Aller au contenu
Invité Fabr

[CC 72000 / CC 72100] Sujet Officiel

Recommended Posts

Bonsoir à tous,

 

Le malchanceux (ou plutôt chanceux) mécano de ce train c'était moi. Il s'est passé que quand j'ai mis le chauffage train, le moteur s'est emballé car il était alimenté à la fois par le carburant et l'huile ... quand j'ai commandé l'arrêt du chauffage train il continuait d'accélérer ! Après avoir commandé l'arrêt moteur depuis la cabine, j'ai bien commandé l'arrêt de l'alimentation en gasoil, ce qui a fait qu'il a arrêté d'accélérer, mais il ne s'est pas arrêté de tourner pour autant, car l'huile continuait à l'alimenter. Et là rien à faire, juste à espérer qu'il n'y ait pas de catastrophe ... la détonation a eu lieu lorsque j'étais à côté du moteur en train de tenter de l'arrêter au pupitre de lancement. Mais il n'y a rien eu à l'intérieur, tout s'est passé en toiture. L'isolateur était pile poil au-dessus de l'échappement, et la fumée dense et chargée de ferraille a fait la liaison électrique entre les deux côtés de l'isolateur. Le boum, c'est ça. Il n'est pas directement lié à l'engin moteur. D'ailleurs les tresses et autres câbles de masses sont restés intacts, ce qui prouve que le courant n'est pas passé par la loc. Mais j'aime quand même cette idée que je suis le seul à avoir eu de la tension ligne en 72100. Suite à cela a été ordonnée la coupure d'urgence par l'Escale, qui a bloqué tout le trafic entre Val-de-Fontenay, Le Raincy et la Gare de l'Est. Un silence de mort en cet endroit après les faits ... c'était irréel.

 

Le turbo a claqué, et un cylindre a morflé. Mais je suis chanceux car en général ce genre d'avarie arrive en roulant et est donc indétectable. L'arrêt moteur n'est donc pas commandé et celui-ci s'emballe jusqu'à le piston sorte de son logement (on le retrouve en général dans la coursive). Donc un peu de dégâts, mais moins que ça aurait pu être.

 

Bonne soirée.

 

Christophe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, CC 72041 a dit :

 j'aime quand même cette idée que je suis le seul à avoir eu de la tension ligne en 72100. 

:Smiley_25:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 22 heures, Arnaud68800 a dit :

Aux compteurs de rivets qui ne se sont pas encore suicidés vendredi dernier, ne regardez pas cette vidéo :

 

Peut-être elle n'a pas supportée la présence d'un Coradia juste à côté  :Smiley_24:

Et dire que ce soir là, j'étais à quelques encablures de là, assis dans un TGV côté hall bleu, et que je n'ai absolument rien remarqué du "drame" qui se jouait dans le hall jaune. :Smiley_24:

(Ce qui explique donc que mon train n'est parti qu'à 18h37 au lieu de 17h55, d'abord intervention des forces de l'ordres puis coupure de courant, du à ceci j'imagine).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 35 minutes, CC 72041 a dit :

Bonsoir à tous,

 

Le malchanceux (ou plutôt chanceux) mécano de ce train c'était moi. Il s'est passé que quand j'ai mis le chauffage train, le moteur s'est emballé car il était alimenté à la fois par le carburant et l'huile ... quand j'ai commandé l'arrêt du chauffage train il continuait d'accélérer ! Après avoir commandé l'arrêt moteur depuis la cabine, j'ai bien commandé l'arrêt de l'alimentation en gasoil, ce qui a fait qu'il a arrêté d'accélérer, mais il ne s'est pas arrêté de tourner pour autant, car l'huile continuait à l'alimenter. Et là rien à faire, juste à espérer qu'il n'y ait pas de catastrophe ... la détonation a eu lieu lorsque j'étais à côté du moteur en train de tenter de l'arrêter au pupitre de lancement. Mais il n'y a rien eu à l'intérieur, tout s'est passé en toiture. L'isolateur était pile poil au-dessus de l'échappement, et la fumée dense et chargée de ferraille a fait la liaison électrique entre les deux côtés de l'isolateur. Le boum, c'est ça. Il n'est pas directement lié à l'engin moteur. D'ailleurs les tresses et autres câbles de masses sont restés intacts, ce qui prouve que le courant n'est pas passé par la loc. Mais j'aime quand même cette idée que je suis le seul à avoir eu de la tension ligne en 72100. Suite à cela a été ordonnée la coupure d'urgence par l'Escale, qui a bloqué tout le trafic entre Val-de-Fontenay, Le Raincy et la Gare de l'Est. Un silence de mort en cet endroit après les faits ... c'était irréel.

 

Le turbo a claqué, et un cylindre a morflé. Mais je suis chanceux car en général ce genre d'avarie arrive en roulant et est donc indétectable. L'arrêt moteur n'est donc pas commandé et celui-ci s'emballe jusqu'à le piston sorte de son logement (on le retrouve en général dans la coursive). Donc un peu de dégâts, mais moins que ça aurait pu être.

 

Bonne soirée.

 

Christophe

Wanted 10 $, Christophe alias CC 72041 pour crime ferroviphate :Smiley_06:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir à tous

Merci Christophe pour ce récit. Donc chanceux dans ta malchance.

Pour compléter mon précédent message, je ne pense pas que cela soit la fumée même chargée en particule de métal qui a provoqué l’amorçage. Juste avant on voit des flammes, et les flammes ionisent l'air abaissant la tenue en tension. Cela a dû amorcer directement entre les deux extrémités d'un isolateur là où il y a la plus petite distance dans l'air entre la ficelle et un pièce à terre. On entant un premier quasi amorçage avant une mini pause et le flash. Les isolateurs doivent normalement tenir, les tests de type (destructif) sont d'ailleurs effectué pour chaque nouveau modèles et changement dans la chaine de production. Mais il arrive qu'en cas de défaut interne, ou une amorce de fissure ils lâchent (d'où ma mention d'avec un peu de malchance).

Delias

Modifié par Delias

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr
Il y a 3 heures, CC 72041 a dit :

Bonsoir à tous,

 

Le malchanceux (ou plutôt chanceux) mécano de ce train c'était moi. Il s'est passé que quand j'ai mis le chauffage train, le moteur s'est emballé car il était alimenté à la fois par le carburant et l'huile ... quand j'ai commandé l'arrêt du chauffage train il continuait d'accélérer ! Après avoir commandé l'arrêt moteur depuis la cabine, j'ai bien commandé l'arrêt de l'alimentation en gasoil, ce qui a fait qu'il a arrêté d'accélérer, mais il ne s'est pas arrêté de tourner pour autant, car l'huile continuait à l'alimenter. Et là rien à faire, juste à espérer qu'il n'y ait pas de catastrophe ... la détonation a eu lieu lorsque j'étais à côté du moteur en train de tenter de l'arrêter au pupitre de lancement. Mais il n'y a rien eu à l'intérieur, tout s'est passé en toiture. L'isolateur était pile poil au-dessus de l'échappement, et la fumée dense et chargée de ferraille a fait la liaison électrique entre les deux côtés de l'isolateur. Le boum, c'est ça. Il n'est pas directement lié à l'engin moteur. D'ailleurs les tresses et autres câbles de masses sont restés intacts, ce qui prouve que le courant n'est pas passé par la loc. Mais j'aime quand même cette idée que je suis le seul à avoir eu de la tension ligne en 72100. Suite à cela a été ordonnée la coupure d'urgence par l'Escale, qui a bloqué tout le trafic entre Val-de-Fontenay, Le Raincy et la Gare de l'Est. Un silence de mort en cet endroit après les faits ... c'était irréel.

 

Le turbo a claqué, et un cylindre a morflé. Mais je suis chanceux car en général ce genre d'avarie arrive en roulant et est donc indétectable. L'arrêt moteur n'est donc pas commandé et celui-ci s'emballe jusqu'à le piston sorte de son logement (on le retrouve en général dans la coursive). Donc un peu de dégâts, mais moins que ça aurait pu être.

 

Bonne soirée.

 

Christophe

c'est donc bien une avarie grave au moteur qui s'est produite... ce n'est pas specifique à cette serie d'engin, mais plutôt aux Diesels suralimentés par turbo...un palier commence à lacher, ou prend un peu trop de jeu, et l'huile moteur se trouve directement vaporisée avec l'air d'admission, puis s'enflamme en cycle de compression....les injecteurs ne commandent donc ^lus grand chose, et le risque d'emballement puis destruction peut s'enclencher....vidéo impressionante, tout dans les tons de gris d'une combustion incomplete et grasse...c'etait donc le signe...

 a voir sur ytub, la vidéo du 72000 en detresse dans la rampe des Sauvages....

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, CC 72041 a dit :

Après avoir commandé l'arrêt moteur depuis la cabine, j'ai bien commandé l'arrêt de l'alimentation en gasoil, ce qui a fait qu'il a arrêté d'accélérer, mais il ne s'est pas arrêté de tourner pour autant, car l'huile continuait à l'alimenter. Et là rien à faire, juste à espérer qu'il n'y ait pas de catastrophe ...

L'emballement du moteur diesel suite à défaillance du turbo est un classique en automobile. Certains modèles sont réputés pour ça (chez renault par exemple). Avec une BVM, pas de problème, on le fait caler en passant la 5e, mais avec une BVA c'est bien souvent impossible.
Quand on connaît le truc on sait qu'il faut rapidement déboîter le manchon d'admission d'air (ou le couper avec un cutter, des ciseaux, les dents....) et boucher avec sa main pour étouffer le moteur. Souvent les gens sont surpris et paralysés par la peur, alors qu'il ne faut pas hésiter.

Sur le 72000 c'est pareil, sauf qu'il faut une plus grande main...:laugh:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 44 minutes, cc27001 a dit :

Sur le 72000 c'est pareil, sauf qu'il faut une plus grande main...:laugh:

A ce moment, je n'écoutai que ma conscience qui me dit: "Courage, fuyons!"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr
Il y a 10 heures, cc27001 a dit :

L'emballement du moteur diesel suite à défaillance du turbo est un classique en automobile. Certains modèles sont réputés pour ça (chez renault par exemple). Avec une BVM, pas de problème, on le fait caler en passant la 5e, mais avec une BVA c'est bien souvent impossible.
Quand on connaît le truc on sait qu'il faut rapidement déboîter le manchon d'admission d'air (ou le couper avec un cutter, des ciseaux, les dents....) et boucher avec sa main pour étouffer le moteur. Souvent les gens sont surpris et paralysés par la peur, alors qu'il ne faut pas hésiter.

Sur le 72000 c'est pareil, sauf qu'il faut une plus grande main...:laugh:

Ce qui est trucculent, c'est le phénoméne apeau.....

Tu fais hurler un moteur, et sitôt convergent vers le lieu quelques individus dont on sent qu'ils partagent l'evenement avec une certaine empathie....mdrmdr

 

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Deux CC hier en gare de Romilly sur Seine.

CC 72140 train 1642 Vesoul > Paris Est et CC 72190 train 1547 Paris Est > Belfort.

P1010118.JPG

P1010132.JPG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

un excellent petit special vient de sortir,  dans toute bonne librairie qui vend encore des revues de Train... si vous avez l'occasion, n'hesitez pas...

..où d'ailleurs l'on se rend compte que cette serie mythique interresse amateurs et cheminots, et non des moindres....

..comme quoi, le rail ne se resume pas à un forum, et certaines de ses opinions toutes faites.....

 

Fabrice

Modifié par Fabr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Quelqu'un saurait il me dire quels trains sont encore assurés en CC 72000 entre Paris Est et Belfort et retour ?

 

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Inversion des rôles aujourd'hui, alors que la CC 72084 travaille pour Intercité, la CC 72121 était de son coté sur le PO pour le compte de l'AEF. La voici ce matin à Monnerville de retour des Aubrais avec les fourgons pour Brétigny.

CC 72121 Monnerville.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, laurentdu84 a dit :

Bonjour,

 

Quelqu'un saurait il me dire quels trains sont encore assurés en CC 72000 entre Paris Est et Belfort et retour ?

 

Merci

Pour l'heure, les Paris - Belfort encore assurés en Corail sont :

Départs de Paris Est de 7h42 et 15h12 (+ 16h42 le week-end)

Arrivées à Paris Est de 9h16 et 20h46 (+ 17h16 et 18h46 le week-end)

A partir du mois d'avril, tous les Paris - Belfort seront assurés en Coradia, même les supplémentaires du week-end, selon Voyages SNCF (numérotation des voitures et espaces vélos payants l'indiquent)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah, donc aucune chance de revoir des 72000/72100 sur des Corail à partir d'avril ? 

Contrairement à ce que j'ai dit, la 72084 serait déjà revenue à Paris, désolé pour la fausse info. ^^ 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 15 minutes, TGV Lyria a dit :

Ah, donc aucune chance de revoir des 72000/72100 sur des Corail à partir d'avril ?  

Il en restera sans doute encore sur des Paris - Troyes jusqu'en juillet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Le briquetier

Dernières nuits pour les 72000 et 72100 qui règnent encore à la station d'Ourcq... (Sans trépied pour ces photos nocturnes, donc bof bof!...)

regiolis 16 et 17 mars 2017 041.JPGregiolis 16 et 17 mars 2017 044.JPG

16 mars 2017

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La 72049 manoeuvre aux Ardoines afin de rentrer à l'AEF

20140528_135406.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A gauche de l'image ils sont en train de poser une nouvelle voie directement sur l'ancienne voie ? helpsoso

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 14 minutes, cc27001 a dit :

A gauche de l'image ils sont en train de poser une nouvelle voie directement sur l'ancienne voie ? helpsoso

Non non, préparation d'appareils de voie en vue d'un Remplacement d'appareils de voie au niveau de Vitry et Choisy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le moteur Pielstick s' est emballé, comme pour la Peugeot 406, sur you tube, on entend le moteur "couler une bielle ", cependant, pour le Pielstick, les pièces mecaniques ( les bielles ), sont volumineuses, mesurant près de 50 cm.

 

Recrachées par le pot d' echappement la pièce à touché, d' un coté, la carcasse de la " grosse bleue " reliée au potentiel de terre, et de l' autre, la caténaire au potentiel de 25 000 V AC 50 Hz, tension efficace, provocant un court-circuit, et un gros " boum " !

 

En espérant que ce gros boum n' a pas provoqué la panique dans la Gare de l' Est, car il y a la psychose des attentats ! Si les " bidasses " avec leurs mitraillettes, ainsi que la SUGE ne sont pas venu voir la raison du Boum ?

 

Que va faire Chalindrey ? Réparer, ou radier la machine ?

Modifié par BAISIN

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 13 minutes, BAISIN a dit :

Le moteur Pielstick s' est emballé, comme pour la Peugeot 406, sur you tube, on entend le moteur "couler une bielle ", cependant, pour le Pielstick, les pièces mecaniques ( les bielles ), sont volumineuses, mesurant près de 50 cm.

 

Recrachées par le pot d' echappement la pièce à touché, d' un coté, la carcasse de la " grosse bleue " reliée au potentiel de terre, et de l' autre, la caténaire au potentiel de 25 000 V AC 50 Hz, tension efficace, provocant un court-circuit, et un gros " boum " !

 

En espérant que ce gros boum n' a pas provoqué la panique dans la Gare de l' Est, car il y a la psychose des attentats ! Si les " bidasses " avec leurs mitraillettes, ainsi que la SUGE ne sont pas venu voir la raison du Boum ?

 

Que va faire Chalindrey ? Réparer, ou radier la machine ?

Sinon en recherchant un peu plus haut il y a le récit du mécano en charge de ce train...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×