Jump to content
Sign in to follow this  
raez

aprés la Grece ?

Recommended Posts

lu sur le monde.fr

DERNIÈRE MINUTE

17h47 L'agence de notation Standard & Poor's abaisse la note de l'Espagne de "AA+" à "AA"

Au lendemain de décisions concernant la Grèce et le Portugal, l'agence de notation américaine a rétrogradé d'un cran la note de l'Espagne. L'indice vedette de la Bourse de Madrid a terminé en baisse de 2,99 %. (AFP)

je ne sais pas où on va ,mais on y va !

ce qui me choque le plus c'est qu'une agence privée se permette de noter tel ou tel état , les requins sont là !

http://www.lexpansion.com/economie/actualite-economique/le-portugal-va-t-il-sombrer-dans-la-crise-grecque_231296.html

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/04/28/04016-20100428ARTFIG00620-dette-l-espagne-a-son-tour-sous-pression-.php

je ne voudrait pas vous gacher la fin de la semaine lotrela

Share this post


Link to post
Share on other sites

lu sur le monde.fr

DERNIÈRE MINUTE

17h47 L'agence de notation Standard & Poor's abaisse la note de l'Espagne de "AA+" à "AA"

Au lendemain de décisions concernant la Grèce et le Portugal, l'agence de notation américaine a rétrogradé d'un cran la note de l'Espagne. L'indice vedette de la Bourse de Madrid a terminé en baisse de 2,99 %. (AFP)

je ne sais pas où on va ,mais on y va !

ce qui me choque le plus c'est qu'une agence privée se permette de noter tel ou tel état , les requins sont là !

http://www.lexpansio...que_231296.html

http://www.lefigaro....s-pression-.php

je ne voudrait pas vous gacher la fin de la semaine

Salut raez, rassures toi, tu ne me gaches pas la fin de semaine, ça fait un moment que l' on sait que le capitalisme appliqué à la sauce " fachisme libérale " mènera les peuples d'europe ( et bien d'autres ) à leur perte. Et quand les maîtres de ce monde ne pourront plus nous plumer jusqu'à la moelle, ils déclancheront une petite guerre histoire de remettre les compteurs à zéro.

Vive le week end qui arrive!

Edited by Rail cassé

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut raez, rassures toi, tu ne me gaches pas la fin de semaine, ça fait un moment que l' on sait que le capitalisme appliqué à la sauce " fachisme libérale " mènera les peuples d'europe ( et bien d'autres ) à leur perte. Et quand les maîtres de ce monde ne pourront plus nous plumer jusqu'à la moelle, ils déclancheront une petite guerre histoire de remettre les compteurs à zéro.

Vive le week end qui arrive!

les mêmes qui notent les états oublient de noter les banques !

http://www.marianne2.fr/Plus-scandaleux-que-Goldman-Sachs-les-agences-de-notation_a192263.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

lu sur le monde.fr

DERNIÈRE MINUTE

17h47 L'agence de notation Standard & Poor's abaisse la note de l'Espagne de "AA+" à "AA"

Au lendemain de décisions concernant la Grèce et le Portugal, l'agence de notation américaine a rétrogradé d'un cran la note de l'Espagne. L'indice vedette de la Bourse de Madrid a terminé en baisse de 2,99 %. (AFP)

je ne sais pas où on va ,mais on y va !

ce qui me choque le plus c'est qu'une agence privée se permette de noter tel ou tel état , les requins sont là !

http://www.lexpansio...que_231296.html

http://www.lefigaro....s-pression-.php

je ne voudrait pas vous gacher la fin de la semaine

c'est clair c'est choquant que ce soit des groupes privés qui donnent des appréciations sur la "santé" des économies de pays comme la grèce, k'espagne, le portugal...en fait de tous les pays.

en fait ce sont les gros groupes banquaires qui dirigent vraiment l'économie.

ce sont eux qui bien souvent font les gouvernements aussi...meme dans las grands pays : une grande banque américaines fournissant ces cadres pour les cadres du gouvernement.

en france des ministres et secrétaires d'état passe de conseil d'administrations en conseil des ministres...

la santé de l économie n'est pas bonne plus de 600 000 emplois en moins en france sur l'année 2009 !

il serait temps d'enlever le pouvoir aux banquiers...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut ,

Les jeux sont faits , rien va plus ...

http://www.jeanmariedarmian.fr/?p=3580

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon allez encore un peu de patience, la révolution arrive ... on souffrira, mais c'est pour la bonne cause.

Christophe

Share this post


Link to post
Share on other sites

les mêmes qui notent les états oublient de noter les banques !

http://www.marianne2.fr/Plus-scandaleux-que-Goldman-Sachs-les-agences-de-notation_a192263.html

Bonsoir ,

Et ce qui est encore pire , les banques à l'origine de la crise , font "dérailler" les finances des Etats :

http://www.lesmotsontunsens.com/si-la-grece-etait-une-banque-7397

Share this post


Link to post
Share on other sites

moi je m'en fou j'ai jamais de bonne notes

les grecs ont qu'a vote pour le vrai socialisme la dictature du proletariat, la vrai , nous le peuple décidons ,vous elus vous faites sinon on vous virent

quitter la zone euro nationaliser les gros favoriser l'auto gestion

té une brève Moralés vient de nationaliser 3 boites prives de fourniture électricité, ça c'est fait!

le pire ennemi du capitalisme c'est le capitalisme le malheur c'est ils nous tuent

salut et pas de soucis aprés les grecs, l'espagne notre tour viendra .

Share this post


Link to post
Share on other sites

moi je m'en fou j'ai jamais de bonne notes

les grecs ont qu'a vote pour le vrai socialisme la dictature du proletariat, la vrai , nous le peuple décidons ,vous elus vous faites sinon on vous virent

quitter la zone euro nationaliser les gros favoriser l'auto gestion

té une brève Moralés vient de nationaliser 3 boites prives de fourniture électricité, ça c'est fait!

le pire ennemi du capitalisme c'est le capitalisme le malheur c'est ils nous tuent

salut et pas de soucis aprés les grecs, l'espagne notre tour viendra .

Vive les multinationnals banquaires plus riches que les états. Vive les pilleurs. Dans la merde jusqu'au coup ils nous mettent. Et qui va payer toutes ces conneries de spéculation? Les pauvres, ils n'ont pas beaucoup d'argent mais sont nombreux.

Vivement la révolution.

Share this post


Link to post
Share on other sites

soutien au peuple grec...................

http://www.liberation.fr/economie/0101633502-grece-les-syndicats-engagent-l-epreuve-de-force-contre-l-austerite

http://fr.euronews.net/2010/05/01/grece-des-manifestants-en-guerre/

Le FMI va faire crever les peuples...........

http://www.dailymotion.com/video/xd5dmc_1er-mai-mobilisation-a-athenes-cont_news

Edited by antoine

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Grèce se révolte .............................la suite.............

http://www.mecanopolis.org/?p=16498

Share this post


Link to post
Share on other sites

soutien au peuple grec...................

Je ne comprends pas bien quelle forme de soutien tu proposes pour le peuple grec.

Les autres états européens doivent-ils tous verser au pot afin de financer les déficits d'un pays qui vit au-dessus de ses moyens ?

Ou est-il plus raisonnable de prêter de l'argent à ce pays en difficulté à condition qu'il s'engage à réduire son train de vie ?

Cela signifie très concrètement pour chacun des grecs travailler plus et/ou gagner moins (il faut jouer sur ces 2 paramètres).

Les personnes qui profitent des nécessaires réformes impopulaires adoptées pour mettre la pagaille dans ce pays sont des irresponsables.

Mes propos ne sont nullement agressifs. Ceci est à interpréter comme de la sagesse et du réalisme...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne comprends pas bien quelle forme de soutien tu proposes pour le peuple grec.

Les autres états européens doivent-ils tous verser au pot afin de financer les déficits d'un pays qui vit au-dessus de ses moyens ?

Ou est-il plus raisonnable de prêter de l'argent à ce pays en difficulté à condition qu'il s'engage à réduire son train de vie ?

Cela signifie très concrètement pour chacun des grecs travailler plus et/ou gagner moins (il faut jouer sur ces 2 paramètres).

Les personnes qui profitent des nécessaires réformes impopulaires adoptées pour mettre la pagaille dans ce pays sont des irresponsables.

Mes propos ne sont nullement agressifs. Ceci est à interpréter comme de la sagesse et du réalisme...

Penses tu sincèrement que c'est le peuple grec (ou d'ailleurs ) qui vit au dessus de ses moyens?

Les grecs sont t'ils responsables de la crise financière et de la spéculation?

C'est eux aujourd'hui et demain ?

accepterais tu de perdre ta PFA et ta prime de vacances et gratification d'exploitation?

accepterais tu de voir les prix s'envoler?

accepterais tu de voir l'age de ta retraite reculer de 14 ans?

le salaire minimum en Grèce est de 700 euros................c'est ça vivre au dessus de ses moyens?

nb:

en lisant les différents messages que tu as laissé sur ce site je comprends mieux ta réaction.......................j'ai perdu mon temps en te répondant bye

Edited by antoine

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alain n'est pas cheminot.

Alain n'est visiblement pas un travailleur grec non plus.

Le coût de la vie en Grèce est le même que dans la plupart des pays occidentaux industrialisés.

Les salaires sont déjà bien plus faibles et l'exemple donné par Antoine est parlant.

Ce ne sont pas les dockers de Pirée, les enseignants d'Athènes, les ouvriers du caoutchouc, les retraités hélléniques qui sont en quoi que ce soit responsable de la crise ou qui "vivent au dessus de leurs moyens"!! controleursncf

Cette "aide" n'est qu'un programme de destruction des conditions de vie des travailleurs grecs à qui le FMI veut imposer baisses des salaires, augmentation des prix, baisse des pensions, augmentation de la durée de cotisation .... pour mieux renflouer les caisses des spéculateurs!

Fort heureusement, les travailleurs grecs n'ont pas dit leur dernier mot et semblent déterminés à ne pas payer cette crise!

Courage à eux, solidarité avec leur lutte! Aujourd'hui, nous sommes toutes et tous des travailleurs grecs!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Gnafron 1er

Heu .....personnellement , je n'ai pas tous les rouages de l'économie grecque dans mes Neuronnes .Mais , je suis allé très souvent dans ce pays ..de la fin des années 70 à 2004 , j'y suis allé de nombreuses fois .

J'ai eu l'impression qu'il y a eu un avant et un après Jeux Olympiques .

Avant :

En se balladant partout , on voyait des grecs de tout niveau social . Mais , objectivement , très très peu de mendicité dans les grandes ville .Tout ne respirait pas l'aisance mais je n'avais pas l'impression d'un peuple qui souffrait de faim .

Dans les campagnes , on voyait encore des paysans avec des ânes etc.....travailler rudimentairement mais à son rhytme avec les moyens du bord .

Après:

Lors de ma dernière visite en 2004 , j'y ai vu un nombre de mendiants impressionnant et pleins de petites fermes abandonnées ......Et des Grecs courir autant que des Parisiens à la sortie du métro .Cette image m'a choqué....moi habitué à un peuple rempli de zenitude.

Donc , ma question est de savoir jusqu'à quel point les Grecs ne paient -ils pas la facture JO ?.Car les grands groupes ont bien dû se gaver alors que le peuple finançait des infracstructures qu'il n'avait pas besoin (ou dont ils pouvaient se passer !)

En tout cas , Gnafron 1er n'organisera jamais de JO au Boukistan...... !

Edited by Gnafron 1er

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour

voici qq éléments sur la gréce pour se faire une opinion

ticket de transport en commun athénes 0,70 €

légumes et fruits méditerranéens, l'hiver entre 0,50 € et et 1,5€, l'été moins de 0,5€ (tomates courgettes..poivrons)

hors athénes 2 ouzo= 3 € , repas"grecs" pour 2 entre 18 et 22€ (par comparaison en france l'équivalent chez buffalogrill= 40€)

athénes hotel 2 ** à 50 m du parlement et de la place de la constitution (Syntagma), en novenbre 72€ (avec facture) 150€ l'été (se serait combien à paris en équivalent , place de la concorde ?)

Mais nalgré ce niveau actuel il y a eu une montée des prix,forte et continue, depuis 5 à 6 ans.

Comme en france la différence c'est creusée entre Athénes et les autres villes et la campagne surtout depuis 3 ou 4 ans.Comme en france les pauvres sont devenus plus pauvres et les riches plus riches.

Autre phénomène, les grecs n'ont pas connu les chéquiers , il viennent de passer directement du "liquide" au "cartes bancaires" et au "crédit révolving" avec toutes les problémes de découvert que cela crée.

Les constatations de gnafron N°1 sont tous a fait réalistes et entre autre: cout des Jo,désertification des campagnes,exode rural,mécanisation de l'agriculture,suppression des petits boulots qui faisaient survivre.

Dépenses de l'état non maitrisées et clientélisme...(chaque famille a au moins son fonctionnaire..)

Fraude sur l'impôt et la TVA, le petit fraude une petite somme , le gros une très grosse somme..

Détournement de fond européens par des entreprises ( les travaux prévus n'étant pas entièrement réalisés,l'état devait payer le supplément pour qu'ils soient terminés)investissement dans des travaux non productifs

A coté de cela la majorité des gens gagne le smig de 700€..et avant (mais ,cela devient de plus en plus rare avec la montée du chaumage), enchainait 2 boulots pour s'en sortir ( le niveau de la productivité et inférieur à la france).

Sans oublier le cout de l'armée 7% du PIB (% supérieur a l'amérique ,il me semble)

Les dirigeants politiques depuis qq années , les grands groupes financiers, les banques qui gagnent encore de l'argent en spéculant sur la gréce sont responsables..et un peu aussi ceux qui ont voté pour ces hommes politiques ? non?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Gnafron 1er

bonjour

voici qq éléments sur la gréce pour se faire une opinion

ticket de transport en commun athénes 0,70 €

légumes et fruits méditerranéens, l'hiver entre 0,50 € et et 1,5€, l'été moins de 0,5€ (tomates courgettes..poivrons)

hors athénes 2 ouzo= 3 € , repas"grecs" pour 2 entre 18 et 22€ (par comparaison en france l'équivalent chez buffalogrill= 40€)

athénes hotel 2 ** à 50 m du parlement et de la place de la constitution (Syntagma), en novenbre 72€ (avec facture) 150€ l'été (se serait combien à paris en équivalent , place de la concorde ?)

Mais nalgré ce niveau actuel il y a eu une montée des prix,forte et continue, depuis 5 à 6 ans.

Comme en france la différence c'est creusée entre Athénes et les autres villes et la campagne surtout depuis 3 ou 4 ans.Comme en france les pauvres sont devenus plus pauvres et les riches plus riches.

Autre phénomène, les grecs n'ont pas connu les chéquiers , il viennent de passer directement du "liquide" au "cartes bancaires" et au "crédit révolving" avec toutes les problémes de découvert que cela crée.

Les constatations de gnafron N°1 sont tous a fait réalistes et entre autre: cout des Jo,désertification des campagnes,exode rural,mécanisation de l'agriculture,suppression des petits boulots qui faisaient survivre.

Dépenses de l'état non maitrisées et clientélisme...(chaque famille a au moins son fonctionnaire..)

Fraude sur l'impôt et la TVA, le petit fraude une petite somme , le gros une très grosse somme..

Détournement de fond européens par des entreprises ( les travaux prévus n'étant pas entièrement réalisés,l'état devait payer le supplément pour qu'ils soient terminés)investissement dans des travaux non productifs

A coté de cela la majorité des gens gagne le smig de 700€..et avant (mais ,cela devient de plus en plus rare avec la montée du chaumage), enchainait 2 boulots pour s'en sortir ( le niveau de la productivité et inférieur à la france).

Sans oublier le cout de l'armée 7% du PIB (% supérieur a l'amérique ,il me semble)

Les dirigeants politiques depuis qq années , les grands groupes financiers, les banques qui gagnent encore de l'argent en spéculant sur la gréce sont responsables..et un peu aussi ceux qui ont voté pour ces hommes politiques ? non?

Comme quoi , hors de ses frontières Gnafron 1er ne dit pas que des conneries .... !

Sans compter , un phénomène lié directement au tourisme et à l'entrée dans l'UE .

Fin 70 , début 80 , beaucoup de grecs , même dans les campagnes ou au centre ville d'Athéne tiraient un petit bénéfice du tourisme .Souvent , ils aménageaient une petite chambre qu'ils louaient à des prix qui faisaient le bonheur des visiteurs et tout à fait propre et corecte .En même temps , c'était l'occasion de sympathiser avec ce peuple car le petit déjeuner était proposé pour pas cher .Or , pour entrer dans l'UE , les Grecs ont dû se soumettre aux diktats de la normalisation .Donc , tous ceux qui avaient une chambre , un bungalow etc se sont trouvés écartés du marché du tourisme et cela a favorisé les grands groupes de tourisme de masse .A noter qu'aujourd'hu même proportionnellement , un voyage en Grèce coûte beaucoup plus cher pour un français moyen aujourd'hui qu'il y a 30 ans . Or , on veut leur imposé une politique drastiques de restriction mais on leur a enlevé les petits à côté qui faisaient que la vie en Grèce paraissaient douce! Abérrant.

Et de moins en moins de Grecs vivent directement du tourisme.....car même dans les hotels pour un cout moindre , les groupes font appel à des albanais ou autres !

Et effectivement , le cout de l'armée très élevé =7 % du PIb est exacte!

Pourquoi.....................conflit Grecquo-Turc à Chypre .

C'est en Europe , il me semble .Quelles sont les positions ?

On parle tjrs de savoir comment on va integrer la Turquie à l'UE mais au fait que fait l'UE

pour Chypre et pour trouvé une solution ?

Alors , qu'on sait que Chypre est une plaque tournante pour un tas de saloperie .

peuple grec , démmerde toi !

Edited by Gnafron 1er

Share this post


Link to post
Share on other sites

les événements en Grèce................le 5mai

http://www.mecanopolis.org/?p=16555&type=1

Share this post


Link to post
Share on other sites

(...) en lisant les différents messages que tu as laissé sur ce site je comprends mieux ta réaction.......................j'ai perdu mon temps en te répondant bye

Non, Antoine, je ne pense pas que tu as perdu ton temps.

Chacun apporte sa contribution au forum et la "vérité" est sans doute un mélange des différents points de vue.

L'expérience de la vie m'a appris que les choses ne sont pas toutes noires ou toutes blanches mais plutôt "grises".

Du fait de ma formation et de mon éducation, je suis attaché aux valeurs du travail, du mérite et de la rigueur.

Pour faire court, de mon point de vue, quand il n'y a plus d'argent dans les caisses, c'est qu'il y a un problème de gestion et des mesures doivent être prises.

Différents membres du forum ont cité des faits concrets sur le niveau de vie des grecs. Je ne conteste pas la réalité de ces faits. Je constate juste que même avec un niveau de vie moyen "modeste", la Grèce n'arrive pas à boucler ses fins de mois. Je ne pense pas utile de villipender les "méchants" capitalistes. La règle du jeu est la même pour tous les pays maintenant puisque l'économie est globalisée. Certains pays s'en sortent mieux que d'autres. Ne faudrait-il pas prendre exemple sur les pays qui réussissent ?

Edited by CRL COOL
correction de balises

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Gnafron 1er

Non, Antoine, je ne pense pas que tu as perdu ton temps.

Chacun apporte sa contribution au forum et la "vérité" est sans doute un mélange des différents points de vue.

L'expérience de la vie m'a appris que les choses ne sont pas toutes noires ou toutes blanches mais plutôt "grises".

Du fait de ma formation et de mon éducation, je suis attaché aux valeurs du travail, du mérite et de la rigueur.

Valeurs louables mais :

-comme tout le monde , les grecs veulent avoir du boulot

-le mérite et la rigueur :

Je reviens sur ma remarque plus haut . Qui a fait croire aux Grecs qu'ils pouvaient acceuillir les JO ?

Qui a bossé ?

Qui a empoché les bénéfices ?

Qui paie aujourd'hui la facture ?

Donc , le mérite (du désastre) n'incombe pas aux Grecs

Qui a manqué de rigueur ? ...ceux qui ont fait en sorte d'accordé les JO à ce pays

Je porte la même réflexion pour la non attribution des JO à Paris (Youpi car c'était une connerie !) et je combat ceux qui veulent les JO à Annecy..................le peuple paiera la facture mais pas les bénefs! !

Pour faire court, de mon point de vue, quand il n'y a plus d'argent dans les caisses, c'est qu'il y a un problème de gestion et des mesures doivent être prises.

Les mesures vont être contre productives car une économie parallèlle va se mettre en place et moins de pognon pour les caisses de l'état !

Différents membres du forum ont cité des faits concrets sur le niveau de vie des grecs. Je ne conteste pas la réalité de ces faits. Je constate juste que même avec un niveau de vie moyen "modeste", la Grèce n'arrive pas à boucler ses fins de mois.

Que ceux qui se sont gavé pendant les JO apporte les contributions nécéssaires ...les grands monopoles !

Je ne pense pas utile de villipender les "méchants" capitalistes. La règle du jeu est la même pour tous les pays maintenant puisque l'économie est globalisée. Certains pays s'en sortent mieux que d'autres. Ne faudrait-il pas prendre exemple sur les pays qui réussissent ?

Lesquels réussissent ?

Du concret ....s'il te plait !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Crise sociale et mobilisations en Grèce

Communiqué et interview cgt sur la situation en grèce

http://www.cgt.fr/spip.php?rubrique1352&var_mode=calcul

Nous sommes tous des travailleurs/ses grecs

Communiqué Solidaires

http://www.solidaires.org/article30704.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour

c'est vrai que les Jo sont des gouffres a pognon ..combien de temps les contribuables de l' Isère on du payer les JO de Grenoble... et ouf pas de jo à Paris.

les jo d'athènes n'expiliquent pas tout le déficit:

cout des jo = 8,954 milliard €

rentrées :

c'est aussi un des probléme ils y a bien des installations qui sont louées

http://www.amb-grece...ce_apres_jo.htm

et il y aurait du avoir les rentrées d'impôt avec la TVA a cette période, mais en gréce la TVA est trés "volatile" peu de facture, et lors des redressements fiscaux, c'est "part à trois" pour, le controleur, le redressé et la part du pauvre pour l'état.

et avec les 8, 9 milliard de déficit on est encore loin des 30 à 40 milliards de dette (13,6 du pib)

il faut prendre en compte les données d'entrées dans l'Euro

Si quelqu'un doit 1 000 euros à sa banque, il a un problème. Si quelqu'un a une dette de 270 milliards d'euros, c'est la banque qui a un problème. Et la banque, c'est l'Europe. La blague s'applique aujourd'hui à la Grèce, mère patrie de la déesse Europe, entrée en 2006 dans l'euro, au grand désespoir de beaucoup.

Avant de se qualifier à l'euro, Athènes a fait subir à ses comptes publics tous les bains et jets possibles de la thalasso comptable. Pour faire mincir la proportion de dette à des niveaux acceptables pour Maastricht, les Grecs ont gonflé le PIB (Produit intérieur brut) en lui intégrant le marché noir et les recettes estimées des prostituées. Dans l'autre sens, beaucoup de dépenses ont été mises sous les tapis d'Orient.

Résultat? Un PIB «remonté» de 25%. Gagné: les Grecs ont eu l'euro et ont continué de recevoir les milliards d'aides de Bruxelles pour percer des autoroutes et subventionner les cultivateurs d'oliviers.

Le subterfuge n'a été découvert que plus tard, complètement par hasard. Les autres Européens ont alors fermé les yeux, moitié parce qu'ils se sont trouvés benêts d'avoir été grugés aussi facilement, moitié parce que la Grèce, c'est l'ancêtre Europe. On pardonne tout à sa grand-mère.

Mais quand, en octobre dernier, à l'occasion de l'entrée du nouveau gouvernement Georges Papandréou, les statistiques de dette ont été révisées, d'un coup, de 6,5% du PIB à 12%,puis 13,6 % les européens ont mal supporté. Dans leur gorge, le noyau d'olive s'est bloqué.

Déjà, Francfort toussait de voir les gouvernements successifs ne rien faire contre des déficits doubles des règles maastrichiennes (6,8% du PIB en moyenne de 1991 à 2007 au lieu des fameux 3%) mais voilà que les chiffres étaient encore truqués! Et cela ne semblait pas plus émouvoir M. Papandréou que ses prédécesseurs puisqu'il a repoussé ces dernières semaines les demandes de Bruxelles de présenter un «plan de redressement».

La gréce était elle apte à entrer dans l'EURO ?

L'autre probléme aussi c'est que presque tous les grecs essayent de grignoter des avantages ( le petit des miettes , le gros des tonnes) et ce ne seront pas les plus gros qui vont payer la dette , comme toujours..

Mais tous ce sont accommoder des dérives,peu ont dénonce cette gestion..il existe un esprit de solidarité nationale et religieux ,le "courant nationaliste" et la fierté nationale sont assez importantes en Grèce,

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites

L’ardoise présentée aussi aux Français Le premier ministre a annoncé un plan d’austérité marqué par le gel des dépenses de l’État, de 2011 à 2013. Cela représente, selon certains experts, une baisse de 50 milliards d’euros en rythme annuel. Au tour des retraites maintenant ? Gel des dépenses de l’État en valeur de 2011 à 2013 : c’est ce qu’a annoncé, hier, le premier ministre dans un communiqué, à l’issue d’un séminaire gouvernemental consacré à la lutte contre le déficit public. Matignon commence avec cette annonce à lever le voile sur le plan d’austérité qu’il entend imposer aux Français et qu’il concocte depuis des mois, instillant progressivement certaines de ses dispositions (réforme de l’hôpital, baisse du nombre de fonctionnaires), en préparant d’autres (retraites, collectivités territoriales). Que signifie cette annonce ? Auparavant, les dépenses de l’État augmentaient comme l’inflation chaque année. Avec le gel, elles resteraient d’un même montant d’une année sur l’autre, mais leur « pouvoir d’achat » serait amputé par la hausse des prix. SUR QUI VA TOMBER LE COUPERET ? Le « programme de stabilité de la France 2010-2013 », qui correspond aux engagements de la France vis-à-vis de la Commission de Bruxelles afin d’en revenir aux règles du pacte de stabilité européen, table sur une augmentation des prix à la consommation de 1,5 % en 2011, 1,75 % en 2012, et autant en 2013. Chacune de ces années, les dépenses de l’État devraient donc être érodées d’autant. Pour ce qui est de 2010, François Fillon a demandé aux ministres « de veiller à ce que la dépense soit strictement tenue au niveau prévu par la loi de finances votée par le Parlement ». Hier matin, Jacques Attali a évalué le montant de cette purge à quelque 50 milliards d’euros sur une année. « Les dépenses de fonctionnement courant de l’État diminueront de 10 % en trois ans, avec une baisse de 5 % dès 2011 », annonce également le communiqué de Matignon. La poursuite de la politique de non-remplacement d’un départ à la retraite sur deux dans la fonction publique d’État est confirmée. Les aides économiques (à la construction de logements…), à l’emploi (contrats aidés…) et les aides sociales (aide au logement, allocation adulte handicapé…) seront soumises à « un réexamen », avertit aussi le premier ministre. Les niches fiscales, qui coûtent 37,49 milliards d’euros à l’État, sont particulièrement pointées du doigt par la droite au pouvoir. Parmi elles figurent le crédit d’impôt recherche (4 milliards), le crédit d’impôt pour l’emploi d’un salarié à domicile (2,9 milliards), ou encore l’abattement de 10 % sur le montant des pensions et des retraites (2,67 milliards). On peut deviner sur qui tombera le couperet et l’on peut préjuger que cette agitation autour des niches vise à dissimuler le véritable « chien » à qui l’on veut s’en prendre : le citoyen de base qui vit de son travail. POURQUOI EN ARRIVE-T-ON LA ? Comme ils en ont pris l’engagement auprès de l’Allemagne, l’Élysée et Matignon entendent ramener le déficit public à moins de 3 % en 2013. Cet objectif est présenté comme indispensable pour permettre à l’Europe de sortir de la crise qui la déstabilise, et à l’euro de se refaire une santé. Le véritable motif a en fait été révélé par le premier ministre, mercredi soir, lors de son intervention sur le plateau de TF1. Il a déclaré : « La France est à l’heure actuelle avec l’Allemagne la meilleure signature en Europe et nous devons tout faire pour conserver cette signature. » Qui donc valide celle-ci ? Les agences de notation, c’est-à-dire les entreprises chargées par les marchés financiers, les banques, de déterminer la capacité des États à rembourser leurs dettes. C’est clair, dès lors : le plan d’austérité annoncé est destiné à répondre aux exigences des marchés financiers. Le gouvernement français se plie à leurs desiderata dans l’espoir qu’ils continueront à financer la dette publique du pays. Le scandale tient, notamment, au fait que cette dette publique a gonflé sensiblement en peu de temps parce que ce même gouvernement français a dû voler au secours des banques et des marchés financiers qui, en 2008, se sont effondrés. Palme de l’hypocrisie, François Fillon, mercredi soir sur TF1, a osé déclarer que ces « mesures difficiles » de baisse de la dépense publique ne constituent pas un plan d’austérité. Il en voit pour preuve dans le fait que L’État n’entend pas remettre en cause ses aides à l’investissement des entreprises. Mais le fait confirme plutôt la chose : le plan d’austérité vise à soutenir encore plus les grands groupes et le capital, et à cette fin, à présenter l’addition au peuple français. C’est de mauvais augure pour le dossier retraite. PIERRE IVORRA (L'Humanité)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...