Aller au contenu

Messages recommandés

Bonjour,

Reste t-il du Fret sur cette ligne, à part le train de Fos sur mer pour Arcelor Mittal à St Chély d'Apcher ?

Ce train passe t-il toujours par Clermont et Neussargues en UM 67400 ?

Il semble être question de désélectrifier la ligne. Est-ce que c'est un bruit de couloir ou du sérieux ?

Merci pour l'info et pour les futures photos...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A ma connaissance il n'y a pas de trains de marchandises réguliers sur cette ligne à part celui que tu as cité.

Il y a des fois des trains militaires entre Béziers et Roquefort ou Millau je ne sais pas.

Trains assurés en diezels par un TB de Miramas et piloté par un TB de Beziers ou de Millau.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir

En 1978 j'ai fait mais 2 mois d'armée a Tournemire Roquefort, on venait du camp de Miramas ou on avait refait les voies et la c'était pour refaire une voie entre Tournemire et le camp du larzac, l'armée ayant racheté une ancienne plateforme.Mais a l'arrivée de Miterrand l'agrandissement du camp a été arrèté et la voie aussi Je pense que si ça n'avait pas été le cas ça aurait pu sauver la ligne au moins jusqu'a Millau car il était prévu de recevoir plusieurs trains au cours de l'année pour des manoeuvres.Bonne soirée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité technicentre

Quand à la déselctrifier, ça coute des sous... En ce moment, y'en a pas beaucoup et Gaissot veille encore au grain... Donc statu quo, ce qui ne veut pas dire qu'il y ait entretient des installations de grande ampleurlapleunicheuse lapleunicheuse lapleunicheuse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand à la déselctrifier, ça coute des sous... En ce moment, y'en a pas beaucoup et Gaissot veille encore au grain... Donc statu quo, ce qui ne veut pas dire qu'il y ait entretient des installations de grande ampleurlapleunicheuse lapleunicheuse lapleunicheuse

S'ils retirent la ficelle c'est pour éviter qu'elle tombe (avec les poteaux). Cela perme en plus des economies sur un entretien fastidieux.

Ce qu'il faudrait c'est électrifié en 25000 Volt et prolongé jusqu'à Clermont. Au moins les AGC LR pourraient utiliser leur panto 25000 Volt

La rentabilité est impossible à atteindre.

Modifié par FLM

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qu'il faudrait c'est électrifié en 25000 Volt et prolongé jusqu'à Clermont. Au moins les AGC LR pourraient utiliser leur panto 25000 Volt

Cà n'est surement pas dans les cartons un tel projet..... C'est d'ailleurs ce qui fait la force des AGC bi-mode: pouvoir se passer de la ficelle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cà n'est surement pas dans les cartons un tel projet.....

Ah si, c'est dans un carton... C'est sorti vers 95, au moment où on parlait de faire passer du Fret régulier par là-bas.

Mais, maintenant, où est passé le carton ? Bonne question... nonmais

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah si, c'est dans un carton... C'est sorti vers 95, au moment où on parlait de faire passer du Fret régulier par là-bas.

Mais, maintenant, où est passé le carton ? Bonne question... nonmais

Oui, c'était sous l'ère de Mr Gayssot au ministère des transports.... mais depuis, le carton est parti à la déchetterie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, c'était sous l'ère de Mr Gayssot au ministère des transports.... mais depuis, le carton est parti à la déchetterie.

Aprés que les cabinets d'étude se soient goinfrés...comme d'hab....pour un projet légérement "démago", même s'il pouvait avoir les faveurs de tous les ferrovipathes que nous sommes...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que tout ça sent l'anti communiste. En attendant les routiers espagnols s'engouffre sur l'A75 où on a réussit à faire des ouvrages d'art et en plus elle est gratuite, hormis le viaduc de Millau.

Comment font les suisses pour faire traverser des montagnes à leur train de fret sur des lignes électrifiés ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et ça couterait combien, une remise à niveau de la ligne des Causses?

Les Suisses, ils n'ont pas pour champion économique TOTAL, PSA, Renault ou Areva, et savent gérer l'énergie de façon efficiente ainsi que le chemin de fer avec un vrai budget d'investissement pour le cadencement intégral de leur réseau, pas des rustines pour un cadencement permettant de faire rouler efficacement les trains fret privés au milieu des TER désheurés...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A la louche, 4-5 milliards d'€uros... , ce qui est beaucoup pour un RVB / réélectrification de la ligne, mais insuffisant pour en faire un axe de transit international comme l'A75-E11...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est surtout qu'il n'y a plus de trafics, à part le train de coils pour ARCELOR/MITTAL à Saint-Chely...... de plus la ligne des Cévennes rentre en en concurrence avec la "caussenarde" pour les trafics Nord/Sud dans le Massif, et le fret ne sature même pas la rive droite (Sic) du Rhône, tellement il y a de sillons libres sur la rive gauche...

On n'y peut rien, les cars TER vont plus vite sur l'A75 gratuite...

Mais bon, je l'ai dit dans d'autres forums, on n'aurait JAMAIS du laisser fermer le Puy - Langogne, même s'il fallait fermer le fameux tronçon Langeac - Langogne, pour une desserte cohérente et un peu plus rentable Paris - Langogne via TGV jusqu'à Saint-É, et TER Saint-É - Langogne et Cévenol Clermont - Marseille via le Puy.

La bif de Saint - Georges d'Aurac avec les TER qui vont dans les deux destinations est trop coûteuse pour une région faiblement peuplée comme l'Auvergne...

Modifié par dyonisos

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand on veut on peut. Cette ligne des causses est sacrifié parce qu'il y a des résistances. Bussereau par idéologie a voulu faire table rase de la période 1997/2002.

Il y a aussi un problème de profil de ligne: impossible de monter des trains lourds sur cet axe. Donc, même en cas d'électrification en 25kV, il aurait fallu couper les trains à Clermont et Nîmes, avec un grand nombre de locs et d'ADC à dispo pour assurer le trafic. Pas sur que ce soit économiquement rentable.

de plus, au vu de ce qu'il reste de trafic Fret, les lignes de chaque coté du Rhône, puis la Bresse entre Dijon et Lyon peuvent largement absorber le trafic. Ce projet ne se justifie plus vraiment, car on n'est plus du tout dans l'optique de doubler les trafics, comme c'était le cas au moment de ce projet....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité 5121

Il y a aussi un problème de profil de ligne: impossible de monter des trains lourds sur cet axe. Donc, même en cas d'électrification en 25kV, il aurait fallu couper les trains à Clermont et Nîmes, avec un grand nombre de locs et d'ADC à dispo pour assurer le trafic. Pas sur que ce soit économiquement rentable.

de plus, au vu de ce qu'il reste de trafic Fret, les lignes de chaque coté du Rhône, puis la Bresse entre Dijon et Lyon peuvent largement absorber le trafic. Ce projet ne se justifie plus vraiment, car on n'est plus du tout dans l'optique de doubler les trafics, comme c'était le cas au moment de ce projet....

tout à fait exact. Il s'agissait alors de détourner un certain nombre de trains qui ne pourraient plus passer par la vallée du Rhône, même après achèvement de la LGV-MED. On aurait ainsi évité des investissements lourds dans le noeud ferroviaire lyonnais. Mais plutôt que de couper les trains, il se serait agi de monter les rames les plus légères avec une machine en pousse télécommandée et en utilisant intensivement freinage par récupération (plus facile en 25000).

Ce serait encore un projet viable si on se remettait dans l'optique d'un transfert massif vers le rail en traction électrique ... au lieu de transférer le trafic complet SNCF en 27000 vers des privés en 66 !

Modifié par 5121

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a aussi un problème de profil de ligne: impossible de monter des trains lourds sur cet axe. Donc, même en cas d'électrification en 25kV, il aurait fallu couper les trains à Clermont et Nîmes, avec un grand nombre de locs et d'ADC à dispo pour assurer le trafic. Pas sur que ce soit économiquement rentable.

En fait, sans le vouloir et en tenant compte des réalités du terrain côté main d'oeuvre, tu avoues (ou je te fais avouer...) presque qu'il faudrait que le fret monte par la ligne des Cévennes... à Nîmes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait, sans le vouloir et en tenant compte des réalités du terrain côté main d'oeuvre, tu avoues (ou je te fais avouer...) presque qu'il faudrait que le fret monte par la ligne des Cévennes... à Nîmes.

C'est sans doute l'endroit le plus approprié ou il y a un faisceau capable de traiter ce genre de manoeuvre. Tu verrais çà ou, toi, de couper/raccorder des trains au sud de la ligne des Cévennes? A moins de faire çà directement depuis Miramas, mais là, tu satures la section Tarascon Nimes....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si (mais faut pas réver) il devait y avoir du trafic de transit sur cette ligne il devrait être à destination de Narbonne et de l'Espagne et non de Nimes car cela imposerait un rebroussement à Béziers.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si (mais faut pas réver) il devait y avoir du trafic de transit sur cette ligne il devrait être à destination de Narbonne et de l'Espagne et non de Nimes car cela imposerait un rebroussement à Béziers.

Tout à fait, les études réalisées en 1995 /96 et 98 prévoyaient une modernisation de cette axe pour détourner une partie du trafic en provenance de Cerbère, Perpignan, Le Boulou, et d'Espagne afin de libérer des sillons entre Narbonne et Nimes (et surtout Montpellier - Nimes qui est archi saturé !!).

Dans le cadre d'une augmentation du trafic Fret, qui arrivera tôt ou tard, cet axe constitue un itinéraire de substitution non saturé permettant de détourner 15 millions de tonnes / an et jusqu'à 60 trains / jour .

Pour mémoire, les investissements majeurs obligatoires pour un trafic Fret soutenu :

Renouvellement complet des zones équipées en rails DC et U33

Réélectrification en 2 X 25 kV de Beziers à Neussargues

Electrification en 2 X 25 kV de Neussargues à Clermont- Ferrand

Augmentation du débit par créations (remise en place..) de points de croisements

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...