Aller au contenu

Recommended Posts

Si la ligne des Causses venait à survivre par je ne sais quel miracle, le bon sens serait de profiter d'opérations de renouvellement de la voie pour démonter la caténaire. Son utilité est franchement discutable face au nombre de circulations sur la ligne et aux performances des automoteurs thermiques modernes ; cela permettrait de faire des économies de maintenance...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le comité des usagers de la ligne Intercité Béziers-Clermont Ferrand vient d'écrire à la SNCF pour réclamer des tarifs Prem's et Loisirs comme sur toutes les lignes Intercité de France. la ligne de l'Aubrac est en sursis pour deux ans, tout est question de fréquentation.

https://www.francebleu.fr/infos/transports/les-usagers-de-la-ligne-beziers-clermont-demandent-des-tarifs-attractifs-1510151798

Pour un trajet Béziers Clermont c'est 54 euros, alors que sur un trajet Nimes Clermont, qui est aussi un Intercité, sur une distance équivalente, la SNCF propose des Prem's à 15 euros, ou des loisirs à 20 ou 25 euros.

Les tarifs sont un des leviers pour la fréquentation, cela pourrait inciter les gens à franchir le pas du train.

 

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 29/10/2017 à 07:39, Arnaud68800 a dit :

Si la ligne des Causses venait à survivre par je ne sais quel miracle, le bon sens serait de profiter d'opérations de renouvellement de la voie pour démonter la caténaire. Son utilité est franchement discutable face au nombre de circulations sur la ligne et aux performances des automoteurs thermiques modernes ; cela permettrait de faire des économies de maintenance...

C'est un bon calcul pour le court terme où on ne manque pas de pétrole, mais très mauvais à plus long terme ; vaut mieux entretenir la caténaire à minima (éviter qu'elle tombe sur les trains) et laisser débiter un peu de courant dedans que de tout démonter et de se retrouver dans l'embarras le jour où on en a besoin (dans le moyen terme au vu des réserves de pétrole, voire pour pouvoir assurer un train avec autre chose qu'un 73500 de manière très ponctuelle). Ce qui n'empêche pas d'utiliser le budget pour renouveler les voies.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, Inujust R. a dit :

C'est un bon calcul pour le court terme où on ne manque pas de pétrole, mais très mauvais à plus long terme ; vaut mieux entretenir la caténaire à minima (éviter qu'elle tombe sur les trains) et laisser débiter un peu de courant dedans que de tout démonter et de se retrouver dans l'embarras le jour où on en a besoin (dans le moyen terme au vu des réserves de pétrole, voire pour pouvoir assurer un train avec autre chose qu'un 73500 de manière très ponctuelle). Ce qui n'empêche pas d'utiliser le budget pour renouveler les voies.

Est-ce qu'il ne faudrait pas de toute façon renouveler toute la caténaire ?

Dans ce cas ce n'est pas déconnant de commencer par démonter ce qu'il faut et exploiter en thermique jusqu'à ce qu'on pose les nouveaux fils... Mais bon, vu la tendance actuelle, ce serait plutôt une fermeture totale de 2 ans pour remplacer deux pauvres fils :Smiley_35:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, TER200 a dit :

Dans ce cas ce n'est pas déconnant de commencer par démonter ce qu'il faut et exploiter en thermique jusqu'à ce qu'on pose les nouveaux fils... Mais bon, vu la tendance actuelle, ce serait plutôt une fermeture totale de 2 ans pour remplacer deux pauvres fils :Smiley_35:

Ou plutôt, dans le cas de la ligne des Causses, une fermeture "tout court".

Malgré tout, ça fait 10 ans qu'on nous sort le maronnier de la fermeture imminente de la ligne des Causses entre Neussargues et Millau, et elle est toujours ouverte. Tout comme l'Aubrac, qui aurait pu être supprimé définitivement une quinzaine de fois dans le même laps de temps, et qui est toujours là (même si on est passés de voitures directes Paris - Béziers à un Clermont - Béziers saucissonné à Neussargues).

Modifié par Arnaud68800

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avec la situation actuelle( Grèves, etc.....), je me demande quel sera le fruit du sursis de l'  AUBRAC.

Soit il disparaît, soit il devient un TER. Avec les réactions des élus régionaux:

OCCITANIE: Pour Jean Claude GAYSSOT: TOUCHE PAS A MON TER ET MA CATENAIRE, QUE JE VOUDRAIS MODERNISER( plus question de réelectrifier en 25 KV AC ) AUBRAC devient TER.

AURA:

-Clan WAUQUIEZ: abandon de l' AUBRAC, et davantage de bitume et de pollution, pour faire plaisir à EIFFAGE AREA, VINCI AUTOROUTES, et la FNTR.

-Clan QUEYRANNE: AUBRAC devient TER avec véhicules BI-MODE( selon un élu régional sur Grenoble )

Modifié par BAISIN

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le train Aubrac vivra encore une année

 la Région Occitanie, en plein dans ses états généraux du rail, avait obtenu une prolongation, assortie d'une phase d'expérimentation de deux ans. Celle-ci devait arriver à son terme à la fin de l'année 2018. 

la SNCF et la Région sont parvenues à un accord pour prolonger l'exploitation pour une année supplémentaire. Et donc assurer la circulation du train - qui ne fait actuellement qu'un aller-retour par jour - jusqu'à désormais la fin de l'année 2019. 

https://www.centrepresseaveyron.fr/2018/07/13/le-train-aubrac-vivra-encore-une-annee,4654122.php

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 18/07/2018 à 22:55, Train-Corail a dit :

Depuis le temps, je suis étonné que SNCF Mobilités ne fasse pas faire l'aller-retour par une seule rame avec un crochet court comme pour feu le Ventadour.

Bah c'est plus ou moins ce qui se fait, dans la mesure du possible : UM2 d'A-TER de Clermont à Neussargues et Z2 de Neussargues à Béziers ; les 2 rames faisant un crochet court à Neussargues pour repartir chacune dans leur direction d'origine. Vu la durée du trajet total et l'impératif des correspondances pour Paris à Clermont, il est impossible de faire l'AR Clermont - Béziers avec la seule doublette d'A-TER.

Modifié par Arnaud68800

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ligne SNCF Béziers-Neussargues : le chantier inquiète

Des travaux d’urgence

Et d’annoncer des chiffres : travaux d’urgence entre Sévérac et Millau à hauteur de 3,8 M€ (financés à 91,5 % par la Région et 8,5 % par SNCF Réseau) ; 3,5 M€ pour la liaison frêt entre Saint-Chély et Neussargues, "même si 80 % des rails appartiennent à Auvergne-Rhône-Alpes. Nous le faisons parce que nous sommes convaincus de la nécessité de cette ligne".

En juillet prochain, d’autres crédits pourraient être dégagés sur l’Aubrac pour avancer des travaux estimés à 19 M€ "même si SNCF Réseau nous dit qu’il faudrait envisager au moins 240 M€.

https://www.midilibre.fr/2019/06/27/ligne-sncf-beziers-neussargues-le-chantier-inquiete,8280763.php

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, jackv a dit :

financés à 91,5 % par la Région et 8,5 % par SNCF Réseau) ; 

Tiens, moi qui croyait, car on me le répète souvent sur ce forum que le fer payait l'entretien de son infrastructure contrairement à la route qui elle est financée par de l'argent public. M'aurait on menti ? :Smiley_22:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, ADC01 a dit :

Tiens, moi qui croyait, car on me le répète souvent sur ce forum que le fer payait l'entretien de son infrastructure contrairement à la route qui elle est financée par de l'argent public. M'aurait on menti ? :Smiley_22:

Il faut savoir faire la différence entre les lignes classées 7 à 9 selon les critères de l'UIC (comme dans le cas présent) et les autres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 29 minutes, Renaud a dit :

Il faut savoir faire la différence entre les lignes classées 7 à 9 selon les critères de l'UIC (comme dans le cas présent) et les autres.

Oui et alors de l'argent public financé bien le rail quoiqu'on en fixe, le voyageur et le contribuable s'en coûtent du classement UIC et ne savent même pas ce que cela signifie car ils ne savent même pas que cela existe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, ADC01 a dit :

Oui et alors de l'argent public financé bien le rail quoiqu'on en fixe, le voyageur et le contribuable s'en coûtent du classement UIC et ne savent même pas ce que cela signifie car ils ne savent même pas que cela existe.

Je ne m'adressais pas à un voyageur mais à un (ex) cheminot chevronné :Smiley_15:
Pour faire simple si l'entretien des lignes classées de 2 (il n'y a pas en France de ligne classée 1) à 6 est à la charge exclusive de SNCF Réseau celles classées de 7 à 9 sont, selon des "experts" aussi chevronnés qu'un ancien dirigeant d'Air France, du chef comptable de la Cour des Comptes ou d'un Président de la République destinées à disparaître car jugées non rentables (selon leurs critères d'appréciation).
Toutefois, dans sa grande bonté (et surtout dans son art du jet de patate chaude) le Président de la République n'a pas prononcé de mise à mort immédiate mais donné aux Régions et autres collectivités locales la responsabilité de décider quelles seraient celles qui mériteraient un éventuel sursis, leur laissant le soin de trouver les financements nécessaires.
SNCF Réseau doit, pour sa part et en fonction des péages à percevoir, participer à ce financement. Compte tenu du trafic attendu il est naturellement modéré.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a 48 minutes, Renaud a dit :

Je ne m'adressais pas à un voyageur mais à un (ex) cheminot chevronné :Smiley_15:

Mais je m'en fous aussi, surtoutquand on me rabâche a longueur de posts que la route ceci, cela et que le fer ceci cela alors  que le fer reçoit aussi des fonds publics pour son entretien et sa rénovation  en général... Le reste dont le classement UIC est de la tambouille interne.

Modifié par ADC01

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, ADC01 a dit :

Mais je m'en fous aussi, surtoutquand on me rabâche a longueur de posts que la route ceci, cela et que le fer ceci cela alors  que le fer reçoit aussi des fonds publics pour son entretien et sa rénovation  en général... Le reste dont le classement UIC est de la tambouille interne.

Non, justement. Le rail ne reçoit pas de subvention pour son entretien en général mais uniquement pour les lignes 7 à 9. Il ne s'agit pas d'une tambouille interne mais d'une  différenciation entre deux catégories de lignes.
Le rail en général et la SNCF en particulier font l'objet de suffisamment de critiques en tous genres il n'est pas nécessaire d'en ajouter :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Contrairement à ce qu’à déclaré ADC personne sur ce forum n’a déclaré que seule la route était subventionnée.

Les routes et les voies ferrées secondaires le sont et ça fait partie de l’état normal des choses .

Enormement de petites routes  avec parfois 40 voitures par jour sont goudronnées, même en prenant en compte les taxes sur l’essence que payent les utilisateurs si ces routes étaient concédées à un opérateur privé, il devrait demander un péage énorme (ou une subvention d’équilibre énorme) pour amortir l’achat du terrain, nivellement, construction de la route et entretien (réfection périodique, fauchage, signalisation).

Les routes et les voies ferrées secondaires sont subventionnées, elles coûtent cher, mais elles assurent des services indispensables.

La seule différence de point de vue c’est que si personne ne remet en cause l’existence coûteuse du réseau routier secondaire, et que tout le monde est d’accord pour estimer que là où il y a très peu de trafic le réseau routier est suffisant certains estiment qu’une voie ferrée secondaire avec un train de 2000T par semaine voire par mois devrait être supprimée.

Personnellement j’estime que c’est une analyse à courte vue : ce qui coûte très cher sur une voie férrée ce sont les frais de construction, personne ne préconise la construction d’une ligne pour un train par semaine, mais si cette ligne existe, elle s’use très peu et demande très peu d’entretien : si le trafic est reporté sur la route, on dilapide le capital que représente cette ligne, on interdit toutes possibilités futures et au final les apparentes économies d’entretien de la ligne sont largement effacées par le surcoût d’entretien de la route, sans compter les externalités négatives : plus d’accidents, plus de pollution, plus de décès prématurés, plus de nuisances…

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Mak a dit :

Contrairement à ce qu’à déclaré ADC personne sur ce forum n’a déclaré que seule la route était subventionnée.

T'es gonflé et tu changes d'avis selon le sens du vent, tu es le premier à le clamer haut et fort pratiquement dans tous tes post  et dans tous les sujets, je laisse le soin aux lecteurs de chercher des exemple. Mais il est vrai que tu n'es pas à une contradiction près,  cela devient récurent.

Il y a 17 heures, Renaud a dit :

Le rail en général et la SNCF en particulier font l'objet de suffisamment de critiques en tous genres il n'est pas nécessaire d'en ajouter

Nier le financement public du rail pour ne pas en les  foudres de la population, elle est bien bonne celle la, pas besoin d'en rajouter effectivement même sans ce financement, la SNCF est à abattre. A propos de financement public du chemin de fer, que dire, pour enfoncer le clou, de la reprise partielle d'une grosse partie de la dette de la SNCF par l 'État ? Il s'agit bien d'argent public, a moins qu'on m'ait encore menti et la pas d'histoire de classement UIC dont tout le monde se fout au risque de me répéter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 58 minutes, ADC01 a dit :

Nier le financement public du rail pour ne pas en les  foudres de la population, elle est bien bonne celle la, pas besoin d'en rajouter effectivement même sans ce financement, la SNCF est à abattre. A propos de financement public du chemin de fer, que dire, pour enfoncer le clou, de la reprise partielle d'une grosse partie de la dette de la SNCF par l 'État ? Il s'agit bien d'argent public, a moins qu'on m'ait encore menti et la pas d'histoire de classement UIC dont tout le monde se fout au risque de me répéter.

Il ne s'agit pas de nier  quoi que ce soit mais de reconnaître ce qui est subventionné et ce qui ne l'est pas.
Ni plus, ni moins.
Quant à la reprise d'une partie de la dette de SNCF Réseau c'est juste la prise en charge (partielle) de dépenses imposées par l'Etat.
Et là, moins que plus :Smiley_19:
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, Renaud a dit :

l ne s'agit pas de nier  quoi que ce soit mais de reconnaître ce qui est subventionné et ce qui ne l'est pas.

Non , même pas il s'agit de reconnaître que le fer est  financé en partie  par de l'argent public tout simplement,apres ce qui est finance ou pas par l'impôt le péquin moyen s'en fout royalement et c'est ça que tu as du mal à admettre. 

il y a 13 minutes, Renaud a dit :

Quant à la reprise d'une partie de la dette de SNCF Réseau c'est juste la prise en charge (partielle) de dépenses imposées par l'Etat.
Et là, moins que plus :Smiley_19:

D'accord mais c'est bien encore de l'argent public qui aurait du être injecté en temps et en heure  afin d'éviter l'accroissement de cette dette par les intérêts.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 23 minutes, ADC01 a dit :

Non , même pas il s'agit de reconnaître que le fer est  financé en partie  par de l'argent public tout simplement,apres ce qui est finance ou pas par l'impôt le péquin moyen s'en fout royalement et c'est ça que tu as du mal à admettre. 

J'admets tout à fait que le péquin moyen s'en fout royalement mais ça ne doit pas m'empêcher de tenter d'expliquer et de faire la différence entre ce qui est et ce qui n'est pas subventionné (c'est mon coté samaritain :)).

il y a 29 minutes, ADC01 a dit :

D'accord mais c'est bien encore de l'argent public qui aurait du être injecté en temps et en heure  afin d'éviter l'accroissement de cette dette par les intérêts.

Cette façon de procéder n'est pas innocente. Certains tentent de se dégager de leurs responsabilités et d'autres s'enrichissent. Bienvenue dans le capitalisme bien compris :Smiley_15:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...