction de la lampe de VL, au "pire", panneau éteint et si panneau éteint, présentation systématique du A en amont, au mieux (dernières "formules de block") présentation du A sur le panneau portant l'indication VL (un A pendant le report puis un A CLI ou un A si double annonce  sur le panneau amont, sinon VL sur le panneau amont).

Extinction d'une lampe de RR ou RR cli: report à sémaphore et présentation du A en amont.avec extinction de l'indication R ou R cli (une annonce doit correspondre à l'indication à annoncer).

Je rajouterai même qu'en fonction de la formule du Panneau, on pourrait avoir le panneau éteint en 78 avec l'extinction du VL si le panneau ne comporte pas d'indication (A) R ou (R). Lors de l'extinction du VL on a obligatoirement (excepté en PAI2006) l'éclair d'avertissement au signal amont. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 21/05/2017 à 14:35, mikishor a dit :

Oui, c'est toujours amusant de voir la tete des automoblistes. Ca me rappelle des situations en Roumanie, quand j'effectuai des accompagnements. Il y avait une halte qui etait a cote d'un passage a niveau sans barrieres. Bien sur qu'au moment ou la rame "marchait" sur le contact les signaux acoustiques et lumineux s'activaient. Les automobilsites s'arretaient "correctes"...et le train lui aussi s'arretait,pusiqu'il s'agissait d'omnibus. La locomotive avait son "nez"pil au bout du passage. Et nous on savaient par radio qu'aucun train n'allait passer sur l'autre voie. Alors, le temps que le train etait a l'arret, on faisait signe au chauffeurs qu'ils pouvaient traverser. C'est alors que c'etait amusant de voir leur tete...pusique certains n'osaient pas...d'autre etaient plus courageux...

Salut, je me permets d'éclaircir le sujet relatif aux ZC, rétention d'annonce et GA. Dans le cas d'un PN dits de pleine ligne, le déclenchement de l'annonce se fait par pédales (doublées et 2 constructeurs différents sur chaque fil de rail), la continuité d'annonce par zones et le réarmement d'annonce par l'occupation de la zone courte ou le Tp60s qui est une temporisation de libération.

1) la continuité d'annonce par zone signifie que lorsque la circulation a franchi les pédales, elle se dirige vers le PN. L'occupation successive des zones de continuité maintient le déclenchement de l'annonce effectif en cas de réarmement intempestif de l'annonce via un bagotement fugitif de là zone courte (cf accident d'amilly => voir le site du BEATT).

2) La PTRs dite "protection contre les ratés de shunt" est symbolisée par l'occupation de la zone courte pour le réarmement de l'annonce (comprenant la libération des conditions de maintien d'annonce (zones de continuité libres) et de déclenchement (pédales remontées)). Ainsi, vous me direz que l'annonce réarmée, plus rien n'intervient alors dans le maintien du PN fermé... La ZC joue directement dans le CSR qui prend donc le relais de l'annonce dans la Fermeture du PN. Dans le CSR on retrouve les différents relais d'annonce Pair et impair, les ZC V1 et V2. Les relais d'annulation d'annonce V1 et V2 pontent ces conditions de la voie concernée par la reprise de gardiennage uniquement réalisée en cas de dérangement. On retrouve le contact du Cm CSR relatif au BCRG permettant à l'agent de déclencher la Fermeture directe du PN lorsqu'une circulation arrive en marche à vue vers son PN.

3) Le Tp60s est une temporisation de libération permettant de réarmer l'annonce lorsqu'un déclenchement intempestif a été réalisé sur les pédales. Ainsi, l'annonce en question chutée, les zones de continuité libres, on va lancer une minuterie avec un bilame qui va se réchauffer pendant 10s, puis se refroidir pendant 50s, à l'issue de laquelle, un relais TPL va s'exciter et réarmer le relais d'annonce initialement chuté.

4) les rétention par carré fermé permettent, de ne pas maintenir le PN fermé trop longtemps afin d'éviter aux usagers la tentation d'un passage en chicane. La rétention est réalisée via des conditions très techniques en fonction du type de signal (carré noble, carré de DAA, carré de protection caténaire).

Chacun a ses propres particularités. 

Ainsi dans le cas d'un carré noble, on prend la condition SEAp pour réaliser la rétention de l'enregistrement. En effet, on utilise des enregsiteements d'annonce qui gardent en mémoire le déclenchement d'un annonce, mais qui n'est pas forcément propagé au relais d'annonce même si les conditions de rétention sont satisfaites. Ainsi, le SEAp qui signifie sélecteur d'approche permet de savoir si le Signal a été ouvert (puis refermé par FC). Ainsi, Imaginons qu'un train arrive vers un PN, déclenche son enregistrement, mais le Signal carré est tjs fermé et n'a pas été ouvert par le poste. Le train s'arrête à son signal, le PN reste ouvert. Le poste forme et établit l'itinéraire, le Signal s'ouvre, le SEAp chute, la condition de rétention est effacée, l'enregistrement est propagé au relais d'annonce qui chute et déclenche la Fermeture du PN. Ce cas est réalisé avec une distance entre le PN et le Signal suffisamment grande pour respecter les délais de préavis, de fermeture et les 6 s minimum avant le passage du train (25s theorique minimum en SAL 2). Dans le cas où la zone aval du signal est la ZC du PN, on va utiliser le SEAp est le Kit du signal. Afin d'ouvrir le Signal, il faut le KBrF (contrôle de barrières fermées). Sauf que la rétention est effective de par le fait du SEAp puisque le Signal n'a pas été ouvert. Mais il faut fermer le PN pour avoir le KBrF.... vous voyez où je veux en venir ? Cela se mord la queue, ainsi le KIT va exciter le relais CC, mais pas suffisant. (itinéraire établi mais signal tjs fermé dans notre cas). Le KIt va propager l'enregistrement au relais d'annonce, qui va declencher la Fermeture DU PN. Avec le KBrF on va exciter un relais AX.CC qui va permettre l'ouverture du signal.

Voir les IG03103 et 03104 pour plus de précisions sur les rétentions.

5) Le GA est un signal de protection de PN. On le retrouve avec des régimes automatique / Manuel. Ainsi en régime auto, le GA est constamment effacé. En régime Manuel, les annonces étant gérées depuis poste ou un point en campagne, le GA ne peut être effacé que lorsqu'une annonce a été déclenchée et que le contrôle de barrières fermées est satisfait.

Le GA fermé est annoncé par un S ou (S) au signal amont. Le circuit électrique d'un GA est compliqué et de tête c'est un peu dur de tout se rappeler. 

Edited by Florent PRI SP ESSAIS

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 13/08/2020 à 22:08, zoom 45 a dit :

Tu n'as rien lu de ce que j'ai écris...:Smiley_41:

 

Le RR30, c'est pour l'aiguille prise en pointe située après le viaduc, direction Felletin.

Les aiguilles au niveau du signal de la photo sont prises à 40.

Ah.. Donc une aiguille en déviation est une aiguille prise en pointe? Ou c'est la mention "aiguilles correspondantes" qui s'applique ici, et donc la connaissance de ligne?

(j'approche gentiment de mon examen périodique SNCF, faut bien remettre des choses en place).

Edited by likorn

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 15/08/2020 à 17:01, likorn a dit :

Ah.. Donc une aiguille en déviation est une aiguille prise en pointe? Ou c'est la mention "aiguilles correspondantes" qui s'applique ici, et donc la connaissance de ligne?

(j'approche gentiment de mon examen périodique SNCF, faut bien remettre des choses en place).

Pour la partie française, as-tu le référentiel SNCF ou un autre document interne CFF ? Si c'est le référentiel SNCF, tu as tout dans l'article A14.02 :

Citation

Particularités : Dans certains cas, notamment à la sortie en déviation de certaines voies de gare, le rappel 30 peut ne pas concerner une aiguille prise en pointe mais une aiguille prise en talon.

Pour résumer, en règle général un RR30 ou RR60 concerne une aiguille prise en pointe (ou plusieurs). Mais dans de rares cas, ça peut concerner une aiguille prise en talon.

Mes souvenirs me disaient aussi que la première aiguille où s'applique ce RR30 ou 60 était toujours matérialisée par un chevron pointe en bas (en haut dans le cas d'une aiguille prise en talon). En relisant l'article, je  vois que ce chevron n'est placé que "si cela est nécessaire".

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, Gom a dit :

Mes souvenirs me disaient aussi que la première aiguille où s'applique ce RR30 ou 60 était toujours matérialisée par un chevron pointe en bas (en haut dans le cas d'une aiguille prise en talon). En relisant l'article, je  vois que ce chevron n'est placé que "si cela est nécessaire

Bonjour,

Je ne suis pas tout a fait d'accord avec ce que tu écris. Le chevron tête en bas matérialise une application de vitesse à la pointe d'une aiguille (elle peut etre 30, 60 ou tout autre vitesse demandée). Le chevron tête en haut matérialise un arrêt sur VP. Sauf dans le cas du RR30 en talon d'une aiguille ou "il peut etre utilisé notament a la sortie en deviation de certaines voie en gare" cf l'IG93267.

Amicalement

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, loc a dit :

Bonjour,

Je ne suis pas tout a fait d'accord avec ce que tu écris. Le chevron tête en bas matérialise une application de vitesse à la pointe d'une aiguille (elle peut etre 30, 60 ou tout autre vitesse demandée). Le chevron tête en haut matérialise un arrêt sur VP. Sauf dans le cas du RR30 en talon d'une aiguille ou "il peut etre utilisé notament a la sortie en deviation de certaines voie en gare" cf l'IG93267.

Amicalement

J'ai dû mal m'exprimer alors, car je ne dis pas autre chose. Juste que dans mes souvenirs, le chevron était systématique alors que notre référentiel (c'est lui qui fait foi, pas mes souvenirs ^^) indique juste "si cela est nécessaire". Cela me surprend un peu puisque je ne vois pas tellement dans quels cas ça pourrait être nécessaire et pas ailleurs. Mais puisque le règlement le dis... :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/11/2015 à 22:11, Invité JLChauvin a dit :

Pour un conducteur, il n'y a pas à se poser la question en effet. Mais pour celui qui installe le signal si... :rolleyes:

Mais c'est symptomatique du laisser-aller qui sévit depuis maintenant pas mal d'années, il y a des règles et on s'assoie dessus, qu'est-ce que c'est chiant les notices. Et encore, ce n'est qu'un "détail" par rapport à d'autres situations et installations connues depuis une éternité pour n'être pas conforme aux principes de signalisation du RFN. Mais pas de soucis, la "simplification" est en marche et tout ce fatras de paperasse n’intéresse déjà plus que les vieux co... lectioneurs, pourquoi s'encombrer des fondamentaux et d'unification.

Monsieur Jean Alias, au secours, ils sont devenus fous...

IN 0577 pour la disposition des feux sur l'ensemble des cibles existantes à la SNCF. Si je me souviens bien du numéro de l'IN... 

Le 29/10/2012 à 23:04, ADC01 a dit :

 

 

 

Les signaux de sorties des voies 1 à 8, et les signaux de mi-quais lorsqu'ils existent sur ces mêmes voiies sont aussi équipées de ces mêmes flèches et libére le conducteurs de la limitations de vitesse à 30 dés leur allumage.

Il me semble qu'il y'a les mêmes à Saint Laz. Il me semblait qu'elle permettait d'indiquer aux mécanos quand est ce qu'ils pouvaient tirer à fond sur la ficelle , sans tout faire disjoncter. Notamment à Saint Laz avec la plateforme 27 voies, si tout le monde tire à fond en même temps tout disjoncte... Donc cette flèche symbolisait l'endroit où l'on pouvait tirer à fond. Enfin à prendre avec des pincettes... Je vérifierai au bureau en rentrant de vacs

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/08/2020 à 12:33, Florent PRI SP ESSAIS a dit :

Ils peuvent le faire très facilement. Il lui suffit de couper le fusible du CA amont. Il existe aussi des DT6B (barrettes type SSB20) qui sont d'office installées dans le circuit du CA amont. Il en existe aussi pour les circuits CFR (commande Feux rouges) qui permet de figer l'indication S sans avoir à aller au commutateur de Bocage.

Je rajouterai même qu'en fonction de la formule du Panneau, on pourrait avoir le panneau éteint en 78 avec l'extinction du VL si le panneau ne comporte pas d'indication (A) R ou (R). Lors de l'extinction du VL on a obligatoirement (excepté en PAI2006) l'éclair d'avertissement au signal amont. 

En formule 78 le report à A est généralisé pour toutes indications moins impératives que A donc en cas d'extinction du VL report à A (sauf si bien entendu le signal ne peut présenter le A).

C'est à partir de la formule 71 que le report à A a été introduit pour tous les panneaux pouvant présenter  R (R) ou (A) et donc pour ces panneaux, report à A si extinction du VL ou (VL). Pour résumer en formule 71 pour un panneau présentant S A VL, la lampe de VL grille : panneau éteint. Un panneau pouvant présenter S A (A) VL, la lampe de VL grille, report à A du fait qu'un report à A est prévu car l'indication (A) existe.

Pour l'éclair de A au panneau amont si celui ci présente VL dans le cas d'une lampe de VL grillée sur le panneau aval , il est effectivement lié au temps d'allumage de l'indication A en substitution de VL, cette indication étant commandée via le relais de contrôle détectant l'extinction de la lampe de VL, ce même relais commandant également immédiatement au panneau amont l'indication A. Comme le relais d'extinction contrôle aussi l'extinction de la lampe du A, dès que A en report de VL est présenté (temps de l'ordre de la seconde), le relais de contrôle valide ce report et le signal amont présentera l'indication correspondant à un A  en aval (de nouveau VL ou (A) voire A dans le cas d'une double annonce par A). Le système est très bien conçu car si par exemple la lampe de VL grille et que le report à A ne peut se faire (cas ou par exemple la lampe de A grille à ce moment là ou défaut dans le circuit de report) le A amont sera maintenu. le signal aval étant éteint.

J'ai volontairement vulgarisé les termes, dans la réalité, il y a toute une chaine de relais de contrôle et de report.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, viveletrainavierzon a dit :

En formule 78 le report à A est généralisé pour toutes indications moins impératives que A donc en cas d'extinction du VL report à A (sauf si bien entendu le signal ne peut présenter le A).

C'est à partir de la formule 71 que le report à A a été introduit pour tous les panneaux pouvant présenter  R (R) ou (A) et donc pour ces panneaux, report à A si extinction du VL ou (VL). Pour résumer en formule 71 pour un panneau présentant S A VL, la lampe de VL grille : panneau éteint. Un panneau pouvant présenter S A (A) VL, la lampe de VL grille, report à A du fait qu'un report à A est prévu car l'indication (A) existe.

Pour l'éclair de A au panneau amont si celui ci présente VL dans le cas d'une lampe de VL grillée sur le panneau aval , il est effectivement lié au temps d'allumage de l'indication A en substitution de VL, cette indication étant commandée via le relais de contrôle détectant l'extinction de la lampe de VL, ce même relais commandant également immédiatement au panneau amont l'indication A. Comme le relais d'extinction contrôle aussi l'extinction de la lampe du A, dès que A en report de VL est présenté (temps de l'ordre de la seconde), le relais de contrôle valide ce report et le signal amont présentera l'indication correspondant à un A  en aval (de nouveau VL ou (A) voire A dans le cas d'une double annonce par A). Le système est très bien conçu car si par exemple la lampe de VL grille et que le report à A ne peut se faire (cas ou par exemple la lampe de A grille à ce moment là ou défaut dans le circuit de report) le A amont sera maintenu. le signal aval étant éteint.

J'ai volontairement vulgarisé les termes, dans la réalité, il y a toute une chaine de relais de contrôle et de report.

 

Merci de la précision. J'me suis mélangé les pinceaux entre formules 71 et 78... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 19/08/2020 à 12:50, Gom a dit :

J'ai dû mal m'exprimer alors, car je ne dis pas autre chose. Juste que dans mes souvenirs, le chevron était systématique alors que notre référentiel (c'est lui qui fait foi, pas mes souvenirs ^^) indique juste "si cela est nécessaire". Cela me surprend un peu puisque je ne vois pas tellement dans quels cas ça pourrait être nécessaire et pas ailleurs. Mais puisque le règlement le dis... :)

Il y a un cas où le « si nécessaire » s’applique à l’entrée de la Gare de Lyon : un RR30 est suivi par une aiguille sur laquelle le RR30 ne s’applique pas, mais seulement à la deuxième aiguille qui, elle, est repérée par un chevron.
J’avais posé la question en formation TB « comment que c’est qu’on peut savoir que le RR30 ne s’applique pas à la première aiguille ? » réponse : la connaissance de ligne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...